d

12 mai 2015 - Matthieur Hearthstone

Tars et Gul'Dan : l'alchimie révélatrice

Tars et Gul'Dan : l'alchimie révélatrice

C'était le 14 janvier 2015 lors de la première qualification au Championnat francophone que le nom de Tars a résonné aux oreilles de nombreux joueurs d'Hearthstone après qu'il se soit défait de Torlk grâce à un deck Démoniste pour le moins original. Le joueur ne faisait pas sa première apparition, un mois plus tôt il avait été troisième de l'Acensi University League, tournoi dont les phases finales se déroulaient à l'École 42 (Paris) et remporté par un certain Noisyboy. Pas plus tard que le 9 mai dernier, Tars a remporté la DreamHack, prestigieux tournoi de classe internationale. Du temps s'est écoulé depuis les premières apparitions de ce joueur, mais il y a un élément qui est resté, son deck Démoniste.

Janvier 2014 – Une première apparition


Voici donc le deck de Tars comme nous l'avons découvert au mois de janvier, un concentré d'originalité qui a beaucoup surpris. Aujourd'hui, on dirait que c'est un deck qui se rapproche d'un ComboLock, mais pour l'époque, c'était novateur au possible.

On retrouve tout d'abord quelques éléments courants dans les decks Démoniste : Voile de mort pour piocher, Bombe de matière noire, Éruption de diablotins, Siphonner l'âme pour faire face aux serviteurs adverses avec aussi Flammes infernales pour une gestion en zone. Parmi les cartes neutres, il y a les plus que répandus Crache-vase, Dr Boum qui se sont imposés comme deux des cartes les plus importantes d'Hearthstone depuis qu'elles sont sorties et Le Chevalier Noir.

Pour le reste, c'est un fin mélange entre de nombreuses cartes qui donne au final un deck des plus intéressants. L'un des éléments principaux de ce deck, c'est le combo Golem arcanique + Manipulateur sans-visage + Puissance accablante qui permet d'infliger 16 points de dégâts pour 9 de mana, 24 pour 10 si l'on arrive à utiliser les deux Puissance accablante. Autant vous dire que c'est dévastateur, surtout qu'Alexstrasza est là pour réduire les points de vie de votre adversaire.
Autour de ce combo s'est installé un jeu assez défensif avec la Maîtresse de la douleur qui apporte un peu de soins en début de partie afin de piocher sans se mettre à nu grâce au Pouvoir héroïque de Gul'Dan, le Prophète du cercle terrestre et le Robot de soins antique sont là dans la même optique : se soigner.
Cœur de démon est là pour gérer un gros serviteur adverse avec ses 5 de dégâts ou pour améliorer un de vos diablotins, ce qui peut être extrêmement surprenant pour votre adversaire qui ne s'attend pas à ce que l'une de ces petites créatures démoniaques devienne un danger. Un peu plus tard dans la partie, vous pourrez compter sur ce qui est sans doute l'anti-créa le plus radical du jeu : Néant distordu.

Dans ce deck, il y a aussi des cartes qui peuvent être un risque pour le joueur qui les prend, c'est le cas par exemple du Gangrecanon. Il faudra un petit peu de réussite pour qu'il se décide à ne pas faire de dégâts à vos serviteurs, sauf s'il est seul ou accompagné de Méca, mais il y en a peu dans ce deck. Néanmoins, dans le cas d'un milieu de partie face à un adversaire peu entreprenant, il vous permettra de gérer tranquillement les différentes menaces. Le Pacte sacrificiel est aussi un pari risqué, sans votre Maîtresse de la Douleur ni diablotins, ce sera une carte morte, sauf contre un autre Démoniste, et quand on sait que le Zoo est assez présent dans la méta, on comprend tout à fait ce choix.

Mai 2015 – La consécration

Après deux jours de compétition et plusieurs dizaines de parties jouées, Tars s'impose à Tours et est donc vainqueur de cette première DreamHack française. Il a joué un Druide Combo, un Guerrier Grim Patron et, inévitablement, son Démoniste adapté à la méta actuelle et profitant des apports du Mont Rochenoire.

