d

01 oct. 2014 - Polowo League of Legends

World Championship 2014 : L'Europe échoue au crash test

World Championship 2014 : L'Europe échoue au crash test

Aucune équipe européenne qualifiée pour les phases finales, on en parle ou pas ? Bon, on en parle, mais pas tout de suite. Maintenant que les phases de poule sont terminées et que la poussière est retombée sur le champ de bataille, voyons quelles sont les équipes qui restent en lice et celles qui rentrent chez elles les mains vides. Retour rapide sur les matchs déjà passés, et ceux à venir.

Pour toutes les stats des poules, c'est ici.
Lexique des tournois régionaux : Europe = LCS EU, Amérique du Nord = LCS NA, Chine = LPL, Corée = OGN, Taïwan = GPL.

Poule A

Qualifiés :  Samsung White (OGN),  Edward Gaming (LPL).
Éliminés :  AHQ E-Sport (GPL),  Dark Passage (Wild Card).

Peut-être la poule dont les résultats étaient les plus prévisibles, avec une différence considérable de niveau entre les équipes à première vue. Les AHQ ont cependant surpris tout le monde en allant disputer la deuxième place aux EDG jusqu'au tie-break.

Poule B

Qualifiés : Star Horn Royal Club (LPL),  Team SoloMid (LCS NA)
Éliminés :  SK Gaming (LCS EU),  Tapei Assassins (GPL)

Si le niveau était ici plus homogène, les SK et les TPA n'ont pas brillé. L'absence de Svenskeren, le jungler des SK, durant leurs trois premières games leur a été fatale. Rappelons juste qu'il a été suspendu pour pseudo et propos racistes durant son entraînement en Corée. Les TSM ont de leur côté clairement démontré la montée en puissance des équipes américaines depuis la dernière édition des WCS.

Poule C

Qualifiés :  Samsung Blue (OGN),  OMG (LPL)
Éliminés :  Fnatic (LCS EU),  LMQ (LCS NA)

Petit retour sur la « poule de la mort »...

La poule de la mort par-ci, la poule de la mort par-là... On a beaucoup entendu parler de cette fameuse poule C, celle qui avait sans nul doute le niveau le plus élevé. Aucune équipe des GPL, le tournoi régional moins compétitif que les LCS NA & EU, LPL et autre OGN, et aucune équipe des International Wild Cards n'y figurait. Qu'est-ce qui explique la différence de niveau avec les autres poules ? Petit rappel sur la façon dont ont été réparties les équipes dans les poules :

On avait donc Samsung Blue dans le chapeau 1, qui était certainement la meilleure équipe de ce chapeau, Fnatic et OMG dans le chapeau 2, deux équipes au niveau très élevé, et LMQ dans le chapeau 3. C'est le tirage de ce dernier chapeau qui va véritablement rendre la poule relevée : LMQ était en effet l'équipe de ce chapeau 3 à éviter, car on pouvait aussi tomber sur SK, Dark Passage ou Kabum ! Vous l'avez compris, la compétition s'annonçait donc bien plus rude que dans les autres poules. Cela s'est-il vérifié durant les matchs ?

LMQ surprend tout le monde dès le début en prenant une manche à Fnatic et OMG, mais s'essoufle rapidement face à des adversaires endurants et performants ; cette équipe termine avec un bilan de 2-4. De leur côté, les Blue semblent hésitants après une game très poussive contre OMG et une défaite contre Fnatic, mais ils vont vite se ressaisir et font taire les médisants en finissant à 5-1. On a vu les Coréens monter crescendo au fur et à mesure de leurs matchs de poule, et ils attaquent ainsi les quarts de finale avec une assurance renouvelée. Pour ce qui est des OMG, ils suivent un schéma identique aux SSB : des débuts difficiles avec une belle remontée en fin de poule.

Les Fnatic, quant à eux, s'ils n'ont pas démérité face à des équipes redoutables, ils n'ont malheureusement pas réussi à accéder aux phases finales. En cause : leurs performances trop inégales d'un match à l'autre. Tantôt indécis et hésitants, tantôt semblant indestructibles et débordant de confiance en eux, ils devront apprendre à maîtriser leur jeu pour espérer un jour battre les béhémoths coréens et chinois lors des tournois internationaux.

En résumé, les scores médiocres de Fnatic et LMQ ne reflètent pas leurs performances tout à fait honorables, ils sont plutôt dûs au niveau ahurissant des matchs disputés dans cette poule !

Poule D

Qualifiés :  Najin White Shield (OGN),  Cloud 9 (LCS NA)
Éliminés :  Alliance (LCS EU),  Kabum-E-Sport (Wild Card)

On attendait Alliance au tournant dans ce groupe, mais ils n'ont pas été à la hauteur de la compétition. Ils sont la seule et unique équipe à avoir perdu un match contre une team Wild Card, à savoir les Brésiliens de Kabum-E-Sport. Les C9 confirment de leur côté le drastique changement de niveau des LCS NA en battant Alliance et surtout en prenant une game aux White Shield, sans parvenir toutefois à remporter le tie-break pour la première place de la poule.

Tout ça pour dire quoi ?

Toutes les équipes coréennes et chinoises sont qualifiées, et deux équipes nord-américaines ont joué des coudes pour obtenir leur place dans les phases finales. Cela veut-il dire que les équipes européennes sont à la ramasse ? Si elles n'ont définitivement pas été au rendez-vous, les raisons sont multiples, et malgré leurs défaites face à la concurrence particulièrement rude cette année, elles n'ont pas démérité. On soulignera comme symbole le baroud d'honneur de Rekkles lorsqu'il a scoré un joli 18-0-4, dont un pentakill (!), contre LMQ lors de l'avant-dernier match des Fnatic durant ces WCS.


