d

28 nov. 2014 - Zaboutine FPS

Scandale à la DreamHack : map bug et remontée fantastique

Scandale à la DreamHack : map bug et remontée fantastique

Une DreamHack qui vaut son pesant d'or cette année encore. Ils en ont la couleur depuis le championnat du monde ESWC, mais les Fnatic nous montrent le côté sombre de leur skill : on use et abuse de boost contre Team-LDLC.com avec une remontée fantastique de 13 rounds sans laisser la moindre chance aux Français.

Alors on en est là ? Déception ! Fort de très bon résultats en cette fin d'année 2014, Fnatic se place dans le rang des favoris pour cette DreamHack. La revanche se fait sentir pour Team-LDLC.com qui compte bien faire table rase de sa défaite à l'ESWC. Et les Français y vont avec la manière, rien ne peut entraver le génie des joueurs tricolores au sommet sur cette DreamHack... Enfin, tant que les règles sont respectées !

Jolie vidéo, n'est-ce pas ? On va peut-être se poser une petite question : comment dois-je comprendre ces intéressantes images ? C'est l'évidence même, un magnifique boost qui fera effet pendant 13 rounds, ni plus, ni moins. Là-dessus, Fnatic fait très fort et sort de la scène tête baissée mais pas trop quand même. Néanmoins, on notera le sourire sur les lèvres de Fnatic "Olofmeister" pendant l'utilisation de ce boost !

Et les réactions ne se font pas attendre...

L'issue de ce scandale ? Eh bien, il y a plusieurs possibilités envisageables : rematch (faut pas abuser, franchement), disqualification (ce serait déjà une bonne décision), une sanction plus large (une chose certes sévère mais justifiée à ce niveau). En tout cas, en Suède, la peine sera capitale, on ne rigole pas avec CS:GO !

En attendant plus de précisions quant à la décision à venir des admins de la DreamHack, voiciune petite vidéo qui en dit long...

 

Et la décision tombe, enfin plutôt une maigre réponse de la part des admins. Clairement, les admins de la DreamHack décident de renvoyer les joueurs à l'hotel en attendant demain pour savoir s'il y aura rematch ; ce qui semblerait être à terme le cas. En attendant, les admins vont travailler sur les bugs pour les faire disparaître. Nous en saurons plus demain !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

19 commentaires

jipai
jipai - 28/11/2014 22h11

Avec les événement récents, la scène à vraiment pas besoin de ça.

as tu vus ce screen Zaboutine? c'était uniquement visible sur le stream portugais, c'est Niak le manager Titan qui l'a posté:

B3jk_6lCAAAANLS.jpg

Personne ne cautionne ça, l'interview des joueurs Fnatic montre bien le malaise de toute l'organisation, et de tous les gens qui sont passionnés par le jeux:

https://www.youtube.com/watch?v=9yRoHMC-i-k

gardial
gardial - 29/11/2014 02h15

J'ai regardé le stream de la DreamHack et j'ai halluciné quand j'ai vu que personne ne leurs disaient rien...

Sincèrement, si ce genre de comportement n'est pas puni, ça va devenir la porte à tout et n'importe quoi...

J’espère que les admins prendront la décision qui s'impose pour respecter le fair-play et l'honneur des joueurs qui s’entraînent chaque jour sans utiliser ces glitchs et autre trucs du genre...  

Et comme tu le dis jipai, c'est clairement scandaleux ce screen quand même... et sur Reddit y'en a encore d'autres qui circulent comme celui-ci par exemple  : 

jolobzh
jolobzh - 29/11/2014 06h04

Certes je suis pro-LDLC, certes ça m'a fait chier quand je les ai vu perdre, mais à aucun moment je n'ai vu les français se servir d'un bug de map pour se sortir d'un situation difficile. Le coach des Fnatic le cautionne complètement et admet que son équipe est moins bonne en +!! ("la map ne s'appelle pas overpass pour rien"), et ça ose s'appeler une équipe professionnelle... Ok la Dreamhack c'est chez vous, mais respectez vous et respectez vos adversaires, prenez conscience que ça n'est pas honorable! Enfin de ce que j'en dit... s'il faut à ce point baisser son froc pour gagner un match, je dis GG LDLC, au moins vous avez remporté vos manches dans les règles de l'art!

