d

01 juil. 2014 - Vieuxpeon League of Legends

Technique de péon : snowball la toplane

Technique de péon : snowball la toplane

On entend trop souvent parler de tier list (quels sont les meilleurs champions de la méta), ou des champions qui peuvent le mieux snowball une game (Riven, Jax, oui oui…). Cependant savez-vous ce que signifie vraiment snowball une game ? Et comment s’y prendre ? Dans cet article, je vais vous soumettre plusieurs méthodes qui pourraient vous aider stratégiquement à gagner une partie en grâce à ce fameux snowball.

Essayons d’abord de définir ce terme : le snowball. Prenez une boule de neige. Si vous la laissez glisser dans une pente, elle va devenir de plus en plus grosse. L’idée est donc que, partant d’une situation initiale (par exemple, vous prenez un kill niveau 3 top), vous allez profiter de cette avance pour l’amplifier et la rendre irrattrapable.

J’ai décidé d’étudier plus particulièrement la toplane, car je considère que c’est LA lane par excellence où vous pourrez vous servir de cet effet domino. Nous distinguerons donc deux aspects de cette technique : comment snowball une lane ? Puis comment snowball votre game ?

Comment snowball une lane ?

Comme indiqué en introduction, pour snowball, il faut de base que vous ayez pris de l’avance sur votre adversaire. Ça peut être grâce à un kill, une déco (ne me traitez pas de vicieux, une Ranked c’est une Ranked !), ou encore parce que vous avez forcé un early recall.

Trop souvent, vous n’arrivez pas à garder cet avantage. Le but de cet article est justement de rester pendant toute la phase de lane devant votre adversaire. À aucun moment il ne doit pouvoir revenir dans la partie (à moins d’un excellent gank du jungler adverse bien évidemment). Voici donc quelques techniques que vous pourrez commencer à mettre en œuvre dans ce but :

1- Push votre lane après un kill :

Si vous prenez un kill, je vous engage vivement (si vous savez où se trouve le jungler, ne risquez pas de mort inutile) à push votre lane jusqu’à la tour. Quel intérêt ? Si sa lane n’est pas push, il aura accès à toute une vague de creeps, et donc à de l’expérience et à du gold. À contrario, si vous avez push la lane, vos creeps vont venir s’écraser contre la tourelle adverse, et ce sera une lourde perte pour votre adversaire, car il ne sera pas là pour en profiter.

Le placement idéal de votre ward au top.

2- Retour sur lane :

Vous voilà niveau 4, votre adversaire n’est que level 3, et vous avez un item de plus. Dans la mesure du possible, je vous invite vivement à acheter une ward, à la poser dès votre retour en lane, pour éviter tout gank du jungler ennemi, et empêcher votre adversaire d’avoir accès aux creeps en vous mettant devant votre vague de creeps, en le harassant de temps à autre si vous en avez les moyens. Bien sûr, vous devez last hitter comme un chef tout en gênant votre adversaire si vous voulez que la situation vous soit profitable. En effet, si vous l’empêchez de creep mais que vous ratez tous les vôtres, il n’y a plus aucun intérêt à le deny.

Je vous conseille également de réfléchir quelques instants et de faire un peu de maths. Si vous avez sur votre lane 6 creeps, alors qu’il en a 9, vous savez d’avance que, si vous ne faites que last hitter, peu à peu sa lane va push. Étant donné que vous n’êtes pas encore en mesure de le dive (le tuer sous sa tour), vous avez tout intérêt à ce que sa lane push. En effet, si les creeps arrivent à sa tour, vous ne pourrez plus le deny, et il remplira tranquillement son porte-monnaie. A contrario, si sa lane push, vous pourrez l’empêcher d’accéder aux creeps de par l’avance que vous avez pris au début de la partie. Si vous arrivez à faire en sorte que sa lane push constamment pendant 2-3 minutes (en empêchant ses creeps d’atteindre votre tour, puisqu’elle tuerait tous ses sbires et votre lane se mettrait à push), vous prendriez un avantage extrêmement significatif sur la suite de la phase de laning.

