d

13 sept. 2017 - Maginn League of Legends

Tirage au sort des Worlds : Le récap’

Tirage au sort des Worlds : Le récap’

Ce mardi 12 septembre à 14h00 (heure française), se tenait la cérémonie de tirage au sort des groupes pour les championnats du monde de League of Legends. La tension était palpable lorsque AmazingJ et RooKie ont tiré les équipes destinées à s’affronter. Vous avez raté ce moment ? Aucun problème, la rédaction vous propose un récapitulatif de tout ce qu’il fallait en retenir.

Les Play-in

Vous ne savez pas en quoi consistent les play-in ? Il suffit juste de savoir qu’il s’agit d’un tournoi préliminaire entre les équipes des régions « WildCard » et les troisièmes seed des régions majeures, à l’exception de la Corée. Pour en savoir plus sur le système de qualification aux Worlds, nous vous renvoyons à cet article.

Groupe A

Le premier groupe verra s’affronter la Team WE (Chine) Gambit Esports (CEI) et Lyon Gaming (Amérique Latine Nord) et on peut d’ores et déjà le considérer comme le « groupe de la mort » de ces play-in. Pourquoi ? Tout simplement parce que chaque équipe de ce groupe est certainement la plus dangereuse de son pool respectif. Les World Elite sont probablement la meilleure équipe de cette phase, les Gambit sont l’équipe « WildCard » qui fait le plus peur, de par le statut de légende de deux de ses joueurs : Diamondprox et Edward. Lyon Gaming aura bien du mal à se faufiler en phase suivante, même si l’organisation est une habituée des événements internationaux depuis plusieurs années.
 

play in worlds 2017 group A

 

Groupe B

Dans le groupe B, on retrouve Cloud 9 (NA), Team oNe Esports (Brésil) et les Dire Wolves (Océanie). Si les nord-américains sont les favoris évidents du groupe, il faudra comme d’habitude compter sur les brésiliens, qui ont toujours été la meilleure région wildcard, et qui se sont spécialisés dans les upsets ( souvenez-vous du match Alliance – KaBuM en 2014). Les Australiens auront certainement du mal à tirer leur épingle du jeu mais, dans un format en si peu de parties, il est périlleux de trop s’avancer dans les prédictions.
 

play in worlds 2017 groupe b

 

Groupe C 

Fnatic (EU), Young Generation (Asie du Sud-Est) et Kaos Latin Gamers (Amérique Latine Sud) batailleront pour une place en phase de poules dans ce groupe C. Si la route devrait être tranquille pour Fnatic, attention tout de même à ce que les Vietnamiens ne prennent pas trop exemple sur leurs compatriotes des Gigabyte Marines, qui ont mis en déroute TSM au MSI avec leur style de jeu ultra-agressif. Si les Chiliens sont des habitués des tournois internationaux wildcard, on les y a peu souvent vus briller, il leur faudra élever leur niveau de jeu pour créer la surprise.
 

play in worlds 2017 groupe c

 

Groupe D

Enfin, le groupe D verra s’opposer Hong Kong Attitude (LMS/Taïwan), Fenerbahçe Esports (Turquie) et Rampage (Japon). Certainement le groupe le plus ouvert de ce play-in. Les HKA gagneraient certainement s'il s’agissait d’un concours du logo le plus cool, mais ils se présentent aux worlds en tant que Petit Poucet d’une région en perte de vitesse, ce qui en fait une cible raisonnablement atteignable pour des équipes wildcards assoiffées de gloire. Fenerbahçe n’hésitera pas à prendre leur place à la moindre occasion, et confirmerait au passage qu’il faut toujours compter sur la région Turque. Quant aux Rampage, ils sont toujours en quête d’une prouesse internationale pour prouver la valeur de leur région.
 

play in worlds 2017 groupe d


La phase de groupes 

Rentrons sans plus attendre dans le vif du sujet : la phase de groupe des Championnats du Monde. Cette année, on devra attendre la fin de la phase de play-in pour connaître les groupes définitifs. Mais des groupes de trois équipes ont d’ores et déjà été décidés, et ils seront complétés par les quatre équipes qui sortiront de la phase préliminaire.

