d

15 févr. 2013 - Kere StarCraft 2

Wings of Liberty Ending : MMA

Wings of Liberty Ending : MMA

Le premier joueur abordé dans ce dossier spécial n’est pas un inconnu pour vous, loin de là. Vous me direz, il serait stupide et bizarre de parler d'un inconnu dans le classement des 20 joueurs les plus marquants de Starcraft II... Mais là, c’est particulier. Si vous suivez Iron Squid, vous le connaissez bien et vous l’aimez. Il s’agit de MMA, qui fut longtemps le protégé de BoxeR.

Passeport

Nom : Mun Seong Won

Âge : 24 ans

Nationalité : Corée du Sud

Race : Terran

Equipes : SlayerS puis Team Acer

Plan de vol du protégé de l’Empereur

MMA n’a jamais voulu être progamer. À la base, ce petit Coréen voulait prendre les armes et défendre son pays. Un genou en vrac lui brise ses rêves. Il doit faire autre chose. Dans la Corée des années 2000, quand un jeune ne veut pas étudier, il se tourne vers son PC. Avec de la chance et du talent, une carrière dans le pro-gaming s’offre à lui. Du talent, MMA n’en manque pas et il se retrouve assez vite sur les tablettes d’un immense champion, le plus grand de son pays : BoxeR.

Nous sommes sur BroodWar et MMA entre dans l’équipe SK Telecom T1 où il aura un rôle infime. L’important n’est pas là. BoxeR, appelé l’Empereur, le premier des Bonjwas, à un projet pour Starcraft II : il va y monter une équipe modèle, respectée et crainte de tous avec pour star, à ses côtés, ce petit Terran que personne ne connaît.

Ses débuts sur le jeu sont timides. S’il connait de réels succès lors des matchs par équipe, comme la GSTL où il sort souvent pour l’Ace Match, il n’est pas encore un foudre de guerre en solo. Il peut au moins se consoler en offrant deux GSTL de suite à son équipe : une première contre IM en battant Mvp, en mars 2011 puis la seconde contre MVP où il prend le dessus dans l’ultime match sur celui qui deviendra un de ses grands rivaux, DongRaeGu.

C’est en mars de la même année que MMA débute son idylle tumultueuse avec la GSL. En Code B, il élimine TorcH en finale et s’offre son premier Code A. Là, il y martyrise Ret 2-0 avant de tomber contre le Protoss Killer 2-1. Cette première sortie est un échec. En Corée, il n’y a pas de doute, c’est un futur champion, tout comme DRG. Mais les deux espoirs tardent à s’imposer et cela agace. MMA ne perd pas espoir.

Lors de la GSL suivante, en mai, il fait à peine mieux : il bat TopClass et Hyperdub, deux joueurs disparus depuis, mais tombe contre le premier gros morceau qui lui fait face, Bomber. 

Peu importe, c’est ailleurs qu’il va se faire vraiment connaître pour la première fois. À Columbus, en juin, le Terran remporte le tournoi après avoir largement dominé sa poule. LosirA s’incline en finale 4 à 1. Son palmarès en solo commence ici.

La GSL, c’est tout de même important, surtout pour un joueur de la Team SlayerS, une équipe symbole au Pays du Matin calme. Pour MMA, ça tombe bien, il y en a une nouvelle, le Super Tournament. Pas question de faire pâle figure cette fois. Dans son bracket, il impose alors sa loi, prenant une nouvelle dimension. Lyn, SuperNoVa, GanZi et Ryung tombent. MMA arrive alors difficilement à se défaire de MKP pour arriver en finale et se faire saucer très durement par un Polt sur orbite.

La défaite est lourde, mais MMA fait maintenant partie des grands.

Le mois suivant, en juillet, il s’incline une nouvelle fois en finale d’un tournoi majeur, à Anaheim lors d’une MLG. Il perd contre Mvp après avoir battu son rival DRG mais également deux coéquipiers, Ganzi et … BoxeR ! L’élève prend le dessus sur le maître, tout un symbole. Mais en GSL, c’est une nouvelle désillusion : MMA perd au premier tour du Code A 2-0 contre son coéquipier Puzzle.

À ce moment-là, MMA porte l’étiquette du champion irrégulier, incapable de s'affirmer durablement, à la différence de BoxeR en son temps. Le Terran fait peur, mais il reste dans l’ombre de ténors comme MKP et surtout Mvp.

Sa place en Code S, MMA n’ira donc pas la chercher à la régulière, et c’est bien dommage. Il obtient un seed grâce à sa performance en MLG et débute dans l’élite en août 2011. Il tombe alors dans le groupe du futur vainqueur, NesTea, qu’il domine dans un Bo1 ! Mais dès le tour suivant, c’est une nouvelle fois Polt qui dicte sa loi et sort le Terran. Frustrant.

Vol au-dessus des nuages

Arrive alors le mois d’octobre 2011, celui qui va tout changer.

Alors que Stephano domine à la surprise générale l’IPL#3, MMA y fait plutôt bonne figure même s’il s’incline en demi-finale face à Lucky. Peu importe, sa tête est en Corée. En Code S, MMA s’envole. Cette fois, NesTea le bat dans le groupe, mais MMA ne s’arrête pas là. Dans l’arbre final, il tombe asd, puis Clide, Happy et termine avec un ultime Terran, et pas des moindres, Mvp.