10 creeps bleus contre bientôt 7 violets : sa lane va push

3- Connaître les cooldowns :

Tout comme je vous l’ai souligné dans mon précédent article sur le rôle des supports, connaître les cooldowns des sorts de votre adversaire est un grand plus. Bien sûr, le plus important sur la toplane est le skill individuel, mais réfléchir un peu en jouant ne vous fera pas grand mal. Que vous pensiez que le jump (A) de Jax revient toutes les 8 secondes (10 en réalité), ce n’est pas bien grave, mais penser que Jax peut vous stun toutes les 8 secondes, alors qu’il existe en fait une fenêtre de 18 secondes pendant laquelle il est très vulnérable, c’est plus problématique, car cela pourrait inhiber vos désirs de meurtres, par peur de perdre un trade, alors qu’au contraire c’est le moment idéal pour frapper.

Il en va de même pour les sorts d’invocateur. À titre d’exemple, si vous prenez un fight à 3:49, et que votre adversaire flash (300 secondes de CD), vous savez que vous avez de 5 minutes pendant lesquelles votre ennemi sera à nu. À vous d’en tirer un avantage.

4- Niveau 6 : OK

Vous atteignez le niveau 6, êtes à 1-0-0, x cs à x mins, (à voir), c’est le moment de mettre votre adversaire au fond du trou. Votre lane se met finalement à push, une vague de 15 creeps arrive sous la tour de votre adversaire (qui est presque midlife grâce à votre travail de poke), il ne doit pas pouvoir farm tranquillement. Utilisez votre trinket et mettez la pression à votre adversaire. Mieux encore, s’il n’a pas de stun trop gênant (type Irelia ou Jax), vous pouvez envisagez un dive. Notez que cela vaut largement le coup de tuer votre adversaire à ce moment précis, même si vous mourrez, puisque vous l’empêcherez encore une fois d’accéder à l’xp et au gold d’une énorme vague de creeps.

Ca y est, vous venez de mettre votre adversaire K.O. Stuffez-vous, revenez en lane, votre avantage est désormais bien trop significatif pour que votre adversaire vous oppose la moindre résistance. Prenez garde tout de même à ne pas être trop présomptueux : continuez bien à warder et attendez de situer le jungler sur la map (en fonction des timers ou de ses ganks) pour passer à l’action : continuez à push votre lane, tuez le sous sa tour si vous vous en sentez capable, c’est une game qui commence très bien de votre côté. Cependant, si certains persos peuvent gagner une game à eux tout seuls (Jax, Riven), la plupart ne pourront pas y arriver. C’est pourquoi il est également important de savoir comment, à partir de l’avance que vous avez pris de votre côté, vous allez guider votre équipe vers la victoire.

Comment snowball une game ?

Récapitulons : vous avez gagné votre lane, pris la tour, mais la partie n’est pas encore gagnée. Votre midlaner se fait éventrer, et la botlane trade de manière assez équitable. Comment pouvez-vous influer sur ces lanes avant que l’avance ennemie ne soit irrattrapable ?

Idée 1 : Décalage sur la midlane ou tp vers le bot

Plutôt que de foncer tête baissée vers votre lane, jetez un coup d’œil rapide sur l’état de la midlane : un gank est-il envisageable ? Pensez-vous que vous pourriez remettre votre midlaner dans sa game si vous lui filiez un coup de main ? Car je vous l’assure, un flash ou un kill, c’est largement assez pour changer la physionomie d’une lane.

Scénario parfait : le kill est pris au mid. Là, n’hésitez plus et incitez votre jungler et votre botlane à vous rejoindre au drake. Votre tp est up, vous pourrez sans doute sauver votre tour avant que le toplaner adverse l’ait faite tomber. On peut même imaginer que le support ou le jungler adverse vous offre un petit suicide pour tenter un steal du drake, là c’est carrément le paradis. Toutes les lanes reprennent confiance, back à la base, s’achètent du bon stuff, c’est une game qui s’annonce de mieux en mieux pour vous. (À noter qu’un tel move est également faisable avec un bon tp derrière la botlane ennemie.)

