d

30 janv. 2019 - Nepou StarCraft 2

WCS Winter : StarCraft, en double

WCS Winter : StarCraft, en double

Le mois de janvier est bien avancé et, qui dit nouvelle année, dit nouvelle saison des WCS. Faisons le point sur les WCS Winter.

Après une certaine stabilité en 2017 et 2018, Blizzard a décidé de changer les choses pour 2019 et a, une nouvelle fois, modifié le fonctionnement des WCS côté foreigner. Cette année, point d'unification, les foreigners seront divisés. D'un côté l'Europe, le Proche/Moyen-Orient et l'Afrique et de l'autre côté l'Amérique et le reste du monde (hors Corée). Revenons sur le format et l'actualité de ces deux divisions.

 


La BlizzCon, objectif final et sommet d'une carrière...

 

Plus de joueurs pour plus de fun

Les régions Europe et Amérique ont des formats similaires qui seront donc présentés de manière générale. La seule exception consiste dans les qualifications. Si les deux divisions disposent de huit places accordées en fonction de leur ladder respectif, la région « NA » offre des qualifiers territoriaux alors que la région « EU » ne propose que des qualifiers par serveur. L'Asie dispose de son propre qualifier, tandis que la Chine se voit réserver quatre places. À la fin des débats, trente-deux joueurs sont sélectionnés par serveurs. Ils obtiennent au moins 675 $ et 100 points WCS. Viennent ensuite les deux premiers tours de groupe au format GSL. Les huit meilleurs joueurs sont placés dans un groupe au format round robin (ils s'affrontent les un contre les autres) et les six premiers sont sélectionnés pour les finales, jouées hors ligne.

Le constat est assez évident, par rapport aux saisons précédentes, le nombre de parties est bien plus important. Cela veut dire que, quand bien même vous êtes contraint de passer un week-end loin de votre cher stream, coincé chez la belle-famille ou chez papi et mamie, vous ne raterez qu'une petite partie de la compétition. Parallèlement, cela veut dire bien plus de diffusions WCS (et donc plus de temps à passer avec nos commentateurs préférés). Financièrement, également, les récompenses sont bien mieux réparties. D'autant plus de joueurs pourront obtenir des revenus, même s'ils ne sont pas très importants. Le point négatif est cependant la réduction importante du nombre de joueur participant à des événements offline.

 


La même, en image.

 

WCS EU : Serral et les FR

Parler des WCS EU c'est d'abord et avant tout, parler de Serral. Après avoir absolument dominé la saison 2018 le Finlandais est de retour et ne pas le placer en tant que grand favori du tournoi serait ridicule. La difficulté vient plutôt de la tentative d'établir un véritable numéro deux. Si, du côté Protoss, ShoWTimE fait figure de favori, avec de bonnes performances récentes en tournoi en ligne, ses résultats en WCS ont parfois été en dessous des attentes. Pour les Zerg, le niveau est particulièrement relevé avec notamment Elazer et Nerchio, tandis que les Terran sont dans une situation complexe. HeRoMaRinE et uThermal sont bons, certes, mais ils n'ont pas un statut incontestable de top foreigner. Ces WCS Winter seront donc l'occasion pour Serral de remettre en jeux son titre et, pour nombre d'Européens, de tenter de le détrôner.

 


Un nouveau titre pour Serral ? Plus que probable !
Crédits photo : Andre Hainke

 

Si la France ne semble pas pouvoir prétendre au plus haut du classement, nombre de joueurs sont présents dans ces WCS. Avec six représentants pour trente-deux qualifiés, la France est ainsi le pays le plus représenté, à égalité avec la Pologne. Comme vous, chez O'Gaming nous suivons avec attention nos fiers porteurs de bérets. Voici donc un petit point sur les groupes de chaque joueur et ses chances de succès, par ordre chronologique :

  • 01/02 : ShaDoWn se trouve dans un groupe ardu avec MaNa et HeRoMaRinE. Il lui faudra être en forme pour passer, mais un bon BO3 est tout à fait à sa portée. Il n'est cependant pas favori.
     
