d

28 févr. 2013 - Kere StarCraft 2

Wings of Liberty Ending : IdrA

Wings of Liberty Ending : IdrA

Le pays de l'Oncle Sam et Starcraft II, une histoire d'amour qui peut se résumer à un nom : IdrA. Installez-vous confortablement et interdiction de ragequit ce papier.

C’est mercredi aujourd’hui, le jour des sorties ciné. Grand amoureux de Septième Art indépendant, vous vous doutez bien que je ne peux rater ça, d’autant que le nouveau Stallone débarque...

Je me suis donc dit que le portrait « Wings of Liberty Ending » devait être court. Il fallait un mec marquant, mais qui n’a presque rien gagné, histoire d’aller plus vite. Ma victime était toute trouvée : IdrA. Oh, le troll.

Passeport

Nom : Greg Fields

Âge : 23 ans

Nationalité : USA

Race : Zerg

Équipes : CJ Entus puis Evil Geniuses

Plan de vol d’un ancien de Brood War

IdrA est un nom de la scène eSport américaine depuis longtemps, pourtant il n’est pas vieux. C’est sur Brood War qu’il s’est fait un nom en devenant un excellent Terran. Jouant en Corée, notamment aux côtés de CJ Entus, il a gagné de nombreux tournois internationaux. Il a connu la rigueur de la KeSPA et en a tiré du très positif.

Dès que SC2 a pointé le bout de son nez, IdrA est passé sur la bêta avec une nouvelle race : Zerg. Mais attention, son nom ne vient pas de l’hydralisk. IdrA est le diminutif d’Indrajit, un personnage mythologique hindou. Vous ne l’avez pas vu venir celle-là, hein ?

Si on connait tous IdrA pour son comportement, il ne faut pas réduire cet énorme joueur à ça. Dès la bêta, il nous a montré son goût prononcé pour des stratégies très macro. Il fait mal lorsqu’on le laisse tranquille. Une fois lancé, c’est bien difficile de l’arrêter. Ses défaites, c’est surtout lui qui les provoque.

À la fin de bêta, c’est le meilleur joueur nord-américain et il compte bien le confirmer très vite. Il fait alors toujours partie de l’équipe CJ Entus. Il participe au premier gros tournoi européen, les IEM, en août 2010. Il écrase tout le monde jusqu’à la finale où il bute sur un excellent MorroW. Il enchaine avec la MLG Washington, qu’il gagne sans difficulté.

En septembre 2010, il quitte CJ Entus en bons termes et négocie avec des équipes occidentales. Team Liquid et Evil Geniuses s'arrachent le morceau, mais IdrA a le sang chaud, c’est un pur EG dans l’âme. Il veut hurler des gros mots avec Anna Prosser à ses côtés, casser son clavier et s’en faire offrir un autre tout de suite par un sponsor, dire à son adversaire à quel point il est mauvais pour en faire une VOD qui buzz. IdrA rejoint donc l’équipe américaine.

L’aventure GSL

Le bad boy reste un joueur de Brood War dans l’âme, son cœur est donc en Corée et il veut y faire mal. Il participe donc à la GSL dès le début. Lors de la première édition, il passe le premier tour. Dans la seconde, il passe deux tours et se maintient toujours. Lors de la troisième GSL, Mvp l’arrête au second tour.

IdrA n’impressionne pas vraiment, mais il garde sa place et c’est le plus important. En janvier 2011, il fait donc logiquement partie des joueurs découvrant le premier Code S. Il sort premier de son groupe devant l’icône NaDa mais aussi Genius. En quarts de finale, IdrA s’incline contre Jinro.

Un top 8 de GSL, c’est un énorme coup, mais IdrA le vit mal. Il veut quitter la Corée et pense même à arrêter le jeu. Il se plaint énormément du niveau des Zergs. Oui à l’époque, les Zergs souffraient beaucoup, surtout contre les Terrans. NesTea était un peu l’arbre qui cachait la forêt.

IdrA jette l’éponge et retourne aux USA après trois années en Corée. L’Américain restera un des Foreigners ayant le plus réussi en GSL.

Atterrissage aux USA

IdrA est revenu chez lui et il effectue un excellent retour. Il gagne les WCG USA sans surprise puis remporte la première IPL. Soyons réalistes, il y avait un niveau bien moindre que dans les dernières éditions, mais saluons tout de même sa performance. En juin 2011, il participe à la MLG Columbus et prend la quatrième place derrière un trio de Coréens de renom : MMA, LosirA et MC.

