d

09 mars 2013 - Kere StarCraft 2

RorO sur le trône de la GSL

RorO sur le trône de la GSL

Voilà, c’est terminé. La GSL et Wings of Liberty se sont dit adieu ce matin avec le sacre du surprenant RorO, premier joueur de la KeSPA vainqueur de ce prestigieux titre. La KeSPA s’empare de la dernière GSL de Wings of Liberty : tout un symbole.

Aux termes de deux mois de bataille, la grande finale de la Saison 1 de la GSL 2013 opposait ce matin deux joueurs inattendus, deux Zergs : Symbol et RorO, victorieux respectivement de Curious et TaeJa en demi-finales. Il n’y avait pas vraiment de favori. Comment en dégager un alors que les joueurs ont tous les deux surpris, montrant un niveau de jeu assez similaire ? Comment voir un patron alors que le ZvZ est un match-up si aléatoire ?

GOM.TV a encore mis les petits plats dans les grands, avec des vidéos notamment de tous les vainqueurs des précédentes GSL. Scène impeccable, public présent. Rien à redire. Sur le terrain, c’est très vite RorO qui prend les choses en main et malmène Symbol. À 3-0 en faveur du Zerg de SamsungKHAN, on pense que la messe est dite.

RorO était en passe de devenir le premier vainqueur de GSL s’imposant 4-0 depuis NesTea en juillet 2011. Mais il n’en a rien été. Symbol, vexé, a remonté ses manches et a réussi à s’imposer à deux reprises, avec notamment un énorme canal de Nydus dans la B1 du RorO bouche bée. À 3-2, nous imaginons un come-back symbolique, mais RorO est très solide. Trop.

Il finit par conclure ce match et soulève sa première GSL pour sa troisième participation.

RorO ne cache pas sa joie et pleure même sur scène lors des remerciements. D’habitude très sages, ses coéquipiers de SamsungKHAN lui font la fête alors que Symbol accuse encore une nouvelle défaite en finale d’un tournoi majeur. Il termine Wings of Liberty avec un palmarès vierge.

Voilà pour le résultat et le déroulement de la journée. Mais cette GSL se lit entre les lignes. Elle restera marquante pour plusieurs raisons.

Finale anonyme

Dans l’histoire de la GSL, je n’ai pas le souvenir d’avoir vu si peu de bruit autour d’une finale de Code S. C’est quand même ce qui se fait de mieux sur la scène SC2, mais peu de monde en a parlé, sur les réseaux sociaux notamment. Tout était très calme ce matin. Pourquoi ? La GSL en perte de vitesse ? Non, le Code A avec les sorties de Flash ou NesTea attire encore bien du monde. Le problème est ailleurs.

Encore du ZvZ ?

Les spectateurs n’en peuvent plus du ZvZ. C’est un vrai fléau pour Wings of Liberty et les tournois qui le subissent. Les plaintes ont été multiples. La domination zerg a plus qu’usé. Il était grand temps que Heart of the Swarm vienne remettre les compteurs à zéro.

RorO, c’est qui ?

Il y a ZvZ et ZvZ. Un Life contre DRG ou un Life / Leenock, ça a de la gueule sur le papier, ce sont des stars internationales. Mais Symbol / RorO, pas vraiment... Si les deux joueurs du jour sont excellents et méritent leur place à n’en pas douter, ils sont loin de faire rêver le grand public. L’aura de la GSL n’a pas suffi. RorO est même complètement inconnu pour l’immense majorité des amoureux de SC2. Il n’a brillé que lors des WCS Korea (faiblement médiatisées), en ProLeague et en GSL. Le voir à ce stade de la compétition n’était pas du tout attendu. Il faisait partie des très bons anonymes. Aujourd’hui, il sort de l’ombre.

Le dernier titre de l’ère Wings of Liberty

Si cette GSL a un goût si particulier, c’est que c’était la dernière de Wings of Liberty, et même plus, c’était le dernier grand titre donné sur le premier épisode de Starcraft II. Cette matinée avait donc un petit côté nostalgique et émotionnel non négligeable. On rêvait d’un Mvp, d’un NesTea ou d’un MarineKing, on aura donc un joueur méconnu pour boucler trois années d’eSport WoL magnifiques.

La KeSPA sacrée pour terminer

Quel paradoxe. GOM.TV, à la tête de l’eSF, est en guerre ouverte, on le sait, avec la fédération coréenne, la KeSPA. Une sombre histoire de domination du monde, etc. Alors, voir que le dernier vainqueur sur Wings of Liberty du tournoi phare de GOM.TV est un joueur de la KeSPA, c’est sacrement cocasse. On ne va pas vous mentir, on le voyait venir tout de même. Les joueurs venus de Brood War montent sérieusement en niveau, et les INnoVation, Soulkey, Rain, Flash, sOs, herO et donc RorO sont très dangereux maintenant.

La KeSPA a en tout cas réussi son pari : partir avec une GSL en étant arrivée sur le circuit il y a seulement trois saisons.

La prochaine GSL se jouera sur Heart of the Swarm, un nouveau chapitre, de nouveaux protagonistes et, nous l’espérons, toujours autant de plaisir.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

8 commentaires

Goji
Goji - 09/03/2013 19h17

Très bon article qui résume bien la situation. 