C'est dans l'ensemble une liste plus offensive que l'on retrouve ici, cela s'illustre notamment par les deux Golem arcanique ainsi que la Chouette bec-de-fer qui permet de se défaire des serviteurs avec Provocation. On remarque aussi qu'il y a deux Manipulateur sans-visage, le combo peut être plus meurtrier grâce à Thaurissan, mais cela permet aussi de dupliquer un serviteur intéressant, même un serviteur adverse.

L'un des premiers ajouts fait à ce deck, c'est la Plaie funeste. Infliger 2 points de dégâts pour 5 de mana, c'est plutôt cher payé, mais il y a une petite compensation : si la cible est tuée, un Démon aléatoire est invoqué pour vous. Cool ? Plutôt oui ! Et c'est encore plus cool quand on sait qu'il y a seize serviteurs Démon dans Hearthstone et que la majorité d'entre eux sont plus qu'intéressants, comme par exemple le Garde funeste, Mal'Ganis, Seigneur de abîmes et bien d'autres... C'est de l'aléatoire, certes, mais statistiquement, dans plus de la moitié des cas, c'est assez avantageux.

Ensuite il y a Horreb, actuellement un peu moins en vogue qu'à sa sortie, il n'en est pas moins un serviteur qui peut énormément gêner l'adversaire grâce à son Cri de guerre, c'est une plaie pour le Druide Combo notamment car il permet de retarder d'un tour l'échéance, et un tour, c'est parfois bien plus qu'il n'en faut pour changer l'issue d'une partie.

L'Empereur Thaurissan est là, lui aussi. Il fait beaucoup parler de lui depuis qu'il est sorti et c'est tout naturellement qu'il trouve sa place dans ce deck combo. Il permet notamment de jouer le Néant distordu un tour plus tôt ou de réduire le coût de son combo afin de finir la partie plus tôt.

Le commentaire de Tars

Nous avons interrogé Tars à propos de ce deck, merci à lui de nous avoir accordé un peu de son temps et félicitations pour sa victoire.

Ce deck Démoniste est  inspiré de celui de Darkwonyx début janvier. Depuis, je l'ai énormément travaillé pour intégrer les nouvelles cartes et l'adapter à la méta.

Thaurissan a beaucoup amélioré le deck. Il permet par exemple de faire 24 dégâts + un silence tour 7 (ndlr : Chouette bec-de-fer + Golem arcanique + Puissance accablante *2 + Manipulateur sans visage). Il permet également de gagner contre Guerrier contrôle en jouant 2 Manipulateurs dans le combo tour 10 et faire ainsi 36 dégâts.

Le deuxième Manipulateur a également d'autres fonctions, il peut être utilisé sur un Crache-vase, sur un Ragnaros adverse ou parfois sur un Gangrecanon. Le Démon invoqué par Plaie funeste est également souvent très bon à copier.

Je ne joue pas de Croc'zombie car j'ai déjà pas mal de solution en début de partie et je ne veux pas de créature sur le plateau quand je joue Gangrecanon.

Concernant le Pacte sacrificiel, il m'a fait gagner trois parties contre Démoniste et s'est révélé souvent assez utile contre Guerrier et Chasseur.  Sacrifier un Diablotin 1/1 pour gagner 5 points de vie est très utile dans ces matchups.

Le Néant distordu est également une carte clé du deck. J'ai plusieurs cartes qui peuvent ne pas fonctionner sans certaines conditions (Plaie funeste, Manipulateur sans-visage...). Il permet de remettre les compteurs à zéro dans ces cas-là. Depuis l'arrivée de Thaurissan, il est possible de le jouer tour 7, c'est plutôt fort.

Dernier point, Horreb. Cette carte est fondamentale et me permet de gagner contre Druide et Voleur qui étaient avant mes pires matchups.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.