d

29 déc. 2014 - Amaranthia Divers

SMITE - l'Odyssée approche de sa destination finale !

SMITE - l'Odyssée approche de sa destination finale !

L'Odyssée de SMITE arrive très prochainement à son terme pour aboutir sur la première compétition majeure de l'opus de Hi-rez Studios : le Smite World Championship ! Fort du succès de leur « Launch Tournament » lors de sa sortie en mars 2014, Hi-rez prend sa place dans l'univers eSport et impose son style. Le jeu devra convaincre lors de cette événement pour conquérir son public qui reste encore très discret en Europe.

Il serait bon de faire un petit retour en arrière pour que tout le monde ait les éléments qui permettent de comprendre ce qui va suivre.

Il était une fois SMITE

Jeu indépendant développé par Hi-rez Studios, SMITE se veut novateur dans son gameplay et très immersif. L'inspiration est totale pour ce jeu rien que par le choix des personnages : en effet, vous prenez part au combat en incarnant les divinités de différentes mythologies. Hi-rez frappe fort avec cette idée mais qui comporte des risques : convaincre par des représentations les plus équivoques possibles ne sera pas chose aisée, et il faut bien avouer que ça commence assez mal quand on voit les premiers dieux jouables.

De gauche à droite : Artemis - Kali - Ra - Sun Wulong - Ymir

Le jeu sort en bêta fermée le 31 mai 2012, bien déterminé à conquérir le monde du MOBA. Et pour ce faire, Hi-rez mise sur un jeu destiné clairement à la compétition, offrant une vision de type TPS (Third Person Shooter) rendant l'action plus intense et surtout obligeant à une stratégie axée sur la communication et le contrôle de map. Très rapidement, l'objectif est de développer le gameplay, pour qu'il soit le plus attractif possible. Cela affecte malheureusement le jeu qui, lors du passage en bêta ouverte, a du mal à trouver son public. L'orientation de Hi-rez laisse un peu de côté l'environnement, et l'aspect graphique prend du retard. Il est certain que les joueurs se lassent de cette map graphiquement décevante, et plutôt brouillonne lorsqu'il s'agit de gérer les déplacements avec la vision en TPS. Mais très rapidement, le jeu prend du galon et devient vraiment sublime ! Oui, oui, j'ai bien dit sublime : franchement, regardez-moi cette beauté !

 

Bon, j'en étais où déjà... ? Ah oui, le jeu dévient très beau. Et ce n'est pas sans raison. Très rapidement, SMITE plaît au marché asiatique qui voit dans ce jeu un renouveau pour la compétition. C'est pourquoi, lors de la GamesCom 2013, Hi-rez et Tencent Games s'associent pour l'exploitation de SMITE et le jour même de cette annonce, les deux nouveaux compères nous dévoilent quelles seront leurs intentions en termes de qualité graphique pour l'avenir du jeu : la présentation de la refonte graphique de la divinité de la guerre chinoise Guan Yu parle d'elle-même...

 

Suite à tout cela, la map devient de plus en plus attractive et se rend accessible à une compétition plus structurée : la jungle respecte une symétrie parfaite, les objectifs principaux deviennent plus difficiles à prendre et l'organisation de la map donne tout son sens aux différents postes qui composent une team. Néanmoins, il faut faire attention, même si elle devient plus facile à comprendre, la jungle reste un véritable piège permanent avec des endroits où les ennemis peuvent arriver des 4 directions. De plus, le « Fire Giant » et la « Gold Fury », les deux buffs les plus stratégiques de la jungle, sont très ouverts et deviennent difficiles à défendre lorsqu'on tente de s'en emparer !

 

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter nos précédents articles : 

Aujourd'hui, on peut clairement dire que SMITE impose son style et, plus encore, intéresse la scène eSport. Récemment ESL et Hi-rez Studios se sont associées pour mettre en place une compétition : la Pro League. Il y a déjà quelques mois, les deux leagues ont été organisées en vue du Smite World Championship afin de déterminer les équipes qui prendront leur place lors de cet événement majeur.

L'eSport de SMITE n'est pas en reste

Il faut bien un début à tout

Comme je vous en ai déjà parlé, SMITE a été créé pour la compétition et tout a été organisé de telle façon que celle-ci nous offre le plus beau spectacle possible. Mais avant de vous parler de l'actualité eSportive de SMITE, revenons un peu en arrière.

