d

04 mars 2016 - Mandark Divers

The Legend of Zelda : Twilight Princess HD

The Legend of Zelda : Twilight Princess HD

À peine quelques heures après l'annonce du portage en hachedé de the Legend of Zelda : Twilight Princess commençaient à fleurir bon nombre de commentaires cyniques et blasés, ça et là sur divers forums et ailleurs. La tonalité générale de ces remarques indiquant un apparent « foutage de gueule » de la part de la firme à moustache, parce que Twilight Princess c'est du recyclage facile de vieux soft et que ce serait en plus pas un Zelda aussi bien que les autres. Bon... ben déjà personne vous force à l'acheter (ou à y rejouer si vous êtes déjà passés par la case GameCube/Wii), et personne n'a obligé Big N à proposer cette refonte non plus.

Belle bête !

On va commencer par expédier la question de la qualité technique de cette nouvelle version si tu le veux bien, amie lectrice, ami lecteur, comme ça ce sera fait.
Passant donc de la génération « prise péritel » à l’ère du HDMI, Twilight Princess y gagne indéniablement une nouvelle splendeur visuelle : image en 16/9, 1080p et profondeur de champ augmentée permettent de vraiment apprécier la finesse des contrastes et de la superbe palette de couleur des environnements du jeu, forcément moins nets il y a 10 ans (p*****, 10 ans déjà !).

Du très très beau travail que l'on doit au studio Tantalus Media, déjà responsable de l'excellent portage de Deus Ex : Human Revolution The Director's Cut sur Wii U et qui une fois encore a su intelligemment tirer parti de la mablette, permettant de jongler avec son inventaire à la volée, utiliser comme il faut le motion-sensor pour la vue à la première personne, passer de la forme humaine de Link à sa forme lupine d'une simple pression et donner la possibilité de jouer sur l'écran tactile si la télé est squattée par un tiers.

Et pour ce qui est du gameplay ? Eh bien il va bien, merci. Ce remake haute-définition étant basé sur la version GameCube, la jouabilité à la mablette ou au Pro Controller Pad glisse toute seule et en profite pour remettre le jeu à l'endroit par rapport à la version Wii. Car pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, Link est gaucher, ce qui souleva un problème au moment de développer un Twilight Princess pensé pour la wiimote. En effet, les joueurs sont en majorité droitiers, et bouger son bras droit pour à l'écran voir l'Hylien taiseux lever son gauche... ben ça le faisait pas, alors la version GameCube fut adaptée en mode miroir sur Wii, et Link devint momentanément droitier (une particularité que l'on retrouve forcément aussi sur l'épisode suivant, Skyward Sword).

Le retour de la grande aventure !

Et tant qu'à proposer de (re)découvrir Twilight Princess drapé de ses plus beaux atours, autant y ajouter deux-trois bonus, comme le mode héros où les ennemis sont bien plus costauds et où tu peux dire adieu aux p'tits cœurs planqués dans les jarres. Les amiibos ont aussi leur utilité – le contraire aurait été étonnant – et si l'on possède les figurines de Link, Toon Link, Zelda, Sheik et Ganondorf (on n'est bien entendu pas obligé de posséder les cinq) on bénéficie d'un réassort de flèches ou de vie, voire de moins de vie (merci Ganon !) suivant l'amiibo utilisé. Plus intéressante car développée spécialement pour l'occasion, la figurine de Link-loup contient elle l'accès à un donjon inédit, dont je ne pourrai hélas pas vous causer ici vu que je n'ai pas pu mettre les pattes sur la bête avant la rédaction de ce test.

Sacrée patte !

C'est à mon sens une excellente idée de la part de Big N de proposer ce portage, quoi qu'en disent les blasés, pour plusieurs raisons. La principale, c'est que malgré son manque de popularité, la Wii U n'en reste pas moins une excellente console, qui a ses fans, et c'est un assez joli cadeau à leur proposer. Et je dis joli cadeau parce que Twilight Princess est sans conteste, et faut vraiment être plus gonflé qu'un zeppelin pour oser venir dire le contraire, l'un des épisodes les plus épiques et réussis de la série.

