d

14 févr. 2015 - MMC Divers

Sunless Sea, oubliez tout espoir

Sunless Sea, oubliez tout espoir

Le milieu de l'indépendant est un milieu toujours particulier dans le jeu vidéo. Grâce à de nombreux outils comme Steam, une scène gigantesque s'est développée dans laquelle des jeux éclosent à un rythme affolant. Certains valent le détour, et d'autres sont des fiascos. Qu'en est-il de Sunless Sea ?

Un univers angoissant, un gameplay vieillot... ça peut vraiment marcher ?

Sunless Sea est édité par Failbetter Games, un éditeur indépendant qui gère notamment le jeu sur navigateur Fallen London. En réalité, Sunless Sea se déroule dans le même univers, un monde fantastique et cauchemardesque aux relents de Lovecraft. Pour faire simple, Londres se retrouve dans un univers « parallèle », formé d’îlots embrumés et aux terreurs et dangers innombrables.
Dans cette atmosphère impitoyable, vous êtes un marin aventureux et ambitieux, qui se lance sur les mers. Vous commencerez par la création de votre premier personnage (premier, j'y reviendrais...), pour lequel vous choisissez apparence, origine, nom ou encore ambition. Tout cela détermine tout un tas de petits bonus qui ne seront pas négligeables lors de votre aventure.

La suite se déroule à travers deux phases différentes. La première est celle du séjour en ville, dans les ports, où vous effectuez diverses actions à la manière d'un RPG-texte à l'ancienne, en choisissant des réponses à des situations données. Chaque action a des impacts, certains bénéfiques comme le gain de ressources ou d'histoires, souvenirs et nouvelles à raconter ou retranscrire dans d'autres ports, d'autres négatifs comme des accidents, des bagarres de ruelles ou des tentatives d'assassinats.
La seconde phase est celle du voyage en bateau, qui se passe à travers un contrôle aérien du bateau, que vous faites naviguer entre les îles et affronter monstres, pirates, récifs ou bancs de brumes. Car vous apprendrez que les dangers ne sont pas où on le pense et que les volées de chauves-souris ou les tirs des pirates ne sont rien comparés aux colères des sombres dieux de ces lieux, rencontrés dans les brumes ou aux frontières du monde.

Quand votre bateau aura coulé pour la première fois, et croyez-moi cela arrivera, vous découvrirez alors que vous êtes invité à prendre le contrôle d'un nouveau capitaine, d'un nouveau navire, et ce, en ne gardant que quelques traces du précédent, ce qui constitue le principal choix du jeu. Garderez-vous les trésors, l'équipage ou les cartes de navigation de ce monde obscur ?

 

Eh bien oui, ma bonne dame, ça marche même du tonnerre !

Sunless Sea est une perle. Une perle empoisonnée, brumeuse et maudite, mais une perle tout de même, dans son écrin de tentacules maladifs. Le jeu est beau, magnifique même, dans une ambiance de Call of Cthulhu prenante et frissonnante. Il est riche, semble terriblement long (parce que non, je ne l'ai pas fini, même si l'ambition de votre premier capitaine vous donne un but à atteindre), et avec une rejouabilité formidable, puisque chaque lignée de capitaines peut suivre des chemins différents. Le gameplay est fluide et les phases en bateau sont très bien expliquées et d'une simplicité parfaite.
En réalité, le seul vrai problème du jeu, surtout vu la complexité des textes et de l'univers dans les phases portuaires notamment, est qu'il est en anglais uniquement. Un trésor à découvrir dans la langue de Shakespeare donc, et c'est terriblement dommage. On pourra aussi évoquer une musique volontairement effacée mais aux teneurs irréelles très appropriées. Elle aurait gagné à être plus présente, à la manière d'un Dear Esther par exemple, même en restant dans les tons angoissants.

Malgré ce petit bémol musical, qui en plus ne touchera pas tout le monde de la même façon, ce jeu est donc un très bon jeu pour les amateurs du genre. Si tant est qu'il y ait un genre, car à la manière d'un navire allant seul au milieu des brumes, ce jeu explore de nouveaux horizons, bien qu'avec un gameplay sans réelle innovation, mais particulièrement bien léché et réussi. Un vrai plaisir, bien qu'un plaisir angoissant et frissonnant, et un plaisir qui demande de réfléchir, d'être prêt à mourir, ou encore d'accepter l'inéluctabilité de la rencontre avec un dieu maléfique.

Sunless Sea 810Points positifs
  • Ambiance moite et collante
  • Graphismes dignes des illustrations d'un Lovecraft
  • Gameplay simple et au charme d'un Jeu de Rôle papier
Points négatifs
  • Musique pas assez présente
  • Jeu punitif et difficile
  • Anglais uniquement

Un très bon jeu pour les amateurs d'aventures angoissantes et sombres, fantastiques et cthulhuesques. À réserver aux anglophones, mais à leur réserver très vite !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.