d

22 févr. 2013 - Kere StarCraft 2

Wings of Liberty Ending : MC

Wings of Liberty Ending : MC

Depuis les premières heures de Starcraft II, la présidence de la nation Protoss est occupée sans partage par un bonhomme à lunettes, très fun et très fort : MC.

Quand on fait un dossier comme celui-là, sur les 20 joueurs les plus marquants de Wings of Liberty, il y a des noms qui s’imposent d’eux-mêmes, totalement évidents. MC fait partie de ceux-là. Comment ne pas citer le Président Protoss ?

Passeport

Nom : Jang Min Chul

Âge : 21 ans

Nationalité : Corée du Sud

Race : Protoss

Équipes : Old Generations puis SK Gaming

Plan de vol direction Aïur

MC a commencé sur Brood War sous le nom d’IrOn, sûrement en hommage à son caleçon Iron Man que lui avait offert mémé pour ses 9 ans. Il jouait alors dans l’équipe B de MBC. Lorsque la bêta de Starcraft II, MC a été le premier joueur venu de Brood War à dire haut et fort « J’y vais moi ! » et a switché. Arrivé sur SC2, il prend le nom de MC, pour Min Chul, son nom de famille. Il se fait la main chez lui, en Corée, et plus particulièrement en GSL.

N’ayant plus d’équipe, il intègre Old Generations, alias oGs, la défunte formation légendaire de Wings of Liberty, un vestige d’un passé heureux comme l’est également SlayerS. *pause mouchoir*

Nous sommes en août 2010 et il s’impose très vite comme le meilleur joueur de l’équipe, sans réelle concurrence avant l’arrivée de NaDa en octobre, ce qui ne changera pas grand-chose, il faut l'avouer.

MC participe à la première GSL de l’histoire. Notons au passage qu’il fait partie des rares joueurs à prendre part à la première et la dernière GSL de Wings of Liberty, avec NesTea, Leenock, Mvp et MKP, ce qui claque sur un CV, il faut bien le dire. Mais sa première GSL fut bien triste, puisqu’il s’incline au premier tour contre Polt.

MC signe donc une participation des plus anecdotiques, pas l’idéal pour marquer les esprits en arrivant. Lors de la seconde GSL, il passe le premier tour, gagnant son premier match en GSL contre l’inconnu Overthezero, mais tombe ensuite contre le futur vainqueur NesTea.

MC ne fait alors clairement pas partie des gros clients coréens. Il ne fait pas spécialement parler de lui et on l’oublie dans la masse. C’est une grossière erreur. L’histoire l’apprendra à ses dépens : ne jamais oublier ou sous-estimer MC. Lorsqu’il semble au fond, c’est pour mieux prendre de l’élan et venir te piquer la couronne rapidement.

C’est ainsi que MC, le joueur que personne n’attend, s’engage dans la troisième GSL. Dans le groupe 3, il s’impose contre OdinMvP, puis HyperDub, July et MarineKing pour accéder à l’arbre final. Sa victoire contre le Terran, dernier finaliste, est une sacrée sensation. Le MC éclate au grand jour. Il tombe alors contre le pauvre Suédois Jinro, très content d’en être arrivé là. MC l’accueille comme il se doit dans l’élite de la GSL en traînant son corps dans tout Séoul. La victoire du Protoss est sans appel : 4-0.

Là, la Corée commence à comprendre qu’aux balbutiements du jeu, une nouvelle icône vient de sortir de la forêt. MC ne rigole pas. C’est le Terran Rain qui l’attend en finale, mais il ne peut guère opposer de réelle résistance. 4-1 pour MC qui remporte sa première GSL, inaugurant le compteur des grosses victoires pour les Protoss. Zealots, Stalkers et autres Colosses ont trouvé leur Président. Monsieur Min Chul s’est installé sur son trône.

Pour MC, le destin ne manque pas d’humour. Alors qu’il est tenant du titre, il découvre comme tous les participants le nouveau format de la GSL, avec les fameux Code S et Code A en janvier 2011. Dans son groupe, il retrouve alors deux de ses victimes de la saison passée : MKP et Jinro. MC décide de dévoiler un autre aspect de son incroyable personnalité, sa capacité à être follement irrégulier et imprévisible. Alors que tout le monde le voit rouler sur ce groupe, le Protoss s’étale aux pieds des deux joueurs et sort par la petite porte.

MC ne fait alors plus aussi peur. NesTea, MKP et surtout Mvp montent en puissance alors que le Protoss reste sur une grosse déconvenue. C’est alors qu’arrive la cinquième GSL. Nous sommes en mars et MC retrouve le statut qu’il préfère tant : être le joueur qu’on attend plus et qu’on oublie dans un coin du bracket. C’est là qu’il peut revenir sur le devant de la scène comme un cheval enragé fuyant un entrepôt de plats surgelés Findus.

