d

01 mars 2013 - Kere StarCraft 2

Wings of Liberty Ending : Flash

Wings of Liberty Ending : Flash

Aujourd’hui , nous commençons une série de trois portraits de Terrans dans le dossier « Wings of Liberty Ending » avec pour débuter, un zoom sur le patron : « Jésus », alias Flash.

Concevoir la liste de ces vingt joueurs les plus marquants de l’histoire de Wings of Liberty n’a pas été simple. Certains étaient évidents, d’autres moins. Flash fait partie de la dernière catégorie. Il n’a pas prouvé grand-chose sur Wings of Liberty mais pourtant, il faut bien reconnaitre que le Terran légendaire venu de Brood War a réussi à marquer très profondément ce premier épisode du jeu. La clé de sa réussite ? Il n’a rien eu à faire : c’est Flash.

Passeport

Nom : Lee Young Ho

Âge : 20 ans

Surnoms : Jésus, Dieu, Papa, Au-secours, Ultimate Weapon

Nationalité : Corée du Sud

Race : Terran

Équipes : KT Rolster

Plan de vol d’un enfant prodigieux

Flash s’est fait un nom sur Brood War. Il a été drafté en 2006 à l’âge de 14 ans et est arrivé très vite sur les devants de la scène. Après avoir tapé avec classe sur les monstres de l’époque qu’étaient BoxeR ou SaviOr, Flash a passé la vitesse supérieure en remportant en 2008 sa première OSL.

Il a 15 ans seulement et il vient de pulvériser les records. Personne depuis n’a réussi à gagner un titre majeur aussi jeune même si Life s’en est approché avec sa GSL. Suite à cela, Flash n’a plus arrêté de faire rêver.

C’est le joueur de Brood War à avoir campé le plus longtemps le rang 1 de la KeSPA.

Il possède plus de 70% de victoires dans tous les matchs-up.

C’est donc logique qu’il soit considéré comme un bonjwa, un joueur ayant dominé sans partage la scène Brood War sur une longue période.

Il a remporté sept tournois majeurs sur ce jeu, 3 OSL, 3 MSL et les WCG. C’est lui qui a gagné le plus de sous en tournois, sans parler de son incroyable salaire, payé par KT Rolster, son équipe, et qui n’aurait aucun équivalent sur la scène eSport (plusieurs centaines de milliers de dollars par an).

Pour beaucoup, Flash est le meilleur joueur qu’ait connu Brood War, voire même l’eSport coréen. Certains lui préfèrent BoxeR mais Flash n’est jamais très loin. Il est charismatique, doté d’une micro incroyable, d’une vision du jeu à faire pâlir, et d’une capacité d’adaptation et d’innovation bluffante.

On peut alors assez aisément comprendre pourquoi Flash est souvent appelé « Dieu » ou « Jésus ».

En Corée, c’est une star, un peu comme un footballeur professionnel chez nous. Faire ses courses tranquillement au Shopi, il peut oublier.

Atterrissage médiatique sur Starcraft II

La venue des joueurs de la KeSPA sur SC2 était un enjeu pour Blizzard, une priorité. Pour que le second volet de la franchise soit un succès, Blizzard devait obtenir le soutien de l’entité étatique coréenne. Après avoir longuement boudé le jeu, la KeSPA a accepté de changer de crémerie et de laisser le mythique Brood War, avec d’immenses avantages en retour.

Tous les joueurs de la KeSPA arrivent donc sur SC2 en mai 2012. Flash fait bien évidemment partie du lot. Pour dire vrai, on ne voit que lui.

"Dieu crée les dinosaures. Dieu détruit les dinosaures. Dieu crée l'homme. L'homme..."
"Ouais, on sait. Et Flash hérite de la terre."

L’annonce de son arrivée fait sensation. On imagine déjà un phénomène. On voit Mvp, DRG et MC mordre la poussière face au Génie. On s’emballe.

Il faut rappeler qu’au moment de ce passage sur SC2, Flash est toujours un énorme monstre sur Brood War mais il n’est plus le meilleur. FanTaSy et JangBi sont au-dessus. Pour preuve, FanTaSy a collé à Dieu un violent 3-0 en demi-finale de la dernière OSL de l’histoire de SC1. Il faut donc se méfier.

