d

01 mars 2013 - Kere StarCraft 2

StarCraft II à la recherche d'un patron

StarCraft II à la recherche d'un patron

Alors que Starcraft II est le champ de bataille favori de nombreux joueurs de qualité, il manque un petit quelque chose pour que la mayonnaise soit divine. Il nous faut un patron, un phénomène, un dominateur sans partage. Pourquoi ? Parce que l’eSport Starcraft II en a besoin. Explications.

Il parait que Starcraft II connait une crise, une érosion de son audience et du nombre de ses adeptes. C'est possible et nous verrons justement cela dans un prochain article. Toujours est-il qu’il faut s’accorder sur une chose : un des gros problèmes de notre jeu, du point de vue de l'eSport, est qu’il n’a jamais trouvé parmi l'ensemble de ses joueurs de vrai patron. Et ça, c’est embêtant...

Ces sportifs, ces icônes

Tous les sports ont eu leur héros, leur mythe, leur modèle de générations. Pour résumer, on a adulé puis détesté ces joueurs phénoménaux lorsque leur domination fût trop pesante. Qui n’a pas souhaité voir un de ses champions tomber avant qu'il ne triomphe à nouveau ? Michael Schumacher pour la Formule 1, Michael Jordan pour le basket, Zizou, Messi, Ronaldo, Nadal et d’autres. Des pointures qui marquent l’histoire de leur sport et même plus.

NaDa, superstar en Corée

Les jeux vidéos en ont eu aussi, et notamment Brood War, le RTS phénomène en Corée, qui a pondu des personnages starifiés au Pays du Matin Calme, comme BoxeR, Nada ou Flash.

Ces joueurs sont rares, mais précieux. Ils font tomber les records tout en restant suspects, comme Michael Phelps et ses 22 médailles olympiques, ou Usain Bolt, l’homme le plus rapide de la planète.

Le moindre de leurs faux pas est repris partout : Tiger Woods avec trop de conquêtes, Armstrong et ses seringues, et même sur Brood War avec sAviOr, un joueur emprisonné pour avoir truqué des matchs (de jeux vidéo, si, si !).

Les plus grands champions sportifs passionnent, sont aimés, détestés, mais dans tous les cas, ils font parler. Ils attirent sur eux les projecteurs, les médias, les sponsors, l’argent, la foule, y compris sur des sports moins médiatisés. Personne ne niera, par exemple, les bienfaits apportés au hockey sur glace par Wayne Gretzky, ou au golf par Tiger Woods.

BoxeR, premier Bonjwa, appelé "Empereur"

Starcraft II échappe à la règle

Sur Starcraft II, pas de patron et rares sont les joueurs qui dominent sur une longue période. Pourtant c'est bien cela qu'il nous faut, un « bonjwa », un dominateur, comme les nommaient les Coréens à l'époque de Brood War.

En 14 ans de jeu, Brood War n’en a compté que 5 (dans l’ordre, BoxeR, NaDa, iloveoov, sAviOr et Flash), cela fait peu mais ces joueurs ont écrasé toute concurrence pendant des mois.

Pour Starcraft II, rien. Pourtant certains joueurs ont davantage marqué l’eSport, mais toujours avec des résultats fluctuants. Le plus évident est bien évidemment Mvp et ses 4 GSL, mais MC, MMA ou NesTea pouvaient prétendre au sacre ultime. Néanmoins, il n’en sera rien. Ces joueurs ont tous connu des périodes moins bonnes, jusqu’à disparaitre du Top Monde pour certains. 

Mvp, le plus gros palmarès de SCII

C’est un des gros problèmes de Starcraft II. Les meilleurs joueurs du monde ne le restent guère longtemps. Ils s’imposent dans un tournoi majeur, font parler toute la planète SC2 puis plus rien.

Seed en est le parfait exemple. Avec sa victoire GSL en juillet, il n’a fait que décevoir ensuite, s’offrant deux chutes consécutives en Code A et aucune nouvelle apparition dans le Top 8 de la compétition. de même, Jjakji, vainqueur de la GSL en novembre dernier, ne participe même plus au plus grand tournoi du monde.

Seed, des néons au néant

Voyons cela en prenant pour exemple l’année en cours, 2012. Voici tous ceux qui ont été considérés dans les 10 derniers mois comme les meilleurs joueurs du monde :

• janvier : MMA (GSL et Blizzard Cup en poche) avec DongRaeGu au coude à coude (finaliste Blizzard Cup et GSL gagnée)

• mars, avril : MarineKing (énorme en MLG) avec DongRaeGu, encore, dans le rétro. MMA commence à souffrir.

•  mai : Mvp revient fort et gagne une troisième GSL. MarineKing ne confirme pas, DRG déçoit.

• juillet, août : Seed remporte la GSL à la surprise générale et enchaîne les performances en compétition par équipes. C’est le patron de l’été avec TaeJa, irrésistible Terran qui accumule les titres. Ils sont ovationnés.

• septembre : TaeJa qui semble seul au monde alors que Seed chute.

• octobre : Mvp (finaliste de la GSL) et Rain, arrivé tout droit de Brood War, qui s’impose tel un OVNI.

• novembre : Life (vainqueur GSL et MLG) qui domine la scène du haut de ses 15ans, avec Leenock et Rain en sérieux prétendants. Flash émerge, Mvp déçoit, Seed n’est que l’ombre de lui-même et TaeJa souffre des poignets.

À divers moments de l’année 2012, on peut considérer que huit joueurs ont dominé la scène eSport SC2, très brièvement pour certains. Un rien et ils chutent. Un rien et ils triomphent. Pour résumer, le Top Monde a un niveau de jeu qui tient dans un mouchoir de poche.

TaeJa a les mains en compote

Quelles explications ?

Plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer cette absence de Big Boss qui durent alors que dans d’autres sports, il sont loin d'être éphémères.

Paradoxalement, même si le joueur est tranquillement posé devant son PC, les soucis de santé lui jouent des tours. Pas de rupture du tendon d’Achille ici, mais cette saloperie de syndrome du canal carpien. Mvp en souffre depuis un moment, et disons-le, sans cela, il aurait probablement ridiculisé ses petits camarades bien plus qu’il n'a pu le faire. TaeJa voit sa carrière ralentie par le même mal. Flash a été opéré pour ne plus être embêté. Les exemples sont nombreux. Les mouvements répétés de la main et du poignet, alors que le bras est statique, sont très mauvais. C'est le fléau du gamer.

Il y a aussi une question de rigueur et d’entrainement. Si des joueurs de Brood War ont su s’élever si haut, c’est en grande partie grâce à un entrainement très rigoureux, sans doute trop même, à la fois chronophage et étouffant, qui a formaté ces champions en machines à APM surélevé à l'incroyable sérieux. Cette mentalité, les joueurs Starcraft II ne l’ont pas, pas même les Coréens d’IM ou StarTale.

