d

10 avr. 2016 - Imre StarCraft 2

Super Korean Sunday

Super Korean Sunday

Après deux journées où les meilleurs joueurs européens et américains se sont affrontés pour se qualifier pour les WCS Spring Championship à Tours, place aux deux meilleures compétitions individuelles, la GSL et la Starleague puisque les deux seront commentées dimanche.

Une GSL sous le signe du PvT

Le Ro16 de la GSL va se conclure avec le groupe D composé de Dear, TY, Myungsik et Bunny. Deux Protoss et deux Terrans pour finir un Ro16 catastrophique pour les Zergs qui n'ont placé qu'un représentant dans le Ro8 en la personne de Losira et encore, celui-ci fini second d'un groupe où il y avait trois joueurs du Swarm.

Ce groupe D présente deux gros favoris, Dear et TY. Le premier revient en forme lentement mais sûrement depuis 2015 et retrouve petit à petit le niveau qui lui a fait gagner une GSL fin 2013, victoire qu'il a répétée juste après dans ce qui était à l'époque un évènement global regroupant les scènes coréennes, américaines et européennes. Un niveau qui le rendait totalement imperméable face aux agressions d'un Maru en chaleur et donc intouchable en PvT. Ce qui tombe bien parce que TY est présent dans le groupe et si son statut de meilleur joueur terran du monde est remis en question, ce n'est pas parce qu'il faiblit, loin de là, mais davantage parce que la concurrence (Maru & Innovation) revient très fortement sur le devant de la scène. Toujours autant capable d'un multitask et d'une micro hors norme qui lui permettent d'outplay et de dominer n'importe qui dans un match, TY arrive désormais à plier ses games pour s'assurer la victoire. Ceci dit il va falloir le faire contre l'un des trois meilleurs Protoss du moment ce qui pourrait être compliqué, mais aussi contre deux contenders qui ne sont pas là par hasard.

Myungsik confirme petit à petit sa montée en niveau entrevue l'an dernier avec son style toujours aussi agressif et imprévisible et a récemment double kill Jin Air en finale du round 1 de la Proleague, permettant à son équipe SKT de prendre un avantage qui s'est rapidement révélé décisif. Sortir de ce groupe serait une confirmation et une grosse performance pour le joueur protoss.

Bunny quand à lui s'est retrouvé en code S après une victoire par défaut face à Life, mais a su valider sa place à ce niveau grâce à sa première qualification pour le Ro16 (après une première fois en Ro32). Reste à trouver des ressources inattendues pour ne pas finir dernier de ce groupe, sans parler d'en sortir.

StarSwarmLeague

Si la GSL est compliquée pour les Zergs ce n'est pas le cas de la Starleague où, dans le top 3, nous retrouvons deux joueurs du Swarm, Dark et Solar, ainsi qu'un Protoss.

C'est la troisième fois que Stats atteint l'avant-dernière marche en Starleague après ses deux demi-finales consécutives l'an dernier. Et aujourd'hui le Protoss de chez KT semble jouer à son meilleur niveau sur Starcraft 2, notamment lors de son dernier match de Starleague où il donne la fessée à Patience, tant au niveau du score qu'en micro stalker, sans le blink évidemment. Maintenant il reste à confirmer ses excellentes performances face à Solar dans la finale loser, puis éventuellement Dark en grande finale et c'est là que cela peut coincer. Les deux joueurs Zergs sont excellents contre Protoss et Dark a totalement souillé Stats dans le winner bracket avec une victoire 3-0 emballée et pesée en trois minutes.

Solar de son côté confirme son statut de favori en arrivant sur Legacy of the Void et est enfin en bonne position pour gagner un titre en Corée. Défait d'extrême justesse par Dark dans un bo7 disputé jusqu'au bout, il doit gagner dans son meilleur matchup pour s'offrir une première finale coréenne après avoir su accumuler des titres à l'étranger quelle que soit sa forme du moment. Cela semble accessible pour Solar qui va pouvoir compter sur son excellent ZvP et sur son expérience de ce genre de matchs, lui qui bien qu'ayant explosé au plus haut niveau plus tard que ses deux adversaires, est finalement celui qui a accumulé le plus de matchs à enjeux en individuel sur Starcraft 2.

Dark, lui, attend confortablement en grande finale, stade qu'il a atteint à deux reprises en Kespa Cup l'an dernier pour autant de défaites 4-3. Zerg pour SKT Telecom il a permis indirectement aux joueurs du Swarm SKT de briser leur malédiction, qui durait depuis la création de l'équipe, en permettant à son partenaire soO de gagner une finale et d'offrir pour la première fois en plus de dix ans un trophée à un Zerg jouant sous les couleurs SKT. Il est donc aujourd'hui possible d'être un Zerg SKT et de gagner un titre individuel. La question c'est de savoir si l'ace de l'équipe peut le faire. Aligné deux fois en Proleague cette semaine il a confirmé toutes les attentes placées par son coach légendaire, iloveoov, en gagnant ses deux matchs et en sauvant celui de SKT.

Ce week-end le dernier fils de Boxer, qui s'est déplacé en personne pour voir son dernier prodige venir jouer sa finale, peut atteindre les sommets. Aussi agressif que souriant, Dark est le favori de la finale quel que soit son adversaire. À lui de confirmer toutes les attentes placées en lui.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.