d

28 janv. 2016 - Irys League of Legends

Team Solomid : une nouvelle équipe décevante

Team Solomid : une nouvelle équipe décevante

Tout comme Fnatic l’année dernière, Team Solomid n’a gardé qu’un joueur de son ancienne équipe pour en accueillir quatre nouveaux. A contrario de l’équipe européenne, leurs performances ne sont pas aussi brillantes…

Des débuts difficiles...

En deux semaines, la nouvelle Team Solomid a fait deux victoires et deux défaites. Lorsque nous apprenions le nouveau roster TSM, à mesure qu’ils annonçaient leurs nouveaux joueurs, nous étions ravis : ils avaient recruté Doublelift, l’ancien AD carry de CLG, qui est un joueur constant, et Yellowstar, notre star européenne, un support au top de sa carrière. Svenskeren et Hauntzer ont rejoint l’équipe en tant que jungler et toplaner : le premier a beaucoup joué en Europe, notamment chez SK Gaming. Le second, moins expérimenté, est l’ancien toplaner de Gravity. Aux côtés de Bjergsen, l’équipe semblait prête à récupérer son trône sur la scène américaine... Ce n'est pourtant pas le cas.

Les statistiques des quatre games de TSM.

TSM confronte donc CLG dès la première semaine, la tradition étant d’ouvrir les LCS par un match entre les finalistes des derniers playoffs. Si TSM réussit à tenir tête à CLG, beaucoup d’erreurs sont à noter : leurs teamfights sont brouillons, les joueurs sont souvent éparpillés, se faisant attraper par leurs adversaires et donnant des kills qui pourraient être évités. On peut également noter un manque de focus sur les objectifs neutres qui ont tous été sécurisés par CLG.

La seconde game les oppose à Team Liquid. L’early game est assez serré mais rapidement, Liquid prend le dessus. TSM ne se laisse pas abattre, cependant l’équipe de Bjergsen ne cesse de répéter des erreurs : ils se font ici aussi attraper par leurs adversaires, soit à cause d’un mauvais positionnement, soit parce qu’ils chassent leurs ennemis. C’est le pick Tahm Kench qui leur permet ici de gagner la game : Hauntzer sauve plusieurs fois ses carrys et applique les contrôles de foule sur Liquid. C’est Liquid qui donne cependant la victoire à TSM en faisant une erreur lors du dernier teamfight.

Lors de la deuxième semaine, Immortals est leur premier adversaire. Le début de game est totalement en faveur de TSM qui réussit à tenir tête à Immortals sans trop de difficultés. C’est l’absence d’item défensif sur Doublelift qui coûte la game à TSM : Immortals le tue en premier, et lorsque le reste de l’équipe tente de défendre, ils n’ont plus qu’à les tuer eux aussi. Les erreurs sont moins nombreuses et l’équipe semble tout de même plus solide que la semaine précédente, avec notamment la Poppy d’Hauntzer qui empêche Huni de trop snowball.

La dernière game est un stomp sur Dignitas. Concédant seulement deux kills à Dignitas, les erreurs sont minimes et ne coûtent pas la game. Ils n’ont pas besoin de prendre de risques pour prendre l’avantage et se concentrent sur les objectifs, prenant quelques kills lorsqu’ils en ont l’occasion. La game est entre leurs mains.

Qu'en est-il des prochaines semaines ?

Si les débuts ont été difficiles et brouillons, on peut noter tout de même quelques différences entre les deux semaines. TSM a eu le temps de s’entraîner et cela se ressent dans leurs calls et leurs rotations : les teamfights sont plus propres, les erreurs moins présentes. Ils ont même réussi à tenir tête à Immortals qui reste invaincue jusque-là, bien qu’une erreur leur ait coûté la victoire.

Notons également que le duo Hauntzer-Svenskeren commence à bien se mettre en place : le jungler est venu appuyer sa toplane lors de la game contre Immortals, offrant un très gros avantage à son équipe. Du côté de la duolane, il manque un peu de cohésion, ce qui ne signifie pas pour autant que Yellowstar et Doublelift perdent leur botlane : globalement, c’est souvent l’appui du jungler adverse qui les menace.

Les KDA et participation aux kills des joueurs durant les quatre games réunies.

Individuellement, ce sont Bjergsen et Hauntzer qui portent l’équipe, comme nous pouvons le voir sur l’infographie ci-dessus : ils ont les plus hauts KDA et taux de participation aux kills. Les trois autres joueurs échangent ensuite les rôles : Svenskeren participe plus aux mises à morts, mais meurt plus souvent que ses coéquipiers. Le jungler était souvent celui qui se faisait attraper par les adversaires, leur permettant souvent de prendre l’avantage ou de finir la game. Doublelift, quant à lui, participe à un peu plus de la moitié des kills : avec 10% de moins que ses coéquipiers, un peu plus de présence du joueur aiderait TSM à apposer des dégâts et ainsi mieux s’en sortir lors des teamfights.

 

Lors de la troisième semaine, Team Solomid affrontera Cloud 9 et NRG Esports : la première rencontre promet une game serrée entre deux équipes qui se cherchent encore alors que la seconde game devrait être plus difficile, puisque NRG Esports campe la deuxième place du classement avec un roster assez intimidant. Il est donc fort probable que si TSM survit à cette semaine, nous les retrouverons ensuite en haut du classement. Que pensez-vous donc de cette nouvelle Team Solomid ? Croyez-vous qu’ils puissent reprendre la première place des LCS NA ?

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

Stiv
Stiv - 28/01/2016 15h42

L'équipe semblait sur le papier être monstrueuse, espérons qu'elle ne vivra pas le même parcours que d'autres AllStars Teams tel qu'Alliance.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.