C’est aussi pour ça que aujourd’hui les joueurs de la KeSPA se font une place au sommet si rapidement.

De ce fait, et pour diverses raisons, les meilleurs joueurs d’un jour déçoivent, car trop déconcentrés, trop peu préparés, etc. Pour être le meilleur, il faut être régulier.

Life, dernière terreur en date

Pour rêver et grandir

C’est bien dommage, car Starcraft II a besoin d’un patron, d’un « bonjwa ». Et pourquoi me direz-vous ?

À l’heure où l’on parle de crise autour du jeu, l’arrivée d’un mec qui pose le paquet sur la table en disant à ses petits copains «  Les amis, je suis là, admirez-moi car je vais rester » serait bénéfique à tous les niveaux. Oui, je parle d’un mec qui s’offre 5 GSL de suite, enchaine les MLG et les all-kills en GSTL, s’offre 100 scalps en survival, etc. Un mec qui tue toute concurrence pendant un bon moment. Suis-je fou ? Non.

L’arrivée d’un « bonjwa » sur Starcraft II offrirait au jeu une visibilité qu’il n’a pas, car tout phénomène fait parler. Des médias nouveaux s’intéresseraient à ses performances et, par ricochet, à son sport (à l’époque de Brood War, Elky par exemple, est passé plusieurs fois sur nos écrans de télé).

De nouveaux sponsors viendraient coller leur logo sur son maillot, puis sur celui de son équipe, puis sur les équipes rivales, et ainsi de suite. Les salles se rempliraient davantage à chacune de ses sorties. Les WebTV gonfleraient leur chiffre lorsqu’il est présent. Voyez l’impact de l’arrivée de Flash en MLG, et pourtant ce joueur jouit d’une gloire liée à un autre jeu.

Flash, appelé aussi "Dieu"

Notre champion pourrait, lentement, attirer à lui, et par extension sur SCII, un public plus large ou les accrocs, lassés du jeu, qui pourraient revenir plus facilement. Un joueur invincible qui nous ferait lever en pleine nuit, nous ferait halluciner par sa maitrise et son audace, sa capacité à enchaîner les titres ou à humilier ses adversaires.

On a besoin de réver un peu ! Et pas seulement l'instant d'un tournoi pour que le joueur en question s'incline ensuite lors de la compétition suivante, en nous présentant un autre visage.

La domination d'un patron est également vecteur d'émulation. Le "bonjwa" pourrait tirer vers le haut les autres joueurs désireux de lui chiper la place. Si aujourd’hui un joueur a attrapé le wagon de tête, composé de multiples passagers, pourquoi faire davantage d’efforts ? Mais si un mec danse seul sur la locomotive en vous faisant un bras, des cash prizes plein les poches, n’auriez-vous pas envie de tout donner pour l'abattre et danser à sa place ?

Malgré l’arrivée des joueurs de la KeSPA, Starcraft II n’avance plus vraiment, se reposant sur des acquis fragiles. Or pour faire face à la montée en puissance d’autres jeux et à l’érosion de sa fanbase, il doit aller de l’avant. Un mec qui s’imposerait, tel un héros, un aimant médiatique et passionnel, pourrait mettre un coup de pied dans la fourmilière, sans être la solution à tous les problèmes. Utopie ? Pas si sûr. Pour moi, c’est une évidence, nous avons besoin d’un Messi, d’un Federer ou d’un Jordan.

Nous avons besoin d’un « bonjwa ».

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

29 commentaires

Blackdoudou
Blackdoudou - 08/11/2012 23h27
Citer Federer et Nadal dans un même papier...on ne mélange pas le plus grand champion de tous les temps et un dopé...;)

Les temps ont changé sur SC, ça se voit au niveau des entrainements et tout, la société coréenne est plus ouverte, elle voit que les autres arrivent à être bon et prendre du plaisir, sortir...
KingSlayer
KingSlayer - 08/11/2012 23h28
hmmm faut dire que SCII demande beaucoup de courage pour jouer en 1vs1, je connais beaucoup de personne qui ont arrêter de jouer, On va pas se mentir quand tu arrives sur SCII tu te fais rouler dessus, c'est pas un jeu d'équipe donc tu peux compter sur personne et la défaite et souvent dur à avaler. Un jeu comme LOL ou Dota, CS est plus facile d'accès vu que c'est un jeu d'équipe... Heart of the swarm va faire du bien pour le renouveau, et puis sérieux regarder une MLG ça devient chiant à la longue, un tournois qui dure un week-end avec mass de matchs qui s'enchaînent, des pubs a chaque fin de match aussi. un format GSL, TSL ou Iron Squid est bien plus adapté à SC2. et puis honnêtement MVP est pour moi largement Bonjwa, c'est juste que sa blessure l'en empêche. puis les patchs a répétitions changent la donne. au début les terrans dominaient pas mal. MVP, MMA, MKP était imbattable en début 2012 mais le nerf de la queen a tué son T v Z. Bref en ce moment Rain casse la baraque avec sa macro toss son jeu quasi parfait mais bon je pense pas qu'il tiendra longtemps...
Nozy
Nozy - 08/11/2012 23h28
Magnifique article ! Je me sens totalement concerné par le sujet, ancien accroc à SC2 qui a arrêté par lassitude, je n'aurais su dire mieux, "on a besoin de rêver" c'est carrément vrai, on a besoin d'un exemple sur lequel s'appuyer, en tant que Zerg j'ai longtemps cru en Stephano qui m'a déçu à plusieurs reprises à causes de défaites non-attendues dues certainement à un manque de rigueur et d'entrainement...
En attendant cette étoile qui donnera un véritable intérêt à Starcraft II, je laisse le jeu en stand-by... Dommage :(
BarneyStinson
BarneyStinson - 08/11/2012 23h33
Superbe article! Totalement vrai... Si seulement ça pouvait être WhiteRa... GrandpaToss imba!
Shuren
Shuren - 08/11/2012 23h35
Je pense pas que le jeu ne perde du public à cause de cela. Je pense qu'il manque tout simplement d'attraction, d'un monde plus casual et d'un phénomène d'évolution autre que le Ladder. Je m'explique :

- Dans Starcraft 2, pas d'item déblocables et personnalisables à souhait, le seul truc qui change est le logo de la ligue et (rarement) une récompense de haut fait avec une jolie image. Pour comparer avec le hit du moment, League of legends (Ouais casse-dédi Chips et Noi et Petit Maki), Chaque partie sera ultra différente, avec un champion différent etc. En plus il faut débloquer ses champions, ses runes, ses maîtrises, bref ça attire le casual.
Starcraft ? élitiste au possible. Combien de mes amis n'ont pas laissé tomber parce qu'ils étaient coincés en ligue bronze :/ Et rien n'attire le joueur à rester sur le jeu si il ne perf pas...

