d

13 oct. 2016 - Mantrente StarCraft 2

ShoWTimE : espoir et doutes

ShoWTimE : espoir et doutes

En route pour la BlizzCon 2016 ! Jusqu’au début de la plus grande compétition de l’année, O’Gaming vous propose de (re)découvrir les six qualifiés foreigners à travers une série de portraits. Aujourd’hui : ShoWTimE !

Le Protoss foreigner du moment est, sans contestation possible, Neeb. Mais il y a peu, c’est un autre Protoss que beaucoup voyaient comme un possible auteur de performance lors de la BlizzCon. Joueur allemand de 22 ans ayant réalisé une année 2016 intéressante au sein de la structure Millenium, ShoWTimE peut potentiellement surprendre ses adversaires lors de la BlizzCon.

La France, sa terre sportive ?

En 2015, l'équipe Imaginary Gaming a connu de nombreux soucis financiers. Ces derniers sont devenus si importants qu’ils ont contraint la structure française à fermer ses portes. Cette situation a eu des conséquences importantes pour certains joueurs, dont ShoWTimE, qui se sont alors retrouvés libres sur le marché. Débuta alors une période de six mois en freelance pour le joueur allemand. Pour tous joueur, une période sans équipe est difficile à vivre. Une situation qui ne génère aucun revenu fixe mais, surtout, ne laisse comme moyens de s'entraîner que le ladder et les matchs programmés avec des connaissances. Autant dire qu’un programme d'entraînement sérieux et régulier est difficile à établir. Bien sûr il y a l'exemple ByuN, mais tout le monde n'est pas ByuN...
 


ShoWTimE, lors de la saison 1 des WCS en 2015, sous le maillot de la Team Alternate.

En décembre 2015, finie la solitude. Une nouvelle aventure dans une grande structure, elle aussi française, peut commencer au sein de Millenium. Arrivé pour succéder à ForGG, même si cela n’a jamais vraiment été confirmé par Millenium, la tâche s’annonçait colossale pour ShoWTimE. Cela n’a cependant pas eu l’air de perturber le joueur allemand qui n’a pas tardé à réaliser de belles performances. Présent depuis quelques mois chez Millenium le Protoss s’est affirmé comme l’un des meilleurs joueurs de sa race en Europe. Dans le monde des foreigners il s’est définitivement fait un nom lorsqu’il a remporté les WCS Spring 2016. En soulevant ce trophée ShoWTimE ne s'est pas simplement forgé une réputation, il a aussi validé son billet pour la BlizzCon qui se déroulera à partir du 27 octobre prochain en Californie.

Cette carrière de joueur professionnel ShoWTimE l’a pourtant empruntée presque par hasard. C’est en 2012, suite à l’appel d’une structure, que le jeune homme alors âgé de 18 ans s’est lancé plus sérieusement dans le monde de l’eSport. Vega Squadron, ESC Gaming... les aventures se succèdent mais, excepté un top 15 à la DreamHack d'été 2014 à Jönköping (à vos souhaits !)​, rien ne le démarque franchement de la masse. C'est en 2015 que ShoWTimE a commencé à réaliser de belles performances au sein de la Team Alternate. En WCS, en HomeStory Cup, il se fait remarquer. Dès lors, sa progression sera constante et dévastatrice. Lorsque Legacy of the Void arrive, il joue les premiers rôles.

Aujourd’hui il décrit son métier comme un rêve où il peut exercer sa passion et surtout vivre de cette dernière et tout cela avec le soutien de son entourage.
 


ShoWTimE lors de la DreamHack Winter 2015 (Source : Timo Verdeil)
 

Aujourd'hui il est dans l’ombre de Neeb...

Depuis la KeSPA Cup, Neeb est entré dans une toute autre dimension aux yeux de l’ensemble de la scène internationale. Il suffit de voir l'ampleur médiatique autour de l’américain depuis quelques jours. Tout comme son homologue américain, ShoWTimE peut entrer dans ce cercle très fermé des foreigners capables de faire trembler la Corée. Aujourd’hui il manque au Protoss allemand une réelle performance contre des Coréens dans une compétition majeure pour se faire une place dans la lumière. Quel meilleur événement que la BlizzCon pour cela ?

Classé troisième sur le circuit WCS, derrière Neeb et Polt, l’allemand enchaine les bons résultats : victoire en WCS Spring Circuit en début d’année, top 4 aux IEM Shanghai, Top 8 à la DreamHack de Valence, finaliste en WCS Copa Intercontinental, tout lui réussit. Au point qu'on a vu en lui le potentiel pour être le meilleur Protoss hors Corée, voire le meilleur foreigner. Seulement voilà, c'était sans compter sur l'éclosion de l'américain.

Même en confrontation directe, ShoWTimE doit céder. IEM Shanghai, juillet 2016 : le Protoss allemand est lourdement défait, 3-0, par Neeb, lors des demi-finales. Un tel parcours reste exceptionnel dans une compétition aussi relevée que les IEM mais le symbole est fort. ShoWTimE n'est pas une étoile filante, il fait preuve de régularité, de professionnalisme et de rigueur. Simplement, la supernova Neeb lui a volé la vedette.

Rien n'est définitif et figé dans le monde de StarCraft, mais les dernières performances de ShoWTimE ne laissent pas présager d’aussi grandes choses que son talent le permet. Lui-même le concède, ses dernières parties, même si elles lui ont permis d’atteindre les Playoffs des WESG, sont très en-deçà de ce qu’il peut proposer habituellement.

... mais pour combien de temps ?



Source : @SC2ShoWTimE


Une question se pose alors. Est-ce une réelle baisse de ses performances ou une fragilité psychologique pré-BlizzCon ? Au vu des récentes déclarations de ShoWTimE, via son compte Twitter, c’est un homme quelque peu fataliste et stressé qui se prépare à l'événement de l’année de la scène Starcraft II.

Du côté de son jeu, même si les victoires sont moins nombreuses, il reste un excellent joueur aux stratégies dévastatrices. Tout laisse donc à penser que si ShoWTimE parvient à hisser son mental au niveau de son jeu il peut s’offrir le rêve d’un parcours fabuleux lors de la BlizzCon. Par la même occasion, cela serait l’occasion pour le Protoss allemand de rappeler au monde qu’il y a peu c’est lui que l’on voyait vaincre les Coréens. Pour ShoWTimE, c'est dans la tête que tout se joue. L'allemand est un joueur d'exception mais un colosse aux pieds d'argiles, une grosse victoire face à un Coréen peut être un déclencheur mental : si la confiance reprend le dessus, il pourrait bien surprendre son monde.

Au fond, être sous-estimé pourrait bien être une bénédiction pour le Protoss. Calme, discret, bien élevé, il ne fait pas de vagues et se fait un peu oublier ; son manque d'optimisme renforce cette impression de relative faiblesse. C'est oublier un peu vite le palmarès et le talent du jeune homme. La BlizzCon est toujours une compétition un peu folle, à lui de se laisser emporter.

Durant la BlizzCon ShoWTimE aura tout de même fort à faire pour sortir des phases de groupes. Le Protoss ira affronter trois grands joueurs, Dear, ByuN et Elazer. Souhaitons-lui le meilleur et rendez-vous très bientôt pour vous présenter ce groupe qui s’annonce passionnant !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

HugoSoulier
HugoSoulier - 13/10/2016 19h52

Le seul protoss qui méritait le respect au début d'LotV. Après d'autres l'on rejoint dans le beau jeu.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.