d

19 févr. 2013 - Kere StarCraft 2

Wings of Liberty Ending : Nerchio

Wings of Liberty Ending : Nerchio

La Pologne est une nation forte sur Starcraft II, mise en avant par deux gros joueurs, MaNa et surtout le jeune prodige zerg Nerchio, un des meilleurs foreigners de l’aventure Wings of Liberty.

Lorsque Kaoru a su que je travaillais sur le dossier Wings of Liberty Ending, la présentation des 20 joueurs les plus marquants de l’histoire du jeu, et que j’allais y aborder son petit protégé Nerchio, il est venu à ma rencontre. Le Panda a alors coincé ma tête entre son puissant bras gauche et son abdomen me laissant à peine respirer.

Je me souviendrais toujours de ses mots : « Alors comme ça, on fait un papier sur MON Nerchio ? Tu sais que d’une simple pression de mon bras, je peux te casser la nuque sans même m’en rendre compte ? Bon, pour Nerchio, fais de ton mieux, mais surtout ne te rate pas, car sinon, moi je ne vais pas te rater. »

Pas de pression donc. Mais au nom de la liberté de la presse, et prenant mon courage à deux mains, j’ai décidé d’affronter le panda et de vous présenter Nerchio comme il le mérite, très correctement installé dans ce petit hôtel mexicain où j’ai fui.

Passeport

Nom : Arthur Bloch

Âge : 20 ans

Nationalité : Pologne

Race : Zerg

Équipes : aAa puis Empire et Team Acer

Plan de vol d’un étudiant polonais

Nerchio est arrivé sur le jeu très tôt.

Son plus gros problème était de choisir sa race. Il y en a trois et choisir, ça n’est pas facile. Un peu comme moi, mais en bien plus fort, Nerchio a décidé de jouer les trois et de trucider ses adversaires à coup de marines, de banelings et de DT dans ta B2. Le pire, c’est qu’il est devenu sacrement fort très vite en jouant de tout, et en accumulant une masse de connaissance sur le jeu à faire pâlir un ours polaire. (ndCaf : quand il passe à la rédac, Kere se nourrit exclusivement de clowns. Morts.)

Nerchio n’a pas vraiment d’équipe à ce moment-là. Il est efficace, reconnu, mais il joue pour le fun dans une structure amateur rendant hommage à ce bon vieux Dolph Lundgren, les fameux « Universal Soldiers ».

En décembre 2010, Nerchio fait la rencontre de sa vie, celle qui va tout changer. Alors qu’il se balade dans une profonde forêt asiatique, il croise un Panda majestueux accroché à un bambou qu’il essaie de dévorer : Kaoru. Le manager français et le Polonais se trouvent tout de suite, avec le même état d’esprit (le troll), tout en ayant des objectifs compétitifs forts. Kaoru enrôle alors le Polonais chez aAa et lui fait débuter sa carrière professionnelle.

Nerchio montre alors son caractère bien trempé. Il a le ragequit facile et des phrases de troll assez croustillantes et joliment construites. C’est un poète de la rage le Polonais, le seul capable d’appeler au nerf des Terrans en alexandrin.

Nerchio est un compétiteur, il veut bien jouer et si possible gagner. Il réfléchit alors à tout, ne laisse aucune place au hasard et cherche à corriger ses erreurs, comme son impulsivité. De ce fait, ses débuts chez aAa sont brillants. Il gagne de nombreuses cups hebdomadaires, terrasse l’Europe et se fait rapidement un nom.

Mais son comportement ne plaît pas forcément, il se fait donc bannir trois mois par l’ESL, mais pour lui, cela n’a pas d’importance. Il se fait son argent de poche ailleurs.

Le Polonais joue toujours en aléatoire, ce qui le rend décidément unique sur la scène. Lorsqu’arrive la ligue grand maître, sur les 200 joueurs, il n’y a que deux joueurs random : un mec inconnu dans le fin fond de la ligue, et Nerchio qui est premier. Il impressionne déjà beaucoup.

