d

11 févr. 2018 - Camthug League of Legends

Vitality - Splyce : les notes du match

Vitality - Splyce : les notes du match

Ce samedi, Vitality s'est imposée face à Splyce et a conforté sa première place au classement. Quels joueurs ont brillé durant cette partie ? Quels autres ont déçu ? Éléments de réponse (subjectifs, bien sûr).

 

Vitality

Cabochard (7,5) : entouré de sales gosses, entraîné par un bad boy, Cabo semble avoir trouvé une seconde famille avec Vitality. Ce samedi, il est resté sur sa toplane et a traumatisé les joueurs Splyce qui osaient y mettre les pieds. Un CM2 dans une cour de récré : notre Cabo préféré.

Gilius (8, homme du match) : Gilius a une grande gueule, mais pas que : il est aussi capable d'initier tous les mouvements de son équipe et de rouler sur des Splyce en formation tortue. Un sans faute pour Joe « Gilius » Barton, qui réussit même sa sortie en traitant Xerxe de clown pendant l'interview d'après-match. Magnifique.

 

Crédits : @lolesports

Jiizuke (6,5) : excellent par moments, beaucoup moins à d'autres, la pépite du League of Legends italien a joué avec nos émotions comme avec ses adversaires. Il finit la partie avec un sleep inspiré sur Nisqy et un sourire radieux, pour nous rappeler à tous qu'un Italien... ça gagne à la fin.

Minitroupax (7) : mini-troupax, maxi-bombes. Amadeu était bien armé durant cette partie et en a profité pour taper sur tout ce qu'il avait sous la main : les T1, puis les T2, les T3 et enfin Nisqy, qui a disparu de la carte aussi vite que l'équipe de football belge dans une compétition internationale.

Jactroll (7,5) : Jacques ne troll pas. Du tout. Gilius et lui avaient décidé de mettre leur carry AD dans de bonnes conditions dés le début de la partie, et ils l'ont emmené... jusqu'au Nexus adverse. Un peu trop simple pour un joueur habitué à se faire discret.

Splyce

Odoamne (4) : après une grosse performance sur Camille hier, Odo est retombé dans ses travers de début de saison : il a joué tout seul. D'abord sur sa toplane, où il s'est plutôt bien débrouillé, puis en teamfight, où il s'est fait démolir. Eh oui Andrei, une partie de LoL ça se gagne à cinq, alors arrête de faire la tronche et rejoins tes petits copains.

Xerxe (4,5) : on le voit, on le voit plus. On le voit un peu, on le voit, on le voit plus. Depuis le début de l'année, Xerxe joue à cache-cache et essaie d'emmener discrètement son équipe jusqu'en late game. Le problème ? Ça ne marche pas contre une équipe capable de concrétiser son avance, comme Vitality par exemple.

Nisqy (5,5) : c'est dommage, Nisqy a presque réussi à emmener son équipe jusqu'en late game. Avec ses quatre items, on le sentait prêt à faire plier Vitality comme Misfits la semaine dernière. Seulement, à trop jouer avec Zoé, il a fini par se brûler et perdre la partie tout seul.

Kobbe (5,5) : lui aussi était prêt à en découdre avec ses quatre items en poche. Malheureusement, à trop défendre, il a fini par regarder son équipe se faire détruire sans pouvoir dire un mot. Dommage pour Kasper, qui a clairement du feu dans les mains en ce début de saison.

Kasing (4) : Raymond a lancé son ulti dans le mauvais sens une seconde après le flash out de Cabochard. Je n'ai rien à ajouter.

4 commentaires

renable
renable - 11/02/2018 16h54

Est-ce que ça serait possible de préciser sur quels champions étaient les joueurs (pour ceux qui ne s'en souviennent plus, certains commentaires perdent du sens) ?
Sinon c'est cool comme article :)
Merci

Camthug
Camthug - 11/02/2018 17h38

Oui je vais le rajouter pour ce match et ça sera aussi sur les prochains ;)

Hatnuz
Hatnuz - 11/02/2018 20h48

Cette blague sur les belges frise l'incident diplomatique, je vais de ce pas me plaindre à la direction...

percol
percol - 12/02/2018 15h29

@hatnuz :

Trop tard, j'ai validé ^^

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.