d

21 juil. 2014 - Hoshin Divers

Star Citizen - Arena Commander, premières impressions

Star Citizen - Arena Commander, premières impressions

Le très attendu module de combat spatial ("dogfight") de Star Citizen a été mis à dispo des contributeurs il y a quelques semaines. J'ai essayé les mods disponibles (“free flight” et “Vanduul Swarm”), une petite surprise a accompagné la sortie d'Arena Commander, j'y reviendrais.

Comment ça marche ?

Bon ok, le mod est dispo, mais comment je me mets sur la tronche avec les autres joueurs ?

Près du point de spawn du joueur se trouve un petit présentoir avec un casque dont on peut se saisir. Ce casque permet, une fois dans le cockpit du vaisseau, de lancer la simulation Arena Commander (simulation dans la simulation, space-ception, tout ça ...). Depuis un patch récent, plus besoin du casque, Arena Commander est dispo directement dans le menu du jeu. Une fois rendu à son vaisseau et assis au siège de pilote avec le casque, un overlay Arena Commander apparaît et permet de sélectionner son mode de jeu. Tous ne sont pas disponibles pour l'instant il me semble, je n'arrive pour l'instant pas à accéder au mode entre joueurs.

Pour ce qui est des options c'est très simple, on sélectionne un mode de jeu, une des cartes dispo pour le mode et hop, c'est parti, le jeu se charge.

Les différents modes

Le mode Free Flight

Pas grand chose à dire sur ce mode, c'est l'équivalent du hangar mais dans l'espace. Avec l'avantage non négligeable de pouvoir bouger un peu le vaisseau. L'aire de jeu est limitée. On est dans une espèce de sphère qui semble avoir pour centre notre point de spawn. Si l'on tire sur les bordures, on a un effet qui nous montre que, oui, il y a bien une frontière, si on la dépasse, c'est le respawn. Il est possible d'aller faire des gros poutous aux éléments du décor avec la même punition : le respawn. La plus grosse action ici est de pouvoir pousser les débris en tirant dessus. Autant dire que c'est l'éclate ! \o/

Le mode Vanduul Swarm

Dans ce mode, on a déjà un peu plus de challenge, à savoir des ennemis à dégommer par vagues successives. Pour cela, on est aidé de 2 CPUs qui ont le mérite d'attirer un peu le feu des chasseurs adverses. Les vagues sont de plus en plus costaudes et toutes les 3 vagues on a droit à une vague “Elite” avec un chasseur plus costaud et plus malin que la moyenne, accompagné de chasseurs classiques.

C'est marrant à jouer et ça permet de se mettre dans le bain pour tout ce qui est possibilités / limitations de l'appareil que l'on a. Avec un peu de pratique, on arrive à clean les premières vagues facilement. Jouer sans missiles (équipement de base) contre des vagues qui en ont, et avec une quantité limitée de contremesures (chaff), devient rapidement un challenge en revanche, même si on peut faire des manoeuvres d'évitement.

Le multiplayer

Le multiplayer est en train de se débloquer progressivement depuis la v1.0 d'Arena Commander. Comme cela requiert que le système de jeu online puisse monter en puissance pour accueillir tous les joueurs, ils ouvrent petit à petit.

Les contrôles : Ouuuuuuuuaaaaahh! Ça bouuuuuuuge dans tous les seeeeeens ! ** malade **

Le bon vieux clavier/souris

Premier constat, au clavier et à la souris le premier contact est loin d'être évident. Un tutoriel a été mis en ligne, du coup ça parait simple mais y'a une courbe d'apprentissage certaine pour les personnes comme moi qui n'ont pas touché à une sim de vol depuis quelques temps. Ça bouge brusquement et rapidement, c'est très difficile d'ajuster sa trajectoire, quelque soit la caméra choisie. Du coup, j'ai ressorti mon bon vieux Cyborg et une fois branché, ça va tout de suite mieux =).

