d

29 juin 2018 - Hatnuz League of Legends

Une semaine en LCS NA

Une semaine en LCS NA

Il s’en passe des aventures en LCS NA durant ces chaudes soirées d’été ! Le niveau prometteur du printemps laisse entrevoir une bataille acharnée, mais sans renier les caractéristiques qui font de cette ligue une compétition unique. Que s’est-il passé sur la scène nord-américaine ? Qui a brillé dans cette extraordinaire méta ? Voici « Une semaine en NA », votre récapitulatif hebdomadaire !

C’est un peu flou docteur

Après quatre matchs, on s'était dit qu’on y verrait un peu plus clair quant aux forces en présence. Que nenni ! Toute cette joyeuse troupe semble vouloir s’amuser aux montagnes russes et, certes pas aidée par l’immatérialité de la méta, affiche une certaine irrégularité. On pensait TSM partie en trombe avec deux victoires et 100 Thieves déjà lâchée avec autant de défaites, mais les deux équipes se retrouvent maintenant à égalité. Un score de 2-2 également atteint par Clutch Gaming, que l’on attendait un peu plus haut, Golden Guardians, et Optic Gaming, qui sont les bonnes surprises de ce début de split. En revanche, tant Flyquest que C9 semblent dévolues au wagon de queue, alors que les vainqueurs du printemps continuent sur leur lancée, de même que Fox qui nous a même régalés au niveau des stratégies utilisées. Concrètement, cela donne un classement assez flou qui confirme que le niveau s’est certainement resserré.

 

Le fait : Cloud9 dans la tourmente

L’annonce des mises à l’écart de Sneaky, Jensen et Smoothie nous avait fait redouter un départ moyen pour C9. Celui-ci est catastrophique avec notamment une défaite contre Golden Guardians, mais surtout une botlane complètement à côté de ses pompes. Le duo Keith/Zayzal ne fonctionne pas et Goldenglue est désespérément seul. L’avenir n’est pas plus radieux pour la structure historique nord-américaine avec des matchs contre TSM et Echo Fox.
 

Les critiques pleuvent sur C9, qu'il s'agisse du niveau de jeu proposé ou de la mise à l'écart énigmatique des cadres.
Crédits : Riot Games

Après un segment de printemps raté, C9 pourrait non seulement louper les Worlds, mais également descendre en Challenger... ah non pardon. C’est vrai qu’avec les franchises, il n’y a plus d’enjeux liés à la relégation. Bon, tout ce que C9 risque c’est d’être moquée sur Reddit, ou pire… que Hai revienne pour sauver une douzième fois les meubles !

L’équipe de la semaine

Cet été, la rédaction vous propose non plus de faire connaissance avec le meilleur joueur de la semaine, mais plutôt une équipe entière. Notez que si le poste reste dénommé « ADC », ce dernier peut être renommé plus sobrement en  « Carry » afin de coller aux Swain, Vladimir, Ziggs ou Taliyah qui ont planté leur tente au bot.

Image de Moufff ! @kohaGames

Pas aidé par une équipe 100 Thieves complètement à la ramasse en semaine 1, Ssumday est rapidement retombé sur ses pattes et a trouvé un champion qui lui convient : Aatrox. À voir son 9/0/9 et ses deux victoires sur la bête, on est content de retrouver le Coréen en forme. Autre joueur à son niveau, Reignover, qui a permis à son équipe d’arracher la victoire contre Clutch Gaming notamment via un steal Nashor de toute beauté avec son Olaf. Dans la catégorie « je sauve mon équipe », je demande le midlaner allemand d’Optic Gaming pour sa Kai'sa insaisissable contre Huni et ses coéquipiers. À l'occasion d'un ultime Nashor tenté par Echo Fox, il sort le move parfait pour balayer l’équipe adverse et apporter une victoire mille fois méritée à Zaboutine.

Droit dans ses bottes comme sur sa lane, Doublelift a connu une semaine relativement tranquille sur sa Kai'sa avec deux victoires et aucune mort. Appliqué et concentré, il sort de sa boîte quand il le faut pour rouler sur l’adversaire ou éliminer une menace à distance, bien aidé par son support, qui aurait d’ailleurs pu se retrouver dans l’équipe-type. Mais c’était sans compter la performance de Hakuho sur son Rakan lors du duel entre CG et TSM. Face à Anivia/Ezreal, le support Clutch Gaming n’a jamais hésité et est récompensé par ce score de 0/1/20 et 100 % de participation aux éliminations de son équipe. Si vous voulez un exemple de prestation cinq étoiles d’un Rakan, foncez voir cette game !
 

Sérieux, y a pas un petit air de Rakan là ?
Crédits : Riot Games

 

Enfin il nous fallait parler de Huni, le joueur qui a déjà joué à trois postes différents depuis le début du split et que l’on ne pouvait donc pas verrouiller à un seul endroit. Il figure donc au poste de « Flex » pour ses performances sur Irelia et sur Yasuo, mais surtout pour sa capacité à toujours tirer son équipe vers le haut. Ces changements continus ne semblent pas déstabiliser ses coéquipiers qui ont sans doute appris à maîtriser le chaos auquel semblent vouées les games Echo Fox. Pour l’instant, en tout cas, cela conduit à des parties très rythmées et de nombreuses éliminations, ce qui n’est pas pour déplaire aux spectateurs.
 

La production nord-américaine sait s'y prendre quand il s'agit de plaisanter sur Huni lors de la présentation des équipes. L'histoire retiendra qu'il n'a pris qu'un seul kill sur son Yasuo dans la game qui a suivi...
Crédits : Riot Games

Les chiffres de la semaine

7,1% : c'est la part de dégâts que Santorin, le jungle Flyquest, a proposé avec son Braum mid. Dévoué au service de son Lucian jungle en troquant son Smite contre une Fatigue, l'ancien joueur TSM n'a pas pu montrer grand-chose. De manière générale, la part de dégâts des « junglers » a largement régressé : entre 8 et 12 % selon les champions.

34 minutes et 34 secondes : le temps moyen avant qu'un des deux Nexus n'explose en LCS NA. C'est trois minutes de plus qu'en Corée et en Europe. Cette durée s'explique notamment par le niveau proche des équipes de tête, qui se sont départagées dans le late-game.

Pour ne rien louper de la suite des LCS NA, suivez la compétition samedi et dimanche dès 21h sur O'Gaming.tv !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.