d

16 janv. 2017 - ZeManiaK Divers

Switch : l'article qui révèle tout ! (enfin autant que les autres)

Switch : l'article qui révèle tout ! (enfin autant que les autres)

L'attente est enfin terminée : la Switch, la nouvelle console de Nintendo, s'est enfin dévoilée ce vendredi 13 janvier. Line-up, caractéristiques de la machine, prix, date de sortie, nous en savons désormais beaucoup. Petit tour d'horizon et humble réflexion à partir des informations disponibles.

Alors, la Switch, c'est quoi ?

Comme attendu, c'est une console de salon qui peut se transformer en console portable et si le jeu le permet, en tablette avec écran tactile. Capable d'afficher les jeux en full HD en mode salon, la Switch n'a pas laissé filtrer énormément de ses caractéristiques techniques. On sait déjà qu'en achetant la bête, on obtiendra l'écran ainsi que son socle, deux joy-cons avec leur grip ainsi que leur dragonnes, un cable HDMI, un cable secteur et un chargeur. Les Joy-cons s'avèrent être le gimmick le plus reconnaissable de la Switch : ensemble, ils ne forment qu'une seule manette sur leur grip, mais ils sont détachables et chacun d'entre eux peut devenir une manette autonome, avec fonction gyroscope et capture de mouvement (tel une Wiimote) intégrés. Celui de droite aura aussi une puce NFC (pour Amiibos) intégrée avec détecteur infrarouge, alors que le joy-con de gauche aura une fonction vibratoire avancée. Bref énormément de gadgets pour justifier tous les party-games disponibles, avec en prime la possibilité de faire des screenshots. Sachant que l'autonomie en portable variera de 2,5 à 6h (Zelda en laisserait 3), on espère que ces applications ne la réduiront pas à peau de chagrin.

Je suis l'inspecteur Gadget et je valide cette console !

 

De plus, on sait que la Switch contient 32 GO de mémoire dont "une partie utilisée par le système", mais les jeux seront surtout contenus dans des cartes SD et on pourra booster cette mémoire avec des cartes microSD. Étant donné les nombreux RPG et les autres jeux gourmands qui doivent arriver, on peut craindre de devoir passer à la caisse... Jusqu'à 8 consoles peuvent être connectées en mode local sans fil (sans port Ethernet) et de plus, le mode online vous demandera un abonnement payant (au prix encore inconnu), mais avec une petite subtilité : chaque mois, vous pourrez jouer gratuitement à un jeu NES ou SNES de votre choix, mais ce jeu ne sera plus disponible après le mois en question. C'est donc du prêt et non de l'achat de jeux, même lié au compte, comme peuvent l'offrir le XBox Live ou le PS+. Cela dit, le jeu online sera gratuit jusqu'à l'automne : l'e-Sport sur Switch est donc sauvé ! Où pas...

 

Un line-up qui va se muscler (très) lentement.

Le 3 mars, peu de jeux seront disponibles : 1-2 Switch tout d'abord, LE jeu qui est censé exploiter les capacités de la Switch à base de party-games ; Skylanders, Just Dance pour les joueurs plus casuals ; Super Bomberman R et surtout Zelda : Breath of the wild pour les joueurs les plus exigeants. Il va cependant attendre la fin 2017 pour que le plein potentiel de la console s'exprime : moins de jeux qu'au lancement de la Wii U donc, mais une Killer App potentielle avec Zelda dès la sortie.

 

À titre d'exemple, le line-up 2017 de la console au Royaume-Uni.

En plus de portages de jeux déjà existants (Skyrim, Setsuna, Steep et même Mario Kart 8, bien qu'il soit amélioré), il faudra attendre le milieu ou la fin de l'année pour Super Mario Odyssey (qui a l'air excellent), Arms, Sonic Mania, Splatoon 2 ou même Xenoblade 2, qui semble être une suite directe au premier épisode. À terme, les jeux semblent alléchants : la promesse d'un Fire Emblem Warriors, d'un Shin Megami Tensei exclusif où même d'un jeu Square Enix dédié, couplé à l'annonce de Dragon Quest XI et d'une compil DQ Heroes 1-2, ne peut que ravir les fans de RPG. Mais ça va prendre du temps. On notera que Fifa mais aussi NBA 2K seront présents sur Switch en 2017 : ils seront un test grandeur nature de la viabilité de ces jeux de sports "traditionnels" sur la nouvelle console de salon de Nintendo. Cela dit, l'E3 et les nombreux Nintendo Direct à venir devraient ajouter de l'eau au moulin de la Switch.

 

Doit-on acheter la Switch à son lancement ?

La réponse actuelle serait non, en ajoutant qu'acheter une console "day one" quelle qu'elle soit est une mauvaise idée. Ne tournons pas autour du pot, à Noël, la Switch sera très engageante et on peut penser que Nintendo compte bien profiter des fêtes pour vendre beaucoup de machines. Mais si vous avez déjà une Wii U, vous n'aurez probablement pas envie de passer tout de suite à la caisse, les exclusivité Switch n'arrivant qu'au compte-goutte et Zelda sortira de toute manière sur les deux supports. Le line-up de départ étant assez faiblard, il faudra un peu de temps et on l'espère, des annonces concrètes à l'E3 pour doper tout ça.

Étant donné que la Switch vaudrait entre 300 € et 329 € (sans jeu), on déconseillera un achat rapide à moins que vous n'ayez pas de Wii U : auquel cas la console est infiniment plus rentable dès le 3 mars. Et après tout, Big N doit faire le même calcul : la Wii U ne s'étant pas tant vendu que ça, le line-up de la Switch d'ici l'été peut parler à tous ceux ayant boudé la console précédente et qui voudront jouer à Zelda dans les conditions les plus optimales. Plein de promesses donc, mais il faudra payer pour voir. Cela dit, Nintendo doit vouloir éviter de tout sortir d'un coup pour que la console se vende sur le long-terme : de plus, le début d'année sera très fourni chez la concurrence, surtout en matière de RPG (le mois de mars va être tellement fat avec Mass Effect, Nier, South Park et j'en passe). La Switch semble avoir un vrai boulevard à partir de l'été : c'est à ce moment que son achat s'avèrerait le plus judicieux. Cela dit, vu que les précommandes semblent déjà avoir épuisé la machine, peut-être que Big N se décidera à dévoiler tous ses atouts plus tôt que prévu.

Bref, la Switch a du potentiel, mais continue de nous frustrer car on sent qu'elle en garde sous le capot. Libre à vous de vous engager dès sa sortie, car Big N nous murmure de belles choses à l'oreille, mais c'est bien le deuxième semestre de cette année qui marquera le top départ d'un hardware qu'on espère digne du standard des grandes heures de Nintendo. Pour l'instant, il y a encore pas mal de choses à prouver.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.