Idée 2 : Faire perdre beaucoup de temps au jungler adverse

Le plus gros problème des toplaners, c’est d’arriver à prendre de l’avance sans la perdre à cause d’un babysit du jungler adverse. Combien de fois avez-vous largement gagné votre lane, puis perdu la partie, et flamé le toplaner adverse à coups de « your jungler won this, ****ing noob ». Pourtant ce babysit du jungler est justement ce qui aurait pu vous faire gagner. Pourquoi ? Un jungler qui passe son temps à aider une lane perdante, c’est un jungler qui n’est pas présent pour ses 2 autres lanes où prendre un kill aurait sûrement été plus facile, et c’est un jungler qui n’est pas là pour sécuriser un drake, l’objectif le plus important du début de partie.

Notez que s’il n’arrive pas à prendre le kill sur vous top, il aura perdu énormément de son temps, d’autant plus si votre jungler, lui, a pu aider ses lanes, et prendre des kills. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous : il n’est en effet pas toujours facile de push une lane jusqu’à la T2 tout en restant safe, surtout contre des junglers comme Lee/Vi à forte mobilité, ou Rengar/Eve qui peuvent se rendre invisibles.

Voici quelques moyens d’y remédier. D’abord vous devez être en mesure de savoir à chaque instant où se trouve grosso modo le jungler adverse. Si vous l’avez vu il y a dix secondes au bot, vous savez que vous êtes assez tranquille. A contrario, s’il a gank la midlane et qu’il est parti en direction du top, gare à vous. Connaître la position du jungler, c’est savoir quand vous pouvez ou pas push.
C’est même pouvoir le bait vers le top, et back dès que vous le pensez proche, pour le faire perdre quelques secondes supplémentaires. Pour vous aider à maîtriser la position du jungler, investissez vraiment dans les wards. C’est bien évidemment le meilleur moyen de vous prémunir de ganks non prévus. Car qu’on se le dise, le jungler n’est pas le seul qui pourrait mettre à mal votre domination. Vérifiez sans arrêt si le midlaner adverse est toujours à sa place. Cela pourrait vous éviter une altercation avec votre teammate pour un ss oublié, ce qui gâche trop souvent le moral des équipes.

Savoir mettre le coup final :

1- Un throw qui retourne une game :

Il arrive très souvent que des Rankeds vous paraissent gagnées d’avance, puis qu’un throw remette toute votre domination en question. Peu à peu, vos ennemis reviennent au score, la pression monte, votre team commence à se flame pour savoir qui est le fautif dans l’histoire.

2- Des compos qui s’essoufflent :

Vous teniez la game, mais vous n’arrivez pas à prendre d’objectifs. Pas de throw, mais la partie avance, et si au début de la partie, vous remportiez allègrement les teamfights, vous vous faites désormais bousculer. Rien d’étonnant, vous aviez la compo early, ils avaient la compo lategame. Plus la game va avancer, plus vous allez perdre, tout simplement parce que leurs champions scale mieux que les vôtres (plus la partie avance, plus ils deviennent puissants, comme par exemple Jax, Ryze, Irelia…).

Dès lors, comment éviter ces deux situations ? Voici mon conseil. Encore une fois il est plus facile à dire qu’à faire, mais parfois il se révèle bien utile. En effet, si vos 3 lanes sont désormais gagnantes, il vous faut aller plus loin et prendre des objectifs. Mais le risque, c’est qu’à push trop loin en solo/duo, vous vous exposez à des ganks du jungler. L’idée est donc d’effectuer des timing push sur la midlane. Après un drake par exemple, plutôt que de tous retourner sur vos lanes respectives, proposez à vos teammates de rush au mid et de prendre la T1. L’intérêt de ce type de push, c’est de ne pas laisser le temps à vos ennemis de se rassembler : vous voilà en position de 5v2 pendant 20 secondes (le temps qu’ils aient tous réagi), la T1 est cadeau, et encore mieux, si vous pouviez prendre 1 ou 2 kills, vous vous assureriez de prendre facilement la tour suivante. Voilà 2000 PO supplémentaires (2x (150x5) + 2x300) qui viennent s’ajouter à votre avance. N’hésitez pas sur le chemin de votre back à piller les différents camps et buffs, voire à prendre le drake s’il a repop.

En conclusion, toutes les games ne se ressemblent pas à League of Legends et ce que je décris n’est bien évidemment pas applicable à toutes les situations. De la même manière, il existe bien d’autres techniques et astuces pour prendre des avantages dans une partie. J’ai toutefois essayé de vous soumettre un plan de jeu qui se répète bien souvent en soloQ. À bon entendeur.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.