d

30 janv. 2019 - Hatnuz League of Legends

SKT annonce la couleur

SKT annonce la couleur

La légende raconte que le grand prophète Chips’alf le Gris aurait prononcé ces paroles : « À l’aube de la neuvième saison, regardez à l’est, vous y verrez SKT revenir d’entre les morts. » Et on ne peut donner tort à ces murmures au regard des premières parties jouées en ce début 2019 par la structure la plus titrée du jeu. Sérieux, rigueur, agressivité et un duo Faker/Mata en chef d’orchestre, tous les signaux ou presque sont positifs après une année calamiteuse. Sans être parfaite, SKT semble cependant prête à démarrer son long chemin vers la reconquête du trône, son trône.

On a retrouvé la formule

Le bouton était cassé. La formule avait glissé sous le canapé et SKT ne l’a récupérée que dernièrement. C’est véritablement l’impression que l’on a tant l’équipe se remet à faire du SKT pur jus. On a retrouvé l’attitude froide et implacable des joueurs qui ont fait les beaux jours de la structure, qui prennent la priorité et l'initiative sur leurs voies respectives, permettant ainsi au fringant Clid d’aller et venir assez librement entre Khan au top et Faker au mid. Et si le premier cité n’a plus l’aura dont il jouissait début 2018, il reste un excellent choix capable de se plier aux stratégies du coaching staff. De son côté, Faker continue sur sa lancée de l’année passée en jouant ce qui est fort. Et ce qui est fort en ce moment a six pattes et deux pinces.

Bien entendu, l’état de forme de « Dieu » n’était pas le sujet de préoccupation des fans tout au long de cette intersaison. Ce qui a surpris à peu près tout le monde, c’est bel et bien le jungler Clid qui a vite effacé le traumatisme Blank/Peanut vécu par les partisans SKT.
 

Un large panel de champions joués avec des résultats assez positifs,
dont le fameux Olaf Rédemption qui a fait son apparition depuis peu.
Crédits: Gamesoflegends

 

Agressif et proactif en début de partie, Clid s’est notamment illustré dans la première game contre Damwon où il a détruit méticuleusement la Akali de Nuguri avant d’exécuter une « Insec » sur Sivir dans un teamfight décisif. Pas de doute, SKT a trouvé une machine à tuer dans sa jungle, avec qui elle gagne tous les débuts de partie. Les joueurs mènent alors doucement leur barque vers la victoire avec méthode et application, évitant autant que possible toute situation potentiellement préjudiciable. Fait assez inédit pour être souligné, SKT a déjà remporté deux victoires sans aucun Baron Nashor tué. Chose que seules les meilleures équipes macro peuvent se permettre.

Avec Mata, tout Teddy

Bien que l’image de Mata ayant tourné cette semaine soit celle de son Alistar, un peu trop dans le futur, flashant dans le vide, le support coréen reste un pilier de son équipe et a directement pris ses marques. En plus d'être à l'initiative de la plupart des mouvements de son équipe, son association avec l’ancien Jin Air Teddy est pour l’instant fructueuse. Le duo est dominateur et accumule tranquillement les ressources nécessaires au talentueux ADC, sans nécessiter l’attention du jungler.
 

Après une rencontre disputée, les joueurs (dans l'ordre, Mata, Teddy, Faker, Clid et Khan) félicitent leurs adversaires.
SKT décroche non sans mal sa troisième victoire en deux semaines.
Crédits : Lolesports

 

Pourtant, la complémentarité de ces deux joueurs n’était pas évidente. Mata sortait d’une botlane avec Deft (et Uzi avant lui), et l’attitude plutôt passive et minutieuse de Teddy aurait pu ne pas convenir au support prodige. Mais c'est mal connaître El Mata'dor !

Ce SKT a-t-il le potentiel de reconquérir les sommets ?

Si les supporters SKT ont retrouvé leur équipe et voient déjà cette dernière reprendre la place qui lui est due, on se gardera de mettre la charrue avant les bœufs. Cette dernière semaine a notamment révélé quelques failles dans le jeu de l’équipe rouge et blanche. Le Bo3 contre Sandbox, l’une des écuries montantes de ce début 2019, était bien parti avant que toute la stratégie ne s’effondre face à deux Akali sorties coup sur coup. Si on pardonne aisément que la coordination et l’aisance ne soient pas encore totales dans le jeu SKT, cela contraste fortement avec l’actuel titan de la LCK, Griffin (dont le midlaner Chovy propose après deux semaines un KDA de… 84). De plus, il serait injuste après ces Worlds de ne pas évoquer les structures hors-Corée qui affichent de très bons résultats (notamment les champions du monde Invictus Gaming ou encore G2 Esports).
 

Un rapide coup d'oeil au classement après quatre matchs joués pour souligner le départ catastrophique des trois équipes coréennes présentes aux Worlds passés.
Plus que jamais, la ligue coréenne se métamorphose, mais ne propose pas pour autant un niveau de jeu aussi relevé qu'attendu (sauf Griffin, que rien n'arrête).
Crédits : Leaguepedia

 

Pour l’instant donc, on se contentera de revoir Faker et cie en bonne forme tout en sachant que le réel potentiel de l’équipe ne se dévoilera qu’une fois les Playoffs commencés.

Ce jeudi, Khan, Clid, Faker, Teddy et Mata affronteront les invincibles Griffins dans l'un des chocs de ce début de saison. Ne manquez pas ce rendez-vous explosif dès 9h sur O'Gaming !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.