d

11 déc. 2014 - Ura Divers

World of Warcraft : comment va le Titan en 2014 ?

World of Warcraft : comment va le Titan en 2014 ?

Je ne pense même pas qu’il y ait encore besoin de présenter ce véritable titan qu’est devenu World of Warcraft… Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, il est impossible d’être indifférent face à un tel succès qui, depuis maintenant dix ans, a propulsé la licence en référence absolue de son genre. Toujours adorée par des millions de joueurs, elle n’en a pas moins été critiquée par d’autres qui remettent souvent en question son évolution au fil des années… Mais quand Blizzard annonce la sortie d’une nouvelle extension, il est toujours difficile de résister !

Que de magie !

On aura beau dire ce qu’on veut sur World of Warcraft, sa magie existe encore et toujours. À l’idée même de voir de nouveaux territoires, il y a ce petit je-ne-sais-quoi qui fait qu’on sait qu’on va passer un bon (et surtout long) moment sur le jeu. Et quand on y réfléchit, qu’est-ce que WoW a de plus qu’un autre jeu de rôle massivement multijoueur ? Son immense background ? Sa communauté gigantesque ? Son gameplay solide ? Ou aime-t-on simplement continuer à jouer et rejouer aux jeux que l’on connaît déjà ? Pourquoi la concurrence n’arrive-t-elle pas à égaler son succès ? Voici les questions que je me suis posées avant même de poser les pieds en Draenor !

Quoi qu’il en soit, du succès, Warlords of Draenor en a eu. Alors que la première semaine de jeu fut chaotique tant les serveurs ont été mis à rude épreuve (il y avait parfois plusieurs heures de file d’attente avant de rejoindre certains royaumes), il était assez amusant de constater à quel point les joueurs avaient à cœur d’être présents dès le départ et de commencer à contrecarrer les plans de la Horde de Fer dès le début de son conflit contre le peuple d’Azeroth à son arrivée en territoire inconnu.

Des légendes sur des terres de légendes

Ce territoire n’est autre que Draenor. Dans ce monde parallèle et sur ces terres qui, dans le futur et après avoir été détruites, s’appelleront Outreterre, Alliance et Horde seront une énième fois appelées à se battre contre une menace commune que sont les Seigneurs de Guerre de la Horde de Fer et leur soif de conquête. Plus puissants que jamais, nos héros côtoieront bon nombre de légendes de l’univers de Warcraft durant leur exploration de ce nouveau continent. Si des noms comme Grommash, Khadgar, Thrall (et j’en passe) vous disent encore quelque chose, fort est à parier que vous ne serez pas dépaysés !

Et si quelqu’un me demandait ce que je retiendrais de ce début d’extension, je répondrais sans doute que c’est ce scénario épique à souhait mis au service d’une très agréable phase de progression. Alors que celle de Mists of Pandaria était en dents de scie si on faisait l’impasse sur la délicieuse Forêt de Jade, votre avancée au cours de Warlords of Draenor perd rarement en intensité et, enfin, il est agréable de constater que les quêtes scénarisées mettent en valeur le scénario grâce à des doublages et à de petites cinématiques. Bien sûr, vous n’échapperez pas aux indétrônables quêtes de bashing, mais sachant que la durée du leveling est parfaitement calibrée, il n'y a pas non plus de quoi faire la gueule ! D’autant plus que les mini-boss à outrance et les trésors cachés rendront l'exploration un chouia moins répétitive.

Encore du travail ?

Dans ce même but, l’une des grandes nouveautés de cet opus est l'intégration des éléments de housing via le fief. Sur cette parcelle de terre, vous aurez dans un premier temps l’opportunité de créer des bâtiments. Vous devrez à terme faire un choix dans la construction de deux bâtiments de moyenne et grande catégories, et trois de petite catégorie, parmi la liste comprenant une dizaine de possibilités pour chacune des trois catégories. Une fois votre décision faite, il faudra vous préparer à sortir le porte-monnaie car, en plus des ressources dédiées, vous devrez dépenser vos précieuses piécettes pour acquérir les différents plans et entamer la construction (qui ne dure jamais plus d’une heure). Mais ne vous inquiétez pas, l’investissement sera bien rentable puisque vous engrangerez ressources ou équipements pour vos sujets.

Vos sujets, ai-je dit ? Oui oui, vous avez bien lu ! Puissant et valeureux héros que vous êtes devenu, vous voilà commandant d’une nouvelle troupe de personnages non-joueurs qui vous auront préalablement offert leurs services. Vous pourrez les envoyer en mission grâce à un système qui n’est pas sans rappeler les wargames par navigateur d’antan… Souvenirs, souvenirs ! Une excellente idée, n’est-ce pas ? Pourtant, même si on y passe pas mal de temps pour ce que j’aime appeler nos tâches ménagères, ce fief est terriblement sous-exploité. Il n’est, en gros, qu’un prétexte pour que farmer ne soit plus un calvaire et afin que vous n’ayez plus besoin de faire appel à d’autres joueurs.