Je pense que ça et le manque de fun dans starcraft (Avouez, quand vous jouez, Nydus à part c'est stress et rage si vous perdez, vous écrivez un GG en soupirant, etc.) empêchent une grosse partie de joueurs de s'y mettre, et sans Pomf et Thud je serais pas resté dessus aussi longtemps


Bref, Blizzard, faudra innover :/
ASH
ASH - 08/11/2012 23h37
"Usain Bolt, l'homme le plus rapide de la planète" LOL, sur 100 et 200m ouais, fait lui faire 1500m et c'est plus la même.

Sinon plus sérieusement, pour en revenir au sujet de base assez passionant, je crois que tout simplement à l'heure actuelle y a trop! Trop de tournois, trop de saisons GSL et de tournois internationaux, impossible pour moi de dominer sur ce nombre, à peine une saison GSL se termine qu'une autre redémarre et tout va se jouer sur 1 jour. Regardez MVP sur cette saison 5, il est pas au top le jour j (ce qui arrive à tout grand champion) et le mec est out du Code S, direct.
Après je crois que par rapport au grand public, le jeu est trop complexe. Je m'explique, Jordan ou Messi ou Federer, n'importe qui peut venir voir leurs exploits, c'est simple - et c'est ça qui est beau - et facil d'accès. Tu vois Jordan jouer au basket et tu vois le génie, c'est magnifique. SC2 que tu le veuilles ou non n'aura jamais cette accéssabilité facile, voir le mouve de génie, l'intelligence hors-norme d'un joueur (actuellement c'est l'intelligence sublime de Rain qui moi perso me fait lever de mon canapé et fait que je veux voir toutes ses games!), c'est juste très peu évident à l'inverse d'un Maradona qui traverse le terrain balle au pied, ça, n'importe qui le voit et le comprend.
reality
reality - 09/11/2012 00h00
article intéressant mais je ne suis pas vraiment sur qu'il faille un leader pour la continuité du jeu. je suis sur sc2 depuis fevrier dernier donc cela ne fait pas si longtemps.
a titre personnel, j'ai commencé le jeu en suivant quelques amis puis en mattant des vod d'anoss qui est arrivé chez eclypsia. j'ai commencé à suivre cette team depuis qui m'a fait connaître bon nombre de joueurs et casteurs. puis du jour au lendemain période creuse ou les joueurs partent un a un, les streams sur sc2 qui duraient du matin au soir sont remplacé par des rediff. du coup on suit l'actualité grâce a fb mais la petite communauté qui se forme se retrouve vite détruite. et je pense que ce qui fait vivre le jeu c'est les communautés de ce genre.depuis février j'ai une 10e de contacts qui a ce moment étaient tjrs connecté, maintenant il y en a plus qu'un de temps en temps. alors oui si j'avais des contact grand master,surement que je les verrais toujours connecté mais la plupart n’étaient que argent ou or et le fait que sc2 n'arrive pas a se créer une communauté générale détruit le jeu en lui même. le jeu a été créer pour la compétition du coup on ne prend que peu de plaisir a jouer (juste a gagner). d’ailleurs comme dit plus haut on lâche en général un gg en soupirant (surement aussi du fait que 90% du temps on se dit que le mec en face etait nul et qu'on a perdu parce qu'on a nous même mal jouer). et pour finir je dirais que les joueurs une fois qu'ils sont sorti de la ligue bronze arrête vite le jeu. ils se sont prouvé qu'ils etaient meilleures que les débutant (a raison ou a tort) du coup ils lachent le jeu parce qu'ils non plus ce sentiment d'envie d'aller plus loin. (surtout que quand on voit les GM et qu'on te dit :"pour avoir ce niveau il faut jouer 10h par jour" en as tu vraiment envie?
KingSlayer
KingSlayer - 09/11/2012 00h04
Putain Reality je me rappelle de toi sur Eclypsia, alalala quelle farce cette team au final :/
lFantasyz
lFantasyz - 09/11/2012 00h05
C'est très juste ce qui est dit la dedans. Les joueurs font réver le temps d'un tournoi et disparaissent juste après ce qui est dommage..
Kere
Kere - 09/11/2012 00h07
Vous allez trop vite en besogne :P L'article sur la crise de SC2 sort demain :) Là il s'agit du besoin, ou non, d'un bonjwa pour tirer les choses vers le haut.
Yzalium
Yzalium - 09/11/2012 00h11
Je ne sais pas si c'est vraiment un problème. Même si le déclin est bien réel, ça nous confirme seulement une chose : Starcraft en 1v1, c'est pour les mecs, les vrais.
Ce que je veux dire par là, c'est que le but n'est pas seulement le fun ou simplement le sentiment d'avoir un personnage plus abouti ingame, tout simplement parce que le jeu ne détermine pas à l'avance les objectifs que le joueur devrait atteindre pour se considérer comme "bon".
C'est au joueur de se fixer ses propres objectifs, et de s'y tenir. Ca demande donc de s'impliquer sérieusement. Il ne s'agit pas simplement de passer du temps, histoire de rire. Il est question de devenir quelqu'un de meilleur. Starcraft, c'est quelque chose de bien plus sérieux qu'un simple Dota, où l'excuse de l'échec peut être une mauvaise équipe, ou d'un contre mal exécuté. Quand on perd, c'est entièrement de notre faute, et c'est normal que les moins motivés abandonnent. La frustration est difficile à gérer. Se dire qu'on arrive pas a atteindre la ligue argent, parce qu'on a pas joué assez longtemps n'est pas correct. Il ne suffit pas de gagner un certain nombre de points d'xp pour monter d'une ligue. Si on n'arrive pas à monter d'une ligue, c'est simplement parce qu'on arrive pas à devenir meilleur. Point barre.
Mais on peut également prendre ça d'une manière beaucoup plus positive, car chaque perte (et même chaque victoire) est une source d'apprentissage. C'est seulement en regardant ses propre replays qu'on réalise les choses qu'on fait mal. C'est en se posant constamment des questions sur nos builds qu'on réalise que certains raccourcis peuvent être pris. Et de telles méthodes peuvent également s'appliquer dans la vraie vie, et pas seulement dans un jeu vidéo. Il faut juste prendre l'habitude de perdre, et de ne pas en faire une montagne. Et peu de monde est réellement capable d'un tel niveau d'humilité.