Une fois la bêta ouverte au public, Hi-rez Studios décide de provoquer sa chance et organise des tournois hebdomadaires européens et nord-américains. Le principe est simple, toutes les semaines, vous pouvez participer à ces tournois dans le respect de certaines règles et tout cela sans droit d'entrée, avec un cash prize de 1 000 $. Ces tournois ont eu leur lot de surprises. Très rapidement, des équipes ont pris le dessus et cela a titillé l'intérêt de plusieurs structures.

 

 

Team Dignitas ouvrit le bal, suivi de SK Gaming, Reason Gaming, Cognitive Gaming, ou encore Cloud9 et TeamSoloMid... et, aujourd'hui, voici un aperçu de ce qui vous attend pour le Smite World Championship !

Qui dit structures, dit professionnalisme, et forcément, le jeu devient de plus en plus fun à regarder. Pour son Launch Tournament, les meilleures teams professionnelles se qualifient, ce qui permettra à Hi-rez Studios de confirmer le succès de son jeu en offrant un spectacle remarquable et un cash prize de plus de 250 000 $.

 

 

De plus en plus de hype, pour de plus en plus de skill

Suite à cet évènement, SMITE est officialisé et la communauté commence à prendre beaucoup d'ampleur. La hype se propage de plus en plus en Asie et l'on a beaucoup d'attente envers ces nouveaux serveurs. En effet, on le sait bien, le continent asiatique a pour habitude de nous procurer des équipes et des joueurs professionnels eSport plutôt énormes. À la sortie du jeu, nos chers amis d'Asie ne sont pas encore bien imprégnés du jeu et ont du retard sur le niveaux nord-américain et européen. D'ailleurs, il faut bien souligner que c'est l'Europe qui, après le Launch Tournament et jusqu'à présent, domine le jeu ! Quand même, ça fait plaisir, non !? En tout cas, cela annonce l'arrivée de nouvelles teams d'amateurs qui se feront une place très rapidement autant sur serveurs nord-américain qu'européen et qui s'offriront par la suite un roster professionnel : je pense notamment à Mortality, Cognitive Prime mais également Team Coast Blue. Toutes ne parviendront pas à survivre au milieu des équipes déjà en place, mais cela annonce un réel intérêt pour la scène compétitive de SMITE qui va devenir de plus en plus sélective !

Définitivement, SMITE commence à faire parler de lui et la compétition s'organise pour offrir de plus en plus de beau jeu. Et comme les dirigeants de Hi-rez se rendent compte que la communauté aime ça, ils décident de frapper fort et de s'associer à une nouvelle région du gaming via le producteur et distributeur de jeux vidéos Level UP. C'est fait, en à peine quelques semaines, deux nouveaux serveurs s'ouvrent (Brésil et Amérique Latine) pour notre plus grand plaisir. Et oui, quand on entend cette nouvelle, tout le monde comprend très vite qu'il va y avoir de la bataille au sommet, et sans plus attendre Hi-rez balance sa bombe : l'Odyssée du Smite World Championship est en marche. Cela va annoncer le début des hostilités à venir et la naissance de la Pro League.

 

Nous sommes donc en mai, à peine deux mois après le lancement du jeu, et le programme s'annonce énorme ! Nan, mais regardez-moi ce cash prize de 50 000 $ pour lequel vont se battre les meilleures teams européennes et nord-américaines, ça ne vous donne pas envie de vous lancer !? Et encore, on ne vous a pas annoncé le cash prize initial du Championnat du monde... mais ça, on en parlera après.

Alors, il n'y a pas photo, autant européennes que nord-américaines, plusieurs équipes ont clairement pris le dessus. Suffit de voir les résultats après 3 mois de league qualificative. En ce qui concerne les régions Asie, Brésil et Amérique Latine, la compétition reste très discrète. Même si des résultats filtrent à travers les mailles du filet, Hi-rez souhaite d'abord mettre en avant ses deux principaux serveurs et garder la surprise pour le championnat du monde en ce qui concerne les autres régions.

 

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

 

 

Au terme de ces qualifications, vous l'aurez compris les « Kickoff LAN » prennent le relais. Les 4 meilleures équipes de chaque phase de qualification s'affrontent en offline pour que deux équipes de chaque région prennent leur ticket pour les playoffs. Côté nord-américain, ce n'est pas sans surprise que Cognitive Red, s'étant imposée largement lors des qualifications, prend la première place face à Team Dignitas. Côté européen, les qualifications sont plus serrées et l'issue de la « EU Kickoff LAN » sera bien plus disputée : au final, c'est SK Gaming qui s'impose face au challenger Team Coast Blue, une équipe très prometteuse lors de ses débuts, qui malheureusement ne pourra pas prétendre à terme à une place pour les playoffs.  

