d

14 août 2015 - MMC Divers

Rocket League fait une entrée fracassante

Rocket League fait une entrée fracassante

Rocket League est sans doute l'événement de ce dernier mois, et l'un des plus gros succès de l'année vidéoludique. Mine de rien, ce petit jeu, suite de Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Car, et le changement de nom n'est pas de trop, s'est taillé un succès phénoménal à grand renfort de nitro et d'actions spectaculaires.

La ligue des roquettes ?

Rocket League est un jeu très orienté arcade, axé sur le principe de faire jouer au foot à... des voitures. 4X4, Monster Trucks et autres voitures de courses se disputent donc le « contrôle » d'un ballon et l'opportunité de le mettre dans le but d'en face. Pourquoi ces guillemets ? Parce que le jeu n'est pas un Fifa, et que le contrôle de votre balle ne sera pas simple.

La voiture dispose de deux capacités. Le premier est un boost type « nitro » comme on en rencontre dans Need For Speed, et qui se recharge via des boutons-pressions à activer sur le sol. Leur usage se rechargeant, vous pouvez priver votre adversaire de boost ou en être privé à des moments cruciaux. Notez qu'avec assez de vitesse, vous détruisez les ennemis que vous percutez, qui réapparaissent dans leur camp après quelques secondes. La deuxième capacité est un saut, assez complexe. En effet, le saut normal est classique et facile à comprendre, c'est un simple bond en l'air de la voiture. Mais une fois en l'air vous pouvez faire un deuxième saut qui, lui, peut être orienté vers le haut ou vers une direction (avant-arrière-gauche-droite), occasionnant tonneaux, retournées acrobatiques ou sauts périlleux avant synonymes de gain de vitesse.

Vous imaginez facilement que cela occasionne déjà pas mal d'opportunités et d'actions spectaculaires. Il faut également ajouter que les cages sont plus grandes que les proportions footballistiques le voudraient, un double saut permettant à peine d'atteindre la barre transversale supérieure. Enfin, le ballon, également bien plus gros avec une taille d'environ deux voitures empilées, réagit plus comme un ballon de volley. Cela donne une physique bien particulière, accompagnée d'une possibilité de rouler sur les murs, voire au plafond.

 

Ça a l'air rigolo mais c'est joli ?

Oui, et plutôt deux fois qu'une ! Avec un fourmillement de détails sur les terrains, les stades autour ou les voitures, la possibilité de personnaliser ces dernières avec mille et une options, et enfin tous les effets visuels cartoonesques, le jeu est un régal pour les yeux. C'est fluide, joli, sans jamais être brouillon ou vomitif. Du moins pas pour sa qualité, parce que oui certains chocs à haute vitesse en l'air donnent des résultats... surprenants. Mais malgré tous ces détails et ces ajouts sur les carlingues, on est jamais perdu, bien au contraire. Le terrain est variable et donne un vrai sentiment de changer d'ambiance, tandis que les voitures uniques donnent une personnalité à « ma voiture », et un bon moyen de repérer les amis des ennemis.

Bon, mais un jeu n'est jamais parfait si ? Eh bien malgré qu'il s'en approche, Rocket League n'est pas parfait. Pour l'instant, le jeu ne dispose pas de certains modes de jeux pourtant agréables dans l'idée. Si une saison (comprenez ligue entre 10 équipes) est possible, même à plusieurs, ce ne sera que contre l'ordinateur. IA qui justement a un niveau … aléatoire au mieux, allant des actions fantastiques au profond désarroi. Le mode replay est honnêtement fantastique, mais il n'existe pas encore (avant le premier DLC) de mode spectateur. Enfin, si les sons sont géniaux, et la musique honnête, certains bruits d'accélération sont fatiguants à force, et on regrette de ne pouvoir choisir la musique d'ambiance ou de victoire soi-même.

Rocket League reste le jeu sans doute le plus surprenant de 2015. Il n'est pas donné pour un jeu d'arcade, autour de 20€, mais s'il n'est pas très long d'en faire le tour, la rejouabilité entre amis (je vous ai parlé du mode écran partagé sur pc?) est extrême. Et on commence à voir des compétitions (faites par l'ESL notamment) qui montrent un bon niveau, alors bientôt de l'eSport ? Ne nous pressons pas mais c'est fort possible.

Rocket League 810Points positifs
  • Un gameplay qui marche du tonnerre, simple mais terriblement efficace
  • Une courbe de difficulté excellente, fun dès les premiers instants et très technique à haut niveau
  • Des graphismes soignés, remplis d'effets amusants, et une personnalisation des voitures réussie
Points négatifs
  • Des sons de bonne qualité mais lassants
  • Un gameplay simple, si vous n'accrochez pas, ce jeu ne vous offrira pas une autre expérience de jeu.
  • Une IA soit légendaire, soit handicapée, et ça n'est pas qu'une question de difficulté

Rocket League est un jeu qui se joue avec des amis, d'un soir ou de toujours, avec une bière, une manette (même sur pc, c'est conseillé) et de la bonne humeur. Si vous ne l'avez pas, courrez l'acheter, aucun regret ne vous attend si vous n'êtes pas allergique aux jeux nerveux, vifs et aux règles simples mais au niveau de jeu potentiellement élevé.

 

Acheter ce jeu avec notre partenaire G2A.com

 

4 commentaires

Elendyr
Elendyr - 14/08/2015 15h11

Pour le coup avec des potes on jouait déjà à Supersonic (son prédecesseur) et ce depuis 6 mois: Résultat: A chaque soirée on s'est tappé d'énormes barres x) Le jeu est assez galére à prendre en main (dans mes 5 premiers matchs chaque belle action que je faisait était due à la chance) mais ça en rend les "critic fails" d'autant plus drôles! +8000 pour ce jeu!

YgdiraneMMC
YgdiraneMMC - 14/08/2015 23h51

Le jeu a justement été rendu plus accessible. En tout cas c'est l'avis global de la communauté, et tous les efforts des développeurs ont été fait dans ce sens quand ils ont refait le jeu. Parce que changeant d'Unreal Engine, et changeant de plate-forme (PS3 vers PC/PS4) ils ont du tout refaire à zéro.

Lumantis
Lumantis - 18/08/2015 20h27

Perso, j'adore.

Enzim
Enzim - 19/08/2015 00h46

Un bon jeu dans l'esprit et dans l'amusement !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.