Quant à l'aspect "il nous faut un champion". Je ne sais pas trop quoi en penser. Car évidemment, un tel joueur attirera de nouveau du monde sur le jeu. Mais il est peu probable que les personnes un peu curieuses qui arriveront sur le jeu parce qu'elles auront vu un gars cool dans une pub partage ce mode de pensée, et elles finiront donc probablement par abandonner pour la plupart. Je ne sais pas vraiment si c'est nécessaire...
Mais je reste d'accord sur l'intérêt qu'apporterait un tel champion sur le côté "sera-t'il enfin vaincu cette fois-ci? Renouvellera-t'il l'exploit?" Même si de mon point de vue, MVP à déjà plutôt bien rempli ce rôle.
Et puis, le jeu est encore plutôt jeune, laissez le temps aux grosses brutes d'arriver de BW ;)
ASH
ASH - 09/11/2012 00h28
Il faut également se dire comme le souligne Yzalium que le jeu est quand-même très récent, trop encore. BroodWar comme souligner dans l'article c'est sur une dizaine d'années, là on est sur à peine plus de 2 ans de vie... Et si on voit le palmarès d'MVP sur cette période je crois que le bonjwa il est quand-même là. Mais au-delà de son palmarès ce qui le rend spécial c'est son niveau de jeu, d'une qualité exceptionnelle, y peut tout faire. Après c'est peut-être à la communauté et aux commentateurs de SC2 de le mettre en avant lui, de dire à quel point il est hors-norme - d'autant plus que son pseudo c'est MVP, de quoi faire rêver je trouve.

Sinon Kere quand tu parles d'Armstrong je trouve qui faut faire gaffe, le mec c'est pas un champion c'est un trou du cul qui a triché et qui discrédite totalement son sport. Vouloir absolument de la performance hors-norme, que le mec batte record sur record peut aussi amener aux pires dérives on a pu le voir dans le sport dit "classique". Il est peut-être plus important pour moi de mettre en avant la qualité de jeu des joueurs, le génie est pas toujours où on le croit. Moi qui adore le foot, Cristiano Ronaldo c'est pas grand chose hormis des grosses statistiques, ce mec quand il a le ballon au pied y a pas de génie, c'est des grosses frappes, y court très vite, physique hors-norme tout ça mais quand un type comme Iniesta a le ballon qui lui arrive dans les pieds là c'est autre chose, y a du génie, des gestes qui sortent de nulle-part, de l'intelligence de jeu au-dessus de la moyenne, limite de la grâce ! ^^ Bref, article fascinant ami Kere, qui va créer beaucoup de débats j'espère et c'est important. GG à toi.
ClmentTorres
ClmentTorres - 09/11/2012 00h43
Je rejoins Yzalium sur le sujet. Moi aussi je fais partie de ceux qui ont fait essayé le jeu a plusieurs amis (5), et ils ont tous vite arrêté, trouvant cela trop difficile. C'est vrai que ce côté inaccessible fait fuir pas mal de jouerus potentiels.
Starcraft 2 n'est pas un jeu "casual" : tant mieux !! on a assez de jeux sur la wii et autres pour que ceux qui veulent juste jouer "no brain" et juste se défouler tranquillement puissent le faire, et c'est tout à fait respectable. Mais heureusement qu'on a au moins ce jeu qui est "plus difficile que la moyenne", même si cela doit peser sur le nombre de joueur actif. Sérieusement, je joue aussi à LoL, je ne veux pas dire qu'il n'y a pas de skill, loin de là, en témoignent les belles compétitions que nous pouvons tous voir sur cette chaine, mais c'est sûr que quand tu vois les enfants de 3 ans qui ne savent pas jouer et qui insultent tt le monde systématiquement .. J'apprécie LoL, mais quand je vais sur ce jeu c'est parce que je cherche juste à jouer sans trop me prendre la tête et ça passe pour gagner, quand je vais sur SC2 (et je pense que c'est pour ça qu'on aime ce jeu), c'est en le faisant concentré et j'essaie de faire de mon mieux, c'est pas le même état d'esprit je pense. Voila, je veut pas insinuer qu'il faut être "maso" pour jouer à SC2, en général on y joue juste pas pour les même raisons qu'on jouerait à LoL, à MarioKart ou je ne sais quoi.

NB: à part ça mon commentaire est hors sujet par rapport à l'article je sais .. disons que je suis globalement d'accord avec ce qui a été écris, ça demande réflexion.
Jagours
Jagours - 09/11/2012 00h56
Analyse tres pertinente mais je trouve que tu dramatise un peu, Kere. Je vois pas vraiment de declin ni de baisse de l'interet lié a sc2
Kere
Kere - 09/11/2012 01h06
Je suis d'accord avec toi globalement, vous verrez mon pavé sur la crise demain :P
Lonewaer
Lonewaer - 09/11/2012 02h15
[quote name='ASH' timestamp='1352414220' post='25885']
[color=#3F3F3F][font=tahoma, helvetica, arial, sans-serif][size=3]LOL, sur 100 et 200m ouais, fait lui faire 1500m et c'est plus la même.[/size][/font][/color]
[/quote]

Doucement sur les disciplines quand même. Bolt = tank en mode siège ; 100/200m = zergling ; 1500m = immortel. Le sprint c'est du sprint, le demi-fond c'est du demi-fond. Bolt est taillé comme il est taillé, justement parce qu'il ne fait pas de 1500m, et les coureurs de demi-fond sont des crevettes justement parce qu'ils ne font pas du moins de 200m. Donc oui, Bolt est le plus rapide du monde. Le fait de tenir 200m max ne change pas le fait qu'un coureur de demi-fond n'ira plus vite que lui qu'une fois les fesses sur un scooter, ni le fait que Bolt ne fera le 1500m plus vite que le coureur de fond qu'une fois les fesses sur ce même scooter (mais entre nous vue l'avance qu'a Bolt, il pourrait facilement faire -au moins- du 400m, il a de la marge).


Pourquoi dans les autres sports et pas SC2 ? Simple. Bolt est le plus rapide du monde, parce que physiquement c'est un monstre. SC2 c'est dans la tête. Tu peux être un monstre aussi gros que tu veux, si t'es simplement fatigué, tu peux et tu vas prendre une décision qui te coûtera une game.
Je fais partie de ceux qui considèrent Stephano comme étant un monstre, mais quand il se fait avoir deux matchs de suite par des mutas et qu'au troisième ZvZ il ne fait toujours pas de spore, bah il a beau être un génie, il perd sur une décision stupide.

Sinon, peut-être simplement que SC2 a atteint ce point où justement tous les coureurs ont à peu près le niveau de Bolt, et que la victoire ne se joue plus à 5-10m dans les dents de niveau physique, mais à Bolt qui a dormi une heure de trop ou une heure de moins, ou qui a bu un verre de trop il y a deux jours, etc.
Je veux dire, dans SC2 on est loin du Lomu qui était ailier et qui se paye des caracs de 2è ou 3è ligne (pour rappel, 1m96 et 120kg pour un poste de petit nerveux) et des stats clairement de 2ème ligne voire d'arrière (11-sec au 100m, stat de petit nerveux, donc, comme Habana, 94kg, qui pourrait courir aux côtés des adversaires de Bolt.).

