d

23 sept. 2016 - Kyoomei League of Legends

Samsung : le retour des ambitions

Samsung : le retour des ambitions

Deux ans après le sacre des White et un exode massif vers la Chine, Samsung renaît de ses cendres. Tombeurs de KT dans un match de haute volée, Ambition et les siens ont réussi à se qualifier pour les Worlds. Mais avec quels objectifs ?

Exil et reconstruction

Samsung Blue : vainqueurs du Spring Split, finalistes du Summer Split, demi-finalistes des Worlds. Samsung White : champions du monde. L'année 2014 était bel et bien l'année Samsung. La structure a excellé en Corée, où les Blue ont éliminé leur grande sœur à deux reprises en demi-finale de Split, puis s'est montrée dominante sur la scène mondiale, où Pawn et les siens sont enfin parvenus à vaincre leurs (seuls) rivaux.

Pourtant, après une saison aussi accomplie, le choc a été brutal. Les dix joueurs Samsung ont tous quitté le navire pour rejoindre la LPL, cédant à l'appel de l'inconnu – et des salaires exorbitants. Aussi a-t-il fallu repartir de zéro. Même si le changement de format et l'arrivée de la LCK interdisaient aux structures d'avoir deux équipes, aligner un cinq compétitif avec un pouvoir d'attraction financier limité n'était pas chose aisée.


Imp peut avoir la banane : un titre de champion du monde, et un salaire mirobolant qui se profile...

C'est d'ailleurs dans la douleur que cette transition s'est effectuée. Eve, Bliss, Fury… Autant d'erreurs de casting qui ont conduit les Samsung Galaxy aux portes de la relégation après un Spring Split 2015 calamiteux. Après s'être requalifiée pour l'été, l'équipe parvient à se classer dans le ventre mou du tableau, notamment grâce à l'arrivée du talentueux Crown sur la midlane.

Ambition, l'homme providentiel

En dépit d'une fin d'année 2015 convenable, la line-up conserve des faiblesses apparentes, incompatibles avec son désir de retrouver les sommets. Un changement important a alors lieu : fraîchement débarqué de CJ Entus, Ambition rejoint Samsung pour apporter son expérience. Ses performances de jungler chez CJ ont longtemps fait regretter le midlaner qu'il était, mais le joueur va révéler au cours de cette année l'étendue de son talent.

Malgré un Spring Split irrégulier, Samsung parvient presque à se qualifier pour les Playoffs, coiffée sur le fil par Afreeca Freecs qui remporte le tie-breaker. Cet échec confirme toutefois la progression régulière de l'équipe, qui décide de recruter Ruler au poste de carry AD, CoreJJ passant lui au rôle de support remplaçant.


Midlaner des Blaze, jungler chez les CJ unifiés, puis chez Samsung... Ambition a de l'expérience à revendre.

Ces performances en hausse s'expliquent notamment par l'apport d'Ambition. Proactif, agressif, souvent juste dans sa lecture du jeu : le jungler compense l'inexpérience de ses alliés, et apporte un équilibre à une équipe qui avait tendance à se disperser et, comme bien d'autres, à disposer d'un midgame assez faible.

L'avènement estival

Une première victoire 2-0 face aux ROX Tigers en ouverture du Summer Split, et on promet déjà monts et merveilles à Samsung. Si la suite du parcours n'a pas été aussi tranquille, la structure termine la saison régulière à la quatrième place, juste après une nouvelle défaite contre KT Rolster qui porte alors le score entre les deux équipes à 16-0 depuis le Spring Split 2015…

Celles-ci se retrouvent en quarts de finale des Playoffs, et malgré l'excellente performance de Cuvee sur la toplane face à Ssumday, KT s'impose à nouveau 3-0. Le coup est rude pour Samsung, tant le signe indien persiste. La victoire finale des ROX Tigers leur offre néanmoins une nouvelle perspective de revanche, leur bête noire devant elle aussi passer par les Regional Qualifiers pour espérer participer aux Worlds.

Une fois les Afreeca Freecs écartés, l'histoire réunit donc Samsung et KT pour savoir qui décrochera le troisième ticket gagnant de la LCK. La suite, vous la connaissez. En affichant un niveau de jeu exceptionnel, notamment Cuvee sur son Kennen et CoreJJ sur son Tahm Kench, Samsung décroche non seulement sa première game en 18 mois face à KT, mais remporte le match 3-2 et obtient le droit de jouer les Worlds.

Quelles chances en Amérique ?

En ayant sorti l'un des favoris des Worlds – sous l'hypothèse d'une qualification qui n'aura donc pas eu lieu – Samsung est logiquement candidate à une place d'honneur. Encore faudra-t-il afficher le même niveau, sinon plus, que lors du match face à KT ; car dans un groupe composé de TSM, RNG et Splyce, chaque défaite coûtera cher, et aucune équipe n'est vouée à servir de faire-valoir.


Crown en larmes après avoir mis fin à quatre Splits de disette face à KT Rolster

La solidité et la régularité des joueurs Samsung constituent l'atout majeur d'une équipe sans individualité éclipsant les autres. Crown dispose d'un Viktor exceptionnel, mais après avoir perdu le match-up Zilean-Lissandra dans les deux sens face à Fly, le jeune midlaner a pu mesurer le chemin qu'il doit encore parcourir. Cuvee et CoreJJ, héros du Qualifier, devront rester sur les mêmes bases et ne pas retomber dans leurs travers de la saison régulière.

Finalement, ce sera sans doute bien à Ambition d'être le facteur déterminant pour son équipe. Ses qualités mécaniques, sa versatilité et son expérience le placent en bonne position face à un joueur comme Svenskeren, ou l'impétueux Mlxg. Si Splyce devrait souffrir dans ce groupe D, la première et la deuxième place sont particulièrement incertaines. Et si Samsung parvient jusqu'aux quarts de finale, les héritiers des White pourront rêver plus grand… jusqu'à imiter leurs aînés ?

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.