La saison dernière, la finale de la GSL avait eu la chance d'être au IPL et a pu profiter d'une certaine visibilité mais cette fois c'était vraiment l'ombre pour la finale. Je me demande combien étaient les viewers pour la finale mais ça devait pas être beaucoup, surtout avec les IEM à côté... 

Je m'étais pas levé pour la finale (j'avais oublié, c'est dire) malgré que j'apprécie les deux joueurs. Comme la plupart des personnes, je suis lassé du ZvZ qu'on aura bien trop vu sur la fin de WoL. Dommage, car les deux phases de groupes avaient été énorme.

Bon, on va se rattraper aves les vods quand même... 

Kokokoz
Kokokoz - 09/03/2013 20h33

Kere, t'aurais pu dire que l'anonymat de cette finale était en grande partie dû aux IEM en même temps qui avait quand même plus d'arguments que la gsl :)

Kere
Kere - 09/03/2013 21h24

Les IEM n'ont pas fait d'ombre à la GSL. L'audience des IEM était faible, décevante, et ce tournoi n'est regardé qu'en Europe quasiment.

Kokokoz
Kokokoz - 09/03/2013 21h35

Y'avait entre 30 et 40k viewers alors bon, même si c'est peut être décevant je pense que sans ça a  GSL aurait eu plus d'audience.

Ska
Ska - 09/03/2013 22h33

il y a aussi que les iem etaient sur hots...
C'est quand même plus attrayant le premier vrai tournoi dessus.
2 toss 2 ran en demi enfin un tournoi où il y a moins de z
Les game etaient sympas parce que même le 7 gate de parting ce n'est pas le même (le time warp...)
A côté de ca, la GSL on se retouve avec un ZvZ et le jeu de Roro c'est pas tres fun.

je pênse que le format de la gsl est moins vendeur d'une mlg ou une IEM qui sont sur  3 jours ou1 semaine

Tres bon article par ailleur

GL999
GL999 - 09/03/2013 22h45

Bah faut dire ce qui est, si la finale de GSL a eu si peu d'échos c'est parce que la plupart ont fermé la page WoL quand la énième finale ZvZ s'est dessinée... En plus le comble de cette GSL c'est que les zergs les moins attendus genre Roro Curious se sont qualifiés pour l'arbre final tandis que DRG et Life se sont faits éliminés... Si encore la finale était Life DRG je pense que la finale aurait fait bien plus de bruit malgré le ZvZ... Suis bien déçu pour Symbol... 

Il y a eu jusqu'à 55 k devant les IEM SCII... Pas trop décevant même si c'est clair qu'on pouvait espérer bien plus pour le premier tournoi de HOTS avec une telle LU...

SombreMachin
SombreMachin - 10/03/2013 13h55

Je vous trouve relativement méchant avec Roro, car quand on suit un petit peu la proleague c'est loin d'être un inconnu.

Il a un super jeux, et possède l'une des meilleur séries de victoire d'affilé en proleague (en comptant il est à égalité avec Flash )

De plus depuis la domination des Zerg sur WoL, les autre race n'ont quasiment pas modifié leur métagame, les protoss reste sur leur 7 gates robot (ou un 6 gates +1) alors que maintenant c'est contré et sur contré par tout les grand Zerg.

Et les Terran, c'est lamentable de voir à haut niveau des joueurs qui n'utilisent pas toutes les ressource du jeux. On crie au Fungal Imba et devant 20 infestes/broodlord il font marines,tank, viking et aucun switch...

Alors j'admet largement que le Carrier c'est totalement inutiles pour le protoss, autant le Fantôme est contre de l'infeste (d'autant que l'infest est une unité psionique....)

Si je regarde moins les tournois car certes il ne reste plus que du ZvZ en phase final (mais cela reste des matchs d’anthologie) , mais surtout que les autres races quand elle sont confronté au Zerg n'ont pratiquement pas changé leur métagame ce qui est encore plus laçant et désopilant!!!

Si les Zerg continue à mettre fessé sur fessé (sauf en proleague ou il y a des map totalement différente...) alors qu'il sont nerfé et re nerfé (c'est d’ailleurs chiant sur le ladder parce que moi je gagne pas tant que ça ...) c'est que les autre joueurs des autre races n'arrive pas à se mettre à la page...

Ouff HotS arrive, on pourra de nouveau crier "Terran Imba"  ^^

Mauti
Mauti - 11/03/2013 08h16

Hé bah moi je me suis levé pour ce final de GSL, capital sommeil que je regrette un peu aujourd'hui avec la rupture de retour de vacances (passer de 3h-11h à 23h/6h30 ça se fait pas en une nuit), et j'ai du me limité à la première game parce que je partais à 10h.

Mais quand on voit l'intro qui a été faite on voit que la GSL à mis les petits plats dans les grands, c'était cool. Et je me suis pas fais chier sur la première game (oui oui, celle avec les broodlings contre broodlings), parce ça restait du beau ZvZ bien joué. Bon j'avoue que je pense pas que je serais tapé le Bo7 en entier mais perso je regrette un peu de pas les suivre plus que ça.

Mais sinon ouais, de toute façon toutes les têtes sont tournés vers HotS, alors une ultime final ZvZ forcement, pas étonnant de voir qu'il y a peu tant de monde que ça.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.