d

10 mai 2015 - Haryuu League of Legends

Une domination asiatique

Une domination asiatique

Les demi-finales commencent par une belle affiche entre le mastodonte SKT, porté par le charismatique Faker, et Fnatic, l’outsider, porté par un duo coréen dans la forme de sa vie. La soirée a tout pour plaire puisque la seconde demi-finale est le théâtre d’un affrontement 100% asiatique avec une équipe AHQ imprévue à ce niveau de jeu, portée par un duo Westdoor – Mountain, face à l’archi-favori de la compétition, EDG, qui voit son « God Slayer » prendre ses responsabilités afin de mener son équipe à la victoire. Et c’est sans compter sur un Deft de gala qui continue d’émerveiller la scène de son talent. Fnatic & AHQ peuvent-ils vaincre les mastodontes afin de s’assurer une place en finale ?

 

David contre Goliath

À l’instar de l’épisode biblique, la première demi-finale opposant SKT et FNC est une très belle partition de la part des deux équipes, Febiven jouant Leblanc et se permettant le luxe de défier Faker en lui montrant Zed afin qu’il le prenne. Mais Faker ne tombe pas dans le piège et joue Ezreal. Oui, Ezreal, un des champions les plus décriés à la midlane en Occident mais d’une autre dimension sur le « Dieu » Faker. La partie est très belle mais Faker est supérieur, et mène son équipe à la victoire avec la manière. Febiven n’aura pas existé de toute la partie, ni pesé tant Faker l’a complètement dominé comme en démontre un ulti de ce dernier afin de prendre son bleu, tout en pushant la midlane et mettant des dégâts sur Febiven.

ReignOver orchestre d’une main de maître cette équipe Fnatic, complétant à merveille les excellents calls de notre YellowStar national, là où Huni s’impose comme le meilleur joueur de cette lineup. Ce duo de Coréens est très dangereux, et cet état de grâce n’est pas étranger aux performances de Fnatic. Malgré tout, SKT mène la série 1 à 0.

La deuxième partie démontre que SKT craint le duo de Coréens avec notamment un ban Hecarim, mais ce ban laisse le Rumble de Huni ouvert et il n’hésite pas à le prendre. Febiven reste sur LeBlanc et Faker prend Ahri. Une phase de lane relativement facile au début pour Faker mais qui deviendra difficile par la suite. Les compositions sont classiques avec du Urgot, Rumble, Sivir entre autres, mais la partie vire totalement à l’avantage de Fnatic après un 1v2 de Huni sur la toplane. Nouvelle ligne sur le CV du rookie de chez Fnatic s’intitulant : « Comment tuer MaRin et Faker quand on est seul sur la toplane avec Rumble ? ».

SKT s’est complètement fait ouvrir et FNC garde espoir de voir la finale. Seul point noir de cette partie, Wolf a tout raté. Vraiment tout. Des grabs faciles, des calls foireux, il n’y était pas lors de cette seconde partie et SKT en paie les frais malgré la bonne performance de Faker, bonne mais pas excellente, qui sera souvent bousculé par une équipe FNC très agressive, n’hésitant pas à venir à 4 sur la lane. La troisième partie promet d’être passionnante, 1-1 dans la série entre David et Goliath. La seule façon de gagner pour SKT est de ne pas se laisser surprendre et de faire parler son expérience.

 

 

La phase de draft de la troisième partie donne le ton avec Huni sur Cassiopeia ! Ce choix du joueur coréen de la structure européenne n’est pas sans rappeler la victoire lors de la première journée face à TSM où il avait signé une performance de très haute volée. À mes yeux, il avait vraiment été excellent.

Febiven jouera son Zed, l’un de ses champions favoris, avec Riven, et Faker joue Azir. Ce que j’attends le plus n’est pas de savoir le résultat de cette partie, mais de savoir si Faker est aussi bon qu’EasyHoon sur Azir. C’est pour moi la grosse interrogation de cette partie mais interrogation qui se voit vite effacée après le solokill de Febiven sur Faker.

Incroyable performance de la part de notre midlaner européen Febiven qui démontre que la première partie n’était pour lui qu’un échauffement, et qu’il est capable de vaincre chaque opposant en duel. Il réitère d’ailleurs cette performance plus tard dans la partie, ce qui n’est pas sans rappeler celle de PawN l’année dernière.

