d

24 févr. 2013 - Kere StarCraft 2

Wings of Liberty Ending : TLO

Wings of Liberty Ending : TLO

En ce repos dominical, fonçons en Allemagne pour le portrait léger du très sympathique TLO, un des joueurs les plus appréciés de la planète SC2.

C’est dimanche, mon papier de samedi vient de sortir (c'est l'horaire P&T, tout va bien), alors on y va cool dans le dossier Wings of Liberty Ending. Il serait dommage que Caféine souffre avec un papier de 2km et puis vos yeux méritent repos. Nous allons donc nous pencher sur un joueur atypique qui n’a pas gagné grand-chose sur le jeu mais qui mérite paradoxalement pleinement sa place dans ce Top20.

Ce joueur, c’est TLO, l’Allemand barbu, le foreigner le plus cool de la scène, le volcan éteint de Team Liquid.

Passeport

Nom : Dario Wünsch

Âge : 22 ans

Nationalité : Allemagne

Race : Zerg et Terran

Équipe : Team Liquid

Plan de vol du Suprême Créateur

Monsieur Dario Wünsch est un ancien joueur de Brood War. Il porte ce nom en référence au 2v2 qu’il formait avec son grand frère : lui est TheLittleOne, alors que le brother porte le nom de TheBigOne. TheLittleOne c’est un peu long, un peu comme DongRaeGu, alors hop, ni une, ni deux, le TLO s’impose.

TLO joue de tout, un peu comme Nerchio, et il se montre efficace avec les trois races même si Protoss n’est pas sa tasse de thé.

Il arrive sur Starcraft II dès le début de la bêta et se fait très vite remarquer. Il joue bien, d’abord, mais surtout il invente des stratégies qui s’imposent alors comme une évidence. TLO est le premier à y penser, à l’appliquer et à le généraliser.

C’est sa marque de fabrique, ce qui le rend célèbre et lui coûte cher aussi. Pourquoi cher, me direz-vous ? Car TLO invente, mais ceux qui appliquent ensuite ses stratégies les subliment, notamment les Coréens, et voilà alors l’Allemand pris à son propre jeu.

Mais il s’en moque. Ce qu’il aime sur le jeu, c’est vraiment de réinventer le metagame, de pondre des trucs auxquels personne n’avait pensé, de susciter la surprise. On le voit drop des Helions, faire des timing push inédits avec toutes les races, comme un all-in Roaches sur deux bases avec des Queens.

C’est aussi le premier qui utilise les Infestateurs en burrow pour aller ruiner toutes les bases adverses à coups de Marines infestés.

Lors d’un match contre le Coréen Ensnare, il utilise la bombe atomique du Ghost pour faire flipper son adversaire pendant qu’il effectue un drop massif dans la B1. Ensnare cherche la nuke et se détourne de sa base en souffrance. C’est un coup de génie.

Joueur de Team Liquid dès le début, il joue sur la bêta de nombreux tournois dont la TeamLiquid SC2 Invitational où il termine second derrière WhiteRa.

Le public adore ses stratégies et son comportement exemplaire. TLO ne le perdra jamais, même pendant sa très longue traversée du désert. Il est cool, souriant, ouvert d’esprit, toujours très agréable. C’est un des premiers joueurs pros à avoir un FanClub sur le célèbre site de son équipe et c’est toujours aujourd’hui un des joueurs les plus suivis.

Assez vite, TLO donne une préférence pour la race Terran. Il sent qu’il doit se fixer. Cela ne va tout de même pas l’empêcher de devenir le premier joueur à gagner une ZOTAC en Aléatoire. Bonjour la panique pour ses adversaires.

L'escale coréenne

En août 2010, TLO s’envole pour la Corée afin de participer à la toute première GSL. Il y est accompagné par deux autres figures de chez Team Liquid, le big boss Nazgul, et feu Jinro. L’Allemand fait le show au premier tour en sortant LosirA 2-0 mais il tombe d’un rien au tour suivant contre HyperDub.

TLO participe ensuite à la seconde GSL. Il est bien en Corée. Cette fois, il ne passe pas le premier tour, s’inclinant contre Killer. On sent déjà que l’Allemand a atteint ses limites. Il est bon, mais n’est pas un top monde. Peu importe, les gens se ruent sur ses VODs et son stream est très populaire.

Lors de la Blizzcon 2010, en octobre, TLO décide de changer de race. L’heure du swarm est arrivée. Il y invente de nouvelles stratégies mais ses performances ne sont pas spécialement plus impressionnantes. Lors de ce tournoi, il sort sans gagner de map face à Sen et Dimaga.

Il se fait néanmoins plaisir à Dallas pour la MLG le mois suivant en terminant à la cinquième place. Imaginez un peu, c’est Tyler qui est devant lui, pour vous dire le faible niveau de cette compétition.

