d

18 juil. 2018 - Camthug League of Legends

Une semaine en Europe

Une semaine en Europe

Après une semaine de pause pour les Rift Rivals, les LCS EU ont fait leur retour ce weekend. Comment s'est passée cette reprise ? Quels joueurs ont brillé, quels autres ont déçu ? Éléments de réponse avec votre récap' hebdomadaire.

Résultats et classement

   

Absents des Rift Rivals la semaine dernière, les Misfits ont eu le temps de préparer leurs rencontres avec G2 et Vitality dans les meilleures conditions. Et ça s'est vu. Face à des G2 fraîchement rentrés de Los Angeles, les Rabbits ont joué leur jeu et se sont emparés seuls de la première place, avant de dérouler contre Vitality ce dimanche. Perkz et ses coéquipiers - sans doute atteints par leur première défaite du Split - ont ensuite trébuchés sur des Giants opportunistes pour conclure une semaine à oublier. Pour Schalke en revanche, cette semaine pourrait bien marquer (enfin) le début d'une belle période. Pour leur première semaine en 2-0, Nukeduck et ses coéquipiers ont enfin affiché un niveau à la hauteur de leur potentiel. Côté Fnatic, toujours avec Bwipo et sans Rekkles, les semaines se suivent et se ressemblent. Ce weekend, il a fallu une large défaite contre Splyce pour faire réagir les Oranges, qui n'ont ensuite fait qu'une bouchée des Roccat. Enfin, avec deux nouvelles défaites et toujours pas la moindre victoire, H2K continue de lâcher du terrain sur ses adversaires.

L'équipe de la semaine


Crédits : @kohaGames

Top : Alphari (MSF)

Comme lors des derniers Championnats du monde, Barney est en grande forme et les résultats de son équipe s'en ressentent. Cette semaine, il termine premier de son équipe aux dégâts infligés malgré deux rencontres disputées sur des tanks et avec un KDA de vingt. Face aux G2, il est parvenu à faire basculer la rencontre avec de très bonnes téléportations, avant de ruiner les espoirs de Vitality avec une Poppy de grande classe.

Jungle : Xerxe (SPY)

Après une fin de segment canon ce printemps, Splyce et Xerxe n'y arrivaient plus depuis la reprise. Mais depuis deux semaines, le jungler roumain semble avoir retrouvé son style de jeu habituel : il multiplie les ganks sur la toplane, se fait oublier de l'équipe adversaire et répond présent dans les moments importants. Face à Fnatic, Andreï est parvenu à exploiter toutes les erreurs de positionnement d'un Bwipo trop naïf et termine la partie avec un score de 8/1/12.

Mid : Sencux (MSF)

Critiqué à juste titre lors du mauvais parcours de Misfits ce printemps, Sencux est désormais une valeur sûre de la midlane européenne. Cette semaine, il été opposé à Perkz et Jiizuke, deux des midlaners les plus agressifs d'Europe, mais ne leur a rien lâché. Mieux encore, il a su être décisif dans les moments importants et fait une entrée méritée dans l'équipe de la semaine.

Bot : Upset (S04)

Avec les performances qu'il délivre depuis le début de la saison, il fallait bien qu'Elias soit récompensé. Cette semaine, il s'est illustré dans le rôle de support avec une Morgana maîtrisée, avant d'éteindre les espoirs de Splyce sur son Vladimir. Le prodige allemand signe donc sa première semaine en 2-0 avec Schalke, et on espère que ça ne sera pas la dernière.

Support : Mikyx (MSF)

Comme chaque semaine depuis le début du segment d'été, Mihael a illuminé la Faille de l'invocateur ce weekend. Face à G2, il a utilisé Rakan à son plein potentiel pour renverser une partie mal embarquée, avant de multiplier les gestes de classe contre Vitality. Avec Hans Sama, le support slovène forme un duo insaisissable et continue de tirer Misfits vers les sommets.

Mention spéciale : Nukeduck (S04)

"Is it the year of Nukeduck ?", voilà la question que l'on se pose chaque année depuis 2013. Comme tous les ans, on serait tenté de répondre non, mais il y a cette saison quelques nouveautés. D'abord, le génie norvégien est bien entouré, avec des joueurs talentueux comme Vizicsacsi ou Upset et expérimentés comme Amazing et Vander. Et puis, il semble qu'avec le temps, Erlend est parvenu à gommer une partie des défauts qui minaient son jeu. Ce weekend, il a étrillé Giants avec sa Super Kai'sa (et termine la partie en 12/1/2), avant de dominer Nisqy avec Aatrox.

Le flop

Bwipo (FNC)

Depuis son arrivée dans l'élite ce printemps, Bwipo n'est jamais sorti d'un style de jeu très agressif. Parfois, cela fonctionne très bien, comme ce dimanche face à Roccat. D'autres fois, Gabriël tombe un duo top/jungle capable de punir ses erreurs de positionnement (comme Letme et Karsa, ou Odoamne et Xerxe) et il chute à répétition. Ce weekend, il a terminé la partie contre Splyce en 0/6/4 et a littéralement offert la victoire à ses adversaires. #BringBackRekkles

Pour ne rien rater des prochains matchs de LCS EU, rendez-vous vendredi à 18h sur O'Gaming LoL !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.