LBot
LBot - 29/11/2014 07h11

Inadmissible, j'espère qu'ils seront éliminés sans rematch. Il faut faire un exemple avec les tricheurs !

Petit HS, qqun sait pourquoi dans la liste des trucs interdit il y a : Binding "+duck" to the mouse wheel ?

Keynybale
Keynybale - 29/11/2014 09h38

C'est dommage, l'article n'est pas du tout clair. Je suis complètement étrangé aux compétitions CS et n'ai donc pas du tout compris un traitre mot de ce qu'il s'est passé du coup.

SylvainLesouef
SylvainLesouef - 29/11/2014 10h36

Pas mieux que Keynnybale, j'ai pas trop compris ce qui s'est passé.

Le bug c'est que l'équipe Fnatic utilise un logiciel tiers afin de viser automatiquement les têtes des adversaires ? Ou bien que les joueurs font une échelle avec leurs corps comme le montre le screen de jipai ? Je penche vers la première solution au vu du terme 'boost' ... mais c'est quoi un boost ?

Modnar
Modnar - 29/11/2014 11h12

De ce que j'ai compris, un boost ce serait un totem (un joueur sur un autre). Le boost est autorisé, sauf que les FNATIC ont exploité du pixelwalking pour le faire (c'est à dire marcher sur des pixels invisbles), ce qui est de l'exploit bug. Sauf que le pixelwalking ne serait pas interdit par le règlement de la DH Winter, apparemment...

Une image plus parlante du pixelboosting en question: http://i.imgur.com/AROrw0u.jpg

De plus, ce boost donne la vision sur 75% de la map, toutes les entrées que les terroristes pourraient utiliser, et sur certains screens on voit même le spawn terroriste... Ajoute à ça un sniper automatique (appelé auto-noob dans le milieu) et t'as une mi-temps fade, volée, anti-sportive et qui fait plus de mal qu'autre chose.

Les FNATIC ont gagné 13 rounds de suite en grande partie grâce à ça. Sans compter les suspicions de aimbot, comme le montre la vidéo (mais il y a beaucoup d'autres exemples qui trainent sur reddit...).

La décision finale, c'est un rematch complet, les FNATIC ayant à leur tour porté plainte contre LDLC pour exploit bug. Un bon gros bullshit  :rolleyes:  D'après le règlement de la DH, chaque round avec un exploit bug devrait être concédé à l'adversaire. Mais bon, on va pas éliminer une équipe suédoise à un tournois suédois quand même !

Une 'tite vidéo post-match du manager FNATIC: https://www.youtube.com/watch?v=cO84TWTdu58  :P

TheCrazySquirrel
TheCrazySquirrel - 29/11/2014 12h40

Je trouve que cette "histoire" montre bien "l'évolution" de l'Esport qui tend de plus en plus à ressembler à certains aspects détestables du sport "classique" : du fric, de la triche et de la mauvaise foi...

Je suis pas un pro à CS, mais la "triche" (ou l'exploitation d'un "bug" d'une map à priori mal faite) me semble clairement visible. Et la décision de simplement rejouer la match me semble bien "gentille", une disqualification aurait été (selon moi) bien mieux et surtout aurait donné l'exemple !

Enfin bon, je reprécise que je suis pas un pro de CS.

Vaag
Vaag - 29/11/2014 13h41

Rematch total de la map à la place du 13-3 prévu à la base.

Donc DH CS:GO ruinée et réputation de Fnatic ruinée :) Peu importe qu'ils gagnent peu importe qu'ils remportent même le tournois ça ne changera rien maintenant leur comportement est juste inbuvable.

Le top c'était l'interview du manager (devil qq chose) juste après, l'interviewer lui a juste mis la honte puis renvoyé la parole aux commentateurs xD.

bmlbrn
bmlbrn - 29/11/2014 13h54

Incroyable... Il devrait rename la compète en PixelHack...

Je ne suit absolument pas CS.GO mais c'est tout bonnement inadmissible à ce niveau de compétition.

