d

01 nov. 2015 - MMC Divers

The Park, le parfait film d'Halloween.

The Park, le parfait film d'Halloween.

Situé dans l'univers du MMORPG The Secret World, dont j'avoue qu'il m'était inconnu avant d'y jouer, The Park se veut un jeu très centré sur son scénario, et bien sûr comme il se doit en cette période, horrifique à souhait. Le test qui suit ne contient PAS de spoilers, juste quelques indications sur le caractère de l'histoire racontée.

Une mère et son fils

Durant le jeu, vous allez incarner une mère. Vous commencez à coté de votre voiture dans laquelle se trouve votre fils, qui vous dit avoir oublié son ourson dans le parc d'attraction d'Atlantic Island Park. Vous voici donc partie pour le retrouver. La situation dérape assez rapidement et vous êtes embarquée dans une épopée dont vous devinez dès le début qu'elle ne finira pas bien...

The Park ne s'appuie pas vraiment sur son gameplay et celui-ci est donc minimaliste. Pas de saut, juste quelques actions contextuelles, et une capacité à courir. Diriger la caméra sera le plus important, et fortement utilisé dans les effets que vous rencontrerez. Seul bémol : vous ne pouvez la diriger vers l'arrière, ce qui est nécessaire à quelques reprises, et se montre frustrant dans votre incapacité à regarder tout simplement par-dessus votre épaule.

 

Une plongée dans la Maison Hantée

Vous vous retrouvez à parcourir le parc d'attractions, et notamment les attractions elles-mêmes, terriblement perverties. Non ça n'est pas un spoil, vous verrez qu'il ne faut pas 30 secondes de jeu pour qu'une atmosphère très glauque s'installe. Bref, notez que si quelques jump scares sont présents, beaucoup de l'horreur vient d'une fresque scénaristique horrifique peu à peu mise en place. Même les jump scares sont de qualité, car ils sont variés, originaux dans plusieurs cas, et utilisent avec talent l'instinct du joueur. Je n'en dis pas plus, même si c'est difficile.

Dernier point d'importance, le jeu a un aspect graphique profondément génial. La musique sans être marquante est extrêmement bien fichue, avec une ambiance très adaptée, une tension continuelle, des bruitages très bien étudiés, et ainsi de suite. Coté graphismes même chose, la qualité est très haute, et les effets se multiplient au gré de l'exploration du parc. Je ne suis pas complètement convaincu par le choix graphique de certains « évènements » mais je les comprends. Pour ceux qui joueront au jeu, je parle de la « sorcière », mais ce choix est justifié par les éléments du début du jeu.

Je sais que tout cela semble cryptique, au mieux, pour qui n'a pas joué, mais c'est mon but ici de ne livrer aucun spoil. Si je devais trouver un bémol, c'est la durée. Bien qu'intense, 1h40 environ, c'est très court et j'aurais aimé avoir d'autres histoires alternatives. Relativisons, au prix qu'il coûte, c'est un film interactif intense et riche de très bonne qualité.

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.