d

08 sept. 2015 - Shadrood Divers

Test : Act of Agression, le retour aux sources

Test : Act of Agression, le retour aux sources

Les jeux de stratégie ont de plus en plus de mal à se renouveler, alors que nous réserve ce nouveau titre ? La réponse ci-dessous.

Retour vers le passé ?

Depuis la professionnalisation du genre et une orientation vers la micro-gestion – StarCraft en tête –, les jeux de stratégie laissent certains d'entre nous assez nostalgiques. Qui ne s'est pas pris à rêver du jeu qui nous rappellera nos parties de Command & Conquer de notre jeunesse ?

Eh bien, il semblerait que le studio français Eugen Systems ainsi que Focus Home Interactive nous ont entendus. Décrit comme le successeur légitime d'Act of War, Act of Agression semble être la réponse à nos attentes. Dans un chaos politique total, le jeu vous laisse le choix entre trois factions jouables différentes.


U.S Army, Cartel et Chimère sont les trois factions jouables, chacune avec ses propres caractéristiques

Chef, chef ! C'est le bordel !

C'est dans un futur proche que l'intrigue se déroule, après un important crash boursier qui plonge le monde dans un chaos absolu. Entre tensions territoriales et guerres politiques, le monde semble s'accorder sur un fait, profiter que les USA soient faibles pour récupérer leur dû ! C'est un groupe de l'ONU connu sous le nom de « Protocole Chimère » qui va devoir se charger de remettre de l'ordre dans tout ce merdier, et c’est précisément ce groupe que vous allez contrôler durant la campagne. Entre traque, défense de territoire et frappes chirurgicales, tous les moyens sont bons pour vous faire tirer sur tout ce qui n'est pas américain. Mais là où le jeu devient intéressant, c'est qu'une fois la mission terminée, vous débloquez la possibilité de la rejouer, mais en incarnant cette fois-ci le camp d'en face. Intéressant, mais pas nouveau, on éprouvera cependant un certain plaisir à rejouer chaque mission juste pour se venger !


Non, on n'est pas dans StarCraft 2, et ce ne sont pas des Hellions flammes bleues.

Et mes APM, j'en fais quoi ?

La difficulté de la campagne propose une progression rapide qui permettra au joueur d'accéder rapidement au niveau requis pour aller en Escarmouche, et bien sûr en Multijoueur. Le jeu propose énormément de possibilités afin de s'adapter au style des joueurs et éviter les baisses de régime en milieu de partie de certains jeux. D'abord nécessaire, trouver des ressources sur la carte se révélera dispensable une fois un certain niveau technologique atteint, certains bâtiments proposant à la place de générer vos propres ressources... De longues soirées en perspective ! Outre les bâtiments, les unités bénéficient également d'un système d'améliorations, permettant de s'adapter au jeu de votre adversaire. Stratégiquement poussées, les fins de partie se joueront souvent sur l'utilisation des armes tactiques, et surtout sur l'utilisation des contre-mesures ! Si vous avez peur de ne pas trouver chaussure à votre pied, sachez que chaque faction à ses forces et ses faiblesses. L'armée américaine, par exemple, dispose de soldats capables de devenir les plus puissants mais qui manquent d'adaptabilité au combat. Le Cartel est la faction la plus difficile à appréhender, disposant d'unités coûteuses et fragiles, mais plus puissantes et furtives, idéales pour les joueurs en quête de challenge ! Enfin, la Chimère est la faction la plus polyvalente, bien que disposant de la possibilité de spécialiser ses soldats les plus aguerris. Chaque faction dispose également de ses unités propres, ainsi que d'améliorations uniques.


Oh le beau feu d'artifice qui se prépare...

Rétro, ok, mais à quel point ?

Un côté rétro assumé dès les premières secondes dans le menu. Que ce soit la musique ou les introductions de mission, tout y est ! Le gameplay se révèle malheureusement parfois un peu trop vieillot, avec quelques défauts qui ne nous manquaient pas ! Que ce soit des petits problèmes d'IA, des déplacements un peu trop années 90 ou quelques manques plus basiques comme la possibilité d'écraser l'infanterie avec les véhicules (si si, je vous assure, voir son tank bloqué par un simple soldat ennemi peut provoquer des situations plutôt ridicules)... Le jeu fait ce qu'on attend de lui mais ne va pas plus loin.

Act of Agression, le retour aux sources 710Points positifs

  • Un multijoueur très développé
  • Les différentes factions sont équilibrées
  • Du rétro comme on aime...

Points négatifs

  • ... mais graphiquement obsolète
  • Une campagne trop courte

Le jeu n'est pas parfait mais remplit clairement ses objectifs, et malgré quelques lacunes, nul doute qu'il succède parfaitement à son aîné. Une orientation multijoueur qui ravira la plupart d'entre nous, on regrette cependant que la campagne soit si courte.

 

Acheter ce jeu avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

HugoSoulier
HugoSoulier - 08/09/2015 17h57

Après Etherium voila Act of Agression. Il y a t'il un autre bon RTS (StarCraft ) ?

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.