SC2 est souvent comparé au poker, les joueurs prenant des paris, les joueurs, même, se reconvertissant dans le poker. Elky je l'ai vu jouer au poker, il a mis toute sa table à poil pour ce que j'en ai vu. Si SC2 est si similaire au poker, alors il suffit de considérer que parfois ça passe, parfois le gars en face a eu la meilleure intuition des deux.

Pour ajouter ma petite brique à l'accessibilité de SC2, il faut bien se rendre compte que tous les gens que j'appelle "monotâche" sont quasiment exclus d'office du moyen-haut niveau. Parce que juste 2 groupes d'armée, c'est l'horreur à micro. Moi je fais partie de ces gens qui sont incapables de micro deux groupes d'armée sur le même écran. Pendant que je micro un groupe, j'oublie qu'il faut que je continue à drôner si j'en ai besoin, à produire des lings parce que mon armée courante va pas suffire. Je ne suis même pas capable de macro correctement, de respecter un timer. Pour les monotâche comme moi, SC2 c'est, à jouer, chiant à mourir, parce qu'on n'a pas le skill nécessaire pour que ça soit intéressant. On n'est pas assez bons pour monter au niveau auquel il est possible mentalement d'improviser des BOs, des strats, des moves de génie (et donc, de s'amuser).

Starcraft devient intéressant à partir d'un certain niveau seulement, c'est pour ça qu'il rebute 80% des joueurs.
Darktogi
Darktogi - 09/11/2012 02h30
En voyant les chiffres de vente de SC2 bien que peu mis en avant dans les résultats trimestriels d'activision blizzard (la faute à Skylandes et D3)
Je trouve vraiment pas évident le fait que le jeu perd des adeptes et de l'interêt

De toute façon c'est du Blizzard moderne pur jus, ca va commencer à s'essoufler => hop HOTS, et d'ici 3ans LOTV une fois qu'HOTS toussera bien

Ils font ca depuis 8ans avec WoW et malgré tout ils sont toujours leaders

Les temps ont bien changés depuis Brood War, c'est pas comparable, ne serait-ce que par le nombre de joueurs, la communauté et la vitesse à laquelle vont les infos



Et d'un côté tant mieux qu'on ai pas de champion, si c'est comme dans tous les sports cités, que ca soit Schumacher (à son époque), Bolt, Messi et j'en passe

Au moins nous quand on entame une compétition on à pas le nom du gagnant à l'avance...

Life était pas énormément favori le WE dernier, pourtant il à gagner et avec bien du mal, c'est ca qui est beau
Voir une compétition avec un mec qui laisse aucune map des pools à la finale ca intéresse personne, et pour avoir un idole idolatré par tout le monde ca semblerait malheureusement nécessaire...

Je lis des comparaisons avec le poker plus haut, très juste, le poker il n'y à pas de génie infaillble, mais tout un tas de joueurs respectés, ca empêche pas le poker d'être (très) populaire bien que aussi rebutant à bas niveau que SC2, LoL est très populaire parce que n'importe qui peut comprendre les mécanismes et s'amuser étant donné qu'il ne réprésentera toujours qu'1/10 de ce qui se passe sur la map, si il se loupe il peut gagner, nous si on se loupe c'est vraiment mal barré..

Même si je reste convaincu que tout un tas de gens s'éclate en bronze..
PrOpoLo
PrOpoLo - 09/11/2012 04h55
Eh bien après cette énième excellent article de Kere, je me suis senti dans l'obligation de m'inscrire sur le site, au moins pour lui communiquer mon admiration !

Je vais essayer de ne pas déborder sur la crise possible qui frapperait SC2, car c'est un sujet qui me passionne aussi, étant grand amateur d'eSport en général, mais concernant l'article ici présent, je suis tout à fait d'accord avec ce qui a été dit. Quand on parle de BW, on pense immédiatement à Boxer, W3 c'est Moon et Grubby, CS f0rest et Néo, Dota YaphetS, Quake Fatality et j'en passe.

Sur SC2, on ne pense pas à 1 joueur, mais à plusieurs d'entre eux qui ont plus ou moins marqué l'histoire du jeu, personne n'a encore totalement dominé sur une assez longue période et c'est dommage. On se dit que le jeu est un peu aléatoire, que la victoire change de camp au grès des patches, des maps etc...

Un bonjwa donnerait une légitimité tout autre à SC2, ça prouverait en quelque sorte qu'on peut bel et bien être LE meilleur si on s'en donne les moyens, ça crée de la rivalité, de la jalousie, bref de la passion, et en ce moment je pense que SC2 en manque peut-être un peu. D'ailleurs en écrivant je repense à Thud qui nous annonce à chaque MLG que untel est LE meilleur du monde... en ce moment ! Et le nom change à chaque fois !

Pour une comparaison, dans d'autres jeux actuels, il y a bien des joueurs ou 1/2 équipes qui dominent totalement, et oui ça donne envie de voir tous leurs matches, pour voir quelle surprise ils nous auront préparée cette fois-ci, ou même simplement car on sait à l'avance que le spectacle proposé sera à la hauteur de nos espérances (je pense notamment à iG et Na`Vi sur dota2 ainsi que NiP sur CS:GO). Bref, les champions ne déçoivent pas ! Les autres matches nous paraissent en quelque sorte "fades" en comparaison, c'est comme pour la MLG, maintenant je ne me connecte que le dernier jour pour voir les playoffs, si j'avais un joueur phare à suivre tout le week-end, ça me motiverait un peu plus. Et quand on se connecte pour regarder un joueur, si il y a un autre match entretemps ou peu après, on se dit "bah tant qu'on y est, autant regarder aussi", ce qui crée de l'audimat en quelque sorte.

En dehors de cela je pense également que le jeu a quelques problèmes qui n'ont rien à voir avec la qualité des joueurs et qui pénalisent sa popularité, mais puisque cela sera le sujet d'un autre article, je patienterai jusque là pour donner mon avis.

En tous cas, j'en vois certains qui essaient de comparer le soi-disant skill requis pour jouer à SC2 ou à un Moba, et ils se fourvoient complètement. Il m'a fallu à peine 6 mois pour devenir Master sur SC2, et pourtant je suis quand même passé sur Dota2 quand j'en ai eu l'occasion et le jeu demande également un grand niveau de compétence, évidemment si vous faites 10 parties en ayant regardé 3 VODs de matchs officiels, vous ne saisirez pas toutes les subtilités du jeu, et il ne vous apparaîtra pas aussi complexe qu'il ne l'ait vraiment. (Je ne parle pas de LoL c'est un sujet tabou !). Après c'est sur que SC2 récompense beaucoup plus le skill personnel que les autres jeux, simplement car c'est du 1v1, en gros si vous êtes meilleur que celui en face, vous gagnez, point. En Moba, parfois, il faut être meilleur que toute la team en face réunie pour compenser les coeps, pareil pour CS ou tout autre jeu d'équipe, ce qui est pour le moins ardu ! Et aussi, comme pour tous les jeux 1v1, vous n'aurez personne pour rattraper vos petites erreurs lors d'un jour sans.