En février, il décide tout de même d’assurer le coup et de ne jouer qu’une seule race en tournoi. Son choix s’arrête sur Zerg, la race qui offre pour lui le plus de challenge et qui lui paraît être la plus intéressante à jouer.

Néanmoins, il continue à parfaitement gérer les trois races puisqu’il lui arrivera d’affronter les meilleurs européens en aléatoire, et de gagner des compétitions comme ça. On a la classe ou on ne l’a pas ! Ainsi lors d’une Go4, en finale contre le détestable VERDI, il joue Protoss sur la première game, Zerg sur la seconde et Terran pour conclure l’humiliation.

En mars 2011, aAa est en chute libre. Kaoru voit alors son protégé faire ses valises et il lui conseille de rejoindre l’équipe russe Empire qui est solide. Son parcours chez eux n’est pas d’un grand intérêt.

Nerchio donne la priorité absolue à ses études et ne fait que peu de tournoi, aucun en offline. Il se fait alors une réputation de joueur incapable de jouer en dehors du ladder et des cups online. Certains y voient des choses assez louches ou un manque de confiance en lui. Peu importe, Nerchio va prouver qu’ils ont tous tort. Mais pas maintenant, il a des partiels !

En juillet 2011, Nerchio est en vacances. Il reprend donc sa carrière en main. Il retrouve son manager Kaoru chez Acer, une équipe qu’il ne quittera plus, tout comme le Panda d’ailleurs. Les deux individus s’entendent très bien, rigolent beaucoup, et surtout travaillent bien.

Nerchio décolle sous la tutelle du Panda, dans un cadre stable, apaisant, où rien ne lui est reproché, l’idéal pour monter en puissance.

Il peut alors se tourner vers les compétitions offline et commence par la fausse BlizzCon européenne, gagnée par Ret. Il y perd au premier tour du winner contre Socke puis bat White-Ra en loser avant de s’incliner face à NaNiwa.

Il enchaîne avec les IEM Cologne. On disait que Nerchio n’était bon à rien en offline. Ce n’est pas tout à fait le cas puisqu’il sort premier de son groupe en écrasant Tarson, mOOnGLaDe et HuK sans perdre de map. Malheureusement pour lui, il tombe contre le futur vainqueur, Puma, et s’incline 3-0.

Son premier bon coup est lors de l’IPL#2, où il s’incline en finale contre White-Ra, mais sans la présence des gros Coréens qui viendront plus tard prendre le contrôle du tournoi IGN.

En novembre, lors du Battle in Berlin, il domine largement ses adversaires et s’impose en finale contre GoOdy. Il s’agit là de son premier gros titre.

Il fait alors figure de force de frappe dévastatrice en Europe. Tout le monde le craint, à juste titre, mais il manque d’expérience à l’international et les Coréens ne le redoutent absolument pas. Pour lui, l’important n’est pas là. Il ne veut pas faire la GSL, n’aime pas le format des MLG. Il veut continuer ses études tout en dominant la scène européenne aux côtés de son rival Stephano.

Vol direct vers le succès

2012 est l’année de la confirmation pour Nerchio. Pourtant il la commence doucement, étant occupé par la fac.

Quand l’été arrive, le Polonais se réveille et fait souffrir ses adversaires.

En mai, il écrase tout le monde lors des WCS de son pays, s’emparant logiquement du titre devant MaNa. Il est donc qualifié pour la finale européenne. En juillet, il gagne la HomeStory Cup V, son premier très gros coup. Il se fait connaître des Coréens. Il finit premier de ses deux groupes et arrive alors dans l’arbre final. HasuObs tombe 3-0 en quart de finale, puis MC à la surprise générale en demi-finale. Il arrive alors en finale face à l’énorme Protoss YongHwa qui tombe sous les coups polonais 4 à 1. Nerchio impressionne beaucoup.

Il apparaît alors comme le grand favori des WCS Europe derrière Stephano. Le Polonais y commence très mal en s’inclinant 2-1 contre SortOf. Tombé dans le loser bracket, il élimine alors Noticimus, ThorZaIN, DeMusLiM, Bly mais se fait surprendre par Grubby alors qu’il apparaissait évident que le Polonais allait encore avancer tranquillement.

