d

12 déc. 2014 - Barbaro Divers

Twitch se paie GoodGame

Twitch se paie GoodGame

Vous avez peut-être appris que Twitch venait d'acquérir GoodGame. Mais qu'est-ce que GoodGame ? Pourquoi l'avoir acheté et, du côté de GG, pourquoi avoir accepté ? Je vous propose de faire le tour de l'affaire en nous basant sur le communiqué d'Alex Garfield, le CEO de GG.

De la passion au business

We work in an industry built around playing video games – if you take yourself too seriously, you’re doing it wrong. On travaille dans un secteur basé sur le jeu vidéo – si vous vous prenez trop au sérieux, vous n'avez rien compris.

Il serait difficile de parler de GoodGame sans revenir sur la jeunesse du bonhomme, et sur ce qui l'a amené à envisager de vivre de l'esport à une époque où l'on jouait encore à Counter-Strike sur des écrans qui pesaient une demi tonne.

Comme il l'explique dans son pavé, étant jeune, Alex n'avait pas spécialement l'envie de faire partie d'une équipe sportive. Il était plutôt du genre scientifique mais aimait tout de même assister à des compétitions (en fait à Philadelphie, où il a grandi, c'est compliqué d'y échapper).

En 2002, il a participé à sa toute première LAN, chez un ami, sur CS et a pris une raclée mémorable (quand tu te souviens encore du 0 - 13 après toutes ces années, tu peux dire que c'est mémorable). Après avoir instantanément déclaré « ce jeu est pourri », il s'y est consacré durant les cinq années suivantes avant de réaliser qu'il avait bel et bien un esprit de compétition.

En 2004, il rédige un article sur une équipe dénommée Evil Geniuses. Il faut savoir qu'à cette époque ce n'était pas l'EG d'aujourd'hui (loin de là), vu qu'elle se classait plutôt dans le sub top NA. C'était à ce moment-là une équipe très soudée, une bande de potes, qui arrivait à concilier le plaisir et le jeu à haut niveau ; pour résumer, c'était son équipe préférée. Et ce fut cette structure qui allait lancer la machine via un évènement (trop) courant à l'époque : le manager avait disparu en emportant la caisse. Les joueurs décidèrent alors de continuer l'aventure s'il retrouvaient des sponsors, et Alex géra la chose.

En fait, GoodGame n'aurait peut être jamais existé s'il n'avait pas pris une raclée sur CS dans un sous-sol, marrant quand on y pense.

GoodGame, c'est quoi ?

In addition to supporting our two flagship teams, we operate our own tournaments; we work with personalities and live streamers (both competitive and non-competitive); we produce talk shows and other kinds of esports content; and we also help support third-party teams, players, and tournaments [...] En plus de soutenir nos deux équipes, on gère nos propres tournois ; on travaille avec des personnalités et des streamers (joueurs pros ou non) ; on organise des talk shows et du contenu esport ; et on aide également d'autres équipes, et tournois [...]

Pour dégrossir la chose, GG en fait c'est le genre d'entreprises que tu vas voir dès que tu veux faire un truc dans l'esport. Tu cherches à organiser un event mais tu sais pas comment faire ? GG. Tu as de l'argent et tu aimerais le mettre dans autre chose que des femmes et des voitures ? GG. Principalement, GG gère Evil Geniuses et Alliance, depuis les sponsors jusqu'aux joueurs en passant par leurs streams. En dehors de ces deux mastodontes, ils organisent des tournois, gèrent des personnalités ainsi que leurs streams et mettent même en place des talk shows. En gros, si tu places le mot esport dans ta phrase, ils te répondront qu'ils peuvent le faire.

D'après Alex, en parlant seulement des cinq dernières années, moment où selon lui l'esport a vraiment décollé, il aurait vu passer 10 millions de dollars de transactions. Maintenant, tu te rappelles de quoi il est parti, et tu te dis que c'est déjà pas mal. Vu qu'on parle d'argent, il faut savoir que certains ont essayé de coller à GG une étiquette de profiteurs du système présents dans le sport électronique seulement pour s'enrichir. Alex balaie tout cela en affirmant avoir toujours fait passer les joueurs, ainsi que leur carrière, en priorité, en réinvestissant par exemple la majorité de leurs bénéfices dans les équipes. Un autre exemple ? À l'écouter, ils auraient eu de multiples propositions de la part de concurrents de Twitch afin de changer de plateforme, avec parfois de gros montants à la clé (il ne cite pas Azubu, mais on est en droit d'y penser). Leurs réponses ? Ils n'ont pas bougé, et ce afin de sécuriser la carrière des joueurs. Quand on voit le drama que ces transactions ont provoqué dans certaines structures, avec par exemple la récente dissolution de l'équipe Hearthstone chez Team Coast, on se dit que son choix était plutôt pertinent.

Pourquoi cet achat ?

That’s why, now more than ever, it’s necessary for us to all work together. C'est pourquoi, maintenant plus que jamais, il est nécessaire de travailler tous ensemble.

