d

16 févr. 2013 - Kere StarCraft 2

Wings of Liberty Ending : HerO

Wings of Liberty Ending : HerO

Parmi les 20 joueurs les plus marquants de l’histoire de Wings of Liberty, il y en a un qui s’est ruiné en coiffeur. La teinture parfaite, HerO a su imposer son style également sur le jeu et décoiffer beaucoup trop d’adversaires.

On le connaît tous HerO. C’est le mec qui fait un duel de coiffures tendance avec Puma depuis des mois. Un coup orange, un coup jaune, et hop le violet. C’est vrai qu’il a la classe HerO, alors que pour Puma ça sent la faute de mauvais goût. Toujours est-il que son coiffeur roule en Lamborghini grâce à son précieux client.

Là, vous vous demandez s’il fait partie des 20 du dossier Wings of Liberty Ending pour sa particularité capillaire ? Rassurez-vous, non. HerO est une énigme qu’il est temps de percer.

Passeport

Nom : Song Hyeon Deok

Âge : 22 ans

Nationalité : Corée du Sud

Race : Protoss

Équipes : oGs puis Team Liquid

Plan de vol d'un héros discret

HerO est Coréen. Il a donc joué à Brood War. C’est une science, la déduction, je n’y suis pour rien. Il n’y était pas mauvais le bougre, mais pas reconnu. Peu importe, le pro-gaming c’est pour lui. Il jette donc son petit cartable et fonce tête baissée dans une carrière de fou furieux de l’APM. Il se fait la main chez les jeunes de la KeSPA puis s’envole vers Starcraft II, où le HerO se fera un nom.

HerO commence assez mal sur le jeu. Il enchaîne les petits tournois, mais de manière très discrète. Il est pourtant chez oGs. Vous vous rappelez ? L’énorme équipe de MC et NaDa, oui, celle-là. HerO y est jugé super bon, mais il n'y fait rien. Comme il rouille le pépère, oGs le sort en mai 2011 à l’occasion de la GSTL. Il se fait étriller par Squirtle et rentre direct à la Gaming House.

En juillet 2011, le Protoss se rappelle à nos bons souvenirs en se qualifiant pour le Code A en battant DRG. Il s’y fait sortir dès le premier tour par Noblesse. Bon, OK, oublions. Il ne tente plus sa chance après.

Ce même mois, HerO entre dans l’histoire. Oui, carrément. Il devient le premier Coréen de chez Team Liquid ainsi que le premier à aller voir en dehors de Corée ce qui s’y passe. Le choix est sacrément judicieux. HerO explose. Il termine alors sixième de la MLG Raleigh. Il se qualifie également pour le Code A et passe le premier tour en éclatant viOLet 2-0. Peu amateur de cartes, il se fait sortir par YuGiOh. Une mauvaise pioche.

Un passager de plus en plus inquiétant

Sa micro commence à effrayer, tout comme son PvZ. Ce sont les deux armes du Protoss qui se fait un nom. En novembre, il passe de nouveau le premier tour du Code A puis échoue en Up & Down dans un groupe costaud. Peu importe, entre temps, toujours en novembre, il remporte son premier tournoi, la DreamHack Winter.

On ne l’attendait pas le bougre et pourtant. Profitant d’un tirage très favorable, il avance jusqu’en finale qu’il gagne 4-3 contre son rival à coiffures douteuses, Puma. Un mois après, il le retrouve en finale de la NASL#2, mais perd cette fois 4 à 2.

HerO est lancé. Il ne fait plus rire personne. Lors de l’IPL Tournament of Champions, il atteint les demi-finales. Le problème de HerO est ailleurs. C’est le seul Coréen qui réussit partout sauf en Corée, ce qui fait un peu con sur son CV. Plutôt que de s’habituer à l’étiquette, HerO veut corriger le tir. Il doit donc briller en GSL, le seul vecteur de réussite sociale sur le jeu là-bas.

HerO est né le même jour que Hyuna dont il est fan. On comprend pourquoi.

Globetrotter et escale en Corée

Lors de la saison 1 de l’année 2012 de la GSL, HerO est en Code A. Il veut y briller. Il cartonne. Il élimine Line, puis JYP et conclut sa magnifique farandole en éliminant GanZi. Le Code S l’attend. Il y fait ses débuts en mars en terminant second de son groupe. On ne s’y attendait pas. Curious et GuMiho, out, non plus. HerO passe donc au tour suivant où il finit premier de son groupe après avoir battu Leenock et Mvp ! Respect ! Il se retrouve donc en quart de finale face à un sérieux habitué : SuperNoVa. HerO le tatane violemment 3-0 et atteint les demi-finales du Code S pour sa première participation.

