d

29 juin 2018 - Maginn League of Legends

Une semaine en Europe

Une semaine en Europe

Deux semaines après le début du segment d'été, les équipes européennes continuent de prendre leurs marques dans une méta extrêmement ouverte. Que s'est-il passé cette semaine ? Quels joueurs ont brillé, quels autres ont déçu ? Éléments de réponse avec votre récap' hebdomadaire.

Résultats et classement

   

Cette semaine aura vu se dessiner clairement un trio de tête, avec G2, Misfits et Fnatic qui remportent leurs deux games. Les trois représentants de l'Europe aux derniers Worlds comptent bien renouveler leur participation cette année. Côté Vitality, la chute est arrivée plus tôt que prévue, puisque la formation française perd ses deux parties du weekend, malgré une première semaine assez convaincante. Enfin, le cauchemar continue pour H2K et Splyce, les premiers ayant eu le malheur d'affronter les têtes de série Fnatic et G2, et les seconds peinant à retrouver leur forme du split précédent, certains joueurs, notamment Odoamne, n'étant que l'ombre d'eux-mêmes depuis deux semaines. Mais ne tirons pas de conclusions hâtives, après tout, nous ne sommes qu'au tout début de ce segment d'été qui s'annonce d'ores et déjà intéressant.

L'équipe de la semaine

equipe type week 2 lcs eu summer 2018
Image de Moufff ! @kohaGames

Wunder (G2)

Jouer des tanks ? Il sait faire. En témoigne sa game sur Ornn où il a détruit Vizicsacsi en un contre un, en plus de donner l'avantage à son midlaner et évidemment d'être décisif sur ses ultimes. Jouer des carrys ? Il sait faire aussi. Deuxième lame de dégâts redoutable sur son Aatrox, le Danois est parvenu à trouver des bumps loin d'être atroces. Bref, faites lui jouer n'importe quoi, Wunder sera toujours bon.

Broxah (FNC)

Loué pour sa solidité à toute épreuve lors du MSI, Broxah a encore confirmé cette semaine. Détenteur d'un KDA aussi parfait que ses débuts de partie, le géant danois s'est en plus permis le luxe de trouver deux first blood en deux parties. (Who's the first blood king now, Jankos ?). Vous connaissez certainement l'adage « un ulti, un mort » lorsqu'on parle de Nocturne ? Et bien Broxah, non content de respecter ce premier proverbe, en a en plus inventé un autre : « un pilier de Trundle, un mort ». Ses combos avec le dernier soupir du Yasuo de Caps étant létaux pour leurs adversaires.

Perkz (G2)

Perkz avait faim cette semaine et ses adversaires en ont fait les frais. Fer de lance de la stratégie « funnel » de son équipe, il a démontré sa maîtrise des Carrys AD avec Kai'Sa et Lucian. Alors, certes, il est plus facile de briller lorsque son équipe joue autour de soi, mais il faut tout de même être décisif. Et sur ce plan-là, Perkz n'a rien à envier à Harry Kane. Déjà auteur d'un quadruplé à seulement vingt minutes de jeu, il s'est même offert le premier pentakill de la saison, au terme d'une action rondement menée et commencée par un très beau un contre deux. Quant à sa prestation sur Lucian, on pourrait en faire un best-of tellement elle contient d'outplays. Un régal pour les yeux, mais pas pour H2K !

Bwipo (FNC) 

Et non, vous ne rêvez pas, c'est bien un toplaner que l'on retrouve au poste d'AD Carry de la semaine. Profitant des difficultés de Rekkles à trouver sa voie dans la méta actuelle, Bwipo est parvenu à s'inclure parfaitement dans la stratégie Fnatic. Multipliant les kills deux contre deux au bot avec Hylissang et capable d'accélérer brutalement le jeu avec son Portail transdimensionnel sur Ryze, le jeune belge a éclipsé tous les joueurs de Carry AD « traditionnels » cette semaine, avec une domination de la botlane sans partage. Reste à voir combien de temps cette formation, qui fait le grand bonheur des Fnatic, restera viable.
 


Monstrueux avec Pyke, Hylissang a particulièrement brillé cette semaine.
Crédits : Riot Games

 

Hylissang (joueur de la semaine, FNC)

Et pour compléter cette dream-team de la semaine 2, on retrouve le support des Fnatic qui semble avoir trouvé son nouveau champion favori. En effet le Bulgare est l'auteur de deux parties stratosphériques sur Pyke, dont le kit semble parfaitement lui correspondre. On a vu Hylissang aller chercher un kill dans la jungle ennemie et repartir comme si de rien n'était lors de la partie contre H2K, mais ce n'était qu'une mise en bouche pour ce qui allait suivre. L'ex-Unicorns of Love a ensuite enchaîné les grabs réussis, comme il sait si bien le faire, multiplié les kills, que ce soit pour lui-même ou ses équipiers, et n'a fait qu'accélérer le snowball déjà ultra-violent exercé par la formation Fnatic. Bref, avec Pyke, Hylissang semble avoir trouvé son âme soeur et il est plus en forme que jamais. Reste à voir si ses adversaires le laisseront vivre son idylle avec l'Éventreur des abysses en paix, mais rien n'est moins sûr...

Le flop : Attila (VIT)

Pour l'instant, on ne peut pas dire qu'Attila fasse honneur à son nouveau nom. Peu tranchant sur Heimerdinger et carrément mauvais sur Vladimir, le Portugais a été trop généreux avec ses adversaires, à l'image de cette double mort en moins d'une minute face à Fnatic. Amadeu doit attendre avec impatience le retour d'une méta plus clémente avec les tireurs traditionnels.

Les chiffres de la semaine

70 : c'est le nombre de champions utilisés depuis le début du segment d'été, soit presque autant que durant tout le segment de printemps (où 79 champions avaient été utilisés). Si la méta est aussi ouverte, c'est – entre autres – parce que les tireurs ont subi des modifications avec le Patch 8.11 et doivent désormais partager la botlane avec d'autres champions.

50 : comme le nombre de kills réalisés par Fnatic cette semaine, en seulement cinquante-deux minutes de jeu (soit près d'un kill par minute, un record en Europe cette saison). Avec l'arrivée de Bwipo sur la botlane à la place de Rekkles, les Oranges ont renoué avec un style de jeu agressif et ont multiplié les escarmouches pour venir à bout de leurs adversaires.

100 % : utilisé six fois depuis le début du segment d'été, Pyke est toujours invaincu en Europe. Dans une méta particulièrement chaotique, l'Éventreur des abysses profite de sa capacité à engager le combat depuis n'importe quelle position pour faire basculer la rencontre.

Pour ne rien manquer de la suite des LCS EU, rendez-vous ce vendredi à 17h sur O'Gaming LoL !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.