d

06 sept. 2018 - Hatnuz League of Legends

Team Liquid - Cloud9 : les clés du match

Team Liquid - Cloud9 : les clés du match

Cela faisait longtemps qu’un week-end de compétition n’avait pas été aussi intense. Alors que l’Europe a proposé du très lourd en terme de jeu, l’Amérique se devait de réagir en offrant un spectacle à son public. Ce fut chose faite dans ces deux demi-finales, dont un TSM-C9 qui restera à jamais dans l’histoire des LCS. Cap maintenant sur la grande finale entre deux équipes que tout oppose ou presque !

Cloud9 au bout de la nuit

Le Clasicó promettait un niveau à la hauteur de l’évènement et personne n’a été déçu. Dans cet incroyable duel qui a mené les joueurs jusqu’à la cinquième et ultime manche, TSM s’est directement positionnée comme favori par l’intermédiaire d’un Bjergsen déchaîné. À coups d’Akali et d’Irelia, le midlaner danois a dicté le tempo de la partie, menant ses troupes aux portes de la victoire après des parties riches en affrontements.
 

Superbe image de la joie des deux joueurs ayant commencé la demi-finale sur le banc
 et qui portent leur équipe vers la finale. 

Crédits : Riot Games
 

Menée 1-2 et dos au mur, Cloud9 a joué sa dernière carte en faisant entrer en jeu Goldenglue et Svenskeren (lequel jouait contre son ancienne équipe) en lieu et place de Blaber et Jensen. Là, dans la fièvre de la compétition et la tension de la nuit, la magie a opéré. Les remplaçants ont parfaitement contré le plan de jeu adverse, égalisant d'abord à 2-2 avant de porter le coup fatal grâce à Licorice, lui aussi très solide.

Team Liquid défendra son titre

Avec un tel scénario le samedi, difficile pour 100 Thieves et Team Liquid de faire mieux. Mais là encore, il faut saluer deux formations qui ont joué avec leurs armes. Au terme d’une première partie de haute voltige, ponctuée par une envolée fantastique du Alistar d’Aphromoo, ce sont les outsiders qui s’emparent de la manche inaugurale. Cependant, cette partie a constitué l’unique point positif du BO des Thieves qui, par la suite, se sont écroulés. La principale incompréhension réside dans l’absence de priorité sur Ssumday et Anda, qui ont été loin de leur rendement habituel ; en face, Team Liquid a simplement déroulé son jeu.
 

Il y a eu beaucoup de remplacements gagnants cette saison, mais Rikara n'en fait pas partie.
Il n'a été à la hauteur sur aucune des quatre parties jouées.
Crédits : Riot Games

 

Avec une botlane complètement dépassée à tous les moments de la partie, 100 Thieves jouait avec un bras en moins et n’était nullement en mesure de contrer les compositions ultra solides de Team Liquid à base de Shen-Trundle-Ryze pour soutenir un Doublelift seul sur son trône avec Olleh, dont le Thresh a régalé le public.

Le Ying et le Yiliang

Cette finale opposera donc, de l’avis général, les deux meilleures formations de l’été en LCS NA. Elle opposera les styles, les stratégies, les approches et les parcours. Car il est vrai que C9 et TL diffèrent en tout point, ou presque. La première est en constante progression depuis juin, la deuxième ne semble pas avoir spécialement changé depuis son dernier sacre. La première joue de remplaçants et avec une forte priorité sur la jungle, la deuxième s’emploie perpétuellement à faire briller la botlane. La première visera un titre régional qui lui échappe depuis 2014, la deuxième défendra férocement celui acquis au printemps.

Ménage à trois dans la jungle

S’il est un endroit où les choses bougeront dans cette finale, c’est bien la jungle. Xmithie et Blaber se livreront à un duel de tous les instants. Malgré son inutilité contre TSM, le Nocturne du rookie pourrait bien refaire son apparition, alors que Xmithie a montré qu’il était plus adepte des tanks. Mais l’un comme l’autre sont connus pour la qualité de leur Kindred et leur capacité à en faire une arme de destruction massive, notamment sur les phases de Baron Nashor. Enfin, n’oublions pas dans l’équation un certain Svenskeren, qui viendra probablement tester les capacités d’adaptation du jungler TL à grands coups de Graves.

Sneaky-Doublelift, les diamants sont éternels

Cette finale verra également s’affronter deux légendes à la botlane. Deux joueurs éternels, souvent moqués pour leurs erreurs, mais rarement acclamés pour leur longévité. Cet été, tous deux ont fait étalage de leur talent sur un panel large de champions. L’ADC historique de C9 s’est ainsi découvert une passion pour Quinn, alors que son vis-à-vis de TL a rappelé qu’il avait la meilleure Kai’Sa et la meilleure Ashe du continent.
 

Mesdames et messieurs, vos deux meilleurs ADC de la saison régulière !
Crédits : @TLDoublelift

 

Si, sur le papier, on donnerait l’avantage au duo Doublelift-Olleh, la recrudescence des compositions basées sur de multiples sorts de téléportation sublimera le travail des supports dans le rôle de prévention des risques : prendre la vision, savoir quand engager et quand se retirer, ne pas hésiter à se sacrifier pour le bien de son frère d’armes... Toutes ces qualités peuvent faire la différence lors du moment de vérité.

Tankons… la carioca

Du côté de la toplane, Impact et Licorice se livreront à un duel de... tanks. C’est ce qui marche en ce moment pour le plus grand plaisir des Ornn, Shen, Maokai ou Cho’Gath. On risque donc fort probablement d’assister à une lane relativement calme, où les deux protagonistes danseront l’un autour de l’autre sans réellement se taper dessus jusqu’à l’arrivée de renforts.

De manière générale, Team Liquid a proposé des grosses compositions très solides qui confèrent un maximum d’espace à ses créateurs de jeu à la botlane. Toute la question sera de savoir si, d’une manière ou d’une autre, les joueurs de chez Cloud9 pourront bouleverser cet équilibre et remporter un trophée que personne ne les voyait décrocher il y a trois mois de cela. À noter que si TL est d’ores et déjà qualifiée pour les Worlds, ce n’est pas du tout le cas de son adversaire qui, en cas de défaite, devra passer par le Regional Qualifier dont Fox et TSM font partie !

Les amateurs de belles histoires et de beau jeu peuvent se frotter les mains, car nous auront les deux ce dimanche avec une équipe C9 qui, une fois de plus, déjoue les pronostics et goûte à nouveau au succès, notamment par l’utilisation adéquate de remplaçants sortis de l’ombre. La « glue dorée » remportera-t-elle les LCS NA ? Doublelift égalera-t-il Bjergsen au nombre de trophées remportés ? Une chose est sûre, cette finale sera historique et débutera aux alentours de 23h ce dimanche sur O’Gaming.tv !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.