d

26 mars 2013 - Kere StarCraft 2

Snute et la résistance Zerg

Snute et la résistance Zerg

Le Norvégien de Team Liquid n’a que faire des difficultés des Zergs sur HotS. Ce week-end, il a remporté l’ESET UK Masters les Zerglings dans le nez.

Telfort en Angleterre était l’autre capitale de l’eSport ce week-end, car, oui, il n’y avait pas que les LCS à Lille pour nous divertir. C’est dans cette charmante ville que je ne connais pas qu’était organisé l’Insomnia48, une énorme LAN rassemblant des milliers de joueurs sur plusieurs jeux.

Snute, souverain

Le tournoi Starcraft II avait de sérieux arguments et portait le nom d’ESET UK Masters. De gros joueurs étaient présents dont le favori ForGG, mais aussi Sting, HasuObs, TLO, Ret, BabyKnight ou encore le Français de l’épreuve, CENSURE.

Mais c’est un Zerg qui a triomphé en ces lieux : Snute, la dernière recrue de Team Liquid. Le vainqueur de la HomeStory Cup a brillé de milles feux, terminant son tournoi avec un solide 17-6 et une victoire sans trembler face au redoutable Terran de Western Wolves Sting. Il confirme tout le bien que nous pouvions penser de lui et prouve un peu plus qu’il est un des meilleurs foreigners du moment.

Dans les groupes, les Team Liquid ont été à la fête puisque trois d’entre eux ont pris la tête de leur groupe (sur 4 groupes). Ret, TLO et donc Snute ont montré un excellent niveau, et ils sont tous Zergs. ForGG aura été la grande déception de cette phase de groupe, ne sortant pas du sien à la surprise générale. Pour Crank, autre Coréen, c’est aussi la désillusion, mais LeLfe avance une raison lubrique à son échec dans le dernier PodCraft.

Déception pour ForGG, pourtant énorme sur le ladder et en clanwar.

Sting a fait honneur à son statut d’outsider solide. Prenant la seconde place, le vainqueur des IEM Singapore n’a pas à rougir de son week-end, tout comme l’excellent HeroMarine, 15 ans, vraie sensation. Premier de son groupe, sans la moindre défaite, l’Allemand de Mousesports s’est emparé de la troisième place au détriment de BabyKnight, quatrième.

Notons enfin la performance d’un dernier adorateur du swarm, LE PatchZerg par excellence, JonnyREcco qui a montré qu’il n’était pas fini. Il s’arrête en quarts de finale.

Mention spéciale pour terminer au seul Français, CENSURE, qui n’a pas passé les poules, mais qui a eu le mérite de montrer du beau jeu et de défendre nos couleurs en Angleterre. Voilà un autre petit Français qui s’exporte et en a le potentiel, avec Stephano, ToD et Dayshi. Il va falloir le suivre sur Heart of the Swarm.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.