d

06 nov. 2014 - ZeManiaK League of Legends

Saison des transferts : l'exode coréen

Saison des transferts : l'exode coréen

Qu'est-ce qu'un exode, me demanderez-vous ? Pour faire simple, disons que c'est une fuite massive de population devant une guerre ou une catastrophe (naturelle ou non). Et ce qualificatif semble tout à fait indiqué pour désigner la vague de départs qui affecte actuellement la scène coréenne de League of Legends. Non seulement les champions du monde en titre ont disband seulement quelques jours après leur victoire, mais de nombreux joueurs de premier plan partent de leur mère patrie. Et pour se retrouver dans le monde entier.

Petit point... du dragon. Non en fait c'est drôle parce qu'on parle de (Sh)Horo et Ryu (Ken) et de Pigl... bon laissez tomber !

Parlons peu mais parlons bien : quels sont les changements dont nous sommes sûrs qui affectent actuellement la scène coréenne ?

  - Samsung White n'est plus : Mata (support) est parti le premier (voir cet article de Zaboutine pour les détails), mais il n'est désormais plus le seul. Pawn (mid) part chez Invictus Gaming (équipe chinoise), et DanDy (jungle) s'en va lui aussi sans que nous connaissions encore son point de chute. Imp (ADC) a également quitté la structure dont Looper devient de facto le vétéran.

 - Samsung Blue perd elle aussi plusieurs de ses membres pour la Chine, à savoir Dade et Deft.

 -  Piglet (ex-SKT T1 K) est devenu l'ADC de Team Curse (Amérique du Nord).

 - Horo (Jungler, ex-SKT T1 S) et Ryu (Mid, ex-KT Rollster Bullets) sont désormais chez Millenium (équipe challenger européenne, qualifiée pour l'expansion tournament puisque reléguée lors des Up &Down). On notera que les KT Rollster Bullets se sont également séparé de leur toplaner, Limit.

 - Les Najin perdent quatre joueurs : deux joueurs issus des Black Sword, à savoir Lee (Jungle), kurO (mid). Les White Shield (qualifiés aux World et quart de finalistes) perdent eux GorillA (support) et Guger (ADC remplaçant).

Beaucoup de ces joueurs n'ont pas encore trouvé ou révélé leur point de chute, mais à part certains qui pourraient se retirer ou coacher (Mata ?), la plupart devraient retrouver du travail en Corée... ou ailleurs. Ce qui nous amène au cœur de cet article.


Sh-Horo-Ryu-Ken !... SI, ELLE EST MARRANTE CETTE VANNE, D'ABORD !

Pourquoi un tel exode et quelles conséquences pour la scène coréenne mais aussi pour les LCS et le jeu en général ?

C'est bien la question du jour : car en effet, au-delà des cas individuels, on peut se demander quel effet cet exode de joueurs coréens, qui ne semble pas fini et ce notamment à cause des nouvelles règles de la ligue coréenne, va avoir sur les différentes scènes mondiales (à ce sujet, voir cet autre très bon article de Zaboutine). Pour avoir demandé à l'expert es scène coréenne d'O'Gaming, à savoir Chips, on peut effectuer plusieurs remarques sur les raisons de cet exode :

   - Sur les raisons de cet exode, on peut formuler plusieurs hypothèses : pensons d'abord que le système coréen est certes très efficace mais exigeant (dormir à cinq dans la même chambre, salaire peu mirobolant, contraintes sociales liées au temps à investir sur le jeu). On peut également penser à la possibilité de voyager, d'apprendre l'anglais, de gagner beaucoup plus (et les Coréens pros sont forcément convoités par les grosses structures EU/NA).

   - De plus, la performance d'Insec et de ZerO, qui ont relancé leur carrière en Chine pour finir en finale des World, montre bien qu'il est tout à fait possible de partir pour des raisons non seulement économiques mais aussi compétitives, et pas seulement dans le but de toucher un gros chèque.

