d

18 août 2017 - Nepou StarCraft 2

WCS Europe : La dernière ligne droite

WCS Europe : La dernière ligne droite

Le ladder a été figé, les préqualifications se sont déroulées. Comme de coutume il est temps de désigner les représentants de l'Europe aux WCS Montréal. Retour sur les chances des participants à moins de trois mois de la BlizzCon.

Alors que les WCS Montreal approchent et que l'été se termine, nous nous rapprochons de jour en jour de l'automne et de la BlizzCon. Comme de coutume, la saison est marquée par quatre tournois majeur, dont la DreamHack Montréal fait partie. 80 joueurs s'y affrontent afin d'obtenir la gloire, l'argent et surtout les points WCS nécessaires à la qualification pour Anaheim, début novembre. Si 64 joueurs devront passer par les phases de poule initiales, 16 obtiennent une qualification automatique pour la troisième phase de poule, le voyage offert, de l'argent et quelques points WCS. Gagner un peu avant même de participer c'est plutôt agréable, et l'intégralité du top européen s'affronte cette semaine pour obtenir une des quatre places réservées à notre belle région. Huit joueurs ont été sélectionnés au travers du ladder tandis que les huit autres sont issus de deux qualifications. Revenons sur les enjeux des principaux prétendants européens à la BlizzCon qui, tenant leur rang, auront le privilège de s'affronter les 18 et 19 août dans un arbre à double élimination.

 

 


Le seul tournoi de Montréal avait permis à TRUE de participer à la BlizzCon l'année dernière.

 

 

Le sprint final : au crépuscule de la saison

Parler des qualifications pour le dernier tournoi WCS majeur avant la BlizzCon sans présenter ceux qui y ont à gagner ou à perdre, c'est un peu rater la baleine dans l'aquarium. Certains européens sont très tranquilles, assurés d'avoir leur place à la BlizzCon. C'est le cas d'Elazer, à qui la victoire à Valence garantit d'office une place à la BlizzCon. Serral et Nerchio peuvent également être détendus. Avec respectivement 4070 et 3050 points WCS, ils ne risquent réellement que leur seed cette saison. Un échec lors de cette qualification serait dommage, mais pas grave. Snute devrait être moins serein. Septième du classement WCS, il n'est qu'à 200 points du huitième, TRUE, et 700 du neuvième, Cham. Associé au fait que le vainqueur des WCS Montréal est automatiquement qualifié, le Norvégien doit s'assurer le plus de points possible. uThermal, lui, a beaucoup à gagner et plus grand chose à perdre. Pointant à la onzième place du classement, mais avec 1000 points de retard sur TRUE, il est condamné à l'exploit. Il ne pourra se qualifier qu'en atteignant le top 2 de la DreamHack et en pariant sur un échec de son adversaire direct.

 


Le classement WCS juste avant cette qualification européenne.
Liquipedia CC-BY-SA

 

Des Français encore en course : un espoir (très) modéré

Trois Français sont encore en course pour ces qualifications européennes. Le premier est Stephano, ce routard du top européen confirme encore une fois que, même s'il n'est plus à plein temps, l'été lui réussit. Il n'est clairement pas là pour la BlizzCon mais pourrait surprendre des joueurs inattentifs. Il ne faut certainement pas le sous-estimer. DnS est le deuxième Français encore en lice dans cette qualification. Atteindre le second stade de la qualification est devenu une habitude pour le Protoss poitevin. Cependant, s'il appartient bien au top 16 européen, il lui manque le petit truc pour intégrer le top 4. Il aborde cette compétition sans pression. De même que Stephano il n'a que de l'argent et de la gloire à remporter. Le dernier Français est, lui, encore dans la course pour les finales d'Anaheim. Douzième du classement WCS, il lui faudrait cependant réussir un top 2 à Montréal pour être qualifié tout en espérant une performance moyenne de ses rivaux directs. Arrivé si loin, il pourrait même se permettre de remporter le tournoi, synonyme de qualification automatique. Autant le dire, il est peu probable qu'un Français se retrouve à la BlizzCon cette année. On peut cependant espérer pour eux qu'ils nous montrent du beau jeu et défendent haut et fort les couleurs de la baguette.

 


PtitDrogo reproduira-t-il l'exploit de la DreamHack Leipzig ?

 

Vous pourrez évidemment les soutenir sur O'Gaming TV – avec vos commentateurs préférés et impartiaux – à partir du 18 août à 18h.  

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.