d

30 juil. 2016 - Hatnuz League of Legends

TSM, le retour des rois

TSM, le retour des rois

« T-S-M, T-S-M, T-S-M ». Il n’est pas rare d’entendre crier ces trois lettres dans les salles, hymne d’une équipe emblématique et historique d’Amérique du Nord. Avec un Summer Split jusqu’ici excellent, la structure la plus titrée des LCS NA rend enfin honneur à ces chants, après dix mois de disette et de déception. Analyse du renouveau TSM qui hisse enfin son niveau de jeu à la hauteur de ses ambitions.

Le coup de la panne

Le temps passe vite et, pour les innombrables fans de l’équipe TSM, il faut réfléchir quelques minutes avant de se souvenir que le dernier trophée remonte au printemps 2015. Entretemps, il y a eu un MSI catastrophique, une finale de Summer Split perdue 0-3 contre CLG, des mondiaux tout simplement indignes et de piètres performances de manière générale. Quant à l’année actuelle, il y a une non-qualification pour le MSI en mai dernier malgré un mercato plus qu’ambitieux où Bjergsen s’est vu entouré de pointures comme Doublelift, Yellowstar ou encore Svenskeren. L’équipe ne séduit pas autant qu’elle le voudrait et peine à trouver une véritable régularité dans son jeu.  Opposés en finale contre leurs adversaires de toujours, TSM chute face à CLG qui en profite pour glisser la quenelle de circonstance à Doublelift, parti en grandes pompes en janvier.

Dans l’ombre de leur rival

Plus qu’une défaite en finale du Spring Split, c’est une passation de pouvoir à laquelle on a pu assister depuis maintenant un petit moment.  Avec deux finales consécutives perdues au profit de leur meilleur ennemi, TSM n’est, du moins au regard des performances, plus l’équipe n°1 d’Amérique du Nord. Même si CLG a, selon l’opinion publique, perdu une partie de son identité en même temps que Doublelift, la structure s’est offerte de la plus belle des manières un ticket pour le tant convoité Mid-Season Invitational. Un tournoi où Huhi et ses coéquipiers se sont transcendés en se frayant un chemin jusqu’en finale face à l’ogre SKT T1, offrant ainsi une première finale d’un tournoi majeur à l’Amérique du Nord.  Resté à la maison, TSM préfère se concentrer sur l’accueil  de Biofrost, son nouveau support venu remplacer un Yellowstar qui n’a pas réussi à s’adapter à l’équipe. Un objectif pour ce Summer Split : reconquérir le trône des LCS NA, à n’importe quel prix.

Biofrost, le mistral gagnant

Si TSM est actuellement première ex æquo avec Immortals, elle a durant sept semaines conservé une invincibilité en BO3 et une régularité incroyable, comparé au printemps. C’est avant tout grâce au petit nouveau venu des challenger series : le chinois Biofrost.

Biofrost n’était peut-être pas le support que TSM méritait, mais il était clairement celui dont elle avait besoin…

Soyons clair, dans le meilleur scénario possible, Bjergsen et ses coéquipiers étaient loin d’imaginer une acclimatation aussi rapide de la part du joueur qui, bien que parlant relativement bien anglais, n’avait auparavant joué qu’en challenger series.

Suivant Doublelift comme son ombre, rigoureux et opportuniste, Biofrost s’est non seulement immédiatement adapté à son partenaire, mais il a également développé une seconde corde à son arc avec un jeu de plus en plus agressif sur la lane lorsqu’il le faut.

Des champions comme Alistar, Braum et surtout Karma illustrent parfaitement cette volonté de vouloir défendre son ADC (on l’a notamment vu populariser le build Creuset de Mikaël + Encensoir ardent sur Karma) mais sans ôter une possibilité d’agression spontanée. Biofrost est dans son élément, il réussit tout ce qu’il entreprend et cela se voit dans les chiffres.

Avec un KDA de 8.7, il est le joueur avec le meilleur ratio parmi les régions occidentales. Tiens profitons-en pour jeter un coup d’œil sur le podium du KDA :

Ce podium nous indique l’état de forme actuel des joueurs TSM.

Même si, actuellement, TSM partage sa première place en compétition avec Immortals, on remarque que l’équipe de Bjergsen est bien plus propre dans son jeu. Car en effet si les équipes ont le même nombre de victoires, elles se distinguent fortement par le nombre total de morts. En jetant un coup d’œil aux statistiques on aperçoit en effet qu’en moyenne, un joueur TSM est mort 59 fois depuis le début du Split. Ce chiffre grimpe jusqu’à 89 pour l’équipe de Reignover.

Un vent de fraîcheur sur l’équipe.

Prenant exemple sur le dernier arrivant, les joueurs restants se transcendent et atteignent leur niveau le plus haut depuis janvier. À l’image d’un Bjergsen impérial qui avait presque oublié comment carry avec un midlaner agressif, cantonné toute l’année précédente sur des Lulus et dans un style de jeu qui ne laissait pratiquement aucun espace pour outplay son adversaire. Durant ce Summer Split, son jeu s’est essentiellement développé autour d’un champion : Taliyah. Bien aidé par un Svenskeren hyper agressif, on retrouve le Bjergsen qui fait peur, celui qui pouvait sur un coup de génie tuer son vis-à-vis en un contre un ou décaler furtivement vers la duolane. Les victoires s’enchaînent facilement sans que TSM n’ait à déployer les grands moyens. La première game contre Navi la semaine dernière illustre la douce violence avec laquelle l’équipe avance vers le Nexus adverse. Au-dessus d’un trio Caitlyn-Shen-Braum pour protéger efficacement Doublelift, on ajoute un duo mid-jungle parmi les plus agressifs du jeu, à savoir Malzahar-Nidalee. Dans les dix premières minutes, le contraste entre la gestion tranquille de la partie et les agressions sorties de nulle part est  impressionnant. Biofrost et Svenskeren sont tous deux à la baguette pour offrir les premiers kills à leurs coéquipiers qui déroulent  dès la phase de regroupement général. Le jeu des TSM’s est limpide, implacable et efficace.

Jusqu'où peut aller cette équipe  Team SoloMid ?

Les joueurs du coach Naidu sont désormais dans la dernière ligne droite et comptent bien ne plus se limiter à un titre de vice-champion cette fois-ci. Ils la veulent cette victoire. Pour leur barrer la route, on pourra sans doute compter sur CLG mais également sur Immortals, que TSM rencontre ce samedi dans un duel sanglant pour la première place du classement. Un bon moyen de se tester avant le sprint final.

Bjergsen, Doublelift et leurs coéquipiers peuvent-ils reconquérir le trône des LCS NA ? Biofrost est-il  le meilleur support en Amérique du Nord ? Début de réponse ce samedi à midi pour le choc des titans !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

DonkkeyNovaa
DonkkeyNovaa - 01/08/2016 00h36

J'apprécie les jeux de mots :p

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.