d

25 sept. 2014 - Polowo League of Legends

World Championship 2014, deuxième semaine: l’Europe entre en scène

World Championship 2014, deuxième semaine: l’Europe entre en scène

Après une première semaine riche en rebondissements (ahq qui a failli sortir EDG, TSM qui aurait pu battre Royal Club et avoir la première place du groupe B !), mais aussi en plays, avec le pentakill de Imp avec Vayne contre Dark Passage et les hooks du Thresh de GreenTea, préparez-vous pour la semaine 2 ! Et autant vous dire que ces poules promettent du beau jeu !

Le groupe C : préparez des sous-vêtements de rechange

Si vous pensiez que Samsung White était favori pour ces WCS, c'est que vous n'aviez pas encore vu Blue jouer... Le groupe qu'on nomme, à juste titre, le « groupe de la mort » promet d'être fourni en action comme en rebondissements. Le groupe à ne pas rater cette année, quoi !

Les forces en présence :

 Fnatic

Une équipe qui n’est plus à présenter. Fnatic aux World, on commence à s’y habituer : c’est la seule équipe, avec TSM, à avoir un joueur qui a participé aux quatre championnats du monde (seuls YellOwStaR et Dyrus de ces deux équipes ont également participé aux quatre éditions, mais avec des équipes différentes). Des vieux de la vieille donc, mais pas rouillés, loin de là. Terminant cette année en 2e position au lieu de finir en tête pour la première fois aux LCS, ils sont une force récurrente de tous les tournois internationaux. On les a vus au plus haut, comme au plus bas (neuf défaites de suite durant le Spring Split de 2014, mais ça ne les a pas empêchés de finir premiers derrière !).

S'ils ne sont définitivement pas les favoris de ce groupe, avec des performances en dents de scie ces derniers temps, leur botlane est fatale, avec Rekkles comme meilleur AD carry des LCS EU en terme de statistiques pures (et de skill, mais là, ce n’est que mon opinion) et YellOwStaR, l’un des meilleurs supports européens voire mondiaux (et français en plus, je ne sais pas ce qu’il vous faut !).

Avec Fnatic, on ne sait jamais à quoi s’attendre lors des tournois internationaux. Un seul conseil : méfiez-vous de l’eau qui dort…

 SAMSUNG BLUE

Ils sont venus, ils sont tous là… Les Samsung Blue ont survolés la saison et la scène coréenne ces six derniers mois, terminant premiers avec une large avance sur leur équipe sœur, Samsung White. Indestructibles, imbattables, inarrêtables. Tels sont quelques-uns des superlatifs dont on pourrait affubler cette équipe.

Même s'ils n'ont pas terminé en tête du Summer Split des OGN (2e place derrière les KT Rolster Arrow qui ne sont pas qualifiés suite à leur défaite contre Najin White Shield), ils restent les grands favoris des World cette année. Ils n’ont fait qu’une bouchée des précédents champions SKT T1 K et de Faker, dieu déchu de la midlane. Le roi Faker est mort, vive le roi Dade ! Si en terme de skill pur/mécaniques, Faker peut toujours être considéré devant (quoique), ses capacités de meneur et sa vision de jeu parfaite font de Dade le midlaner ultime.

On ne s’étendra pas sur les autres joueurs de la team car ils mériteraient tous un article entier, mais sachez une chose : ils ne feront de cadeau à personne, et surtout pas à Samsung White, dans l’ombre desquels ils sont restés trop longtemps.

OMG

2e place des LPL cette année (l’équivalent chinois des LCS), terminant devant Royal Club, ils auront à cœur de se rattraper après leurs défaites dans les précédents tournois internationaux. Battus en quart de finale des World 2013 par les Royal Club, puis en finale des All-Star à Paris par les SKT T1 K, les OMG ont soif de revanche.

Après une saison très convaincante terminée au coude à coude avec deux autres équipes chinoises, SHRC et EDG, les OMG veulent prouver leur domination sur les autres équipes chinoises à l’international. Quoi qu’il en soit, ils sont définitivement l’un des poids lourds de cette compétition. Attention à Cool, leur midlaner : élu 2e meilleur joueur des WCS cette année par les analystes de Riot juste derrière Dade (!), il a écrasé la compétition au mid dans sa région.

 LMQ

Arrivés à la deuxième place des LCS NA, à égalité avec C9, les LMQ sont une équipe chinoise basée en Amérique, anciennement reliée à Royal Club. Le moins que l’on puisse dire de leur première saison américaine, c’est qu’ils ont été impressionants. Leur mid XiaoWeiXiao a été élu MVP (Most Valuable Player, c’est-à-dire meilleur joueur) trois fois pendant le Summer Split.

Après une fin de saison décevante, se faisant battre aux playoffs par TSM contre lesquels ils étaient jusque là invaincus, ils arrachent difficilement la troisième place contre Curse. Si en terme de statistiques pures, ils sont peut-être l’équipe la moins favorite dans ce groupe, c’est sans comparaison avec Dark Passage du groupe A, ou Kabum eSport du groupe D. Une équipe qui n’a plus rien à perdre et tout à prouver, et qu’il ne faudra surtout pas sous-estimer.

Le match à voir : LMQ vs OMG, les locaux contre les expatriés ! Sinon, tous les matchs de ce groupe promettent d’être explosifs !