Outre le fait que Febiven hausse son niveau de jeu, ce qui m’inquiète le plus est de constater que Faker n’est pas aussi serein que lors des précédents jours, peut-être dû au fait qu’il souffre de soucis récurents au poignet droit, à savoir une tendinite. Evidemment, cela n’enlève en rien cette incroyable performance de Febiven, mais cette blessure et ce qui l’entoure est pour moi la maladresse des structures à l’heure actuelle.

En effet, Faker traîne cette tendinite depuis plusieurs semaines d’après les propos de ses équipiers en stream mais le manque de communication de la structure envers le public interroge : Le joueur souffre-t-il réellement ? Outre le fait qu’il touche souvent son poignet et qu’il effectue énormément d’exercices de souplesse, que ce soit en stream ou sur la scène du MSI, l’intérêt de mentir est proche de 0. Qu’en est-il réellement ?

La troisième partie est, à mes oreilles, la douce symphonie de la prise de confiance des rookies Febiven et Steeelback. Cette prise de conscience permet à FNC de se battre d’égal à égal avec SKT mais une fois n’est pas coutume, l’expérience des SKT et le talent de Faker parlent en faveur d’SKT qui triomphe sur une erreur des FNC, comme à leur habitude. SKT mène 2 – 1 dans cette partie.

Pour la performance de Faker, outre les deux duels perdus face à Febiven, il est irréprochable une fois de plus et sa capacité à survivre défie toute logique.

L’agressivité est le maître-mot de cette partie, de cette série et de ce MSI et cette quatrième partie est là pour nous le rappeler. Les Européens comprennent que pour vaincre les Asiatiques, il faut les sortir de leur confort et être plus agressif qu’eux. Cette stratégie est la clé pour la victoire. Et l’équipe Fnatic déroule son jeu d’une façon magnifique. La qualité de jeu des Fnatic est époustouflante tant elle est également inconstante, mais je mets ça une fois de plus sur le manque d’expérience.

Fnatic continue sur sa lancée et gagne cette partie presque sans difficulté, seul Faker ayant existé du côté SKT. Cette partie montre les limites de Bengi, qui donne l’impression de ne savoir jouer que Rek’Sai tant il est moyen sur les autres junglers, mais rassurons-nous puisque ce n’est qu’une impression. Bang et MaRin s’écroulent complètement lors de cette partie et n’opposent presque aucune résistance, chose rare pour ces deux joueurs capables de prendre une partie à leur compte et de mener leur équipe à la victoire. Ce scénario est incroyable et le score est de 2-2 !

Dernière partie de ce BO. En tant qu’adorateur des deux équipes, je ne peux qu’être heureux que la série en soit au cinquième match. Je vois mal comment SKT peut perdre, ils ont l’expérience de leur côté.. et Faker.

SKT apporte de plus en plus d’importance au duo coréen de Fnatic en ayant ban Hecarim et Rek’sai cette fois, et ça se comprend tellement Huni et Reign0ver ont montré un niveau de jeu de classe internationale. Je ne doute pas que, d’ici une ou deux années, Huni deviendra le meilleur toplaner monde. 

 

 

Dernière partie, MaRin décide de prendre ses responsabilités et Bengi se ressaisit enfin. Bang se contente de farm, à l’instar de Faker et tous deux prennent de l’avance sur leurs vis-à-vis pendant que Wolf aide les lanes.

La menace principale pour SKT c’est le Rumble de Huni, qui outre le fait qu’il domine sa lane, n’hésite pas à tp et réussi toujours à prendre un kill. Ce joueur est décidément une pépite pour la structure européenne. Mais SKT joue enfin au niveau qui est le sien, et chaque joueur prend ses responsabilités. Malgré une belle opposition de FNC, ce sera SKT qui triomphera de cette série 3-2.

Ce Bo5 était d’une qualité incroyable. Fnatic prend de l’ampleur alors que l’équipe n'a que 6 mois, je suis vraiment fan du jeu proposé. Les rookies de Fnatic sont des pépites et changer ne serait-ce qu’un des joueurs serait une erreur, surtout quand je vois la marge de progression qu’ils ont devant eux.