[...] every player currently contracted with GoodGame will receive a small portion of the company’s sale. [...] chaque joueur sous contrat avec GoodGame recevra une petite part de la vente de l'entreprise.

Du coup, tout va bien dans le meilleur des mondes, mais on vend l'entreprise ? En fait, Alex explique que des activités dans tout ce qui touche, de près ou de loin, à l'esport implique une grosse charge de travail. Être racheté par Twitch permettra donc en premier lieu de se libérer un peu de toute la partie streaming, qui représente déjà pas mal lorsque tu gères deux structures avec plusieurs équipes dans différents jeux.

L'autre point, au moins aussi important, est financier. Il faut savoir que tout le long du communiqué, Alex martèle qu'il ne souhaite pas mentir sur ce point en utilisant à deux reprises le petit « no bullshit ». Comme on peut s'en douter, le staff GG sera plus à l'abri financièrement, même s'il précise très vite qu'il n'a pas passé dix années à construire son entreprise pour vendre son âme sur la place publique. Entendez par là qu'une somme plutôt importante a été sortie par Twitch car indirectement, en plus de GG, on peut imaginer qu'EG et Alliance font partie du deal au niveau de leur affichage en stream : là c'est sûr, ils n'iront plus chez Azubu, même si ceux-ci reviennent à la charge avec de grosses liasses de billets.

Twitch de son côté a maintenant l'assurance d'être utilisé dans les projets de GG, ce qui est plutôt intéressant lorsque que ton fonds de commerce repose en grande partie sur le sport électronique.

Et maintenant ?

[...] it doesn't really change our business at all [...] [... ] ça ne change pas vraiment notre travail [...]

Pour le coup ça va changer quoi ? Eh bien pas grand-chose à en croire Alex. Tous les joueurs de GG passent d'ores et déjà par Twitch et l'ex-CEO en profite d'ailleurs pour tacler les concurrents de ce dernier en précisant que, d'un point de vue carrière des joueurs et sponsors, Twitch est le seul bon choix. Il ajoute que les deux entreprises sont sur la même longueur d'onde, et veulent faire évoluer l'esport dans la bonne direction. Cela signifie donc que GG va désormais pouvoir s'appuyer pleinement sur Twitch afin d'accompagner les joueurs, équipes et tournois vers de beaux jours concernant la diffusion de leurs contenus.

Si vous souhaitez lire l'ensemble du communiqué en anglais, ça se passe ici (préparez-vous un café avant de vous plonger dedans, c'est mon conseil du jour).

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

5 commentaires

Thud
Thud - 13/12/2014 00h41

La concurence va etre tres rude autours de Twitch: Azubu, Google, Hitbox, Dailymotion.. en achetant GG, mais aussi en sigant avec Riot, l'ESL ou Ogaming, Twitch securise une place qui promet d'etre contestée dans les prochains mois. Pour Goodgame, c est une question de tendance du marché du sponsoring. Les sponsors de l esport (constructeurs etc..) se tournent de moins en moins vers les equipes, et de plus en plus vers les medias et les competitions. Goodgame en est conscient et securise son avenir chez Twitch.

Karott
Karott - 13/12/2014 01h46

Commentaire peut-être peu pertinent par rapport au sujet, mais ce genre d'article est vraiment très intéressant, pour qui ne suis pas forcément les méandres de l'actualité "économique" de l'e-sport. Thx & GG !

Makio
Makio - 13/12/2014 13h19

"Tu as de l'argent et tu aimerais le mettre dans autre chose que des femmes et des voitures ? GG." Stop a la Misogynie dans les articles de jeux video! Ça apporte rien, véhicule un mauvais message et coupe le plaisir de la lecture -.- C'etait dit sur le ton de l'humour mais dans le fond sa reste thunes = femme et voiture. Faites avancé les mentalités avec vos article au lieu de rabaisser les femmes une fois de plus.

Barbaro
Barbaro - 13/12/2014 17h01

@Makio : Plutôt de que faire la leçon au travers de mes articles, alors que ce n'est pas le but, je préfère caricaturer la chose, peut être qu'avec ca les gens se rendront compte à quel point c'est débile. Car oui, si ca fait réagir, c'est que ca a été monnaie courante à une époque, et peut être même que ca l'est encore, mais je n'ai pas encore la grosse tête au point de me dire que mes articles vont influencer les gens au point de changer le monde.
Si tu considères que je rabaisse les femmes avec ce genre de phrases, j'en suis désolé, mais je fais tout sauf encourager ce type de pensée, la preuve, je fais passer les gens qui le pensent sérieusement pour des has been.

Vaag
Vaag - 13/12/2014 23h45

Barbaro, ne te soumet pas au chantage de la misogynie en t'excusant :)

Makio, on remarquera que seul une personne obsédée par les différences, et donc la plus à même de se comporter différemment selon les gens en face d'elle, pourrait faire une crise d'hystérie comme la tienne ;) Je t'invite à voir l'épisode de South Park "Chef pète les plombs" pour de plus amples précisions :D

Cela étant dit merci pour cet article sur l'économie de l'E-sport que nous ne voyons jamais :).

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.