d

25 févr. 2013 - LeLfe StarCraft 2

Wings of Liberty Ending : Mvp

Wings of Liberty Ending : Mvp

En plus de deux ans d’histoire, Wings of Liberty a connu de nombreux champions, certains plus marquants que d’autres. Au sommet de l’Olympe trône un homme, celui qui est surnommé « the King of Wings ». Ayant tout gagné ou presque, Mvp est probablement celui qui serait mentionné s’il fallait n’en retenir qu’un.

Passeport

Nom : Jung Jong Hyun

Âge : 22 ans

Nationalité :  Corée du Sud

Race : http://www.ogaming.tv/upload/kcfinder/images/v2/00%20%283%29.png Terran

Equipes : Incredible Miracle

 

Plan de vol de l’homme aux ailes d’or

Issu d’un milieu assez modeste, Mvp se lance sur StarCraft Brood War parce qu’il est un immense fan de boxeR. Il se découvre un véritable talent sur le jeu et enchaine les victoires en tournois amateurs. Son père remarque ses progrès et le pousse à tenter une carrière dans ce milieu qui fait rêver, mais qu'il est délicat d’intégrer. C’est Woongjin Stars, équipe actuellement inarrêtable en Pro League, qui lui donnera sa chance. Mvp apprend sagement au sein de sa nouvelle équipe avant d’être lancé dans le grand bain. Sa première sortie, en avril 2008 se solde par une victoire mais il ne confirmera pas en s’inclinant au deuxième tour d’une compétition organisée par GOM TV.

Mvp débute chez Woongjin Stars

Fort de sa progression, Mvp est dans l’équipe A de Woongjin et est régulièrement aligné en ProLeague. Malheureusement, le Terran bute sur des monstres de façon régulière et accuse un ratio de 5-15 à force de tomber sur les Flash, saviOr et NaDa. Dans les compétitions parallèles, Mvp gagne contre celui qui serait un rival plus tard pour lui, MMA. En 2009, Mvp continue d’améliorer ses résultats, atteignant les quarts de finale de la MSL, une épopée stoppée par Flash. Mvp ne tombe pas sans se battre et parvient à mettre une map à Dieu, un vrai accomplissement sur BW. Sur BW, Mvp est correct, capable d’accrocher les bons joueurs, mais il n’est pas brillant. 2010 est assez décevante, il stagne, et une nouvelle opportunité s’offre à lui : StarCraft II. Mvp ne s’en cache pas, il fait ce métier pour l’argent, et les perspectives de gros contrats sont minces sur BW avec autant de concurrence, le Terran décide donc de faire le pari de se lancer sur SC2.  

Le premier octobre 2010, il débute sa carrière sur SC2 en s’engageant dans une nouvelle équipe : Incredible Miracle. L’équipe est formée avec des anciens de BW comme NesTea, LosirA et TT. Le changement de jeu de Mvp est une sensation en Corée, en effet, il est le premier qui était un joueur actif d’équipe A sur BW à faire la transition. Mvp ne traine pas à se mettre dans le bain, il se qualifie pour la saison 2 de la GSL Open, mais il se fait éliminer au deuxième tour par Zenio, encore oGs à l’époque. Le Terran est au point en macro et en micro mais sa connaissance du jeu pêche encore. Mvp va s’entrainer énormément pour améliorer sa lecture du jeu. A peine un mois après ses débuts, il devient le premier joueur à atteindre les 3000 points sur le ladder, les bases sont posées.

Première pour Mvp

Pour la dernière saison ouverte de GSL, Mvp est attendu comme un client sérieux. Après un bon début, il se laisse surprendre par Choya au 3e tour. Une déconvenue qui ne l’empêche pas d’avoir marqué les points suffisants pour être dans les 32 joueurs sélectionnés pour le premier Code S. En attendant le début de la GSL, il brille dans des tournois indépendants, s’imposant même en finale du Gainward tournament contre son coéquipier NesTea, son premier succès dans un gros tournoi (700 joueurs au départ de la phase online).

