d

25 août 2018 - Maginn League of Legends

Un été en LCS EU

Un été en LCS EU

Nous voici arrivés au bout de cette saison régulière de LCS Europe, et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce douzième Split depuis la création du championnat aura été mouvementé. Il est donc temps de dresser un bilan de la saison régulière, alors que les Playoffs ont débuté hier soir. Quels joueurs ont brillé, quels autres ont déçu ? Éléments de réponse avec votre dernier récap' hebdomadaire de la saison.

Classement final
 

classement final lcs eu summer 2018

Source : Gamepedia
 

Tout comme son homologue nord-américain, le championnat européen aura été très serré et indécis jusqu'au bout, avec trois matches de tiebreak pour départager les deuxième, troisième et quatrième places. Finalement, ce sont les Fnatic qui s'imposent, après avoir été en tête durant les trois dernières semaines. Ils devancent d'une victoire le trio Vitality - Schalke04 - G2 Esports, qui se sont départagées lors des tiebreakers dimanche dernier, au terme desquels Vitality s'est emparé de la seconde place après une belle démonstration de jeu. Le podium est complété par Schalke04, qui s'est défait de G2 Esports au cours d'une partie pour le moins étrange. Enfin, pour compléter le tableau des Playoffs, on retrouve Misfits en cinquième position, elle qui a trusté la première place pendant les deux tiers de la saison avant de s'écrouler, et enfin Splyce en sixième place, qui a su remonter malgré des débuts très difficiles. Malheureusement, la loi du sport veut qu'il y ait aussi des déçus, et c'est pourquoi Roccat, Unicorns of Love et Giants se retrouvent privés de Playoffs après une saison compliquée, mis pas autant que celle d'H2K, qui passe tout près de l'exploit en échouant à une défaite seulement du record de Team Coast en 2015 (1-17 en LCS NA), c'est fort dommage, et nos casters en sont les premiers déçus.

L'équipe type du Summer Split

Et voilà le moment que vous attendiez tous, l'heure est venue de récompenser les joueurs les plus méritants de la saison à leur poste, le choix fut difficile, mais la rédaction a tranché. Sans plus attendre, voici en exclusivité notre équipe-type de ce Summer Split !

 

equipe type eu lcs summer 2018

Crédits : Moufff (@kohaGames)
 

Toplane : Wunder (G2 Esports - Danemark)

Le viking des G2 Esports avait comme principal concurrent Vizicsacsi et il s'en est fallu de peu pour que le Hongrois ne lui passe devant. Mais Wunder, même si moins décisif que le toplaner des Schalke lorsqu'il joue Poppy, l'emporte par sa régularité et sa versatilité. Capable de tout jouer avec l'efficacité qui le caractérise, il est aussi à l'aise sur les tanks que sur les bruisers et ne passe que très rarement une mauvaise partie. Massacrant tout sur son passage avec Aatrox en début de Split, il n'a pas pu remettre les mains sur le champion après son carnage aux Rift Rivals, ce qui ne l'a pas empêché d'être la valeur sûre de son équipe. Solide comme un roc, tranchant comme une lame, Wunder a mérité sa place de toplaner du Split.

Jungle : Kikis (Team Vitality - Pologne)

Arrivé en semaine 6 pour pallier le manque de synergie entre Gilius et le reste de l'équipe, Kikis a largement dépassé les attentes et s'est imposé comme titulaire indiscutable en une poignée de parties. Et pour cause, depuis son arrivée, Vitality n'a subi qu'une seule défaite en dix matches, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Mais plus que les chiffres, ce sont les performances de Kikis qui impressionnent. Toujours au point sur ses ganks, jamais en retard dans sa jungle, le vétéran polonais a su éclipser Broxah et réconcilier Vitality avec la victoire, et il propulse son équipe en demi-finales des Playoffs avec, pour la première fois de son histoire, un statut de (co)favori.

Midlane : Caps (Fnatic - Danemark) - MVP du Split

Si le suspense était de la partie pour les autres postes, ce n'est pas le cas de la midlane, dominée cette saison de la tête et des épaules par le prodige danois, qui emporte également notre titre de MVP du Split. Que dire des performances de Caps ? Qu'il a un « champion pool » qui semble infini ? Certes. Qu'il n'a pas une seule fois perdu sa lane ? Certes. Qu'il est un des seuls joueurs capables de 1v9 une partie de LCS ? Certes. Qu'il est encore un cran au dessus de Perkz, pourtant déjà un joueur monstrueux ? Certes. Qu'il est le meilleur midlaner du monde ? Peut-être bien. Mais les mots ne suffisent pas à décrire l'immense talent du midlaner Fnatic, il faut voir ses parties sur Irelia, sur Wukong, sur Leblanc pour ne serait-ce qu'entrapercevoir les capacités incroyables de ce joueur fou. S'il confirme encore à l'international, Baby Faker pourra sans problème être renommé Daddy Faker.
 

fnc caps eu lcs summer 2018

Le roi de la midlane européenne contemple ses sujets depuis son trône

Crédits : Riot Games
 

Botlane : Hans Sama (Misfits Gaming - France)

Certainement le choix le plus difficile de cette sélection, il faut dire que le poste de Carry AD n'a que peu été mis à l'honneur par la méta cette saison. Pourtant, Hans Sama a su s'affranchir de cette méta pour jouer des ADC « traditionnels », notamment Draven, en dépit de la tendance. Pari gagnant pour le jeune joueur français qui réalise un début de saison sur les chapeaux de roue. Formant un duo destructeur avec Mikyx, ils écrasent une à une les botlanes adverses, sans la moindre concurrence. Mais la deuxième moitié de la saison est plus compliquée et les Misfits peinent à trouver leur jeu, notamment Mikyx, qui, pourtant si dominateur auparavant, semble perdu sur la carte. Misfits dégringole, mais Hans Sama garde la tête hors de l'eau dans la plupart des défaites, ce qui lui évite de peu d'être dépassé par ses meilleurs homologues que sont Attila et Upset.

Support : Hylissang (Fnatic - Bulgarie)

« Look at me, i'm the carry now » : c'est ce que semble dire Hylissang à chaque fois que Pyke se retrouve entre ses mains. On dirait presque que l'éventreur des abysses est un champion spécialement créé pour lui tant il semble invincible dessus. D'ailleurs, invincible, il l'est presque puisqu'il compte huit victoires en neuf matches sur Pyke. Mais attention, ce n'est pas le seul atout d'Hylissang puisqu'il est en fait redoutable avec n'importe quel support et il n'a fait que le démontrer durant ce Split. Omniprésent sur la carte, le Bulgare touche aussi tellement de skillshots que c'en est indécent. Uniquement concurrencé par Mikyx en début de saison avant que ce dernier ne s'écroule, Hylissang a amplement mérité son titre de meilleur support européen.

Mentions Honorables

Coach du split : YamatoCannon

Equipe type bis : Vizicsacsi - Broxah - Perkz - Attila - Mikyx

Meme du split : Mauriiiiiiiiiiiiiiiiiice !

Voilà pour ce bilan et cette remise de récompenses du Summer Split 2018 ! N'hésitez pas à nous dire quelle est VOTRE équipe type en commentaires. On se retrouve ce soir à 17h pour le deuxième quart de finale opposant G2 à Misfits, sur O'Gaming bien sûr !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.