 

Bon, il y a certainement moyen de régler la sensi de la souris si on joue en souris/clavier, mais pour tout ce qui est activé par le clavier (à part accélération/décélération), j'ai l'impression que c'est un peu “tout ou rien” ce qui risque de poser problème. À voir en prenant un peu le temps.

Les joysticks

De ce que l'on peut voir des options, il y a plein de joysticks supportés, des plus basiques comme le mien à différentes variantes de HOTAS. Mon vieux coucou de Cyborg marche bien mais il faut bien faire attention à le brancher avant de lancer le jeu car sinon il n'est pas reconnu.

Seul bémol que je trouve pour l'instant : pas possible de remapper les commandes ingame (ou alors c'est une manipulation vaudou, et là j'ai pas l'équipement) donc si la commande pour lâcher les contremesures ("chaff") est à un endroit pas pratique sur le stick, c'est tant pis.

Et avec une manette, ça marche bien ?

Chris Roberts semble en être assez fan (la moindre vidéo où on le voit jouer il a une manette), personnellement je trouve le mapping par défaut pas top (pas moyen de fixer la vitesse avec ma manette de xbox, dès que je lâche le bouton je redescends à zéro, comme les boutons de tir sont pas tout près, je me retrouve avec le choix entre tirer et avancer ... Il y a sûrement une façon de remapper tout ça, mais le moins qu'on puisse dire c'est que la conf par défaut est curieuse.

Là où je suis un peu déçu, c'est que je pensais pouvoir utiliser les 2 joysticks pour correctement diriger mon vaisseau, mais on a besoin du clavier pour certains mouvements.

Au final, c'est quoi le mieux ?

À mon sens, c'est le joystick. Il est plus simple à gérer que clavier/souris pur, et la manette n'est pas très évidente à moins de la tuner bien comme il faut avant.

Où en est Arena Commander ?

Les vaisseaux dispo

Pour l'instant sont disponibles en jeu le 300i, le Aurora et le Hornet (dans l'ordre : la “BM”, le vaisseau de base, et le chasseur). Les autres vaisseaux arriveront au fur et à mesure, en commençant par les monoplace pour aller jusqu'à des plus gros appareils.

Le gameplay

C'est difficile à prendre en main au début puis on s'habitue progressivement. L'interface est riche, pourvu qu'on sache comment l'utiliser, et nous renseigne bien sur l'état de notre vaisseau. La gestion des dégats est déjà pas mal aboutie. On peut se retrouver complètement en rade (plus de moteur) mais avec des thrusters et un armement opérationnel (même si, quand on est dans ce cas de figure, on continue rarement de tirer longtemps ...=). Si on se fait dégommer son générateur : c'est le drame. Tout se coupe et on ne peut plus que passer en vue 3ème personne pour apprécier les effets d'explosion lorsque le chasseur ennemi qui vous a cloué sur place refait un passage ;)

Plus de poussée, ni de bouclars, ni d'armes ... ça sent un poil mauvais 

Durant mes parties, j'ai donc successivement : perdu mon moteur, une aile, une partie de mon armement ... pour l'instant je n'ai pas trouvé que la perte d'une aile était particulièrement handicapante pour manoeuvrer avec le 300i mais en revanche on peut dire bye bye à ce qui est installé dessus (un de ses canons à tout hasard ...).

Avec un joystick on doit presque pouvoir se débrouiller sans clavier pour toutes les manoeuvres de base. L'essentiel des manoeuvres est faisable directement au stick sauf les straffes (en tout cas je n'ai pas trouvé comment faire), ce qui fait que l'on peut vite se mettre dans le bain sans trop fouiner sur le clavier quelle touche fait quoi.