Il n’est donc pas attendu le MC et ça tombe bien, car il tombe dans le groupe du dernier vainqueur, celui que tout le monde regarde : Mvp. Alors que le Protoss passe comme une fusée, se rappelant aux bons souvenirs de ceux qui l’avaient déjà honteusement oublié. Mvp se plante. MC rigole : ça n’arrive pas qu’à lui de gagner une GSL pour faire une petite sieste dans l’édition suivante.

Dans l’arbre final, MC s’impose alors contre ByuN, HongUn, San puis il arrive en finale contre July. La légende de Brood War ne fait pas le poids contre un Président Protoss lancé comme une fusée. MC s’impose 4-1 et remporte sa seconde GSL, devenant par la même occasion le premier joueur à en gagner deux.

MC avec HuK. Oh God, HuK !

Le mois suivant est assez faste pour le Président. Il remporte la petite DreamHack Stockholm Invitational que tout le monde a oubliée, puis les Copenhagen Games Spring et termine en demi-finale de la GSL World Championship. MC confirme donc en Corée et commence à sortir à l’étranger. Car il y a une autre chose à retenir sur MC : il adore voyager.

Ainsi en juin 2011 il découvre la MLG à Columbus et termine troisième, éliminé par LosirA. Le mois suivant, c’est en finale de la NASL qu’il échoue, face à Puma, avant d’enchaîner par une autre seconde place à Cologne lors des IEM en août, puis en octobre lors de la MLG Orlando.

Vous allez me dire « oui, mais en GSL, il fait quoi le MC ? ». Nous l’avons quitté sur un nouveau succès, mais depuis c’est le calme plat. Lors de la GSL de mai, il perd au premier tour du Code S. Lors de celle de juillet, il atteint les quarts, mais s’incline face à HongUn. En août, il termine dernier de son groupe une nouvelle fois et ne sort pas des Up&Down. MC dit au revoir au Code S.

Toujours très bon, il n’est plus du tout invincible et on sent alors le vent tourner. MC décline. MC ne gagne plus. Il a baissé de régime, mais il est toujours là, dans les derniers tours à l’étranger. Il semble avoir bien moins de réussite et surtout fait preuve de beaucoup d’irrégularité et fait des erreurs souvent grossières.

Néanmoins, il n’a pas son pareil chez les Protoss. HuK et NaNiwa essaient de lui faire de l’ombre côté foreigner mais ça n’a pas la même saveur. Chez les Coréens, il y a bien Killer, mais bon…

Le symbole de cette méforme est son improbable élimination au premier tour du Code A en octobre 2011, où il tombe face à Monster 2-1. Heureusement pour lui, GOM.TV lui donne alors un seed pour ses performances en MLG et MC retrouve alors, sans réel mérite, le Code S en novembre. Il passe alors le premier tour, mais s’incline au suivant. Pas très glorieux.

Il termine néanmoins l’année avec une belle demi-finale en Blizzard Cup mais on ne retrouve toujours pas le MC des débuts, cette machine à gagner et à surprendre. On sent l’animal en chute libre et on donne peu cher de sa peau pour l’année 2012, d'autant qu'il quitte oGs pour devenir le seul joueur de SK Gaming. On craint pour son cadre de travail.

Le passager se réveille

Puisque tout le monde l’a plus ou moins enterré, MC est aux anges. Il frappe donc de nouveau pour contredire tout le monde. Il commence ainsi en gagnant la HomeStory Cup #4 en janvier, au détriment de la surprise Sound. En mars, il continue en gagnant les IEM World contre Puma. Le Président est de retour.

C’est bien beau tout ça, mais l’important c’est le Code S. Il commence 2012 en atteignant brillamment les quarts de finale de la Saison 1. C’est le futur finaliste Genius qui le stoppe sans aucun respect. Le Protoss MVP veut devenir le second joueur de sa race à gagner une GSL et quoi de mieux, comme symbole, que d’éliminer le premier sur sa route ? Le pari est néanmoins raté pour Genius car cette GSL sera pour DRG.

Lors de la Saison 2, MC est moins bon, il perd au second tour, sans impressionner. GanZi le bat alors en Code A, l’obligeant à passer par les Up&Down. Lors de ceux-ci, MC termine premier de son groupe devant Seed. C’est un détail hautement symbolique, car à la fin de cette GSL, ce seront les deux finalistes.

En effet, MC fait fort dans le Code S de la saison 3. Ainsi en quart, il élimine le favori TaeJa, puis écrase totalement le pauvre DRG. Seed, son adversaire en finale, n’est pas un poids lourd, contrairement à MC qui a fait une très forte impression. Le Président est parti pour gagner sa troisième GSL. Dans une finale au grand air, avec vue sur la mer, MC vit l’enfer. Le Protoss est balayé à la surprise générale par un excellent Seed sur le score de 4-1. C’est donc MC en personne qui permet à un autre Protoss de venir le détrôner.