C’est fait, HerO a réussi à briller chez lui. Il respire donc un grand coup, se relâche, Squirtle en profite et l’expédie 3-0. Il n’y a vraiment pas de justice.

HerO et l'ancien roi Protoss en H, HuK.

Battu, HerO fait quand même partie des grands dans ce bas monde. Il garde toujours cette étiquette du Coréen qui passe son temps à l’étranger, mais peu importe. Il sait rappeler à ses compatriotes qu’il est là quand il faut. Il chope ainsi très facilement sa place pour les WCS Asie, là où tellement de gros Coréens se cassent les dents, puis lors de cette finale asiatique, il s’empare de la troisième place, battu par PartinG. HerO ne réitère pas ses performances en GSL mais il y est toujours, solidement attaché et accumule les chèques à l’étranger.

En novembre de cette année, HerO arrive en Suède pour terrasser tout le monde, dont son coéquipier TaeJa en finale 4-0. Comme cela ne suffit pas, deux semaines après, il gagne la NASL#4 au détriment de viOLet 4-2. A ce moment là, pas de doute, HerO est avec PartinG le meilleur Protoss de la planète. Il peut alors passer Noël au chaud et se concentrer sur la GSL et Iron Squid II. Malheureusement pour lui, les choses ne se passeront pas aussi bien qu’on pouvait l’espérer. Il se fait sortir au premier tour du Code S, puis en huitième de finale d’Iron Squid par MarineKing.

HerO souffre toujours du même mal. Il a beaucoup de mal à gérer la pression lors des événements offline. De ce fait, il fume souvent avant les gros matchs pour se détendre. Néanmoins, pour des raisons de visibilité, il ne le fait pas dans son box.

Il finit néanmoins Wings of Liberty avec une image qui fait rêver.

Image par Nicolas Chaussois

Aux portes du terminus Wings of Liberty

HerO se remet sans soucis de ses désillusions citées ci-dessus. En Code A, il assure l’essentiel, en éliminant YuGiOh et Avenge sans perdre de map. C’est Bomber qui l’attend au prochain tour avec à la clé une place en Code S. En Pro League, il fait bonne figure avec EGTL avec 10 victoires pour 8 défaites. Il a été déterminant. Son niveau de jeu est très élevé. Héros de Wings of Liberty, il va entrer dans Heart of the Swarm au top.

"Je suis content !"

Casier judiciaire

HerO est d’un ennui mortel à ce niveau-là. Ce mec est visiblement parfait.

On pourra quand même souligner qu’il ne sait pas secouer une bouteille de champagne et ça pourrait être condamné dans certains cantons français. Lors de la DreamHack Winter 2012, il s’est trouvé bien ridicule avec son énorme bouteille dans les mains.

"Je suis au milieu !"

Distinctions

• Novembre 2011 : Vainqueur de la DreamHack Winter

• Décembre 2011 : Finaliste de la NASL#2

• Mai 2012 : Demi-finaliste du Code S

• Octobre 2012 : Troisième des WCS Asia

• Novembre 2012 : Vainqueur de la DreamHack Winter

• Décembre 2012 : Vainqueur de la NASL#4 (oui, HerO finit toujours très bien ses années)

"Je suis mouillé !"

L’avis de la compagnie « Wings of Liberty »

« HerO a mis du temps à s’adapter à son super costume, mais il s’est imposé comme un très grand. Il lui reste maintenant à trouver une super coupe. »

A demain, pour un nouveau champion de cette ère du jeu qui s'achève bientôt.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

4 commentaires

Goji
Goji - 16/02/2013 20h16

Haaa 2011, l'époque où MC n'avait toujours pas posé de 3e base, Inca essayait de tuer Nestea avec des DT, San disparaissait en même temps que l'amulette khaydarin... Heureusement qu'HerO est arrivé pour nous montré que protoss pouvait faire du beau jeu aussi :)

Enwei
Enwei - 17/02/2013 01h09

Dernière image "je suis mouillé" avec le maillot Team Liquid... C'est fait exprès ou... ? x)

Soeil
Soeil - 17/02/2013 03h14

J'ai hâte de voir le casier judiciaire de Stephano lol,

Quoiqu’il ne doit pas encore être complétement terminé, après déjà 32 pages de rédaction...

mais l'idée est excellente et la plus de Kere me fait toujours autant plané :)

Damkyan
Damkyan - 18/02/2013 14h49

HerO qui avec ToD et Parting composent certainement mon trio Protoss préféré... Les voir jouer c'est toujours un plaisir. Mais j'avoue avoir quand même un petite préférence pour le style de HerO.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.