  • 03/02 : à l'inverse du précédent joueur français, Denver est, quant à lui, placé dans un groupe totalement à sa portée. Seul Lambo pourrait l'inquiéter, mais on devrait pouvoir le retrouver lors de la seconde phase de la compétition.
     
  • 07/02 : si ses chances de succès sont également meilleures que celles de ShaDoWn, PtitDrogo va devoir être particulièrement attentif tant son groupe est expérimenté. Avec pour favori incontestable Nerchio, le Protoss français devra vaincre l'Ukrainien Kas et l'Allemand GunGFuBanDa. Passer sera possible, mais il faut faire attention à ces deux solides adversaires.
     
  • 08/02 : qui dit de nombreux joueurs, dit potentiel match fratricide. DnS et OG.MarineLorD sont pourtant placés dans un groupe où le doublé est réalisable. Face au Polonais souL et à l'Italien Reynor, les deux Français peuvent tirer leur épingle du jeu et nous ouvrir un beau doublé. Cependant, le tilt et l'erreur ne sont jamais loin et un groupe blanc est également possible.
     
  • 09/02 : dernier à passer des tricolores, SoulSpirit a peu de chances face à son groupe. En effet, il affrontera le redoutable Serral lors du match d'ouverture. La seconde place du groupe se jouera face au Terran Ziggy ou au Zerg Namshar. D'un point de vue statistique, le Suédois est favori, dispose de plus d'expérience à l'international et d'une solide réputation.

 


MarineLorD, le retour (en WCS)

 

WTF NA : Neeb, Scarlett et... TLO ?

L'Amérique du Nord a cette fois sa propre compétition... enfin presque. Avec deux qualifications dédiées à la fois à l'Asie du Sud Est et à la Chine, la diversité des origines des joueurs est impressionnante. La compétition par le ladder, aurait déjà pu permettre une grande diversité, mais trois joueurs taïwanais (Taipei Chinois, selon les goûts) et chinois, Cyan, Jieshi et Nice, se sont fait bannir pour du match fixing dans le ladder. Cependant, le célèbre Has est parvenu à obtenir sa place. Nul doute qu'il nous régalera de ses builds originaux. Du côté de la qualification chinoise, les habitués TooDmin et TIME seront accompagnés des plus novices - sur la scène occidentale - Coffee et Firefly. Le qualifier du sud-est asiatique laisse la part belle à nombre de joueurs fort peu connus notamment les Zergs GogojOey (Hong Kong), Demi (Inde) ou MeomaikA (Vietnam). C'est la force de ces qualifications régionales qui permettent d'apporter un peu de fraicheur dans une scène qui en manque tant. Le Sud Est asiatique n'est pas la région la mieux dotée en tournois et donner l'opportunité à ses joueurs de briller à l'international est une bonne chose. Il leur faudra cependant affronter les tauliers de la scène nord-américaine. Neeb, Scarlett et SpeCial se sont ainsi qualifiés et font office de champions pour leurs races respectives. Autre taulier, mais autre pays, la diversité géographique est également renforcée par la présence de l'Allemand TLO. Si la chose peut sembler surprenante, le Zerg est en fait résident canadien où il détient, depuis le 8 novembre dernier, un permis de travail. On pourrait dès lors imaginer les Européens comme de nouveaux Coréens, se rendant dans les ligues étrangères pour arracher de l'argent facile. C'est à TLO de nous le prouver. Il n'est cependant pas favori.

 


Verra-t-on Has lors des finales live ? Pas sûr, mais tant qu'il sera en lice on s'amusera !

 

Vous pourrez retrouver les WCS EU et NA du 31/01 au 10/02 dès 16h sur O'Gaming TV. Les WCS EU et NA seront enchaînés pour environ 8h quotidiennes de StarCraft, de 16h à minuit. La seconde phase de groupe se déroulera à partir du 14 février, mais nous en parlerons dans un prochain article.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.