Grâce à la victoire de Stephano, déjà qualifié pour la finale mondiale, Nerchio récupère une place pour la Chine et la grande fête de l’eSport made in Blizzard. La tâche s’annonce rude car il a été décevant lors de la finale européenne.

Nerchio se rassure alors en gagnant la DreamHack Bucarest en octobre face à son coéquipier Bly, mais le niveau de la compétition est assez faible.

En novembre, la finale mondiale des WCS attend Nerchio. Malheureusement, il tombe dans un des pires groupes du premier tour, avec le puissant Coréen Creator et sa coéquipière Scarlett, très en forme. Il s’incline alors contre les deux et sort du tournoi par la petite porte.

La semaine suivante, Nerchio termine son année 2012 par une demi-finale lors de la DreamHack Winter où il s’incline contre TaeJa 3-0.

Nerchio termine ainsi l’année et Wings of Liberty avec un statut de Top 5 foreigner sur le jeu, obtenu après deux belles années et un gros niveau de jeu. Il se montre très intelligent dans le décision-making, ses stratégies, et jouit d’une micro très impressionnante, son point fort.

Nerchio ne joue pas tellement le match-up, mais plutôt l’opposant. Il connaît ses adversaires et s’adapte parfaitement à eux, faisant ainsi des stratégies qui diffèrent de ses habitudes, comme sortir des mutalisks contre un joueur qui les encaisse mal, alors que c’est une unité qu’il fait rarement.

A côté de cela, il reste têtue, souvent "bad manner", et impulsif, s’engageant parfois trop vite dans une bataille qu’il perd de ce fait bêtement. Sa macro est sa faille, mais c’est un gros bosseur et il cherche à corriger ses points faibles.

Aux portes du terminus Wings of Liberty

Depuis quelques mois, Nerchio est très calme. On sait qu’il a perdu un peu de motivation pour le jeu et qu’il se détend un peu sur League of Legends où il commence à être très bon puisqu’il gagne quelques cash-prizes dans de petites cups.

Ses dernières sorties sur Starcraft II ont été décevantes. Lors d’Iron Squid II, Nerchio n’est pas sorti de son groupe, se faisant voler la vedette par Goswser.

Mais rassurez-vous, Nerchio n’en a pas fini avec Starcraft II. Il s’entraîne énormément sur Heart of the Swarm qu’il trouve fun même si les Zergs ont du mal à s’y faire une place.

Casier judiciaire

Il faut bien reconnaître que Nerchio n’est pas le joueur le plus fair-play de la scène. Il quitte brutalement de nombreuses parties et est mauvais joueur. Nerchio ragequit au moins avec classe, ce qui le diffère d’ IdrA sur bien des points.

Distinctions

• Août 2011 : Finaliste de l'IPL#2

• Novembre 2011 : Vainqueur du Battle in Berlin

• Mai 2012 : Vainqueur des WCS Pologne

• Juillet 2012 : Vainqueur de la HomeStory Cup #5

• Août 2012 : Finaliste des IEM Cologne

• Octobre 2012 : Vainqueur de la DreamHack Bucarest

• Novembre 2012 : Demi-finaliste de la DreamHack Winter

Il est fan, il en parle

Kaoru, manager de Nerchio chez aAa puis Acer

« J’aime beaucoup son côté totalement méprisant et trollant. On est devenu bons potes et maintenant on ne se lâche plus. Ce sont des barres absolues, j’adore ce gars. Il a un bon phrasé. Il n'est pas chiant à gérer, il mange peu, ne boit pas, il est autonome.

C’est un gros compétiteur et il déteste perdre. Il est à l’écart, il ne s’intéresse pas à la GSL et ne regarde quasiment aucun replay et aucun stream à l’exception des gens qu’il connaît et apprécie comme Scarlett. »

L’avis de la compagnie « Wings of Liberty »

« Nerchio symbolise le joueur parfait qui se donne à moitié et pourrait faire bien plus s'il donnait la priorité au jeu. Mais Nerchio veut s'amuser, ne rien s'imposer et brille malgré tout. Un des rares joueurs non coréens à faire aussi mal. »

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

18 commentaires

Gworkag
Gworkag - 19/02/2013 16h51

Le Zerg pancake !