Présentation à l'E3 2014

Lors de l'E3 2014, Chris Roberts a fait une petite présentation du mode pour Gamespot. Il en est ressorti quelques items que l'on sait déjà (pas de compromis sur la physique, un vaisseau est un assemblage de pièces qui, lorsque détruites, handicapent le joueur ...) mais aussi que, selon lui, Arena Commander devrait être fait pour :

  • Mettre en place des compétitions entre joueurs (avec un classement, des finales ...) diffusées dans le 'Verse

  • Être facile à prendre en main mais difficile à maitriser. Pour cela, il fait une analogie avec Starcraft : on peut jouer juste à la souris et y'a moyen de s'amuser, mais il sera hors de question d'espérer maîtriser Arena Commander sans s'y mettre à fond et connaître par coeur son vaisseau et la tripotée de commandes / manoeuvres disponibles.

  • S'entraîner sans risquer de perdre son vrai vaisseau (simulation dans la simulation, tout ça ...)

Chris Roberts a aussi parlé du côté motivant d'une telle méthode de release. En très résumé :

  • On n'est pas comme dans un studio classique où, pour faire la même chose, on s'attache les services d'un “focus group” de 30 personnes.
    Il est beaucoup plus facile d'entendre un “j'aime pas du tout ça” de la part d'un fan que de celle d'un membre de focus group, par exemple.

  • Avec autant de backers, l'alpha c'est déjà un beau lancement en termes de fréquentation (des milliers de joueurs sur les serveurs à un stade si peu avancé, c'est rare). Cela a l'avantage de faire travailler l'équipe pour que le jeu soit propre dès l'alpha et d'avoir un niveau de qualité élevé dès les premiers écrans jouables.

Les derniers patchs

Les derniers patchs ont rendu Arena Commander bien plus jouable qu'il ne l'était initialement, modulo quelques trucs étranges avec le pad. Je ne sais pas trop ce qu'il en est du multi, n'y ayant pas accès, mais le mode Vanduul Swarm occupe et permet de prendre en main son vaisseau. Maintenant, un bout de carlingue en moins fait vraiment la différence, c'est appréciable pour une sim qui se veut respecter les lois de la physique dans des combats spatiaux =)

La petite surprise du week-end de release ...

La petite surprise de ce week end, c'est que, comme la sortie d'Arena Commander a coïncidé avec la sélection du gagnant du concours “The Next Great Starship”, tous les backers ont vu leur hangar upgradé pour le week-end de sorte à pouvoir présenter le vaisseau gagnant (De l'équipe “Four horsemen”) ainsi que le second (“Shard Collective” si mes souvenirs sont exacts). Deux gros gunships. On n'est pas encore sur des énormes vaisseaux, mais on dépasse déjà le simple chasseur, largement. Malheureusement, il n'est bien sûr pas encore possible de les piloter, mais c'est intéressant d'enfin pouvoir les voir dans le moteur et de tourner autour soi même. La seule chose malheureuse ici, c'est que le lundi suivant les hangars sont retournés à la normale ... Dommage, j'aurais vite pu m'habituer à un hangar “grand luxe” ;).

J'aurais bien accompagné ça de quelques captures d'écran mais elles ont semble-t-il été perdues dans un vide sidéral ... pas moyen de remettre la main dessus. À défaut : voici les 2 "300i" de mon hangar (celui que j'ai acheté, qui est en fait un 325i, pas encore dispo dans Arena Commander, et le 300i blanc d'entraînement)

En quelques mots

Le module Arena Commander est fun en l'état, mais j'attends avec impatience que le mode multiplayer soit débloqué pour plus de joueurs.

Ce que l'on peut reprocher pour l'instant, hormis les bugs qui sont le lot du fait que tout ceci soit un début d'alpha, c'est que les zones dans lesquelles on joue dans Arena Commander sont, somme toute, relativement petites, et ça nuit un peu au plaisir. Sans compter que le nombre de cartes dispo est digne d'un Sonic R (http://www.gamespot.com/reviews/sonic-r-review/1900-2532890/). Mais bon, c'est normal, alpha, tout ça, ça ne peut qu'aller en s'améliorant =)

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.