Oser faire sa sans devant des milliers de spectateurs, les mecs viennent du futur...

I'm speechless too... (il envoie du paté l'interviewer XD).

Vaag
Vaag - 29/11/2014 14h35

Les FNATIC ont forfeit LDLC va en Demi contre Na'vi !!!!!!!!

Modnar
Modnar - 29/11/2014 15h16

Ce qui m'intéresserait maintenant, c'est de savoir ce qui a motivé la décision. Un sursaut de bon sens ou un ordre venu de plus haut ?

Vaag
Vaag - 29/11/2014 15h54

Les 2 j'imagine. Retourner sur scène après ça c'était du suicide commercial. C'est la seule décision "décente".

Swiier
Swiier - 29/11/2014 20h28

Je ne connais pas la scène CS:GO, mais je voudrais rajouter un petit point qui n'a pas été signalé. C'est le tweet de décision finale concernant le troisième match : https://twitter.com/DreamHack/status/538516337610747904

"Final decision. LDLC vs Fnatic last map Overpass will be replayed due to texture transparency and immortal bug used by both teams."

Beaucoup crie sur le fait que Fnatic c'est les méchants et que LDLC c'est les gentils, mais au final de la "triche" aurait eu lieu de la part des deux équipes.

Et pour Flusha (le joeur accusé de aimboting), je dirais 2 choses :

La première, c'est que de ce que j'ai vu, sachant qu'il s'agit normalement de joueurs pro, ça ressemble plus à du preshot par connaissance de la map que du aimbot (la souris va forcément passé devant/dessus la tête du joueur LDLC)

Deuxièmement, si il a vraiment utilisé un aimbot, c'est que les PC utilisés n'était pas assez "sécurisé" pour empêcher l'utilisation de logiciels tiers pendant une telle compétition !

suix
suix - 30/11/2014 01h55

Je ne connais pas la scène CS:GO, mais je voudrais rajouter un petit point qui n'a pas été signalé. C'est le tweet de décision finale concernant le troisième match : https://twitter.com/DreamHack/status/538516337610747904

"Final decision. LDLC vs Fnatic last map Overpass will be replayed due to texture transparency and immortal bug used by both teams."

Beaucoup crie sur le fait que Fnatic c'est les méchants et que LDLC c'est les gentils, mais au final de la "triche" aurait eu lieu de la part des deux équipes.

Et pour Flusha (le joeur accusé de aimboting), je dirais 2 choses :

La première, c'est que de ce que j'ai vu, sachant qu'il s'agit normalement de joueurs pro, ça ressemble plus à du preshot par connaissance de la map que du aimbot (la souris va forcément passé devant/dessus la tête du joueur LDLC)

Deuxièmement, si il a vraiment utilisé un aimbot, c'est que les PC utilisés n'était pas assez "sécurisé" pour empêcher l'utilisation de logiciels tiers pendant une telle compétition !

Justement tu n'y connais rien... l'affaire concerne les joueurs pro suspectés de cheat. Un cheat indétectable puisque dans les source du jeu. Il passe par le cloud / workshop de valve et au final peut être utilisé même en lan sans aucune installation (donc ce n'est pas un logiciel tiers... mais une modification du source qui n'est pas contrôlé par le steam).

Et pour Flusha : http://www.hltv.org/forum/684463-flusha-busted
 

TheCrazySquirrel
TheCrazySquirrel - 30/11/2014 08h26

Pour ce qui est du "preshot", je suis d'accord avec l'argument (sans pour autant confirmer si oui ou non c'est bel et bien le cas). Il est vrai qu'un très bon joueur, sur-entrainé et qui connait les tactiques et les cartes par coeur aura sans doute plus de facilité à faire du "preshot". Néanmoins, de façon général, quand je vois certains matchs, je me posent quand même certaines questions. Il y a vraiment des moments où certains tirs me semble trop "précis" pour être "chanceux" (en particulier à travers les fumigènes). C'est d'autant plus flagrant qu'en général les spectateurs ont accès au "X Ray", mais c'est peut-être aussi trompeur ?