AlexanderVhsb
AlexanderVhsb - 20/02/2013 12h57

N'importe quoi de mettre nerchio dans le top 20 des joueurs de wol ^^ Comme d'hab pas très objectif ^^

Huitzi
Huitzi - 20/02/2013 13h53

C'est pas le classement du top 20 des meilleurs joueurs sur Wol. Sinon il n'y aurait que stephano et 19 coréens.

Il s'agit des joueurs marquants.

Nerchio fait parti des meilleurs joueurs foreigners, il n'y a rien d'étonnant de parler de lui.

Kere
Kere - 20/02/2013 15h37

En effet Alex, c'est n'importe quoi de mettre Nerchio dans le Top 20 des joueurs de WoL. Si quelqu'un fait ça, n'hésite pas à nous le signaler :p Ici, il s'agit des 20 joueurs les plus influents du jeu, et tu peux être influent sans être le meilleur des meilleurs.

Werther
Werther - 20/02/2013 16h20

Il était vraiment important de mettre Nerchio.

Par contre je te trouve encore un peu gentil avec Nerchio (le Panda doit vraiment te faire peur :) ). T'as l'air de toujours excuser ses rage quit, whine etc... Si on lit l'article sur Naniwa juste avant ça fait bizarre (alors que Nerchio c'est un peu le runner up de nani niveau tête à claque). Je me souviens de trucs qu'il a dit dans des cups (quand il était encore chez aAa et écumait les petits tournois étant donné qu'il était ban des compet ESL) qui était vraiment vraiment limite.

Lavoir
Lavoir - 20/02/2013 16h29

Le ragequit est à scII ce que le bambou est au panda. Le skill c'est bien, le caractère c'est mieux. Puis quand les deux vont ensemble, ça donne Nerchio. Alors je plussoie Kere. Et vive le troll !

MunSu
MunSu - 20/02/2013 16h32

Ouais dommage de voir un tel parti pris pour Nerchio. Le mec n'a rien a envier à Idra ou Naniwa il est pareil qu'eux mais comme c'est le protégé de Kaoru bah faut être gentil avec...

Tien la semaine dernière en Zotac, Psionic le cheese, réaction de Nerchio: Fuck You puis ragequit. 

Werther
Werther - 20/02/2013 20h16

Le ragequit est à scII ce que le bambou est au panda. Le skill c'est bien, le caractère c'est mieux. Puis quand les deux vont ensemble, ça donne Nerchio. Alors je plussoie Kere. Et vive le troll !

 ***

Ouais... permet moi d'en douter. Si on suit ton raisonnement quand un gars te dit 'je t'encule" sur le ladder tu le félicite d'être un troll classe et de bon goût  <_<

AlexanderVhsb
AlexanderVhsb - 20/02/2013 23h54

Me montré ou j'ai parler des meilleurs joueurs de Wol ? GG les asperger ;) Nerchio a rien a foutre la niveau charisme 0 Grande gueule sur le jeu tête a claque Idra dans le style est meilleur et bien d'autre ;)

MunSu
MunSu - 21/02/2013 00h36

Tient encore là en aAa Pro challenge Nerchio ne dit pas GL HF et ragequit sur des défaites, un vrai bouffon.

Lavoir
Lavoir - 21/02/2013 11h33

@Werther La vulgarité n'est pas le caractère si je peux me permettre. Je pensais surtout à de bons gros ragequit et autres trolleries que j'estime "bon enfant". Je dis juste que je préfère un bon joueur avec un bon carafon qu'un très grand joueur sans aucun caractère. Après chacun ses goûts vous me direz mais le premier fait mieux le spectacle que le second de façon générale. Et vive le troll ! 