Après tant de travail et d'espoir, la défaite laisse un goût amer...

La vie continue : en route pour les quarts de finale !

Comme le dirait Queen, the show must go on ! Séchez vos larmes, amis européens, et choisissez votre nouveau champion ! Serez-vous plutôt pour les OMG, équipe chinoise au visage sympathique, ou pour Cloud 9 afin qu'ils vengent l'honneur des Occidentaux ? Ou pencherez-vous du côté du skill pur avec la domination des Samsung White ? Rappelons qu'à partir de maintenant, les matchs se disputent tous en trois points gagnants, ou best of 5 pour les anglicistes. Les quarts de finale se dérouleront à Busan, et les demi-finales ainsi que la finale auront lieu à Seoul. La finale se tiendra même dans un stade de la coupe du monde de football 2002 !

Quart de finale 1 :  Samsung White vs. Team SoloMid 

L'heure de vérité a sonné pour les TSM : en cédant la première place du groupe B aux Royal Club, ils doivent maintenant affronter l'une des équipes favorites (voire le grand favori) de ces World Championship : les Samsung White. Si TSM a certainement montré un niveau de jeu bien plus impressionnant que celui qui était le leur lors des LCS NA, cela sera-t-il tout de même suffisant pour abattre le monstre coréen ? Les SSW sont pour l'instant la seule équipe invaincue de ce tournoi, de quoi se faire du souci pour l'équipe nord-américaine... Les clefs de la victoire pour TSM sont sans doute dans les mains de l'excellent Bjergsen, au mid, qui devra se démener pour mettre les White en mauvaise position dès le début. Du côté de Samsung, il faudra verrouiller cette midlane tout en écrasant les lanes extérieures.

 
L'avis de la rédac : 3-1 pour Samsung White.

Quart de finale 2 :  Samsung Blue vs. Cloud 9 

Belote et rebelote ! Ce match oppose encore une équipe des LCS NA contre une équipe des OGN. Si Samsung Blue a d'abord montré des signes de faiblesse en attaquant les phases de poule, les n°1 coréens ont vite repris leurs esprits en maîtrisant leurs games suivantes ; ces matchs de préparation leur ont sans doute été très bénéfiques. De leur côté, les Cloud 9 ont montré qu'ils n'avaient pas passé du temps en Corée pour rien, leur entraînement là-bas a porté ses fruits. Le contexte est ici le même : la domination coréenne contre la montée en puissance des américains. Les différences se situent au niveau du style de jeu : TSM est une équipe très centrée autour de son midlaner de haut vol, Bjergsen, et des roams de leur toplaner Dyrus. Les Cloud 9 se reposent plus sur une excellente vision de jeu et un lead qui sera basé sur les calls et les objectifs plutôt que l'outplay pur et simple. De même, il est courant pour les Blue de perdre l'early game, se concentrant sur leur maîtrise inégalée des teamfights en fin de partie. Les C9 arriveront-ils à mettre les SSB suffisamment en difficulté en early game pour mettre la partie dans leur poche ?

 
L'avis de la rédac: 3-1 pour Samsung Blue.

Quart de finale 3 :  Star Horn Royal Club vs. Edward Gaming 

Les frères ennemis se rencontrent à nouveau. Rappelons que la saison chinoise s'est terminée avec une course à trois pour la première place : Edward Gaming a fini à la première place avec 18-10 sur la saison, OMG à la deuxième place avec un score identique de 18-10, et Star Horn Royal Club en troisième position avec 17-11. Ce quart de finale est donc un rematch des playoffs chinois : imaginez un Alliance vs SK mais en plus serré. De manière générale, les équipes chinoises ont des styles de jeu assez proches : très agressifs tout au long de la partie, la moindre escarmouche pouvant évoluer en teamfight globale et déboucher sur le gain ou la perte de la partie. Attendez-vous donc à des games explosives ! Bien que les EDG ont terminé la saison en tête, leur performance en phase de poule n'a pas été très convaincante, manquant même de se faire sortir par les AHQ, équipe considérée comme peu dangeureuse à la base. Les SHRC, quant à eux, ont été efficaces quand il fallait l'être, sans être exempts de défauts toutefois.

 
L'avis de la rédac : 3-2 pour Royal Club.

Quart de finale 4 :  Najin White Shield vs. OMG 

Le dernier quart de finale oppose les n°3 coréens aux n°2 chinois. Les White Shield, qui ont obtenu leur accès aux WCS après des finales régionales sanglantes, ont parfois été hésitants durant les poules et on les a vu plus d'une fois en difficulté. Les OMG, de même, ont été bousculés d'entrée de jeu avant de se reprendre pour s'en sortir dans la poule de la mort, éliminant coup sur coup Fnatic et LMQ. Encore une fois, le style de jeu très impulsif et sanguin des LPL s'opposera à la maîtrise du jeu des OGN, il appartiendra donc aux NWS de contenir les OMG et de progresser de manière méthodique pour ne pas se faire déborder. Quoi qu'il en soit, ces deux équipes se valent, ce qui nous promet un quart de finale très serré. La rédaction se tiendra plutôt du côté des OMG, qui ont joué de manière sereine leurs matchs de poule face à des adversaires puissants, au contraire des NWS, qui ont terminé sur une note poussive avec leurs défaites face à Cloud 9 et Alliance.

 
L'avis de la rédac : 3-2 pour OMG.

En tout cas, préparez-vous pour des quarts de folie du vendredi 3 au lundi 6 octobre, car ça va se dérouler tôt avec les premières games qui débuteront aux alentours des 9 heures du mat' pour le premier quart de finale et 7 heures pour les autres (eh oui, pays du matin calme oblige). Mais vous ne regretterez pas de vous lever pour ça, vous allez en prendre plein les mirettes !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.