Accumulation de Miles en GSL

Ces tournois étant peu médiatisés, c’est en GSL que Mvp doit faire ses preuves, et il va le faire dès le premier Code S. A l’aube de 2011, il déroule son jeu, écrase la concurrence, humilie un à un ses adversaires. Mvp ne lâche pas une seule map jusqu’à la demi-finale contre NesTea, une victoire 3-1 avec un match qu’il qualifiera de difficile avant une finale facile. Et en effet, Mvp va littéralement faire pleurer MKP en finale, pas de temps à perdre : 4-0. Avec cette victoire, Mvp remporte sa première GSL et termine janvier 2011 avec des statistiques correctes en match officiel : 29-3.

GSL, check !

Emmenée par ses deux champions, NesTea et Mvp, l’équipe Incredible Miracle remporte la première édition de la GSTL, un trophée qui continue de leur éluder depuis. Le début d’un coup de moins bien pour le champion en titre. En effet, alors que tout le monde l’attend comme favori à sa succession, il va se louper sur deux baneling busts de July et surtout perdre ses deux matchs de barrages pour finir en Code A.

Déconvenue qu’il fait vite oublier en remportant son deuxième titre GSL, la GSL World Cup, à l’occasion de laquelle une sélection des talents mondiaux avaient été invités pour se prendre une fessée.

Le duo d'enfer qui terrorise la Corée

Mvp joue ensuite sa GSL Code A, atteignant la finale où il est sèchement battu par Bomber, l’essentiel est sauf, il reviendra en Code S, son domaine. Il devra toutefois attendre pour débuter une série de dix Code S consécutifs (un client exemplaire), la GSL a organisé le Super Tournament. Si les Terrans dominent largement ce tournoi, Mvp n’est pas à la fête et se voit éliminer dès le deuxième tour, laissant le titre à Polt. Mvp est forcément déçu, il décide donc de passer la seconde.

Un vol stratosphérique

Après une phase d’ascension rapide à peine perturbée par un petit trou d’air, c’est le moment où Mvp Airlines sort de l’atmosphère pour atteindre une altitude où nul autre joueur ne peut le toucher. Vite éliminé du Super Tournament, Mvp a le temps de faire du tourisme, ça tombe bien les Etats-Unis proposent un programme sympathique : un voyage à Anaheim, le tout pour gagner $5 000. Il débarque donc pour jouer la MLG, bat DongRaeGu, BoxeR et enfin MMA et repart avec son premier trophée hors Corée.

Reprise de confiance aux Etats-Unis

Mvp préfère cependant la chaleur de son pays. Il décline donc l’invitation pour aller défendre son titre à Raleigh pour se concentrer sur la GSL. En effet, NesTea a profité de son moment de faiblesse pour remporter une troisième GSL, le tout sans lâcher une seule game, Mvp ne peut tolérer la place de numéro 2. Il va d’ailleurs devoir sortir son coéquipier et ami lui-même, en seizième de final, alors qu’il n’était pas favori à cette époque. Il enchaîne avec deux victoires sans souci contre HuK puis July et le voilà qui va disputer sa troisième finale de GSL, encore un TvT. Les miroirs ne lui ont pas trop réussi récemment et si TOP n’a pas sa classe, il reste une menace. Mais la gestion de la pression n’est pas la même, et c’est un Mvp calme, précis et concentré sur la victoire qui va donner une leçon à son adversaire, 4-1. Il égalise ainsi au nombre de titres GSL.

Pas de repos pour les braves, et la GSL redémarre à peine dix jours plus tard. Le Terran profite d’un parcours sans encombre, qui l’emmène dans un fauteuil jusqu’en quart de finale où il retrouve encore une fois NesTea. Mvp sait quelque chose que son coéquipier ne sait pas, et parvient à s’imposer sur un score serré de 3 à 2. Si une victoire de Mvp sur NesTea est en train de devenir banale, le vrai événement de cette journée est l’interview post match pendant lequel Mvp dévoile qu’il souffre de ce qu’on pense être un syndrome du canal carpien, une blessure qui va être cruciale dans sa carrière.

Oups, j'ai un peu trop joué

Après avoir battu GanZi en demi-finale, Mvp prend la direction de la Californie pour la Blizzcon où il jouera évidemment le tournoi Blizzard mais aussi sa finale de GSL contre MMA. Dans l’arbre de la Blizzcon Mvp avance sans trop souffrir mais s’incline – contre toute attente – face à NesTea en finale du Winner Bracket.

