d

24 oct. 2018 - Nepou et Zehir StarCraft 2

Serral vs Maru : Duel à distance

Serral vs Maru : Duel à distance

A quelques jours de la BlizzCon, revenons sur les deux meilleurs joueurs de la saison, Serral et Maru. et leur affrontement tant attendu aux WCS Global FInals.

Difficile de comparer deux joueurs n'évoluant pas dans la même région, pourtant, Maru et Serral ont tous deux dominé leur scène comme personne auparavant. Ils sont donc naturellement les meilleurs représentants pour leur région respective. Les deux performances sont uniques, Neeb avait également gagné trois tournois WCS l'an passé, mais avait laissé échapper les WCS Valence, pas Serral. Maru a lui remporté les trois saisons GSL de l'année, la seule performance qui s'en rapproche est les deux victoires consécutives de Nestea, mais la GSL était à l'époque un tournoi quasiment mensuel, ainsi, personne n'avait jamais dominé la GSL sur une année entière. 

Pour la BlizzCon, il est assez rare que le favori l'emporte, et, côté Corée, beaucoup de joueurs peuvent espérer aller très loin. Côté WCS, chaque année se ressemble, tous les espoirs sont souvent mis dans le foreigner de l'année : Naniwa, Lilbow, Elazer ou encore Neeb, pour l'instant sans succès. Serral peut-il changer les choses cette année ?

Serral : Un tyran venu du froid

Serral est l'exemple type du joueur prometteur ayant percé et dominant la scène, une sorte de cas d'école. Il apparaît sur les radars en 2014, aux détours d'une saison de premier league européenne, sans laisser plus de trace. L'année suivante, il apparaît en bas de tableau dans les trois saisons. En 2016, il réalise deux top 32 dans le nouveau format des WCS. En 2017, il atteint au minimum le top 16 dans chacun des six événements WCS de la saison et s'offre une seconde place à Jönköping. Cette année il a remporté la totalité des événements WCS auxquels il a participé. Sa seule défaite enregistrée en tournoi WCS foreigner est sa seconde place lors des qualifications européenne pour les WCS Leipzig. Avec 14090 points WCS, il domine clairement la compétition. Son dauphin, ShoWTimE, n'a que 3270 points. Comment expliquer ce succès ? Un style de jeux impressionant, dominant par son efficacité et sa régularité l'intégralité de la scène foreigner et les quelques coréens, suffisamment fous pour se dresser sur sa route. Sympathique et discret, Joona peut être qualifié de tyran. Nul avant lui n'a exercé une telle domination sur la scène foreigner. A l'heure actuelle, seuls quelques coréens peuvent avoir une chance contre lui et rien ne semble pouvoir détourner le Zerg de sa mission, gagner.

 


Les titres WCS, Serral les collectionne

Maru, huit ans après

Dans une scène aussi compétitive que la Corée, il est difficile de se faire une place. Malgré deux victoires de prestige dans la dernière OSL dès 2013, et en SSL en 2015, c'est bien cette année, huit ans après sa première apparition lors de la toute première GSL, que Maru a brillé. Souvent vu comme un joueur très agressif, peu patient et obstiné dans ses compositions biologiques, misant quasiment tout sur sa micro hors pair, Maru a diversifié son style de jeu cette année, et a battu tous les records. Premier et unique champion des trois tournois Coréens majeurs, premier joueur en terme de gain sur StarCraft II, et premier athlète Coréen à remporter une médaille d'or aux Jeux Asiatiques, voici quelques uns des accomplissements de Maru cette année. 

Mais Maru est un joueur qui excelle lorsqu'il peut préparer ses matchs, ainsi, le format GSL est idéal pour lui, ce qui n'est pas le cas des IEMs, ou des Super Tournaments, dans lesquels, même s'il reste très bon, il ne parvient pas à aller au bout. Un exception cette année, les WESG dans lesquels il a humilié l'intégralité des foreigners Zergs : Elazer, Nerchio, Scarlett, Reynor ou Serral n'auront pas réussi à lui prendre une seule carte, dans des BO5 absolument pas disputé...

3-3 : Des passes d'armes équilibrées en 2018... en apparence

Trois affrontements cette année, deux victoires pour Serral (2-0 et 1-0) et une pour Maru (3-0), en apparence le résultat est équilibré. Il pourrait même basculer à l'avantage du Finlandais quand on sait qu'il est sorti victorieux de leur dernière rencontre, et avec la manière, puisqu'il s'agissait de la GSL vs The World où le Zerg a fait un carnage parmi le top Coréen, que ce soit dans le tournoi individuel ou l'affrontement par équipe lors duquel il a défait Maru. Pour autant ça serait oublier que l'autre défaite du Coréen s'est faite lors d'une qualification en ligne, sur le serveur Europe, ce qui n'a pas la même saveur. Enfin, la victoire du Terran s'est faite dans un bo5, en hors ligne. Et là, le résultat est indiscutable, lors des demi-finales des WESG, Maru a écrasé son adversaire. Il a ensuite remporté le tournoi et les 200 000 dollars offerts au champion. Avantage au Coréen donc, il lui faudra cependant se méfier de celui qui est aujourd'hui son plus grand adversaire pour le titre à Anaheim.

Tout le monde attend et espère une opposition entre Serral et Maru en finale de BlizzCon. En toute logique, cela ne devrait donc pas se produire ! Si Maru et Serral ont remporté les tournois majeurs de leur région, ils ont commencé à rencontrer plus d'opposition. Maru a joué son match le plus compliqué de l'année en finale de GSL contre TY, et Serral n'est pas passé loin de la défaite en ZvZ à plusieurs reprises. Le titre de champion du monde est encore très loin d'être joué...

 

Alors qui remportera la BlizzCon cette année ? Si Maru et Serral semblent favoris, jamais le meilleur joueur au classement WCS de l'année n'a remporté la compétition. Peut-il en être autrement cette année ? Réponse dès ce vendredi 26 octobre, à partir de 18 heures, sur O'Gaming TV.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.