Assez vite néanmoins, les choses se gâtent pour IdrA. Il est impulsif et le paye. Lors de la MLG Dallas, en avril, il joue à merveille et laisse filer la victoire face à HuK dans un match mythique. En effet, IdrA s’énerve devant la masse de Void Ray de son adversaire alors qu’il ne s’agit que d’hallucinations.

Les exemples s’accumulent. Il abandonne une partie gagnée contre MMA pour des raisons qui échappent à tout le monde. Il s’énerve contre MC, lui faisait un doigt d’honneur devant les caméras.

Plus le temps passe, et plus cela nuit lourdement à sa carrière. On peut rajouter le fait que les Coréens trouvent leur scène locale trop étroite et s’envolent vers les USA pour y rafler tous les prix. IdrA a de plus en plus de mal à percer. La MLG n’est plus son terrain de jeu favori. À Anaheim en juillet, il tombe contre BoxeR puis NaNiwa et est loin du podium. À Raleigh, il termine vingtième, sa pire prestation.

IdrA change alors de fusil d’épaule. Puisque les résultats ne suivent pas, il développe son côté showman. Son impulsivité devient son arme, son business plan, et EG l’aide beaucoup.

Ses ragequits font beaucoup parler. Les gens se ruent sur son stream pour le voir insulter ses adversaires ou faire le pitre. IdrA était déjà un des mecs les plus populaires de la scène SC2, mais plus personne ne pourra le concurrencer en dehors de Stephano à partir de là. Sa rivalité avec HuK, MC, Cruncher ou encore Minigun est fameuse. Il se met en scène dans des vidéos pleines de second degré. Le voir ragequit un petit déjeuner est hilarant.

IdrA reste néanmoins un grand joueur et il nous le rappelle de temps en temps. Ainsi, il gagne les IEM Guangzhou en octobre 2010 et termine avec une quatrième place à la MLG Orlando dans la foulée.

L’Américain est tout de même devenu très irrégulier. GOM.TV l’invite en Code S lors de la première saison de la GSL 2012, mais il n’y fait rien. Dans un groupe très difficile, avec NesTea et Mvp, il prend la quatrième place et se fait sortir au premier tour du Code A ensuite contre le solide Avenge. Il traverse l’année comme une ombre. Il est souvent sur son stream toujours très fréquenté, et il sort de temps en temps dans les MLG. Il y fait quelques bons coups puis sort. Une habitude. 

Les WCS USA sont un test pour lui. Il se fait battre assez vite dans le winner bracket par ViBe mais remonte ensuite tout le loser bracket pour finalement terminer quatrième, battu par le tricheur daisuke. Aux WCS Nord-Amérique, il se rebelle et fait une jolie compétition, prenant la troisième place. C’est encore ViBe qui l’arrête.

Aux WCS Monde, IdrA surprend tout le monde. Dans un groupe horrible avec Stephano, RorO et HerO, il réalise l’impossible et sort premier de son groupe, s’offrant le petit plaisir d’arrêter involontairement l’aventure de son nouveau coéquipier Stephano. Dans l’arbre final, il manque de chance et tombe contre Rain qui l’ouvre en trois. On gardera néanmoins une excellente image d’IdrA dans ce tournoi.

L’Américain ne vit pas spécialement bien l’arrivée dans l’équipe EG de Zergs qui le concurrence directement, comme Suppy et surtout Stephano, ça se sent. Il peut surtout définitivement oublier son statut de « patron » dans l’équipe après l’arrivée du monstre Jaedong et du bon RevivaL. IdrA se fait une raison. Il va regarder la ProLeague à la télévision et faire le show sur son stream et dans les excellentes vidéos de son équipe.  

Aux portes du terminus Wings of Liberty

IdrA joue depuis un bon moment à Heart of the Swarm sur la bêta. Il s’est retiré de Wings of Liberty et stream beaucoup sur l’extension. C’est d’ailleurs le stream le plus suivi avec celui de Stephano.

Casier judiciaire

Ragequits sur le ladder et en tournois, insultes, gestes déplacés, IdrA a tout osé. Mais l’Américain s’est calmé et joue subtilement avec son image de bad boy. Il faut dire qu’EG fait très attention à ce genre de chose. Les sponsors exigeants, ça se bichonne.