Ce même mois, MC déçoit lors de la HomeStory Cup #5 et de la NASL #3, où il prend à chaque fois la troisième place. Honorable, mais il n’est pas le vainqueur. Pour dire vrai, MC ne gagnera plus en fait, jusqu’à la sortie de Heart of the Swarm. Il est discret, irrégulier, maladroit, pendant la seconde moitié de l’année. On retiendra tout de même sa place en demi-finale de l’OSL, où il n’était pas du tout attendu, mais cela reste léger.

Il passe à travers les deux dernières GSL de l’année 2012, ne participant même pas au Code S de la saison 5.

Un clown à bord

On retiendra surtout le joueur extrêmement sympathique et déconneur. Il a notamment commenté à sa manière des parties lors de la HomeStory Cup avec MarineKing. Il a dansé. Il analyse aussi de manière délicieuse certains de ses matchs, expliquant notamment que ses stalkers sont bien plus forts que ceux des autres lorsqu’ils rencontrent des cafards. Il titille ses adversaires, comme Stephano avec cette pancarte avant le match en GSL World Championship (Stephano l'a battu dans la foulée).

On n’oubliera pas non plus ses déguisements, notamment de murloc, après ses victoires. MC est un grand showman, peut-être le plus fameux de la scène internationale et ça le rend indispensable, peu importe ses résultats. Il est néanmoins très fort, avec une microgestion spectaculaire et des stratégies qui lui sont propres. Pour tout ça, il fait partie des 4 ou 5 joueurs les plus marquants du jeu, sans aucun doute. C'est aussi le joueur qui a gagné le plus de pépettes en tournoi, avec 355 000 dollars de cash prizes.

Aux portes du terminus Wings of Liberty

MC a réalisé un Iron Squid II très correct, s’inclinant aux portes de Paris face à MarineKing. En GSL, il a effectué un très bon premier tour en Code S et nous verrons ce qu'il nous réserve avant de passer sur HOTS : il joue demain !

Casier judiciaire

MC est un troll sur pattes et ça a beaucoup d'avantages pour le spectacle, même si ses adversaires peuvent mal le prendre (IdrA?). Sinon, il vient parfois sur scène avec sa superbe petite amie et dans un milieu geek majoritairement mâle et célibataire, ça peut passer pour une provocation, non mais oh !

Distinctions

• Décembre 2010 : Vainqueur de la GSL

• Mars 2011 : Vainqueur de la GSL

• Juin 2011 : Troisième de la MLG Columbus

• Juillet 2011 : Finaliste de la NASL #1

• Août 2011 : Finaliste des IEM Cologne

• Octobre 2011 : Finaliste de la MLG Orlando

• Décembre 2011 : Demi-finaliste de la Blizzard Cup

• Janvier 2012 : Vainqueur de la HomeStory Cup #4

• Mars 2012 : Vainqueur des IEM World

• Mai 2012 : Vainqueur de la RedBull Battlegounds

• Juillet 2012 : Troisième de la HomeStory Cup #5

L’avis de la compagnie « Wings of Liberty »

« MC est un monstre d’irrégularité et de talent, capable du meilleur comme du pire. C’est un sacré numéro comme on fait si peu. »

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

9 commentaires

Gworkag
Gworkag - 22/02/2013 01h49

All Hail the Président o/

YgdiraneMMC
YgdiraneMMC - 22/02/2013 07h12

All Hail the Président o/


Ceci n'est pas mon président.
J'ai une Reine, moi, et c'est tout :p
Elle règne sans partage, et ton Président s'est fait rossé plus d'une fois par l'un de ses généraux ;)

IngeniusSoul
IngeniusSoul - 22/02/2013 08h24

Il y a une erreur... Depuis quand MC est zerg ?

C'est marqué zerg au début

Plax
Plax - 22/02/2013 10h14

La vache, sa copine envoie du steak, il s'emmerde pas le MC !

AlexanderVhsb
AlexanderVhsb - 22/02/2013 12h12

La on est d'accord ma couille MC est influent, a moin que ça soit Nerchio

Werther
Werther - 22/02/2013 14h26

1b1ok.jpg

masamune27
masamune27 - 22/02/2013 18h21

Petite erreur dans l'article, le nom de famille de MC est Jang Min Chul c'est son prénom si jamais

NicolasFerrie
NicolasFerrie - 24/02/2013 17h16

Non Jang c'est son prénom ( comme Creator d'ailleurs) , son nom de famille c'est bien Min chul.

Baralai
Baralai - 26/02/2013 02h24

Mais non, en Corée le nom de famille est dit avant le prénom. Le nom de famille de MC est donc bien Jang (장) et son prénom est Min Chul (민출).

Genre les gens ne s'appellent pas tous Kim et Lee, ce sont leurs noms de famille. Il y a donc bien une erreur.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.