Werther
Werther - 21/02/2013 12h07

Hier soir, aAa Pro Challenge contre Snute (un mec sympa en plus). nerchio balance du "t'as qu'un jeu dégoutant", "fuck off", il insulte Snute même dans le lobby. C'est pas du troll c'est des insultes.

AlexanderVhsb
AlexanderVhsb - 22/02/2013 12h08

Nan mais on a compris c'est un pote au panda nerchio, du coup même si il na rien a foutre la, il y est quand même hahaha! Putain je le sens influent Nerchio, en se moment je sais pas ce qu'il à  :D En même temps on s'en fou juste sa donne envie d'adblock quand on vois marquer des conneries  B)

Huitzi
Huitzi - 22/02/2013 12h50

Me montré ou j'ai parler des meilleurs joueurs de Wol ? GG les asperger

Ici:

N'importe quoi de mettre nerchio dans le top 20 des joueurs de wol

Edit: "top" signifie meilleur http://www.wordreference.com/enfr/top

Mais je comprend pas ta logique: "j'aime pas nerchio, j'active adblock".

Bon pour le reste, nerchio n'est pas connu pour ses "good manners" (d'ailleurs je le savais pas, ds les grosses compèts il se comporte bien). Mais naniwa l'est encore moins, et il a quand meme eu son article.

Nerchio a été, sans le moindre doute, un des 5 meilleurs foreigners sur WoL. Pour ceux qui n'en sont pas convaincus:

http://sc2earnings.com/?year=2011,2012,2013

http://wiki.teamliquid.net/starcraft2/Nerchio#Achievements

Alors Kere a ptetre été plus indulgent avec lui qu'avec d'autres joueurs. Mais nerchio fait partie des 20 figures marquantes de sc2.

AlexanderVhsb
AlexanderVhsb - 22/02/2013 13h58

Alala tu me cite des trucs que tu lis mêmes pas! "Le top 20 des joueurs de WOL", jusqu'a présent le seul qui a pas cité le mot "meilleur" c'est moi. ^_^   Et comme tu la dis Naniwa à eu sont Article et dans le genre, il avais beaucoup plus sa place sur les mêmes critères. OK GG les liens, tu me cites en te passant pour un malin et tu me ressorts la mêmes ânerie, OH le top des joueurs de wol "les meilleurs" Non les plus "cash price".  

Ou j'ai dis j'aime pas Nerchio alors j'adblock? Encore une belle interprétation des mots. Juste encore une fois l'impartialité marketing de KERE d'ou l'adblock tu comprend la nuance ;) Et c'était une vanne car je respecte leurs taf  :wub:

Puis j'aime bien Nerchio, j'ai jamais dit le contraire, interprétation ? Freüd? 

Gworkag
Gworkag - 22/02/2013 15h08

La chose que je tenais a dire, en passant c'est: "Mais quel sont vraiment les critères ?"

Marquant est une chose, on peut être marquant par ses performances, ses gains, son caractère et/ou sa famille, par ses links Huitzi a maladroitement voulu défendre la cause de ce cher Nerchio en te prouvant que de par ses résultats et ses gains ( a noter que Sc2earnings est pas totalement correct selon Grubby) il est quelqu'un qui a le potentiel d'être présent dans ce top.

Ps: Ton orthographe, c'est juste totalement affreux, ce serai bien brave de ta part d'y faire attention.. Même Caféine n'oserai pas y éditer des trucs (et pourtant, il a du en voir des pas mûres.)

AlexanderVhsb
AlexanderVhsb - 22/02/2013 20h33

L'orthographe on s'en carre tous particulièrement moi ;) Il y a que 20 place -1 pour rien :D​  après sérieux lui ou un autre sa change pas trop le prix de mon essence ;) Puis je trouve ça très faux cul de dire que Nerchio c'est un foreigners, c'est un joueur pro comme tous les autres. Bon aller big up a toi Nerchio on t'aime tous (c'est pas du troll)

Gworkag
Gworkag - 22/02/2013 22h31

L'orthographe on s'en carre tous particulièrement moi

Pas moi, par question de respect.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.