d

01 oct. 2014 - Zaboutine Versus Fighting

Smash Bros 3DS : Le graal !

Smash Bros 3DS : Le graal !

On y est ! Après une version Wii qui n’avait pas convaincu les fans et une pléthore d’années d’attente, ces messieurs de Nintendo avaient fort à faire avec le nouvel opus de Smash Bros. Après avoir mis la main rapidement sur la version 3DS lors d’une preview l’heure est au verdict sur la version portable du blockbuster de cette fin d’année.

Une réalisation au top !

Alors autant être clair : on attendait beaucoup de cette mouture d’un point de vue esthétique, nous autres joueurs habitués à voir le jeu tourner sur console de salon. Et il faut reconnaître que plus qu’une simple performance, la version finale relève juste du tour de force : le jeu est magnifique grâce à une utilisation intelligente du cell-shading pour des personnages qui évoluent dans des décors qui fourmillent de détails. La cerise sur le chapeau ? Aucun ralentissement, aucun !


Enfin !

Si les deux premières heures de jeu vous semblent un petit peu difficiles à cause du support portable, dès que les yeux sont habitués on retrouve l’expérience des versions salon et on se lance dans l’arène…

Un contenu titanesque

On ne se le cache pas, il est difficile de faire plus riche que ce que la version Wii (Brawl) nous avait proposé. Là encore, on est surpris de voir à quel point l’effort a été poussé à l’extrême pour nous offrir un univers Nintendo à portée de main. Avec un line-up délirant (49 personnages en tout), un nombre de trophées monstrueux et des défis à tout va, un simple test ne saurait suffire à tout vous montrer. Alors on peut parler des stages hyper bien conçus, du nombre d’items encore enrichi ou des défis multiples et dire que c’est du 100% réussi, mais bon, ce serait encore peu dire.


Les références sont tellement nombreuses que le jeu se transforme en encyclopédie !

En fait pour être honnête, en écrivant le test je me suis arrêté sur la fin de la phrase précédente et je me suis dit « mais comment vais-je faire pour parler correctement du jeu avec le support rédactionnel ? », tellement je pourrais écrire des pavés sur chaque mode de jeu, sur chaque petit bonus, de la possibilité de mettre son mii et de se mettre sur la gueule au nombre de tenues alternatives grandement augmenté, en passant par la possibilité de modifier les coups spéciaux de votre personnage pour vous battre dans la plupart des modes de jeux. Tiens d’ailleurs, parlons-en un petit peu des modes de jeu.

Le graal en main, que faire ?

Il y a bien évidemment le mode classique, indémodable de Smash Bros : on avance dans une série de défis au choix avant d’aller se battre contre la fameuse Créa Main. Vient ensuite le Stadium où vous retrouverez le multi-man-melee et le home-run archi classiques. A noter que le break the target a été remplacé bar un angry bird like asssez décevant mais bon, à moins que vous ne soyez passionnés de scoring, cela ne devrait pas tuer votre expérience de jeu. On passera sur le mode All-Star, exactement similaire à celui des opus précédents, pour s’attarder un peu sur le seul mode de jeu vraiment inédit : le Smash Run ou Adventure Smash : vous vous retrouvez seul pendant cinq minutes  avec votre personnage dans une grande arène (toujours la même malheureusement) où vous devez vous déplacer et tuer un maximum d’ennemis qui vont looter des stickers, stickers qui améliorent vos différentes caractéristiques, à savoir  vitesse, saut, objets, attaque spé, attaque et défense.

Bastonnez les tous !

A l’issue des cinq minutes (oui j’avoue que c’est un peu long) l’ensemble des quatre protagonistes se retrouve dans un mini-jeu, bien dopé aux stickers pour en découdre comme il faut : course verticale ou horizontale, smash, smash par équipe ou encore smash géant...Tout est possible tout est réalisable, c’est le jeu de la vie ! Bien évidemment, ce mode de jeu n’est pas du tout équilibré car si vous avez ramassé une centaine de badges pour la défense pendant la première phase et que l’épreuve de fin est une course, vous vous retrouvez un petit peu à poil… Mais l’objectif de ce mode de jeu étant plus le fun, c’est quand même un réel plaisir de rempiler pour une petite partie, surtout en multijoueurs, même si on aurait aimé un peu plus de profondeur et une possibilité de modifier un peu les règles pour affiner l’expérience de jeu.

Et les copains ?

Pour le multi, Nintendo a fait du très très très fort. En fait, c’est presque drôle parce que le jeu solo est tellement riche fluide et beau qu’on oublierait presque que Smash est un jeu multi. J’ai pas mal de potes qui m’ont dit « s’il n’y a pas de multi au moins aussi bien que LoL je ne jouerai pas aux smash de 4eme génération ». Messieurs, avec un mode « pour le fun » où tout est possible et un mode « pour la compétition » avec un stock/sans objets et un système de classement, votre souhait est largement réalisé.


La gloire ou le fun ? Peut être les deux qui sait ?

Et si je vous disais que chaque stage a été prévu avec une version Df qui permet de jouer en compète sur tous les stages afin d’ajouter de la profondeur de jeu ?  Voilà, c’est simplement une réalité, Smash Bros 3DS est taillé pour la compétition, et a priori la version Wii U devrait permettre à Nintendo de faire de Smash un jeu eSport. Oui j’ai bien écrit Nintendo et eSport dans une phrase, et j’assume, car là le matos a été mis sur la table donc on ne peut pas vraiment dire autre chose. Bien évidemment, si vous ne voulez pas vous faire laminer sur le ladder vous pourrez aussi vous affronter en réseau local moyennant  de deux à quatre consoles + jeux sans aucune perte de fluidité.

La conclusion

Je vais être franc, si il n’y avait pas de version Wii U de prévue, j’aurais dit que Smash Bros 3DS est le jeu de l’année. En attendant les spécificités de la version salon, on ne peut être qu’impressionné par la version portable. Et pour être vraiment sincère, j’ai dit dans ma préview que SSB3DS était le meilleur jeu de baston de l’histoire sur console portable, je peux aujourd’hui dire que le jeu se classe dans les meilleurs jeux de combat jamais sortis tous supports confondus. Avec une réalisation hors normes, un multi compatible eSport et un contenu dantesque, il est difficile de mettre en dessous de la note maximale. Je tamponne : « Dans le top 20 des meilleurs jeux auquel j’ai joué dans ma vie » je m’en fous, je suis testeur et j’aime prendre des risques.

Rendez-vous le 3 sur le network, n’hésitez pas à me contacter pour qu’on s’en mette plein la face !

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

4 commentaires

Abzalonn
Abzalonn - 01/10/2014 13h26

je suis pas certain que le testeur a été vraiment convaincu, il ne nous laisse pas assez d'indice quant-à son appréciation du jeu :)

Melekus
Melekus - 01/10/2014 21h19

Ah bon ? je me disais justement que ça manquait d'un soupçon d'objectivité  ;)

Zaboutine
Zaboutine - 02/10/2014 17h28

J'ai rien reçu pour avoir écrit ça. Je donne mon avis, c'est le but d'un test. De toute façon, vu la qualité intrinsèque du jeu c'est pas comme si c'était du mensonge. Après j'ai mes goûts persos mais ça n'empêche pas d'être sincère.

Abzalonn
Abzalonn - 02/10/2014 18h49

Zaboutine, nous te charions un petit peu, je suis un grand fan de SSB aussi et d'ailleurs je suis surpris qu'ils aient réussi à rendre le jeu aussi fluide sur une console portable!

personnellement, j'ai beaucoup apprcié ton test :)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.