d

29 juin 2014 - Mbxx StarCraft 2

soO contre Classic, le choc en finale de GSL

soO contre Classic, le choc en finale de GSL

Ca faisait deux ans qu’on avait pas eu un teamkill en finale et c’est la première fois qu’un joueur enchaîne sa troisième finale, IT IS GSL ! Est-ce que soO va enfin prendre sa première  finale ? Allons-nous avoir une finale Classic ? Réponse en ce jour béni !

Une finale sous le signe du teamkill

soO nous fait un remake de Retour vers le Futur

Le jour d’une finale de GSL, c’est la consécration de toute une vie pour un joueur, c’est une mention qu’on aime bien mettre sur son CV et qui rayonne mondialement. Et cette finale a un goût particulier pour l’équipe SKT T1 puisqu’en plus d’avoir emmené sept de leurs joueurs en Ro16, on se retrouve avec un teamkill en finale avec d’un côté Classic, qui montre sa valeur en ligue individuelle, et de l’autre soO qui enchaine sa troisième finale consécutive, un record.

SK Telecom T1 truste la GSL même jusqu'à la finale

Les deux s’étaient déjà retrouvé en Ro16 et le Protoss avait pris le dessus sur son coéquipier pour prendre la première place du groupe et c’était donc l’heure de la revanche pour le Zerg, et surtout sa finale puisque hormis ce match-là, son parcours avait été un sans faute, déroulant un jeu parfait pour atteindre la finale (3-0 contre Solar en quart et 4-1 contre TRUE en demi, le tombeur du précédent champion Zest). Même si l’adage dit “jamais deux sans trois”, c’était clairement le moment de prouver qu’il n’est pas l’éternel deuxième.

Un parcours non sans faute pour ces deux joueurs.

De son côté, Classic a aussi effectué de belles performances. Malgré une défaite face à Life en Ro32, il a montré qu’il était bon dans tous les match-up puisqu’il aura sorti un autre coéquipier, ParalyzE, 3-1 en quart mais surtout il aura gagné son ticket en s’imposant face à Maru 4-2 en demie. Il a prouvé son niveau de jeu astronomique et qu’il méritait clairement son ticket.

Une finale ping-pong

Quand GOM fait de légers clins d'oeil.

Il était très difficile de prévoir l’issue de ce match avec leur rencontre en Ro16 et même en regardant leurs statistiques de la ProLeague, les deux joueurs sont très bons en Protoss contre Zerg. Le suspense était donc total et le match n’aura pas déçu les fans avec un niveau stratosphérique de bout en bout, surtout qu’au sein de leur équipe ils avaient de quoi préparer une bataille épique. Mais ne tardons pas et rentrons directement dans le vif du sujet.

Dès les premières minutes de la première partie, on sent une grande préparation des deux joueurs et Classic ose même une proxy stargate.  Même si ça n'entraînera pas les dégats escomptés, tout est bon pour prendre un point ! Chaque action sera soutenue par une foule assez énorme dans le studio de GOM, et malgré toutes ses tentatives de multi-front, soO perdra pied dans ce premier match.

Toi aussi (im)pose ta proxy stargate !

Les trois matchs suivants seront un aller-retour entre les deux joueurs, chacun prenant l’avantage sur l’autre tour à tour pour arriver au score de 2 partout. Il devient clair qu’aucun des deux joueurs n’a pris l'ascendant sur l’autre et à ce stade c’est toujours compliqué de prédire l’issue de ce match. Et pourtant, le match va prendre une tournure très marquée avec la cinquième confrontation.

༼つ ◕_◕༽つ THE POWER OF PROTOSS ༼ つ ◕_◕༽つ

En effet, Classic va commencer à prendre le dessus mentalement sur le joueur Zerg sur Overgrowth, et mettre à mal le moral de son adversaire avec des mécaniques de jeu maitrisées sur le bout de doigts. Malgré toutes ses tentatives, soO concédera la cinquième partie et ça sera le début de la fin pour lui. Merry-Go-Round en sixième carte et malgré des départs très axés sur la rentrée de ressources  de la part des deux joueurs, on sent le triple finaliste beaucoup plus fébrile sur la gestion des agressions de son adversaire.

La déception de soO

A tel point que les forcefields de Classic prendront l’armée de soO avant même la dixième minute de jeu, le forçant à sortir les drones pour défendre. Cela sent mauvais pour ce dernier puisqu’il n’arrive pas à repousser son adversaire, il se retrouve avec un nombre de drones très faible, on peut lire la déception sur son visage et dans son jeu. Il concède le match et s’incline donc 4-2 pour une deuxième place de cette GSL, troisième consécutive pour lui.

Ca ira très bien sur la cheminée !

Classic remporte donc cette deuxième saison de 2014 et s’offre un gros ticket pour la finale mondiale. Il aura montré un jeu assez extraordinaire dans tous les matchup jusqu’à la finale, prenant à partie l’un des favoris en la personne de Maru et donnant la deuxième place à son coéquipier dans une finale qui aura été aussi épique qu'on aurait pu l'imaginer. soO n’a pas dé-mérité et marque aussi son nom dans la compétition comme le seul joueur à enchainer trois finales de GSL consécutives. Il confirme sa très bonne forme et s’offre aussi un gros ticket pour la finale mondiale. Il reste maintenant à savoir si un Terran viendra mettre fin aux deux années sans vainqueur de cette race en GSL, qui était pourtant réputée pour ses finales TvT à ses débuts.

Je ne vous conseillerai que trop de regarder ce match qui sera disponible à partir du 12 juillet sur la chaine Youtube de GOMexP !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.