La Blizzcon cède la place à la GSL pour un temps, et c’est devant un public américain déchainé que MMA et Mvp s’affrontent. Les éléments de SlayerS étaient connus pour ça, la préparation tactique de MMA est parfaite. Mvp se fait étriller dans des parties toutes plus courtes les unes que les autres et perd pour la première fois en finale d’un grand tournoi, il est choqué : d’habitude soit il saute tôt soit il gagne.

Mvp est déçu mais pas abattu, il bat Sen dans le Loser Bracket et le voilà de nouveau contre NesTea, enfin dans la grande finale d’un tournoi. La finale est magnifique et extrêmement tendue, tout se joue au bout du deuxième bo3. Il ya des games qui ont marqué l’histoire, la dernière de la Blizzcon en fait partie. En effet, on dit que c’est celle qui a provoqué le "nerf" du snipe des Ghosts, tant Mvp a dégouté le Zerg avec ce petit bruit sournois sorti du fusil de 40 fantômes. Pas de 4e titre GSL, mais une Blizzcon et près de $70 000, tout va bien.

Deux Terrans heureux à la Blizzcon

Reposé par ses vacances californiennes (ou pas) Mvp s’attaque à une fin d’année particulièrement chargée. Il passe vite les deux phases de poules de GSL avant de retourner aux USA pour la MLG providence. NaNiwa le sort de l’Invitational (mais ça vous l’avez déjà lu), et il se lance dans l’open bracket. Il rejoint facilement le tournoi principal mais bute sur MC qui l’envoie en Loser Bracket. Il entame alors une longue remontée, avec au passage une frayeur contre HayprO, mais va échouer au pied du podium, éliminé par le futur vainqueur, et la sensation du moment : Leenock.

Leenock lui causera bien du tort puisque c’est lui qui va le sortir en demi-finale de GSL, ce qui fait qu’après deux mois entiers sans gagner de titre, Mvp doit réagir ! Hop occasion rêvée avec les WCG, il corrige une poignée de « noobs » et devient champion du monde WCG. Il rentre dès le lendemain pour la Blizzard Cup où il passe les poules malgré une préparation quasi inexistante : regarder trois VOD de Stephano sur la tablette de sa dulcinée. Comme à Anaheim, MMA l’élimine et s’empare du titre.

Mvp assure à la Corée le titre sur SC2, un minimum

Attachez vos ceintures et gardez votre calme

C’est le moment où la condition physique de Mvp commence vraiment à lui jouer des tours : pour faire simple, sa qualité de jeu baisse. Il n’est plus la brute de macro gestion qu’il était, il doit miser sur autre chose pour gagner. Le début d’année se passe mal. Une GSL terne, une contre-performance à la Home Story Cup et Mvp est déjà mis à la retraite par certains.

« Un gagnant va toujours gagner ». Ce qui ressemble presque à une lapalissade est une véritable philosophie pour Mvp. Il va pourtant rater la qualification pour l’arbre final d’Iron Squid. Le tout pour mieux rebondir dans son jardin, la GSL. En effet, alors que tout le monde n’a que les noms de PartinG et Squirtle en tête, le roi souhaite récupérer son trône, gagner une quatrième GSL. Clairement, la mission semble impossible, la nouvelle école Protoss roule sur la concurrence et le PvT semble désespéré pour les Terrans. Trois fois de suite, Mvp va être considéré challenger dans ses matchs et trois fois, il va s’imposer. NaNiwa se fait massacrer, PartinG se voit déjà trop beau et Mvp punit sa vanité, il ne reste donc plus que Squirtle. Dans ce qui sera la plus belle finale de l’année, Mvp va au bout de lui-même pour gagner son quatrième titre à la fin d’un BO7 épique.

4e GSL, un record qui tient toujours

Le Terran se rend en Allemagne en tant qu’unique vainqueur de quatre GSL. Comme il déteste repartir sans souvenir, Mvp remporte les IEM Cologne. Il paye chaque performance sur le plan physique et cède assez tôt en GSL.