Sur les conséquences, la question est plus ouverte à débat. Pour citer Chips :

« Pour ce qui est des conséquences, à mon avis la Corée ne devrait plus être intouchable, elle a perdu énormément de joueurs de qualité ; même si le vivier de talent est énorme, la saignée est indiscutable. Le niveau général coréen pourrait baisser, mais c'est à relativiser étant donné qu'à cause de la règle de l'équipe unique, la compétitivité risque de se condenser. Là-dessus, il faudra attendre la saison compétitive coréenne pour en juger. »

Pour ma part, je suis un peu plus optimiste à long terme car le vivier de talent évoqué est juste dantesque, la plupart des équipes coréennes du top niveau n'étaient pas si anciennes que cela, et on a vu à quel point SKT T1 K s'est en quelques mois fait distancer par ses rivaux, alors même que cette équipe a écrasé un tournoi comme les All-Star. Mais il est évident qu'à court et moyen terme, la scène coréenne est très fragilisée alors que l'apport des joueurs coréens dans les autres continents peut énormément améliorer le niveau de ces régions. Il y a cependant un autre risque pour la Corée, et je redonne la parole à Chips en la matière :

« La Corée va aussi peut-être devoir revoir son système de fonctionnement, si ces joueurs sont partis, d'autres pourraient suivre, et il y a le risque que la région se transforme en Brésil du football, grand fournisseur de joueurs dans le monde, mais au prix d'un énorme appauvrissement de la scène locale. »

Cette constatation me semble le cœur du problème à résoudre pour l'ensemble de la scène coréenne : si les salaires, les conditions de jeu, les mœurs restent les mêmes, la Corée pourrait se faire dépouiller au profit d'équipes étrangères tirant profit d'un système désormais global. En effet, depuis un an et demi maintenant, voir des joueurs ou même des équipes changer de continent n'est plus une exception et devient désormais monnaie courante. D'eDward à Evil Geniuses, de Seraph (Coréen arrivé chez TSM) à Jesiz et Impaler, Européens qui arrivent au sein de Team Coast en Amérique, les transferts se passent à une échelle non plus régionale mais mondiale. Ce qui implique que la concurrence entre structures et équipes pour attirer les talents va le devenir aussi : d'ailleurs sur ce point, la Chine semblerait pouvoir devenir un possible éden pour les Coréens. En effet, la Chine peut leur offrir à la fois de bons salaires, une ligue très compétitive, et un pays géographiquement moins éloigné de la Corée que ceux en Europe ou en Amérique du Nord.

Il ne s'agit donc plus de simples transferts individuels de joueurs cherchant juste à mieux se placer dans l'optique de leur carrière, il s'agit maintenant d'une mutation de l'eSport qui se globalise à tous les échelons (les coachs aussi sont potentiellement concernés, d'ailleurs). Si la Corée continue d'alimenter le monde entier de ses pépites, peut-être que l'écart de niveau entre les différentes régions s'amenuisera. Mais peut-être aussi que la manière de jouer au jeu s'homogénéisera, et qu'un véritable meta mondial émergera. Car actuellement, le meta n'est dicté que par un seul pays. Et pas des moindres.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

5 commentaires

Alphorak
Alphorak - 06/11/2014 15h05

Peut être que les coréens vont remplir toutes les équipes du mondes, et alors on aura un tournoi mondial uniquement rempli de joueurs coréens ! :O

Diana
Diana - 06/11/2014 18h02

Comme sur SCII tu veux dire?

Je suis déjà dehors :D

XarAyanee
XarAyanee - 06/11/2014 20h23

Salut, Alphorak et Dianna j'ai bien peur que vous allez avoir raison. Après il ne reste plus qu'à espérer que le niveau entre l'Europe et le reste du monde s'amoindrisse.

Dorfir
Dorfir - 07/11/2014 01h26

Ca devrait permettre de remonter le niveau des scenes locales, on progresse mieux en affrontant de meilleurs adversaires..

Après, même si la nouvelle saison va probablement balayer la méta actuelle, l'apport de ces joueurs sera un plus pour éviter le cloisonnement de la méta qu'on a pu observer en Europe la saison passée.

DvileDoudou
DvileDoudou - 07/11/2014 13h10

pfff moi qui aimais tellement les parties 67mn / 12 kill...... RiP in peace LCS EU :'(

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.