Que ce soit sa fantastique direction artistique, son scénario, ses protagonistes (Midna 4ever!), son level-design, son dungeon-design, sa bande-originale, son gameplay et, surtout, son incroyable souffle de grande aventure, tout dans Twilight Princess appelle à une immersion totale et est réglé comme de l'horlogerie suisse. Certains panoramas – tous sublimes – impressionnent toujours franchement tant ils donnent l'impression d'y être (un remake en V.R un d'ces jours peut-être, M'sieur Nintendo ?), mais ce qui marque surtout c'est l'ambiance crépusculaire du jeu quand celui-ci glisse dans le monde des ténèbres. À la fois fascinant et effrayant, donnant une véritable impression de fin du monde et de damnation éternelle, et peuplé de créatures cauchemardesques dont le look est parfois à la limite du dérangeant (je m'autorise même à penser, mais c'est personnel, que Miyamoto san et Aonuma san ont dû passer quelques heures sur Ico et Shadow of the Colossus, tant certains moments de Twilight Princess – notamment ces instants qui semblent figés dans le temps et certains choix dans son level-design – semblent y faire directement référence).

Contrairement à Link, le jeu ne rame jamais !

Du coup, le retour au soleil n'en est que plus agréable, d'autant plus que Twilight Princess, en contrepartie, magnifie au possible la beauté du monde de la lumière, et il y a peu de moments aussi simples et prenants qu'un lever de soleil sur le lac Ilya dans l'histoire du JV, croyez-moi !

Intéressante aussi est l'orientation très Seigneur des Anneaux de cet opus. Des orcs, des gobelins, des courses-poursuites et des combats intenses à dos de canasson, sans oublier quelques décorums et patrons très Tolkien dans l'esprit... On sent que le film de Peter Jackson a aussi eu une influence, dans la tonalité des couleurs du jeu particulièrement.

Quant au dernier acte... Mama mia... Et 'nuff said !

Un poil toujours bien lustré !

Et si, oui, quelques éléments de ce Twilight Princess Wii U restent un peu cubiques, accusant un peu le poids d'une décade d'écart avec les canons graphiques actuels, l'ensemble reste juste magnifique, inspiré et parfaitement envoûtant, et The Legend of Zelda : The Twilight Princess reste incontestablement un des plus grand jeux d'aventure jamais réalisé. Alors hater, passe ton chemin s'il te plaît, et pour tous les autres qui ne demandent qu'à (re)passer un grand moment (et qui ont une Wii U, of course), ce Zelda n'a pas pris une ride !

Un jeu qui a du chien ! 910Points positifs
  • Superbe en hachedé
  • Une ambiance unique
  • L'aventure, la grande, la vraie !
  • Une sacré bonne histoire !
  • Des donjons parmi les meilleurs de la saga
  • La fantastique bande-originale
  • Long et immersif au possible
  • Midna !
Points négatifs
  • Parfois crispant quand, à dos d'Epona, on s'embrouille avec le bouton A, qui sert à la fois, suivant qu'on soit à l'arrêt ou non, à enfourcher/descendre de sa monture et donner des coups de lame !

Twilight Princess était un vrai bonheur il y a 10, et depuis rien n'a changé, à part bien entendu qu'il est bien plus clinquant aujourd'hui. L'aventure est longue, dépaysante et très intelligemment conçue, et on ne peut qu'être flatté qu'un jeu nous en donne autant, cherchant perpétuellement à flatter notre ego de joueur. Viva Zelda !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

3 commentaires

sapheron
sapheron - 04/03/2016 11h28

J'ai adoré ce jeu sur wii, mais je vais me priver de ce portage car j'y ai déjà joué justement. Et je pense que beaucoup de posseseur de wii u penseront comme moi. Car beaucoup ont joué à celui sur wii qui a part une minorité de jeunes joueurs contrairement à celui sur 64 qui lui date un peu plus déjà. Par contre l'amibo me tente bien >.

Mandark
Mandark - 05/03/2016 11h31

Effectivement, ce portage aura sans doute un intérêt moindre pour celles et ceux qui ont déjà joué aux versions précédentes, ce dont Big N devait pertinemment se douter au moment de donner le feu-vert de sa réalisation. Mais tout un nouveau public (trop jeune à l'époque) va avoir une chance de le découvrir, et je trouve ça coule ! :)

sapheron
sapheron - 06/03/2016 11h56

Je sais pas s'il y a beaucoup de jeune qui ont acheté la wii U, en tout cas en dehors du japon. Vu que les jeunes ( bordel je déteste m'exclure comme ça de cette catégorie :'( ) préfère les 2 autres constructeurs pour les call of et autre jeux AAA multi support (bon je suis caricatural bien sur comme beaucoup de non jeunes )

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.