Pour ce qui est du cheat, NoFrag explique rapidement la chose par ici : http://www.nofrag.com/2014/nov/29/46274/

Pour ma part mon avis ne change toutefois guère : l'Esport plonge de plus en plus dans les mêmes travers que le sport "classique" qu'il copie. Quant à savoir à qui la faute, et bien un peu à tout le monde je dirais, autant les joueurs, que les développeurs qui laissent parfois de grosses failles, que le "public" aux réactions parfois exagérés et qui en veut toujours plus.
Bref c'est un cercle vicieux dont on ne sortira probablement jamais, à moins d'un bon gros "crash". Et je précise que je ne parle pas juste de CS:GO, mais de "tous les jeux Esport" en général.

Swiier
Swiier - 30/11/2014 17h10

Justement tu n'y connais rien... l'affaire concerne les joueurs pro suspectés de cheat. Un cheat indétectable puisque dans les source du jeu. Il passe par le cloud / workshop de valve et au final peut être utilisé même en lan sans aucune installation (donc ce n'est pas un logiciel tiers... mais une modification du source qui n'est pas contrôlé par le steam).

Et pour Flusha : http://www.hltv.org/forum/684463-flusha-busted
 

Autant pour moi, je suis passer à coter de l'article de NoFrag (http://www.nofrag.co...4/nov/29/46274/ merci TheCrazySquirrel) , je ne savais pas que ça passait par le steam workshop.

Par contre, on peut penser à des méthodes pour empêcher les joueurs de tricher : le groupe qui organise la compétition achète un grand nombre de clé CS:GO et créer des comptes de jeux spéciaux qui ne sont donnés aux joueurs qu'au moment du match. Ces joueurs sont ensuites "surveillés" pour les emêcher d'aller sur le workshop. "Le cheat développé par supex0 fonctionne à travers le cloud de Steam de façon à télécharger automatiquement les DLL modifiées dès que vous vous connectez" Est-ce qu'il y a moyen de jouer en réseau sans passé par du online ? Genre à l'ancienne avec des cartes réseaux et le tout branché en LAN. Parce que si tu empêches les mecs de récupérer le fichier DLL, tu n'as plus de tricheur.

Et normalement, si il y a modification, ça devrait pouvoir se voir. Au niveau des versions du fichiers dans windows

TheCrazySquirrel
TheCrazySquirrel - 30/11/2014 17h26

Bah le soucis c'est que nous sommes à une époque où tous les éditeurs cherchent à imposer leur DRM qui passent forcément par une connexion Internet. Exemple : Starcraft 2 et Battle.net, CS:GO/DOTA2 et Steam.
Et n'oublie pas les retransmissions en direct, qui sont désormais monnaie courante. Et pour qu'il y ait des rediffusions, bah il faut que la compétition se passe en ligne.

Mais n'étant pas organisateur de tournoi, je me trompe peut-être.

Néanmoins, là où tu as raison, c'est que Valve pourrait tout aussi bien fournir des copies du jeux uniquement pour les compétitions avec des comptes uniques destinés seulement à cet usage. Ou encore, l'organisation, qui a bien assez de thunes pour ça je pense tout de même, pourrait aussi acheté un lot de copie du jeu dédiée uniquement à cette compétition. A la charge des joueurs de changer sur place leur pseudo (cela est possible il me semble via Steam) voir leur avatar. Au lieu qu'ils se connectent eux même directement avec leur compte.

Et puis il y aussi la vérification. Il me semble d'ailleurs que certains jeux le font non ? J'ai pas de titre en tête, mais il me semble que pour certains jeux, si celui-ci "détectent" que tes fichiers ont été modifié, bah il démarre pas.

OxayotlTheGreat
OxayotlTheGreat - 01/12/2014 05h52

Personnellement, je ne connaissais pas la scène CS:GO, mais ce qui me fait très peur, c'est la façon dont ça a l'air très peu sécurisé techniquement ! Que les joueurs tentent de tricher s'ils le peuvent, c'est triste et con mais inévitable. Par contre, l'éditeur de CS:GO (Valve, apparemment) devrait vraiment se pencher sérieusement sur ce genre de problèmes s'ils veulent que le jeu soit joué en compétition !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.