Bon, on a déjà fait pas mal de chemin là, mais le meilleur reste à venir.

Quand la bataille des dieux prend tout son sens

Après une lutte acharnée pour prendre sa place au Smite World Championship, le bracket vient de nous être dévoilé il y a peu. Pour un grand nombre d'entre vous, même si vous y trouverez des noms de structures relativement connus, grâce à LoL par exemple, les joueurs qui les composent vous restent inconnus et c'est une très bonne chose. Il vous sera possible de tous les découvrir très simplement lors de ce premier World et surtout, si le jeu vous plaît, choisir quels seront vos favoris. Je vais tout de même vous les présenter et en faire une brève analyse pour vous indiquer qui sera favori, qui sera outsider et qui, malheureusement, n'aura aucune chance.

 

 

Région nord-américaine

Bon clairement, Cognitive domine le serveur NA ! Les deux équipes qualifiées sont « Cognitive RED » et « Cognitive PRIME ». Deux teams bien au-dessus du reste des autres joueurs sur la league NA, qui confirment leur suprématie en se qualifiant sans trop de difficultés.

 

« Cognitive Red », juste la meilleure équipe du moment sur le server NA. Il va falloir compter sur elle comme favorite de la compétition et surtout, la seule façon de prétendre s'imposer face à eux, sera de provoquer une méta originale qui pourrait les surprendre.

En ce qui concerne « Cognitive Prime », elle reste une team assez difficile à analyser. Forte d'un groupe qui est très constant dans ses games, leur parcours reste cependant en dents de scie, ce qui ne les confirme pas comme favoris mais comme outsiders principaux pour ce World Championship. Néanmoins, c'est une team qui se compose de joueurs de la première heure de SMITE : à ne surtout pas sous-estimer donc.

Région Europe

En Europe, le niveau est très équilibré. Les phases de Pro League comme les playoffs nous ont offert des games très fermées, mais deux teams sont sorties du lot : « Sk Gaming » et « Titan » (anciennement Team Aquila).

 

« Sk Gaming » est une équipe vraiment très solide en offline ! Il faut clairement la craindre pour ce World car elle ne sera pas là pour faire de la figuration. Elle fera cependant office d'outsider à prendre très au sérieux !

Du côté de « Titan », il s'agit vraiment de la team surprise de ce World. Suite à son parcours pendant les playoffs, elle se déplacera clairement en tant que favorite de la compétition. Mais attention, arrivera-t-elle à conserver cet effet de surprise jusqu'au bout de ce World ?

Région Chine

Pour la région Chine, on ne sait pas du tout quel est le niveau des deux teams qualifiées que sont « OMG » et « DID ». Je suis pour conserver une part de mystère sur ces équipes et, surtout, elles sont vraiment très attendues ! Nous sommes tous d'accord pour dire que le continent asiatique est clairement une usine à gamers. Pour beaucoup de jeux vidéos, cette région fait preuve de génie et l'on peut tout à fait espérer que ces deux équipes prennent le dessus lors de la compétition. Mais restons tout de même conscients que la chine a eu accès bien plus tardivement au jeu que les NA ou EU.

 

Région Brésil / Amérique Latine

Alors très sincèrement, je ne saurais pas vous dire ce que ça va donner. Je n'ai pas suivi les qualifications de cette région et surtout, rien n'a été vraiment communiqué. La société « Level Up », partenaire de Hi-rez, qui accueille les serveurs de ces deux régions, a communiqué sur le fait que le niveau sud-américain et latino-américain est plutôt relevé, prétendant même une équivalence avec celui du serveur NA. C'est une chose qu'on peut effectivement croire puisque le serveur NA a longtemps accueilli les joueurs de toutes les régions du continent américain. Cependant, cela reste des spéculations et malheureusement les teams « Name not find » et « We love bacon » sont considérées, par la communauté, comme des teams ne pouvant pas prétendre à une victoire dans ce Smite World Championship. Restons tout de même sur nos gardes, si elles sont qualifiées, c'est qu'il y a une bonne raison !

 

Il faudra donc s'armer de patience pour confirmer le tout lors de la compétition qui aura lieu au COBB PERFORMING ARTS CENTRE, à Atlanta du 9 au 11 janvier 2015, pour laquelle nous auront droit, quoi qu'il arrive, à un cash prize global de 2 000 000 $ (soit plus de 1 600 000 €). En attendant, voici le bracket de la compétition.