Flash apparait dans quelques vidéos. Il s’entraine à SC2, est déjà master en Corée, mais il se plaint beaucoup. Pour lui, les Terrans sont au fond alors qu’il trouve les Protoss beaucoup trop fort. Il le dit « si cela ne change pas, je change de race ». Sa déclaration fait sensation, tout le monde en parle.

Flash n’a alors effectué aucun match officiel et pourtant, on parle énormément de lui. C’est ça, l’effet Flash. Imaginez un peu le phénomène, la stature du bonhomme. Disons que vous faites un foot avec vos potes, vous jouez tous bien, il a de la compétition entre vous et là, sans crier gare, Zizou entre sur le terrain. Vous ne voyez plus que lui. Flash, c’est ça.

Une rumeur de Flash jouant à LoL ? Confirmé par l'intéressé !

Un envol timide

On attend tous son premier match. Il arrive lors de la très décevante ProLeague Hybrid, à moitié sur Brood War et sur SC2. Nous sommes le 20 mai et nous allons être déçus. Dans un Bo1, il s’incline contre EffOrt de CJ Entus. Oui, le Dieu Terran a perdu son premier match officiel sur SC2.

On le retrouve en juin, lorsque la MLG l’invite avec sept autres joueurs de la KeSPA dans un tournoi d’exhibition à Anaheim.

C’est sa première sortie médiatique sur SC2 et elle fait grand bruit. Lorsque Flash est présenté, tout le monde se lève et l’acclame comme une star du rock. Tout le monde est conscient que c’est un truc de dingue ! Flash est présent sur un plateau de MLG !

Que vaut-il alors ? Pour être franc, il impressionne ! Il gagne ce tournoi sans perdre la moindre game et en battant Stork, Soulkey et Bisu.

Nous avons conscience que le niveau n’était pas fou mais tout de même.

Maintenant, on veut le voir aux WCS Korea ! Mais Flash n’arrive pas à se qualifier. Après avoir battu le joueur SlayerS Brown 2-0, il perd contre le redoutable Zerg Sniper en demi-finale de son bracket.

Heureusement, Flash peut se rabattre sur l’OSL, le gros tournoi de la chaine coréenne OGN. Il s’y qualifie sans soucis et tombe dans un groupe délicat avec San, BeSt, mais surtout MC ! Flash termine premier, gagnant tous ses matchs… Nous sommes impressionnés. On le voit déjà au bout, en train d’écrire sa légende.

Mais Flash déçoit en quarts de finale de l’OSL : alors qu’il mène 2-0 contre le modeste Last, il finit par s’incliner 3-2… C’est raté pour cette fois.

Flash se concentre alors sur la première GSL où sont alignés les joueurs de la KeSPA. Il n’a pas d’invitation par GOM.TV, ce qui est surprenant. Mais on n'invite pas Flash, il se qualifie lui-même. Résultat, il attrape une place en Code A sans perdre la moindre game. On s’emballe de nouveau. Flash va le faire ! Et puis rien. Il s’incline au second tour contre Mini après une victoire difficile contre Killer. Dans la foulée, il échoue aux Up&Down.

Si Flash déçoit un peu contre les gros Coréens, il fait très mal contre ses copains de la KeSPA mais reste irrégulier. Lors de la MLG vs ProLeague, il gagne 40 maps et n’en perd que 8. Dans l’arbre final, il souffre contre EffOrt, qu’il bat finalement 4-3 avant de perdre au tour suivant contre le futur vainqueur de la compétition, soO (4-3).

MLG à réaction

Son parcours lui permet tout de même d’être invité à la MLG Dallas en novembre. Il va pouvoir y oublier son nouvel échec en GSL face à BaBy au second tour du Code A. Cette MLG est le premier gros test pour le Terran. Il est en dehors de la Corée et va devoir enchainer les parties contre les meilleurs joueurs du monde.

Flash y est très fort et impressionne enfin réellement. Il n’y a rien à dire, ce mec est doué sur SC2. Il bat Grubby, TheStC, s’incline contre NaNiwa, bat HwangSin et se venge en prenant la première place du bracket au pauvre NaNiwa.

Dans l’arbre final, Flash affronte Life, le petit phénomène, le vainqueur de la GSL. C’est la sensation, Flash domine le Zerg et s’impose 2-0 ! Il est en demi-finale de la première vraie MLG ! Il y retrouve Life sorti vainqueur du loser bracket.