Thierry Roland aurait dit : "il n'a pas fait le voyage pour rien"

Mvp est sur courant alternatif en 2012, la douleur l’empêche de s’entrainer autant qu’il le souhaite et surtout, elle nuit à ses performances dans les matchs importants. Avec l’arrivée des joueurs KeSPA, la GSL est menée en parallèle avec l’OSL. Si Mvp ne peut pas choisir entre les deux tournois, son niveau s’en ressent et il s’arrête dès les poules de l’OSL. En revanche, son parcours en GSL est plus intéressant. Il atteint les quarts, écarte Symbol et est face à Rain, la sensation du moment. C’est un peu le leitmotiv de 2012, mais personne ne voit Mvp s’imposer, Rain est largement favori. Mvp va donc faire ce qu’il sait faire de mieux, briser les rêves de ces nouveaux arrivants qui espèrent lui faire de l’ombre : il est en finale. Mvp joue contre celui qui se présente comme le nouveau tueur, Life. Le Zerg commet son régicide et prive Mvp d’un cinquième titre pour lequel GOM avait prévu un trophée spécial : G5L.

Mvp passe à côté d’un nouveau trophée et c’est le début de la crise, il annule sa participation aux IPL pour se soigner, juste de quoi tenir physiquement et assurer sa dixième participation consécutive en Code S, le NesTea award. Mais les sursauts d’orgueil du génie Terran, font œuvre de caches misère. Mvp n’y est plus.

Aux portes du terminus Wings of Liberty

2013 est un chemin de croix pour Mvp, éliminé de l’Iron Squid II par Goswser, le pire est pourtant à venir. L’impensable va en effet se produire. Envoyé en Code A dès le premier tour de Code S, il se fait complètement éliminer de la GSL en février, son bourreau s’appelle soO. Ainsi s’arrête le règne de Mvp sur Wing of Liberty, s’il ne semble pas décidé à arrêter pour se faire soigner, il faudra surveiller son retour sur HotS.

Casier judiciaire

De vrais bad boys

A part un excès de skill, et un braquage des dotations des tournois à Battle Cruisers armés, pas grand-chose à signaler du côté de Mvp. Il utilise bien sûr des "manners mules" pour signaler à ses adversaires qu’il est temps de quitter la partie, classique et toujours amusant. Mvp a toutefois des convictions et n’a pas hésité à menacer de quitter l’OSL lorsque la crise grondait entre ESF et KeSPA.

Distinctions

Mvp a attrapé tous les trophées

• Janvier 2011 : Vainqueur de la GSL Code S

• Avril 2011 : Vainqueur du GSL World Championship

• Juillet 2011 : Vainqueur de la MLG Anaheim

• Août 2011 : Vainqueur de la GSL Code S

• Octobre 2011 : Finaliste de la GSL Code S

• Octobre 2011 : Vainqueur de la Blizzcon

• Novembre 2011 : Vainqueur des WCG

• Décembre 2011 : 3-4 de la Blizzard Cup #1

• Mai 2012 : Vainqueur de la GSL Code S

• Août 2012 : Vainqueur des IEM Cologne

• Octobre 2012 : Finaliste de la GSL Code S

 

L’avis de la compagnie « Wings of Liberty »

« Mvp est le meilleur client que la compagnie ait eu l’honneur d’accueillir, nous lui souhaitons une amélioration de sa condition physique qu’il puisse continuer de nous faire rêver. »

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

4 commentaires

HerbAvach
HerbAvach - 26/02/2013 02h59

Lelfe, fanboy spotted!

MunSu
MunSu - 27/02/2013 01h14

J'avais pas vu celui là! Très plaisant à lire GG :)  

En espèrant qu'il nous revienne en forme...

Slift
Slift - 27/02/2013 07h45

Je pense que c'est une erreur de dire qu'il souffre d'un syndrome du canal carpien (c'est très fréquent chez les secrétaires ou chez les PGM). Mais plutôt d'une déformation du rachis cervical qui l'empêche vraiment de jouer.

Lelfe
Lelfe - 27/02/2013 08h04

Je pense que c'est une erreur de dire qu'il souffre d'un syndrome du canal carpien (c'est très fréquent chez les secrétaires ou chez les PGM). Mais plutôt d'une déformation du rachis cervical qui l'empêche vraiment de jouer.

je n'ai pas dit ça, j'ai dit que c'est ce qu'on pensait au moment de l'annonce ! Je ne connais pas la déformation du rachis cervical mais en effet le problème est sur cette zone, je voulais pas perdre tout le monde avec trop de détails médicaux, sachant qu'à part lui et son doc' personne ne sait vraiment ce que c'est (pas un cts en tout cas c'est sûr)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.