Mais si vous voulez vraiment faire des comparaisons, comparez ce qui est comparable, comme par exemple Warcraft III et SC2, et là souvent, la comparaison fait mal aux joueurs de SC2 car je maintiens que W3 est un jeu autrement plus complet et complexe que SC2. Mais j'élaborerai dans le prochain article de Kere.
Moiv
Moiv - 09/11/2012 10h39
SC2 perd des joueurs car il est très difficile d'avoir le sentiment de bien jouer.
Le joueur scout, déduit correctement le build de l'adversaire, fait impeccablement son propre build.
Ensuite il lance une petite attaque, se débrouille bien. Il pense à droner. Il injecte ses larves. Il répand son creep. Il prend B3.
Il scout toujours. Il applique toujours le matchup, il joue bien. Aucune satisfaction. Il peut toujours tout perdre sur un erreur ou si l'autre joue mieux.
A chaque fois que je gagne je me dis "putain, j'ai vraiment mal joué, l'autre était simplement pire".

Sur LOL, il y a plein de petits objectifs qui apportent du plaisir.
- Tu piques le red de l'équipe adverse d'entré de jeu. Hop un petit plaisir.
- Tu défonce le mec en face parce qu'il joue comme une quiche. Hop un petit plaisir. Sur SC2 défoncer les quiches m'apporte aucune satisfaction. Sur LOL oui. Car défoncer une quiche apporte du confort pour dérouiller le reste de l'équipe.
- L'autre à le counter pick, tu peux pas le tuer ? Tu peux toujours t'entrainer à farm comme un porc. Petit plaisir.
- Tu quittes ta lane, tu vas gank, petit plaisir. etc.
A LOL tu as plein de petits objectifs. A SC2 toute la parties c'est du ça passe ou ça casse.
newin
newin - 09/11/2012 10h42
moi perso j'aime bien que yai pas de "grand patron", un peut facon dbz (vous savez avec les grand mechan qui se succede et qui parraissent toujours plus indestructible et fort) je decouvre des joueur et je dit "mai ce type est invincible ! persone pourra le battre" jusqua ce qu'un mec encore plus puissant arrive et balance encore plus d'awesomeness. je trouve que c'est franchement moins drole si une personnalite d'impose dans un tournoi et qu'on dise direct "waiii c'est bon c'est lui qui va gagner...." et que du coup on s'interrese au deuxieme parceque le premier est deja "spoil"
Talfos
Talfos - 09/11/2012 11h35
[quote name='newin' timestamp='1352454158' post='25949']
moi perso j'aime bien que yai pas de "grand patron", un peut facon dbz (vous savez avec les grand mechan qui se succede et qui parraissent toujours plus indestructible et fort) je decouvre des joueur et je dit "mai ce type est invincible ! persone pourra le battre" jusqua ce qu'un mec encore plus puissant arrive et balance encore plus d'awesomeness. je trouve que c'est franchement moins drole si une personnalite d'impose dans un tournoi et qu'on dise direct "waiii c'est bon c'est lui qui va gagner...." et que du coup on s'interrese au deuxieme parceque le premier est deja "spoil"
[/quote]

