d

09 avr. 2020 - Sunday Silence League of Legends

Sur la route des playoffs

Sur la route des playoffs

Ça y est, les playoffs sont lancés ! Sans surprise, Excel Esports, Schalke 04, SK Gaming et surtout Vitality, ne sont pas parvenues à se qualifier, leurs résultats sur le split n'étant clairement pas à la hauteur. Le week-end dernier, six équipes étaient donc encore en lice pour tenter d'aller décrocher le titre de champions du segment de printemps. Si vous avez manqué ça, on vous fait un petit récapitulatif de ce qui s'est passé sur la Faille de l'Invocateur.

 

Les rookies plus forts que tout ?

La grosse surprise de ces playoffs est venue du best of 5 disputé par G2 Esports et Mad Lions, durant lequel l’équipe de rookies s'est imposée face aux vice-champions du monde qui partaient pourtant favoris ! Beaucoup doutaient qu’ils puissent arracher une seule game à la meilleure équipe européenne, alors trois ? Et pourtant l’exploit a été réalisé vendredi dernier et on peut dire que ce n’était pas un coup de chance. Les Mad Lions se sont montrés très dominants, rendant coup pour coup, avec des teamfights très bien menés. Ils se sont jetés sur toutes les opportunités et, même si tout n’était pas parfait, ils sont restés solides et sans peur face à la montagne qui se dressait face à eux. Carzzy signe ainsi une très belle performance sur sa Kalista lors de la première game, majestueusement accompagné par un Orome brillant sur son Aatrox.  

Cependant, on ne peut pas dire que les G2 Esports ont été mauvais, mais tout simplement que les Mad Lions ont été meilleurs. Perkz s’est montré très convaincant sur son Rumble lors de la deuxième game, formant le parfait duo mid/jungle avec son plus grand allié, Jankos, pour ainsi dominer toute la partie. Nos vice-champions du monde ont également signé une très belle performance sur la quatrième game, où ils sont parvenus à détruire le nexus ennemi en seulement vingt-cinq minutes, alors qu’ils accumulaient près de 6000 golds de retard en début de partie ! Le combo Cassiopeia/Yuumi aura été fatal à nos jeunes rookies, qui ne se sont pourtant pas laissés abattre et qui ont achevé G2 Esports lors du cinquième match - qui, on ne va pas se mentir, était une gigantesque clown fiesta, verrouillant ainsi leur place  pour la suite de ces playoffs.

La question que tout le monde se pose maintenant est la suivante : les Mad Lions peuvent-ils réitérer l’exploit contre Fnatic ? Inconstante tout au long de la saison régulière, l’équipe peut-elle s’imposer face au deuxième mastodonte du LEC ?

Quant aux G2 Esports, ils n’ont pas été aussi convaincants que ce que l’on attendait et basculent en lower bracket, pour s’offrir malgré tout une chance de se rattraper. Seront-ils capables de triompher pour aller remporter un septième titre de champions du split ? Si une équipe en est capable, c’est bien celle-ci.  

 

Carzzy en interview après une victoire en semaine 5 (Crédits : Michal Konkol/Riot Games)

 

Une rencontre au sommet

Du côté Fnatic et Origen, la rencontre s’est achevée sur un solide 3-1 pour l’équipe de Rekkles qui a survolé ce BO5. Si Origen a su mettre la main sur une partie, cela n’a cependant pas été une mince affaire puisqu’ils ont eu beaucoup de mal à conclure malgré de bons early et mid games. Fnatic a superbement joué ses quatre matchs et a été meilleure sur tous les points : meilleures drafts, meilleure prise de vision, meilleures décisions, meilleures escarmouches… Tant et si bien que la première partie aurait pu être une perfect game sans cet unique mort concédée par Rekkles. Fidèles à eux-mêmes, les Fnatic sont venus contester absolument tous les objectifs et ont parfaitement su dominer Origen pour ne leur laisser aucune chance. On soulignera le très bon travail de Bwipo sur son Aatrox, malgré quelques moments de int, ainsi que celui d’Hylissang qui a été brillant sur son Zilean et a su parfaitement balader les Origen avec son Trundle dans le rôle du splitpusher fou lors de la troisième partie.

Du côté de l’équipe espagnole, on a tout de même pu voir de belles choses, notamment un Upset absolument monstrueux sur Aphelios, tenant tête à Rekkles sur les games 3 et 4, et faisant plier la botlane adverse sous ses assauts répétés. Pour ce qui est de la jungle, une grosse confrontation était également attendue, malheureusement Xerxe n’a clairement pas eu les armes adéquates pour se défendre dans cette rencontre et s’est effacé au profit de Selfmade.

Origen n’a pas su gérer ces Fnatic complètement déchaînés, et ira rejoindre G2 Esports en lower bracket, tandis que Fnatic affrontera Mad Lions pour tenter d’accéder à la grande finale de ce Spring Split 2020.

 

Victoire de Fnatic en semaine 6 (Crédits : Michal Konkol/Riot Games)

 

La chute des lapins

Cette semaine de playoffs a été clôturée par la rencontre entre Misfits et Rogue, respectivement 5e et 6e au classement, et qui ont de ce fait joué leurs matchs directement en lower bracket. Les deux équipes avaient pourtant bien commencé la saison, enchaînant les victoires lors des premières semaines. Cela n’aura pas duré, puisque les deux dernières semaines du segment de printemps se sont soldées par des résultats très décevants et en deçà de ce qui était attendu.

Ce BO5 était donc l’occasion de tout donner pour tenter de conserver sa place dans la compétition, et ce sont finalement les Rogue qui sont sortis grands vainqueurs de cet affrontement. La première partie fut compliquée, notamment pour Inspired qui a réalisé une performance désastreuse sur sa Taliyah jungle. Enchaînant les mauvais ganks, il a précipité son équipe vers la défaite et engendré le rapide snowball de Misfits, qui est bien évidemment ressortie victorieuse de ce match.

Cela semblait donc mal parti pour Rogue, mais l’équipe a su se ressaisir pour finalement remporter les trois parties suivantes. Le matchup midlane a constamment été en faveur de Larssen, qui a été monstrueux sur Azir et n’a fait qu’une bouchée du Corky de Febiven, tandis qu’Inspired concentrait tous ses efforts sur la toplane pour empêcher Dan Dan de jouer et permettre à Finn de snowball, ce qui a plutôt bien marché. Vander a également été très bon, notamment avec son Tahm Kench, portant ainsi Hans Sama qui signe une performance correcte, mais pas incroyable.

Côté Misfits, aucune lane ne s’est réellement distinguée. Bvoy a tenté de briller durant toute la rencontre, en vain, Febiven n’a pas su s’imposer et Dan Dan a essuyé gank sur gank. Tous ont été impuissants face à la force de leurs adversaires et n’ont eu d’autre choix que de s’incliner. C’est donc un clap de fin pour nos lapins, qui pourront toujours retenter leur chance lors du Summer Split. Quant à Rogue, ils continuent leur chemin dans le looser bracket et affronteront Origen. On leur souhaite bonne chance !

 

Victoire de Rogue en semaine 7 (Crédits : Michal Konkol/Riot Games)

 

Ces playoffs ont déjà été riches en rebondissements, mais ce n'est pas fini. Cinq équipes sont encore en compétition et vont tout donner pour se frayer un chemin jusqu'à la victoire. Lesquelles d'entre elles retrouverons-nous pour la finale ? Pour le savoir, rendez-vous dès vendredi soir sur O'Gaming TV !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.