La sanction arrive très vite, amère. Life colle quatre maps de suite au Dieu Terran. Score finale, 4-2, fin de l’aventure d’un Flash très solide.

Phénomène aérien

En ProLeague, Flash tire son équipe vers le haut. KT Rolster domine sans partage le Round 1 mais le Terran connait une petite baisse de régime, ses coéquipiers l’imitent. La Flash dépendance de KT Rolster est toujours vivace.

Flash termine ainsi son année 2012. Il fait partie des meilleurs Terrans de la planète mais n’a rien gagné. Il n’est pas non plus en Code S. Il progresse, s’installe doucement.

Mais alors pourquoi le mettre dans ce dossier ?

Pour ce qu’il représente, et son incroyable poids médiatique. Ce joueur est totalement hors-norme. Les VODs de ses matchs en GSL explosent toutes les vues sur GOM.TV.

La MLG n’a jamais été autant regardé qu’avec Flash à l’écran.

Lors de la MLG Invitational, la première sortie de Flash, Mike Morhaime, le big boss de Blizzard, était au premier rang. On peut lire sur son visage une vraie émotion. Il y a la victoire d’avoir enfin ces joueurs-là sur son jeu mais pas que. On y voit aussi le regard du mec admiratif et conscient du phénomène qui se présente devant lui.

Le phénomène est si gros que certains voient dans Flash ce qu’il manque à Starcraft II : un patron, un bonjwa, un joueur que personne ou presque n’arrive à battre, un mec qui fasse rêver. Nous verrons bien si le Terran en est capable.

Pour parler du jeu, Flash a montré des choses assez bluffantes. Il innove beaucoup. Lors de la MLG Dallas que nous diffusions avec GameKult, j’étais sur le canapé avec le Terran Français Dayshi. Il nous dit alors « Incroyable, Flash utilise son excédent de minerais pour poser des tourelles partout sur la map. Les mutas du Zerg souffrent. J’y avais jamais pensé. ». Flash renouvelle un peu le jeu. Ajoutons à cela qu’il garde des bases extrêmement solides.

Aux portes du terminus Wings of Liberty

En GSL, pour la première édition de l’année 2013, il rate ses Up&Down en perdant notamment contre son rival Zerg Jaedong. Il reste donc en Code A et nous sommes déçus. Là, Flash décide d’arrêter de déconner. Le patron, c’est lui. Il explose alors tous ses adversaires en Code A, Sola, Ryung et le grand Rain, le tout sans perdre de map.

Cette semaine, il attrape son premier ticket pour le Code S, créant la sensation. Il était temps. Il a surtout montré un niveau de jeu exceptionnel. A cette heure, c’est certainement le meilleur Terran de la planète.

A côté de ça, en ProLeague, Flash déçoit un peu en ce moment. Il perd des matchs cruciaux et accompagne doucement son équipe dans le fond du trou. Flash n'est pas invincible.

Notons enfin qu'il apparaissait cette semaine aux côtés du député nommé président de la KeSPA en pleine guerre contre Riot et l'OGN, preuve du poids du joueur dans l'eSport dans son pays.

Il va donc débuter HotS avec deux événements : la MLG et le Code S, avec pour défi de devenir le meilleur des meilleurs mais il lui reste du boulot.

Casier judiciaire

Rien à dire encore une fois. C'est tout ou rien sur Starcraft !

Distinctions

• Juin 2012 : Vainqueur de la MLG Invitational, un tournoi d'exhibition sans grande valeur

• Novembre 2012 : Demi-finaliste de la MLG

• Décembre 2012 : Demi-finaliste de la MLG Tournament of Champions

• Février 2012 : Qualifié pour le Code S

L'avis de la compagnie "Wings of Liberty"

" Flash est un des plus gros phénomènes de l'eSport au monde. Par chance, il arrive sur notre jeu et il monte en puissance. C'est un des meilleurs aujourd'hui en plus d'être le plus médiatique. Il ne faudra pas être surpris s'il fait de Heart of the Swarm son domaine. "

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

9 commentaires

DouDou
DouDou - 01/03/2013 19h44

En esperant voir BoxeR dans les trois portraits Terrans, qui reste pour moi le plus grand joueur sur le jeux de stratégie de blizzard.

barti
barti - 01/03/2013 19h50

"A cette heure, c’est certainement le meilleur Terran de la planète "

Mouais, il est incroyable mais c'est peut être un peu rapide, MKP Taeja et Innovation lui font encore un peu d'ombre

Sinon encore une fois article génial, vraiment sympa à lire

Clonescody
Clonescody - 01/03/2013 20h51

Ces dossiers sont vraiment très plaisant a lire, GG ! 