Nous sommes le 22 octobre en pleine Blizzcon. Les Américains assistent alors à la naissance du monstre : MMA surclasse un Mvp pris de vitesse par les multiples drops du joueur SlayerS. MMA est partout, MMA est vainqueur. 4 à 1. Très tôt le matin, ce samedi, j’ai réveillé tous mes voisins en hurlant ma joie de le voir triompher. Il met un terme à son triste parcours en GSL de la plus belle des manières.

Cette fois, plus aucun doute, MMA est un grand champion. Il faut néanmoins le confirmer. Pas de problème. Bon, OK, il laisse filer la GSL suivante en chutant bêtement contre Oz, mais derrière il s’impose dans la Blizzard Cup aux termes d’une finale exceptionnelle face à DongRaeGu 4 à 3. MMA a néanmoins eu très chaud puisqu’il menait 3-0.

MMA est au sommet. Il est apprécié partout, redouté. Son équipe jouit d’une excellente image. Il fait alors partie du cercle très fermé des patrons de Starcraft II, avec MC, Mvp, NesTea, DRG et MKP.

MMA en zone de turbulences

L’année 2012 n’aura décidément pas la même saveur. Certes MMA y gagne les IEM Kiev mais on le sent ailleurs. En GSL, il ne brille plus autant. Il arrive tout de même à prendre la troisième place des IEM World puis la quatrième place de l’énorme IPL#4 en faisant tomber Stephano, mais quelque chose cloche. Où est le MMA dominateur ?

En mai, nous le retrouvons, brièvement. Nous sommes à Paris, au Grand Rex, et MMA est emballé dans un drapeau coréen face au public tricolore. Il vient de gagner Iron Squid et nous montrer qu’en plus d’être très doué, c’était surtout un mec en or. Très gentil, simple, abordable, souriant, MMA nous a tous séduits. Et dire que c’était déjà, avec NesTea, mon joueur préféré.

Cet Iron Squid aura été malheureusement la dernière occasion de faire la fête avec ce talent. La suite de l’année n’aura été que cauchemar pour MMA. En GSL, il ne brille plus du tout, voire pire, puisqu’il sort du Code S avant de tomber même en dehors du Code A. MMA est pris dans le tourbillon qui emmène son équipe dans les abymes. Celle-ci l’a expédié en équipe B publiquement, salissant son nom à la surprise générale. Mais le mal est plus profond. L’été passé, SlayerS s’éteint dans le sang et la crasse. Ses héros déchus s’entretuent dans les médias et MMA est en première ligne. Il est vivement critiqué.

MMA est seul, mais vivement convoité. Dans la guerre que vont se mener les équipes pour récupérer l’icône, c’est Acer qui l’emporte, et son manager Kaoru. Toujours accompagné de l’ancien coach de SlayerS, Cella, MMA tente de se refaire une santé et de retrouver le top. Il n’a pas encore réussi, mais bataille dur.

Aux portes du terminus Wings of Liberty

MMA n’a pas réussi à se qualifier pour la dernière GSL de Wings of Liberty, tout un symbole témoignant de son état de forme. Il est tombé contre un sérieux client, le joueur KeSPA de Samsung KHAN, Shine. Il n’a pas non plus réussi à conserver son titre lors d’Iron Squid II. Il a été lourdement éliminé par Stephano. Il s’entraîne donc sur Heart of the Swarm et nous espérons vivement le voir exploser tout le monde sur l’extension de Starcraft II.

Casier judiciaire

MMA fut au cœur d’un des plus gros dramas de l’histoire de Starcraft II, la disparition de l’équipe SlayerS, la plus aimée et respectée de Corée. Il se serait disputé avec BoxeR, la rupture étant consommée. Il a également été pointé du doigt par certains coéquipiers et par Jessica, l’épouse de l’Empereur. Cela doit-il enlever tout le bien que l’on pense de lui ? Certainement pas, monsieur le juge.

Distinctions

• Juin 2011 : Vainqueur de la MLG Columbus

• Juin 2011 : Finaliste de la GSL Super Tournament

• Octobre 2011 : Quatrième de l'IPL#3

• Octobre 2011 : Vainqueur de la GSL

• Décembre 2011 : Vainqueur de la Blizzard Cup #1

• Janvier 2012 : Vainqueur des IEM Kiev

• Mars 2012 : Troisième des IEM World Championship

• Avril 2012 : Quatrième de l'IPL#4

• Mai 2012 : Vainqueur d'Iron Squid I

L’avis de la compagnie « Wings of Liberty »

« MMA est un génie injustement broyé qui mérite plus que quiconque un retour au sommet. »

A demain, pour un nouveau champion de cette ère du jeu qui s'achève bientôt.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

6 commentaires

barti
barti - 15/02/2013 17h59

L'article est super et l'initiative est top ! Me tarde demain le prochain joueur (gogo MC et Taeja)

Vico
Vico - 15/02/2013 18h24

Grosse légende, gros palmarès  quand MVP a sombré c'est lui qui est venu redoré notre bon blason Terran, du moins pour les compet' inter, dont l'IronSquid où il nous a fait rêver !

NoobFaolin
NoobFaolin - 15/02/2013 18h50

Best terran

Chloroplaste
Chloroplaste - 15/02/2013 19h17

Espérons qu'il retourne au sommet, vraiment un monstre de WoL.

8eme rang au niveau des gains avec $177,795.
Umaril
Umaril - 15/02/2013 22h33

Mon joueur favoris, qui m'a donné envie de jouer Terran. En espérant le voir briller sur HoTS !

BonZ
BonZ - 16/02/2013 09h49
Super article! Ce qui pourrais le rendre parfait ce serait des liens vers les VOD des plus belles game de chaque joueur.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.