TLO est très visible. C’est à cette époque une des plus grandes stars du jeu, peut-être le plus suivi. Pour des raisons personnelles, il décide néanmoins de rester en Allemagne et de se concentrer sur la scène européenne, même s’il s’autorise quelques sorties aux USA, comme à la MLG Columbus où il ne brille pas.

TLO survole le triangle des Bermudes

En 2011, TLO s’efface et en souffre visiblement. Il participe à de nombreuses compétitions européennes mais gagne peu, à l’exception de la Poker Idol. Il se débrouille bien lors des deux premières SCAN Invitational.

Mais TLO recule, c’est une évidence. Il n’invente plus rien, il joue moins et en Aléatoire, puis redevient Zerg à l’occasion du Battle in Berlin.

S’il continue d’être présent dans les premières places de la Ligue Grand Maître, on ne le voit plus beaucoup et sa légende s’estompe. Stephano, Nerchio, elfi, MaNa explosent et lui reste dans les starting-blocks. Il fait partie des vestiges du passé, déjà.

En 2012, les choses changent peu mais TLO est toujours autant apprécié, avec ce petit regard ému de la nostalgie.

TLO le vit mal. Il décide alors de ne plus se raser tant qu’il ne gagne pas un tournoi majeur. Il ressemble alors à un homme de Cro-Magnon avec une épaisse barbe puis finit par la couper. A-t-il gagné ? Non, mais il revient en forme avec un bien meilleur niveau de jeu et surtout Il réalise quelques jolies sorties.

Lors de la GD Inviational, il est loin d’être ridicule et il confirme avec la DreamHack Bucarest. Mais c’est avec la dernière HomeStory Cup qu’il impose le respect. Toujours souriant, il sort premier de son groupe devant MaNa, ClouD et ToD, puis réitère la performance dans le second groupe, devançant Grubby, Kas et surtout MC. En playoff, il accroche admirablement le redoutable Symbol et sort 3 à 2.

Il confirme lors des IEM Katowice où il finit meilleur Zerg du tournoi.

TLO impose le respect et son comportement est absolument remarquable. On ne peut pas détester TLO, c’est impossible. Lors de ces tournois, il fait de son mieux, se montre sérieux, et est très "manner" quoi qu’il arrive. Ce joueur est un modèle. Vous voulez le voir ? Alors foncez au Meltdown Berlin, on murmure qu’il y est souvent.

Aux portes du terminus « Wings of Liberty »

TLO s’entraîne sur la bêta de Heart of the Swarm et on raconte qu’il invente déjà de nouvelles stratégies. Le créateur est de retour. Espérons qu’il connaisse plus de succès sur cette extension que sur Wings of Liberty.

Rarement vainqueur, il reste néanmoins une figure indispensable de Team Liquid, avec un capital sympathie phénoménal.

Dommage que sa carrière soit gâchée par ce maudit syndrome du canal carpien.

Casier judiciaire

C’est dimanche, c’est fermé. TLO n’a rien à se reprocher.

Distinctions

• Août 2010 : Participe à la première GSL

• Janvier 2011 : Vainqueur du Poker Idol

• Septembre 2011 : Troisième de la SCAN invitational #1

• Décembre 2011 : Demi-finaliste de la SCAN Invitational #2

• Octobre 2012 : Demi-finaliste de la GD Invitational

• Décembre 2012 : Top 8 de la HomeStory Cup #6

• Janvier 2012 : Top 8 des IEM Katovice

L’avis de la compagnie « Wings of Liberty »

« TLO est un des joueurs les plus remarquables et sympathiques de la scène SC2 en manque malheureusement de résultats. Créateur de nombreuses stratégies, il a largement marqué le jeu. »

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

5 commentaires

jalien
jalien - 24/02/2013 19h58

TLO <3 si je joue a starcraft 2 c grace a lui vivement qu'il nous sorte des BO de malade sur hots :p

AlexanderVhsb
AlexanderVhsb - 25/02/2013 09h30

Loin d'être le meilleur ce mec nous fait encore rêver dans ses streams et comme on le souligne souvent ultra sympa et une mentalité à prendre comme exemple 

Khand
Khand - 25/02/2013 16h29

Mon joueur préféré !

Je pense qu'avec HotS il va refaire parler lui (l'article le décrit déjà comme out). Il a saigné la béta et invente des stratégies impressionnantes lors de ses streams (qu'il réalise souvent au passage).

Mass queen contre l’aérien protoss ? Il y a que lui qui peut sortir ça et gagner avec cette compo d'armée :)

Shadows
Shadows - 25/02/2013 18h41

Article super bien et détaillé. Mais ce petit allemand n'a pas l'arsenal pour rivaliser avec les gentils coréens je pense.

petit soucis : les IEM katowice étaient en Janvier 2013 et non en janvier 2012 :D

Voila voilà

kialandi
kialandi - 27/02/2013 17h54

Hots ou le terrain de chasse de TLO, sûr qu'on va le revoir celui la.

Il a aussi fait du 2v2 avec TBO sur sup com

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.