Personnellement pour Flash, Dieu, Jésus, L'arme ultime, etc, etc je pense qu'avoir atteint ce niveau de jeu en ayant presque 2 ans de retard sur les Top Kor SC2 c'est assez flippant, maintenant avec HOTS qui va remettre un peu "tous les pros au même niveau de connaissances", je pense qu'il va devenir monstrueux, je l’espère en tous cas car a part MVP (petite larme :'( ) personne n'a vraiment dominé la scène SC2. Et ce mec en est vraiment capable !

kialandi
kialandi - 02/03/2013 13h07

Très bel article, mais je ne suis quand même pas d'accord, Je ne pense pas que Flash est sa place dans ce top 20, L'ère WOL a duré 3 ans, Flash n'est sur le jeu que depuis moins d'un an, de plus il n'a prouvé qu'une chose, que son switch s'est très bien passé, et qu'il est attendu comme l'un des meilleurs sur hots incontestablement, néanmoins, largment plus de 20 joueurs on fait mieux que Flash et on marqué le jeu à leur manière. Je ne pense pas que l'on puisse distingué un joueur pour ce qu'il a produit sur un autre jeu, mais sur ce qu'il produit sur le jeu en question, si xpeke débarquait sur sc2, en faisant des résultats corrects, je ne pense pas qu'il figurerait dans ce top 20 :D

Dismiss
Dismiss - 03/03/2013 17h53

Salut!

DouDou : Boxer il a rien fait sur WoL

kialandi :  je ne pense pas que ça soit un top 20, enfin j'espère pas, Nerchio? Idra? Il faut arrêter... le nombre de coréens qui méritent, et qui n'ont leur place dans ce top 20 joueurs les plus marquants de WoL ( mention spécial, Bomber, taeja, Polt...)

NicolasFerrie
NicolasFerrie - 03/03/2013 18h35

Dismiss , c'est pas le top  20 des mecs qui ont le plus gagné sur sc2 c'est le top 20 des joueurs qui ont marqué le jeu d'une façon ou d'une autre ! 

Une pensée émue pour le dieu de Brood war quand même et surtout l’énorme claque prise la première fois que j'ai vu une de ses games !

MunSu
MunSu - 04/03/2013 12h11

Gumiho Taeja Polt INnoVation MKP sont au moins au même niveau que Flash hein, même si je suis pressé de voir si son skill sur BW lui permet vraiment de dominer sc2.  En attendant il a un match piège contre Bly à la MLG, il n'a pas du tout touché à HOTS ça pourrait être chaud!

DouDou
DouDou - 04/03/2013 14h13

DouDou : Boxer il a rien fait sur WoL


Qu'est ce que flash a fait de plus ?

Cedsensei
Cedsensei - 05/03/2013 20h13

Ben le mec arrive sur sc2 en mai 2012, soit presque 2 ans après la sortie du jeu, et surtout à un moment où tout les Terran du monde commencent à se faire No Match, notamment par les Zergs.

Il aurait switch de jeu au moment de la sortie , quand les Terrans étaient pétés , il aurait je pense roulé sur tout le monde.

Il est arrivé au moment où les Terrans étaient les plus nerfs sur WoL et aussi au moment où les zergs étaient cette fois les plus "imba" ...

j'ai dis zerg et imba?

Pardon je voulais dire au moment où les infests pouvaient balancé les oeufs par paquets de 50, OS 10 marines avec un funggle , où les Queens rendaient totalement inutiles toutes early agressions, ou deux banelings peuvent changer totalement la game en tuant 15 marines.

Et les compos de malades A+Click... Broadlord  infest crackling baneling corrupteur... enfin il faut balancé les funggles et les oeufs pendant l'engagement, ce qui nous donne A+click , Funggle+click ,oeuf+click , donc 6 actions à placer.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.