Na'vi gagne environ 90% des compétitions auxquelles ils participent sur Dota 2, et ça n'empêche pas une énorme fanbase, de l'excitation sur les threads lors des matchs, et du suspense jusqu'à la finale.
Tayaress
Tayaress - 09/11/2012 11h43
Je souhaite répondre à cet article car bien que je trouve l'analyse plutôt bien documentée je ne suis pas du tout d'accord avec les conclusions qui en sont tirées. Je ne pense pas qu'un "Bonjwa" apporte plus de visibilité à un sport. En effet en France nous avons deux sports où nous sommes des leaders incontestables. Tout d'abord le Handball, où l'équipe de France est notre équipe nationale tout sports confondus, la plus titrée de l'histoire, et elle a réussi un exploit qu'aucune autre équipe de France n'a réussi gagner coupe d'europe, coupe du monde et JO d'affilée et même plusieurs fois. Pour autant le Handball n'est pas médiatisé du tout en France, et ni les sponsors ni l'argent ne se dirigent vers ce sport. D'autre part nous avons un champion qui domine son sport depuis 2004 avec 9 titres mondiaux et pourtant on ne le vois apparaître dans les médias qu'une fois par an quand il décroche un enième titre. Je pense que ces deux exmples montrent qu'un "Bonjwa" n'amène pas forcément la visibilité médiatique.
Pour ce qui est d'Usain Bolt je pense que ce qui fait réellement son succès planétaire, c'est qu'il bat des records du monde dans une discipline reine, connue de tous, et où le record n'avais pas été battu depuis plus de 20 ans. Il est tout simplement l'homme le plus rapide du monde. Si on le compare Michael Phelps autre champion qui a dominé totalement son sport, on voit une différence nette, Phelps on en parle pendant les JO et quelques mois après il tombe dans l'oubli, il a pourtant marqué l'histoire du sport avec son nombre de titres olympiques, mais le badaud ne le connait pas forcément, alors que Bolt tout le monde le connait. Ici ce qui les différencie c'est la visibilité initiale de leur sport et le fait de battre un record du monde.
Pour ce que tu dis sur Schumacher je ne suis pas d'accord. S'il avait été vraiment un moteur pour ces adversaires qui voulaient le battre, alors comment se fait il que la F1 n'est jamais autant attiré de sponsors et de média que depuis qu'il est partis ? La compétition est devenue intéressante parce que l'on se demande avant chaque grand prix : Mais qui va gagné ? Si un seul champion domine son sport les sponsors ne vont pas parier sur ses adversaires qui ne sont que des éternels perdants et qui n'apporteront donc pas de visibilité positive à leur marque.
Personnelement j'ai toujours voulu que Federer continue de gagner des titres, battent des records, et reste numéro 1 mondial, mais je sais que la majorité des gens ne pensent pas comme ça. La preuve le tennis n'a jamais été autant suivi par le public que depuis que le champion a chuté. Wimbledon qui avait perdu de sa saveur quand elle était le jardin privé de Federer est redevenue une compétition énormement suivie lorsqu'il perdit un match d'anthologie face à Nadal. Les gens ne veulent pas une avalanche de titres pour s'intéresser à un sport au contraire il veulent du challenge et du spectacle, deux choses qui n'arrive pas lorsque l'écart entre le champion et ses concurrents est trop grande.
Pour ce qui est de SC2 je ne pense pas que nous ayons besoin d'un "Bonjwa" pour attirer des spectateurs. Ce que nous recherchons c'est à en prendre plein le vue, à voir du jeu magnifique, hors cela nécessite du haut niveau des deux côtés. Quand Stephano joue un tournoi sans coréens personnes ne retient son souffle, il n'y a ni excitation, ni boule dans le ventre, parce qu'on sait qu'il est au dessus et qu'il va gagner sauf erreur de parcours. Les games ne seront pas spécialement intéressantes soit il déroulera soit il fera le con et perdra sur une erreur de sa part.
Les titres ne sont pas la seule chose qui galvanise les foules, cet été Taeja était considéré comme meilleur joueur au monde, pourtant il n'a décroché que deux titres, MLG arena et Assembly summer, rien de spécialement prestigieux. Mais tout le monde voulait voir ses games et savait qu'il offrirait du jeu magnifique. Pourquoi ? Parce qu'en compètes par équipe il offrait des teams kills et des parties absoluments effrayantes. Il semblait invicible non pas par son palmarès mais par son niveau de jeu.
La MLG fall du week end dernier fut l'une des plus belles compétitions de l'histoire de SC2 et dire qu'on doit ça uniquement à Life serait stupide. La compétition fut magique grâce à son niveau global. Rain nous a impressionnés, Leenock a comfirmé qu'il avait conservé son niveau de sa dernière MLG, Flash a montré une maitrise parfait du jeu terran (en montrant notamment à ses détracteurs que le marine tank n'avait aucun secret pour lui), Bomber nous a agréablement surpris, et Life a confirmé que son niveau était énorme. Même le "gl" de Naniwa à Rain après sa défaite a fait le sel de cette MLG. Si Life avait roulé sur tous ces adversaires la compète aurait été fade. La victoire n'a de valeur que celle de l'adversaire. "A vaincre sans péril on triomphe sans gloire" Je pense pouvoir dire sans choquer personne que la GSL 5 2012 n'aura pas la même saveur que la GSL 4 2012.
Voilà je voulais juste dire qu'un Bonjwa ne servira pas forcément le monde de SC2. Lorsque le haut du panier est dans un mouchoir de poche c'est là qu'on obtient de belles compétitions.
belgax
belgax - 09/11/2012 12h58
Pour moi c'est plus du charisme qui manque. Usain Bolt est un bon exemple, il en impose par son style, sa façon d'être ( bon et ses 9,86s ).
Je préfaire voir des games d'hydra ou stephano que de MKP meme si hydra a moins de talent, ils sont plus interressent à regarder.
Kere
Kere - 09/11/2012 13h13
Je suis d'accord avec toi Tayaress. Nous voulons du challenge, de l'enjeu. Mais avant cela, il faut un mec qui écrase tout, puis qui tombe. Il médiatise le sport et ensuite se faire détrôner, ce que souhaitent médias et spectateurs. On ne peut pas nier que Senna, Prost, Fangio ou Schumacher ont été des éléments moteurs du développement médiatique de la Formule 1, de même pour les Merckx, Indurain, Armstrong pour le Tour de France. Le bonjwa ne serait qu'un vecteur de développement, mais il devra céder sa place après quelques temps à d'autres pour ne pas tuer l'enjeu et l'intérêt. Il n'est en rien une solution miracle. Tu prends l'exemple du Hand, mais sans cette fantastique équipe de France, on parlerait encore bien moins de ce sport, et leurs succès ont doté le nombre de licenciés.
HugoSoulier
HugoSoulier - 09/11/2012 14h15
Personellement ce qui pour moi attire le plus les "viewers" se sont des joueurs charismatiques.
Mais pas des Hommes de Fers coréen sans rictus, sans expression, sans semtiment .
Mais plutot des trollers, pas forcement bad-manners, mais ce qui "clasheront " leurs adversaires au micro. de la MLG, et qui réaliseront leurs dire.

Donc ce qui ferait recette c'est un joueur extremement fort, avec une "grande gueule" l'exemple en Sport serai Usain Bolt, et celui qui est destiné à cela c'est " STEPHANNNNNNNNNNNOOOOOOOOOOOOOOO"
M0L0K0
M0L0K0 - 09/11/2012 16h24
Déjà que sur les gros tournois on sait que le vainqueur est Coréen, si en plus on sait qui, ça perd de son interet :P . Moi ce que j'attends d'un tournoi de SC2, c'est des belles games entre des adversaires qui repoussent les limites du jeu toujours plus loin, et même si un de mes joueur favori tombe dans le tournoi, j'ai envi de voir la suite car c'est le jeu qui est passionant et pas juste les frasques de ses joueurs. D'ailleurs dans quelques années quant ce sera des robots qui joueront sur les claviers, je regarderais quant même :lol: . Après que CocaCola/MacDo/WhatElse ai plus de mal à vendre leur merde en sponsorisant des robots c'est pas mon problème et je m'en fous, l'argent ne me fera jamais vibrer comme une belle game de SC2 B) .
Quikstorm
Quikstorm - 10/11/2012 01h19
Le soucis des joueur pro c'est que la plupart du temps les joueur ont un style et n'en bouge pas, ou très peu. Ils deviennent alors prévisible et donc pour certain facilement contrable. Mais on peut aussi voir sa comme un cercle si certains joueurs ont un jeu vraiment interessant ils ont aussi leur bete noir et c'est le peu etre ce qui empeche la monter d'un "Bonjwa". Peu etre peut-on aussi y voir un equilibre des races qui n'y est pas...Ou alors un niveau pas asser internationalisé :huh:( sa existe ce mot?), malheureusement pour nous nos amis coréen sont au dessus de nous de par leur culture. On peu trouver de multiple raison au fait que le patron de sc2 n'est pas encore né.
En bref je pense qu'il ne faut pas desespérer mais plutot etre patient car tot ou tard viendra LE jouueur qui fait peur, qui cartonne, et qui est capable de changer de style (et qui n'habite pas en corée ^_^ )...
Jissouille
Jissouille - 10/11/2012 14h40
+1 à Propolo pour sa comparaison WC3/SC2.
À mon avis, si SC2 n'est pas encore établi comme "référence", ce n'est pas par manque de Bonjwa (au pluriel) c'est que le jeu lui-même est trop pauvre : qui a envie de se passionner sur un jeu "chiant" (attention, j'aime bcp ce jeu mais je suis frustré de sa simplicité, en tant que joueur ET de spectateur, à des niveaux différents, certes).