Distinctions

• Août 2010 : Finaliste des IEM Cologne, premier gros tournoi en Europe

• Octobre 2010 : Vainqueur de la MLG Washington

• Avril 2011 : Premier jouer à fuire devant une armée d'hallucinations en plein tournoi

• Mai 2011 : Vainqueur de la première IPL

• Juin 2011 : Quatrième de la MLG Columbus

• Octobre 2011 : Vainqueur des IEM Guangzhou

• Novembre 2011 : Vainqueur de l'ASUS ROG Stars Invite

• Juin 2012 : Quatrième des WCS USA

• Août 2012 : Troisième des WCS Nord-Amérique

L’avis de la compagnie « Wings of Liberty »

« Excellent foreigner au début du jeu, IdrA s’est progressivement éteint, mais reste un des plus grands showman de la scène, un des plus malins. Un indispensable bonhomme. »

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

8 commentaires

MunSu
MunSu - 27/02/2013 19h24

Idra <3   J'adore tes portraits Kere j'ai carrémment pris l'habitude de check Ogaming chaque jours maintenant ^^ 

Un joueur tellement emblématique et tellement versatile, j'enrage de ne pas avoir suivi SC2 à l'époque où il pétait la forme!

Goji
Goji - 27/02/2013 19h29

C'est marrant quand je faisais mon petit top 20 dans ma tête, je me demandais "est-ce qu'Idra devrait être dedans?"

Mais oui, je suis pas fan mais tous les drama aux MLG qu'il a crée auront vraiment été excellent. La partie gagnées qu'il quitte face à MMA et Huk, le doigt d'honneur à MC, son parcours à Orlando, le vide à Cruncher, les void rays halluciné... Souvenirs, souvenir :D Il nous aura bien fait marré, clairement pas le meilleur foreigner mais il aura bien contribué à popularisé WoL, d'une certaine façon... 

"Mon adversaire s'il m'a battu, c'est parce qu'il est plus débile que moi" Idra, 2009. 

Cornelius
Cornelius - 27/02/2013 21h30

Je ne savais pas du tout qu'il avait été chez CJ entus, mais si je comprend bien l'artcile il a joué à SC2 alors qu'il était encore dans cette équipe KeSPienne, il avait le droit ? Je croyais que cela n'était pas possible.

Mais Idra a largement marqué Wol par sa rivalité avec Huk, ses pétages de plombs ses ragequits! Dommage qu'il est quitté la corée. Mais si j'ai bien suivi les rumeurs un retour pour le mois de mars/avril.

MunSu
MunSu - 27/02/2013 21h45

Cornelius c'est vrai qu'il va faire la Proleague? :o

Cornelius
Cornelius - 27/02/2013 21h52

Alors je sais plus où j'ai lu ça, c'était aux alentours du mois de Décembre. J'ai vu quelque part qu'Idra, avait arreté définitivement Wol pour se mettre à Hots, et que pour cette raison il serait envoyé pour jouer à la SPL pour le round 4 qui se fera sur Hots! Mais ce n'était pas gravé dans le marbre!

Mais après tout c'est plosible, il doit s'emmerder dasn sa gaming house à rien faire! 

GL999
GL999 - 27/02/2013 22h22

Très bon portrait comme toujours...

Joueur emblématique même si je l'aime pas du tout... Je pense qu'il y a des tas de façons de se démarquer et de faire le show sans rentrer dans la vulgarité, la méchanceté et le ridicule... Il se rapproche plus d'un mickael vendetta que d'un Nestea avec ce genre de comportement...

PeaceM4K3R
PeaceM4K3R - 28/02/2013 13h46

Je sais plus si c'est hier ou avant hier ... mais ToD a streamer son ladder HotS rapidement

il est tombé contre EG-IdrA ...

Le grand ToD n'a pas démérité, loin de là, puisque après une game assez endiablé, ToD a réussi à s'imposer.

Et là, le pere Idra, il a juste whine sur le PvZ, et en s'acquittant d'un ragequit dans la foulée.

Franchement ce mec ne devrait meme pas apparaitre dans ce top20.

Gworkag
Gworkag - 28/02/2013 14h01

Pendant ce temps, la guerre Grubby Idra continue férocement sur le ladder.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.