Le groupe D : méfiez-vous du Coréen qui rôde…

Si le groupe D met à l’honneur la rivalité EU vs NA avec le tant attendu C9 vs Alliance, il ne faudra pas sous-estimer les Najin White Shield qui ne sont pas là pour faire du macramé et comptent bien le prouver…

Les forces en présence :

 Alliance

Premiers du Summer Split et vainqueurs des playoffs pour la première fois devant Fnatic, les Alliance, après des débuts laborieux, sont devenus l’un des piliers de l’eSport européen. Fondée par Wicked et Froggen, les deux anciens membres de CLG.eu, cette équipe a su progresser pour dominer la scène européenne habituellement très serrée, puisqu'ils n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires durant le Summer Split.

Si leur skill individuel n’est pas incroyable, leurs rotations et leur maîtrise des teamfights en font une équipe redoutable. De plus, Froggen est considéré par beaucoup comme le meilleur midlaner d’Europe et l’un des meilleurs du monde, tant au niveau des mécaniques que pour ses qualités de meneur de jeu. Vous l’aurez compris, ce sont les mids et les ADC qui sont à l’honneur cette année !

Ils sont considérés comme la meilleure équipe non-asiatique mais n’ont à ce jour jamais participé à un tournoi international (tous leurs joueurs ont l’expérience des compétitions internationales avec d’autres équipes, mais pas alignés ensemble dans la même équipe). Seront-ils à la hauteur du défi qu’ils doivent relever ?

Cloud 9

Première équipe américaine du Summer Split, deuxièmes des playoffs après leur défaite en finale contre TSM pour la première fois, les Cloud 9 sont l’une des forces majeures du continent nord-américain depuis leur formation il y a bientôt deux ans. Pour rester au top dans cette région aussi longtemps, ils ont su s’adapter à la montée progressive du niveau dans le League of Legends compétitif.

Leur force, c’est leur unité et leur coordination : aucun n’avait d’expérience à haut niveau avant d’intégrer l’équipe, et la lineup n’a pas subi un seul changement depuis sa création (à part des remplacements en cas de force majeure). Rarement décisive lors des tournois internationaux (défaite lors de son premier match aux World l’année dernière, éliminée en demi lors des All-Star 2014), cette équipe veut montrer au monde qu’elle n’est pas là pour rien et qu'elle représentera fièrement la bannière étoilée.

On notera leur toplaner, Balls, impressionnant dans sa maîtrise de son pool de champions, leur jungler Meteos et leur ADC Sneaky qui, en retrait aux débuts de l'équipe, est maintenant l’un des ténors de la botlane aux États-Unis.

 KABUM ESPORT

L’une des deux International Wild Cards avec Dark Passage, c’est-à-dire les équipes ne participant pas à un tournoi régional majeur - qui sont les LCS NA/EU, les OGN (Corée), les LPL (Chine) et la GPL (Asie du sud-est). Même s’ils ne participent pas à ces prestigieux tournois régionaux, ils sont l’élite des joueurs de LoL brésiliens (huehuehue). On ne va pas se voiler la face, les conditions d’entraînements moins rigoureuses et le manque d’adversaires puissants et réguliers font de ces équipes Wild Cards des équipes mineures.

Leur présence est néanmoins symbolique : ils représentent les joueurs de League of Legends dans le reste du monde, et ce n’est pas rien ! Entendons-nous bien, ils sont bien au-dessus du niveau du commun des mortels, mais cela ne suffira probablement pas à battre les mastodontes de cette poule. Pourront-ils créer la surprise ? À voir. Encore une fois, le joueur à garder à l’œil est un midlaner, TinOwns, qui est un habitué du ladder Challenger nord-américain.

 NAJIN WHITE SHIELD

Vous attendiez SKT T1 K ? Vous aurez Najin White Shield ! Équipe régulière des OGN, ils sont peu apparus dans les évènements internationaux, tapis dans l’ombre des Samsung, SKT et autre KT Rolster. Mais lors des finales régionales, les White Shield se sont sentis pousser des ailes. Contre les deux équipes KT Rolster et les SKT T1 K, ils sont allés arracher leur place aux WCS en écrasant toute concurrence durant les finales régionales coréennes, terminant sur un veritable carnage : neuf manches gagnés et une seule manche perdue lors des trois Bo5.

Au-delà de cette remontée fantastique, les Najin White Shield officient en Corée depuis plusieurs années déjà et font partie de la même organisation que Najin Black Sword, équipe éliminée des Worlds l’année dernière en demi-finale par les SKT T1 K. Comme toutes les équipes coréennes présentes cette année, ils ne sont pas à prendre à la légère, et ils comptent bien jouer des coudes avec les C9 et les Alliance pour trouver leur place dans les phases finales.

Le match à voir : C9 vs Alliance, le choc des continents ! Najin White Shield, à surveiller de très, très près…

 

Gardez en tête que les championnats du monde sont un évènement à part, où le mental joue pour une part énorme dans les résultats : les analyses que l'on vous présente ici ont été réalisées pour vous aider à mieux situer les équipes dans leurs poules. De là à savoir qui accèdera aux phases finales, et qui repartira les mains vides, seul l’avenir vous le dira !

Que le meilleur gagne !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.