 

Mais concrètement, SMITE et l'eSport ça donne quoi ?

Que du positif, vraiment ! Même si les américains sont un peu en retard sur leur scène professionnelle, en Europe, ça se provoque amicalement à coups de rachat de roster. TSM, Cloud9, Sk Gaming, Fnatic et récemment Titan, toutes ces structures que vous connaissez, bien entendu, via des jeux à succès comme LoL ou encore CS:GO, s'engagent dans l'aventure SMITE et leur choix est judicieux. Une chose est indiscutable : le niveau européen est pour le moment au-dessus du lot, pour notre plus grand plaisir car cette situation est rare. Et c'est bien ce qui nous intéresse le plus. SMITE pourrait devenir, à l'image de CS:GO, une scène où l'Europe pourrait imposer son style et dominer le monde ! Restons tout de même bien conscients que l'Asie n'a jamais été en reste dans les MOBAs. Le SMITE World Championship sera un tournant à ne pas rater pour Hi-rez. Le jeu est beau, il plaît, mais il lui reste à convaincre un public plus large pour s'imposer peut-être comme une référence dans le monde de l'eSport. Tout reste à faire, et c'est grâce à vous que cela pourra être possible !

Et en France, ça donne quoi ?

C'est plus compliqué. Non, soyons sérieux, pour le moment le jeu n'a pas conquis la France. Même si une belle communauté fait son parcours sur le serveur européen, il va falloir toucher plus de monde pour espérer voir des teams professionnelles s'engager dans la Pro League de SMITE. Le jeu a très peu de visibilité en France et j'en suis le premier déçu, mes amis ! Allez quoi, ça ne vous fait pas envie d'envoyer du gros skill dans la peau d'un dieu ? Le tout dans un environnement graphique magnifique et agrémenté d'un gameplay à vous couper le souffle ? Plus sérieusement, SMITE reste un free-to-play très agréable, qu'on peut prendre comme un bon moyen de se défouler et de sortir du MOBA traditionnel. Alors choisissez votre dieu, emparez-vous de votre lane et déchaînez toute votre puissance sur vos ennemis au sein de la bataille des dieux !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

4 commentaires

Jergall
Jergall - 29/12/2014 18h46

Bah ke décalage e-sport dans lequel l’Europe est une des régions favorites est qu'il semble que l'on retrouve certes des éléments de Moba ou l'Asie domine mais également beaucoup d'éléments de Fps ou l’Europe domine et où l'Asie accuse de réelle lacune au niveau compétitif

Chtulu
Chtulu - 31/12/2014 19h46

Le jeu est fun mais la vue TPS est - stratégique bien que + dynamique que sur les autres Moba. Le problème est qu'il faut s'habituer à la vue TPS alors que nous sommes habitués à la vue de dessus des STR plus pratique pour voir rapidement tout ce qui se pase.

Amaranthia
Amaranthia - 31/12/2014 20h35

Chtulu : C'est justement où repose la stratégie du TPS :). On va contraindre les joueurs à oublier tout ce qu'ils ont appris pour un moba, et les forcer à communiquer en permanence ! Je conçois que la chose n'est pas aisé, et à vrai dire les joueurs de mmo et de fps trouveront bien plus rapidement leur marques :) ! Il faut plutôt voir le TPS comme un moyen d'apporter plus d'action au genre, tout bêtement apporter une nouvelle vision au moba ^^.

Jergall : comme je l'ai souligné dans l'article, ma remarque sur la domination européen du moment sur SMITE est vraiment du à des tendances qui se vérifient grâce à cs:go (pour l'europe) et LoL (pour l'asie). Après rien n'est encore fait, on verra vraiment ceux qui imposeront leur style pendant le Smite World Championship :).

Luckymania
Luckymania - 05/01/2015 00h40

"Je conçois que la chose n'est pas aisé, et à vrai dire les joueurs de mmo et de fps trouveront bien plus rapidement leur marques :) ! Il faut plutôt voir le TPS comme un moyen d'apporter plus d'action au genre, tout bêtement apporter une nouvelle vision au moba"

Je plussoie cette vision. Le jeux souffre bien trop de la comparaison d'ailleurs avec les autres Moba. Mais c'est justement le choix TPS qui viens ici changer toute la Meta game de ces jeux la. Ainsi comparer LoL/DotA et Smite, n'est que très peu pertinent, le choix de la vue imposant de nouvelles contraintes aux joueurs et donc une nouvelle manière d'aborder le jeux, et des stratégies ne répondants qu'a ces nouvelles contraintes.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.