1) Il ne faut pas comparer BW et SC2, le premier étant une extension donc une richesse d'unités et de "types de parties" plus grande venant d'une plus grande maturité du jeu. On verra si HOTS apporte la diversité nécessaire.

2) BW a démarré quelque-chose. Il y a un [u]avant[/u] et un [u]après[/u] BW : le nombre de joueurs, la perspective de devenir "pro", la vraie naissance d'un esport sur un jeu qui a trouvé un équilibre. SC2 ne pourra pas "créer" quelque-chose qui existe déjà, il devra le prolonger en partageant avec d'autres jeux.

3) La crise économique mondiale dissuade les petites entreprises de prendre le risque d'investir dans un marché naissant (en europe notamment) donc moins d'argent, moins de visibilité, moins de professionnalisme, etc.

4) Comme le dit Moiv, le nombre de strats est trop limité et la conduite de la partie est assez "automatique", peu de place est laissée à l'imagination/l'improvisation. Ce qu'on aimait chez Moon (sur WC3) c'est non-seulement son skill (une micro incroyable, capable de contenir une armée avec un héros, 3 archers et un zeppelin et une robustesse dans la conduite de la partie) mais sa capacité à changer le cours d'une partie (que je comparerais à un cheese en milieu de game). Pour l'instant, ce qui est intéressant sur SC2 c'est (seulement) le début de partie (à de rares exceptions près). Ce n'est pas normal.
Qu'on puisse (comme l'a fait Symbol contre MVP sur IronSquid 1) se "préparer" à ce point contre un joueur est anormal (en tout cas ça signifie que sa réputation est usurpée) : un bon joueur sur un jeu riche s'adapte.

5) Les unités neutres, les héros, les héros neutres... apportent une diversité, une richesse qui, de mon point de vue, manquent à SC2. La contre-partie (qui est intéressante) c'est la gestion de la masse (200 units contre 100 sur WC3) et donc la capacité de re-pop. Mais est-ce suffisant ? On peut s'interroger sur le fait que, passée une certaine phase de jeu (l'early game à SC2, un peu plus tard à WC3), c'est celui qui récoltera le plus de ressources qui gagnera la partie. D'un point de vue idéologique ça pue et comme par hasard, le jeu s'en trouve limité.

6) Si on compare SC2 avec les sports classiques, on arrive aux mêmes conclusions : les "petits matches" (bronze->master à SC2, niveaux amateur à petites ligues dans les sports classiques) sont plus intéressants à regarder que les GROS matches où on s'emmerde (peu de buts au foot, quasiment plus d'essais au rugby, pas d'initiative individuelle en vélo...) : plus le niveau est élevé, plus on "gère" le match et moins on joue (mais plus il y a de supporters non-joueurs).

Du coup, ça ne me manque pas tant que ça cette non-reconnaissance de SC2 à grande échelle. Que ceux qui y ont un intérêt économique (les casters notamment) s'en plaignent, ça se comprend, mais nous, qui prenons plaisir à voir de beaux matches, y avons-nous intérêt ?
VengeurK
VengeurK - 09/01/2013 15h54
[quote name='Moiv' timestamp='1352453976' post='25948']
SC2 perd des joueurs car il est très difficile d'avoir le sentiment de bien jouer.
Le joueur scout, déduit correctement le build de l'adversaire, fait impeccablement son propre build.
Ensuite il lance une petite attaque, se débrouille bien. Il pense à droner. Il injecte ses larves. Il répand son creep. Il prend B3.
Il scout toujours. Il applique toujours le matchup, il joue bien. Aucune satisfaction. Il peut toujours tout perdre sur un erreur ou si l'autre joue mieux.
A chaque fois que je gagne je me dis "putain, j'ai vraiment mal joué, l'autre était simplement pire".

Sur LOL, il y a plein de petits objectifs qui apportent du plaisir.
- Tu piques le red de l'équipe adverse d'entré de jeu. Hop un petit plaisir.
- Tu défonce le mec en face parce qu'il joue comme une quiche. Hop un petit plaisir. Sur SC2 défoncer les quiches m'apporte aucune satisfaction. Sur LOL oui. Car défoncer une quiche apporte du confort pour dérouiller le reste de l'équipe.
- L'autre à le counter pick, tu peux pas le tuer ? Tu peux toujours t'entrainer à farm comme un porc. Petit plaisir.
- Tu quittes ta lane, tu vas gank, petit plaisir. etc.
A LOL tu as plein de petits objectifs. A SC2 toute la parties c'est du ça passe ou ça casse.
[/quote]
Je suis sensiblement de ton avis à propos du fait que c'est difficile d'avoir l'impression de bien jouer dans SCII, mais je ne trouve pas que cela consiste en un point négatif pour le jeu. Enfin cela constitue un problème sur le plan économique. Je m'explique, personnellement je ne prend pas un tel pour un "jeu" mais plutôt un "sport" c'est à dire que rechercher le plaisir pur d'un jeu dans le ladder de SCII (sans compter les matchs en équipe) ne corespond, à mon humble avis, pas à la manière dont il est conçu. Cependant sans y trouver les mêmes émotions que dans un jeu classique, je trouve dans un jeu un plaisir intense que je n'ai jamais eu dans aucun autre jeu, celui du brain, du trade base fourbe ou encore du combat des scouts en début de partie pour essayer d'avoir le SCV qui construit la barrack. Je pense aussi que ce jeu est difficilement appréciable dans sa totalité tant qu'il n'est pas compris un minimum c'est à dire avant d'avoir le niveau platine au minimum de plus il ne faut pas avoir n'importe quel état d'esprit pour s'amuser dans un jeu aussi dur, compétitif et frustrant. C'est justement ce niveau requis qui ferme le jeu à la plupart des joueurs, la plupart des joueurs étant vite découragés par l’investissement nécessaire que ce soit sur le plan économique que sur le plan personnel.
Ceci dit, il est évident que des free to play tels que League of Legends attirent d'avantage de personnes, en jouant la carte de l’accessibilité. C'est aussi pour ça qu'un Free to play accessible est et serra probablement toujours bien plus rentable qu'un jeu payant complexe cependant je n’arrêterais probablement pas avant un moment de trouver les jeux pensés avec la même politique que Starcraft II.
Le plus gros point noir que je placerais sur le ladder de SC II est l'impossibilité de jouer des BO 3 (voire même plus) car c'est ici que toute la richesse du jeu se trouve. C'est ainsi qu'on peut vraiment rencontrer des situations différentes ainsi que des réflexions plus poussées.
Enfin voilà, tout cela pour dire que Starcraft II est le jeu qui m'a tenu le plus longtemps et qui continue de me surprendre chaque jour et que sa relative difficulté d'accès ne le rend pas forcément moins appréciable selon les personnes mais nettement moins dynamique économiquement.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.