Groupe A

Tout comme pour les play-in, le groupe A s’annonce déjà comme le groupe de la mort et il pourrait se voir adjoindre les équipes Fnatic ou Cloud 9, pour compléter un tableau déjà effrayant : Edward Gaming (Chine), SK Telecom T1 (Corée) et ahq Esports Club (LMS/Taïwan). Sur le papier, impossible d’imaginer un groupe plus relevé. Impossible aussi d’imaginer un scénario dans lequel SKT et EDG ne se qualifient pas en quarts de finale. Ce sera donc tant pis pour les ahq et pour l’équipe qui aura le malheur d’être tirée dans le groupe A suite au play-in... à moins que le format du Best Of 1, propice aux surprises, ne nous fasse mentir ! 
 

worlds 2017 groupe a

 

Groupe B

Le groupe B est pour l’instant composé de Longzhu Gaming (Corée), Immortals (NA) et des Gigabyte Marines (Asie du Sud-Est). Un beau casting mais qui paie tout de suite moins de mine si on le compare au groupe A, même en présence de favoris au titre Longzhu (qui devraient à priori se balader). Pour la deuxième place, les choses sont plus intéressantes : les Immortals se méfient - à raison - des Marines, qui ont causé du tort à leurs compatriotes de TSM au MSI. La compétition entre les deux équipes devrait donc être rude, mais il ne faut surtout pas oublier la quatrième équipe, qui pourrait être Fnatic ou la Team WE. Dans ce cas, la course à la troisième place se jouera certainement à trois, et le tirage au sort jusqu’ici clément pour IMT et les Marines pourrait virer au cauchemar.
 

worlds 2017 groupe b

 

Groupe C

Nous retrouvons les champions européens de G2 Esports en tant que premier seed, mais cette place est loin de garantir une qualification. Ce groupe fait presque office de second groupe de la mort : Samsung Galaxy (Corée) et Royal Never Give Up (Chine) seront les adversaires de G2. On a déjà vu des groupes plus simples pour les européens, et le succès n’était pourtant pas au rendez-vous. La route sera donc difficile pour se racheter des derniers Worlds. Le classement final de ce groupe est plus qu’incertain, tant le niveau semble équilibré. D’un côté Samsung n’est pas en aussi bonne forme que l’an dernier (mais elle reste une équipe coréenne, qui a de plus battu KT Rolster 3 à 0 pour se qualifier, et pourrait bien rééditer l’exploit des Worlds 2016). De l'autre,  Royal Never Give Up, l’écurie chinoise a bien cru remporter le dernier championnat mais a eu droit au reverse sweep de la part des EDG. Si le mental n’a pas été atteint, Uzi et ses comparses pourraient bien se frayer un chemin jusqu’au carré final. Chacune des équipes de ce groupe aura donc sa carte à jouer, mais les places sont chères dans ce qui pourrait être le groupe le plus intéressant de ces championnats du monde 2017.
 

worlds 2017 groupe c

 

Groupe D

Si les groupes A et C sont les groupes de la mort, le D est incontestablement celui de la vie. Avec en premier seed les Flash Wolves (LMS/Taïwan) et en second les Misfits (EU), les champions américains de la Team SoloMid ont de quoi être contents du tirage au sort, bien plus clément pour eux que celui de l’édition précédente. Pas d’excuses donc, cette fois-ci, pour TSM. Mais l'on peut de même se dire qu'il s'agit d'un bon tirage pour les autres équipes, qui peuvent toutes espérer décrocher leur ticket pour les playoffs. TSM et les Flash Wolves restent favoris, chacun ayant remporté son championnat domestique. Les Misfits devront donc miser sur une meilleure préparation que leurs adversaires, et ils pourraient bien rééditer leurs exploits des playoffs européens. Attention tout de même à la possible arrivée de World Elite après les play-in, qui pourrait très bien venir s’emparer d’une des places tant convoitées.
 

worlds 2017 groupe d


Vous l’aurez remarqué, le niveau des championnats du monde de cette année est très relevé et certains groupes plutôt serrés, c’est pourquoi il est bien difficile de pronostiquer les résultats. Qui l’année dernière aurait parié sur Albus Nox ?
Pour savoir ce que ces Worlds 2017 nous réservent, rendez vous à partir du 23 septembre prochain sur O’Gaming pour le début des play-in.

(Crédits pour les images : Riot games)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.