Pour SKT, ils ont encore besoin de step-up pour espérer gagner la finale mais Faker reste lui-même, et est élu MVP de cette série avec un KDA de 4.1 et 33% des dommages totaux de son équipe. Mais cette fois, David ne réussit pas à vaincre Goliath. Une situation qui n’est pas sans rappeler la demi-finale des LCK face à CJ Entus. Place maintenant au duel 100 % asiatique, EDG face à AHQ.

 

« Unleash the Kraken »

La seconde demi-finale de cette soirée promet une opposition intéressante avec d’un côté EDG, l’archi-favori de cette compétition et AHQ, le récent vainqueur de la LMS, et auteur de très bonnes performances lors des deux premiers jours de cette compétition. Pour ma part, j’ai toujours misé sur une finale EDG – SKT et ce n’est pas aujourd’hui que ça changera tant que je suis adorateur du style d’EDG.

Chose rare côté EDG, un Nautilus jungle est sorti par Clearlove alors que Deft est sur Kalista. Du côté d’AHQ, Westdoor joue son Twisted Fate, qui est son meilleur champion et également son préféré.

Deft est déchaîné, auteur de deux kills et une assistance en 4 minutes à peine. Mais la partie est serrée malgré tout, seul le farm et une tour permettent une avance de gold pour EDG. La partie est complétement cassée de rythme, oscillant entre l’ultra-agressivité et une passivité extrême. Nul doute, la première équipe à faire une erreur sera punie, j’imagine. Mais c’est sans compter le génie Clearlove qui call le Nashor. Call payant puisqu’outre le Nashor, EDG récupère 4 kills dont 3 sur PawN.

La partie tourne à l’avantage d’EDG qui compte dorénavant une avance non-négligeable. EDG snowball comme à son habitude et l’écart de gold devient rapidement un gouffre.  Malgré une belle opposition d' AHQ et une mort sur le Nashor de Koro1 par exécution de celui-ci, EDG confirme sa supériorité et triomphe de la première game. 1-0 dans cette série. Le Nashor sera élu MVP de cette partie.

La seconde partie démarre sur les mêmes bases que la première, mais cette fois Westdoor joue Fizz et récupère le premier sang sur PawN avec l’aide de Mountain. Chose rare pour PawN qui, à l’instar de son rival Faker, est énormément bousculé lors des débuts de partie de ce MSI.

Mais EDG se ressaisit et prend le dessus rapidement, les tours tombent les unes après les autres et EDG punit un mauvais placement de l’équipe AHQ en prenant deux tours botlane. Le scénario s’annonce identique à la première partie, des combats serrés mais une domination aux golds d’EDG. Mais c’était sans compter sur le meilleur joueur de Fizz au monde, Westdoor, qui est monstrueux. Son équipe se met à son niveau et remporte les teamfights qui suivent.

Espoir de courte durée pour AHQ puisqu’ils ont omis de prendre en compte l'ego d’EDG, qui est également leur meilleure arme. EDG prend à partie un à un les joueurs d’AHQ, comblant l’écart des kills et prenant encore un peu d’avance. AHQ paie cher son erreur de placement précédente. L’écart se creuse en faveur d’EDG. AHQ sombre peu à peu et s'incline pour la deuxième fois : 2-0 pour EDG.

 

 

À l’instar des deux premières parties, ça démarre très fort avec un écart de gold en faveur d’EDG. Westdoor rejoue son excellent Fizz mais la plus grosse surprise vient de Koro1 qui joue Irelia. Le capitaine de cette équipe chinoise contrôle la partie de bout en bout, et l’avenir s’assombrit pour AHQ qui file vers une troisième défaite.

EDG garde le contrôle durant toute la partie et Koro1 prend ses responsabilités et détruit ses opposants les uns après les autres. Ce joueur domine outrageusement la toplane depuis l’année passée, il est à mes yeux le meilleur toplaner que ce jeu ait connu tant il est polyvalent et solide.

La  partie est sans suspens et sans respect tant EDG domine facilement.

EDG file donc directement en finale, avec la manière, contre une équipe AHQ qui n’aura pas du tout démérité et qui aura même fait douter le géant chinois. Mais la capacité à prendre de l’avance, et la gérer, de cette équipe est incroyable. SKT pourra-t-il renverser le grand favori de ce MSI ? Rendez-vous ce soir à 00h pour la grande finale opposant les deux meilleures équipes au monde !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.