d

26 août 2016 - Hexdrell League of Legends

“Un mot, un move #6: La Draft”

“Un mot, un move #6: La Draft”

Comment ? On parle de moves sur une phase de pure stratégie? Oui mesdames et messieurs vous avez bien lu, aujourd’hui au menu : la phase de picks et bans et ses subtilités. En effet cette phase de la partie est des plus importante, une mauvaise draft vous mènera très certainement vers la défaite. Il est donc important de profiter de toutes les cartes en votre main, et de bien soigner votre stratégie.

Les bans

On commence par les bans. Mais quels champions bannir ? On peut en remarquer deux types : les bans tactiques et les bans ciblés.

 

Les bans tactiques

Ce type de ban est le plus répandu, que ce soit au niveau amateur ou professionnel. On se base sur la méta actuelle pour former le roster le plus puissant du moment et du coup les bans servent à retirer les personnages pouvant vous contrer. Avant une partie, il est important de discuter stratégie avec ses équipiers (c’est à ça que sert le chat oui oui oui, c’est fou hein ?) pour choisir votre type de composition et donc en retirer les personnages qui pourraient vous mettre des bâtons dans les roues.

 

Les bans ciblés

Ce second type de ban est réservé au haut niveau. On parle ici de retirer les picks préférés d’un joueur connu. Par exemple vous êtes Rekkles et vous savez que Forg1ven a un Lucian de très haut niveau, vous allez donc demander à ce que Lucian soit banni pour cette partie, afin de tenter de prendre l’avantage sur votre adversaire. Ce type de ban n’existe quasiment pas en dessous du niveau « master » simplement parce que vous y aurez très peu de chances de retomber avec les mêmes joueurs souvent. Alors qu'à haut niveau il est assez courant de retrouver les mêmes noms, et à niveau pro cela fait carrément partie de la tactique de beaucoup d’équipes.

Voilà pour les bans, passons aux picks!

 

Les picks de champions

Une bonne composition c’est 50% de chances de victoire, voire plus. Opter sur des choix forts et équilibrés vous apportera un avantage certain sans même avoir combattu. Voyons voir quels sont les types de picks.

 

Les picks personnel

Tous les joueurs de la League ont leurs champions favoris, en théorie, ce sont les picks de confort. On ne peut ni être un génie avec tous, ni ne rien en savoir après 30 niveaux de jeu ! Nous avons donc tous ces champions en réserve. Mais il ne faut pas oublier que la méta compte toujours malgré cela, ce qui nous amène au second point.

 

Les picks métas

Le plus important, les picks métas. Pour gagner, il faut toujours se munir des meilleures armes, c’est pour cela que la méta est importante à tous niveau. Chaque mise à jour apporte des « Nerfs » (diminutions) et des « Up » (augmentations) des champions liés à ce qu’on appelle l’équilibrage. Par rapport au paragraphe précédent, si vous voyez que vos champions favoris ne sont pas en grande forme à cause de nerfs répétés, il serait peut être temps pour vous d’apprendre à jouer un nouveau champion. De toute façon plus la capacité d’un joueur à jouer beaucoup de champions différents est élevée, meilleur est ce joueur. C’est la qualité des plus grands : l’adaptation.

 

Les counter-picks (contre)

Plus subtil, ce type de pick vous demandera une très bonne connaissance de la méta. Cela consiste à retourner le choix de l’adversaire contre lui en jouant un champion qui est en tout point plus fort que le sien. Tentez de vous renseigner sur ce genre d’informations. Si vous les maîtrisez vous deviendrez le génie de la draft, et un atout considérable pour votre équipe.

 

Les picks interchangeables

Nous avons ici une catégorie bien particulière de champions, les champions interchangeables. Imaginons que vous choisissez de prendre Karma, un champion fort dans la méta précédente. Nous sommes d’accord que ce champion est à la fois un midlaner et un support. Et c’est là toute la subtilité du move, car votre adversaire n’aura aucune idée du poste auquel le champion sera joué. Profitez de cet état de fait pour surprendre l’équipe ennemie.

 

L'ordre des picks

Cet ordre est la pièce maîtresse de votre stratégie de draft. Le tout est de trouver un équilibre entre les champions trop important pour être laissés à l'ennemi, et ceux facilement contrables qu'il faut donc pick en dernier. Choisissez donc plutôt les champions sans vraiment de contre « fort » au début de votre draft, et ceux qui risquent d'être contrés facilement à la fin.

 

Les sorts d'invocateur

Pour la dernière partie de cet épisode, parlons rapidement des sorts d’invocateur. L’importance de ces sorts n’est plus à prouver, ils participent tout autant à votre stratégie que les picks et les bans précédents.

 

Bien que le saut-éclair, ou Flash, soit utilisé dans la plupart des cas en addition d’un autre sort, il arrive que ce ne soit pas le cas sur des champions ayant déjà une grande mobilité par exemple LeBlanc ou Ekko. Ensuite, faites vos choix par rapport à la composition adverse. S’adapter rend toujours la victoire plus facile !

Ce sera tout pour moi, comme d’habitude je vous invite à partager vos avis dans les commentaires, toute idée est bonne à prendre. Que la victoire soit avec vous, et à plus dans la faille de l’invocateur!

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.