d

19 févr. 2013 - Cafeine StarCraft 2

Rush News Spécial Iron Squid II

Rush News Spécial Iron Squid II

La team Rush News vous livre 12 minutes d'amour pour le tournoi made in "P&T". Au menu, un rapide récap' des games avec les impressions des casters. Et surtout, à ne pas manquer, la déclaration d'amour de Day[9] pour le public français. Et il a raison le bougre. Vous avez été fantastique.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

3 commentaires

Coxman
Coxman - 19/02/2013 20h13

euh la finale c'etait life vs drg et pas nestea :P

sinon super taf :)

et encore felicitation a l'equipe de pomf et thud pour l'organisation de IS2 :)

barbatouffe
barbatouffe - 19/02/2013 21h27

raaah mais c'est pas vrai a force de sortir des vidéos sur l'ironsquid 2 je vais avoir un élargissement des canaux lacrimaux :p très bonne vidéo et l'idée d'alterner les commentateurs anglophones/francophones était géniale pour que les toutes les communautées puissent en profiter. ca me file toujours des frissons de repenser a l'ovation finale a la fin du 7 eme match dans la salle l'air était saturé de son tellement les gens hurlaient ^^ continuez comme ça .

StraToN
StraToN - 20/02/2013 11h41

Comment pourrait-on imaginer une seule seconde que l'expérience ne puisse être renouvelée une 3ème fois après un tel succès qui a irradié la scène SC2 internationale ?

Ce qui nous paraît évident à nous, français/francophones, c'est cette ambiance de passion qui ressort de n'importe quelle image tirée du show, que ce soit le public ou simplement l'atmosphère dégagée par la scène ; tout ceci n'est apparemment pas si évident à l'étranger où le public semble beaucoup plus froid et vient pour admirer le spectacle uniquement. Il n'y a qu'à voir les réactions des casters étrangers, Day9 et Khaldor en tête, pour se rendre compte qu'il s'agit de quelque chose d'inhabituel. Et ce qui est une chance pour nous, c'est que ce genre d'atmosphère serait difficile à insuffler ailleurs qu'ici.

C'est d'ailleurs quelque chose d'étrange que d'observer ce phénomène ici alors qu'on pourrait facilement le comparer à ce qu'on voit dans les stades de foot, de rugby ou pendant les tournois de tennis, que sais-je, pourquoi pas les Jeux Olympiques (la comparaison IronSquid / JO est tout de même couillue j'avoue) ?

L'essai d'IronSquid 1 est transformé avec brio par IronSquid 2. J'espère qu'IronSquid 3 le propulsera "exemple international" et que cette fois je pourrai en être.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.