Il n'apporte aucun contenu majeur puisque les missions de sujet ne sont qu'une formalité et, dans le cas où vous les rateriez quand même, elles ne sont aucunement punitives. Grosse déception également car, même si je m’y attendais, absolument rien n’est personnalisable, et il est totalement impossible d’interagir avec le fief des autres joueurs. Voilà qui est un comble pour un jeu massivement multijoueur… Qu’est-ce que ça aurait coûté de pouvoir simplement confronter notre armée à celle de nos amis ?

Ura obtient un 1

Cependant, pas forcément de quoi tirer des conclusions hâtives. Parlons d’abord du contenu de haut niveau, du vrai. Vous savez, celui qui vous fait passer des heures devant votre PC alors que vous devriez être en train de réviser vos cours ou de vous reposer après votre dure journée de labeur. Oui, vous savez, ces donjons et ces raids que vous aimez difficiles et où vous aimez particulièrement récupérer des pièces d’équipement… Cette fois-ci, comme lors de Mists of Pandaria, pas de grosse surprise : nous n’avons droit qu’à huit donjons pour faire nos armes une fois niveau 100. C’est peu… Pas forcément peu pour notre premier personnage, mais surtout peu pour tous nos personnages secondaires.

Au bout d’un moment, sans parler de la difficulté, on en a un peu ras-le-bol que le contenu PvE ne se résume qu’à tuer inlassablement les mêmes boss dans les mêmes environnements avec la même stratégie, et ce, dans n’importe quel mode de difficulté. Ainsi, les mots « normal, héroïque, défi et mythique » ne sont que synonymes de recyclage. Si j’ai particulièrement apprécié découvrir le premier raid de Warlords of Draenor – Cognefort – avec ma guilde (coucou Valhalla en passant), je commence petit à petit à me dire que je n’aurai pas forcément bien longtemps le goût de me le farcir en boucle pour… Pour quoi, en fait ?

Pour la Horde !

J’ai donc pensé, histoire de m’occuper entre les raids, à me mettre sérieusement au PvP. Ici, quelques nouveautés malgré tout. Celle qui aura le plus fait jaser est A'shran. C’est un champ de bataille persistant où, dans la même idée que le Joug d’Hiver ou Tol Barad, vous devrez remplir certains objectifs pour gagner des points d’honneur et de la réputation. Super, surtout en sachant que l’on peut y accéder à n’importer quel moment de la journée… à condition de ne pas être dans la faction dominante en terme de population sur votre serveur ! Car il m'est arrivé à de nombreuses reprises de ne pas pouvoir y accéder avant plusieurs dizaines de minutes pour que le ratio Alliance/Horde ne soit pas déséquilibré.

Un mal pour un bien, mais il faut avoir le temps ! Sinon, pour vous occuper en attendant de pouvoir y entrer, il vous reste les champs de bataille classiques et les arènes pour lesquels il n’y a rien de neuf si ce n’est le fait que, selon la performance de votre groupe, vous recevrez un coffret en bronze, en argent ou en or contenant de l'or, des points d'honneur ou une pièce d'équipement. Cet équipement, à l'instar de celui de Mists of Pandaria, sera différencié de l'équipement PvE puisqu'il donnera davantage de caractéristiques en zone PvP afin d'offrir un équilibrage optimal.

Conclusion

Vous l'aurez compris, cette cinquième extension de World of Warcraft ne m'a pas forcément convaincu. D'ailleurs, je reproche à Warlords of Draenor exactement ce que je reprochais à Mists of Pandaria... Dieu que ça manque de grandeur ! Quitte à perdre un peu en qualité, j'aurais presque préféré que Blizzard se lâche et nous propose des dizaines de nouveaux boss. Car ce qui me fâche, ce n'est bien entendu pas la difficulté du jeu que je trouve parfaitement calibrée, mais c'est le fait que la découverte ne dure qu'un mois au début du palier de raid ! Passé cela, c'est la même musique qui se répète : pour faire des raids, il vous faut de l'équipement, et pour avoir cet équipement, il vous faut faire ces mêmes raids dans un niveau de difficulté inférieur.

Alors, je le dis haut et fort à tous ceux qui ont redécouvert WoW pour ses 10 ans et qui semblent crier au renouveau : si vous aimez le jeu aujourd'hui, vous l'auriez aimé à Mists of Pandaria, Cataclym ou Wrath of the Lich King. Je conclurai en disant que je conseille surtout cette extension à ceux qui aiment la licence car, on a beau lui trouver tous les défauts du monde, on y retournera quand même... Alors, je vous le redemande, qu'est-ce qui fait la magie de World of Warcraft ?

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

5 commentaires

Abzalonn
Abzalonn - 11/12/2014 16h58

haaa..Warcraft!
Pour moi c'est 19 ans de passion! je me souviens quand mon père avait acheté Warcraft II Tides of Darkness dans une belle boite plastifié avec les manuels du jeu.
j'étais tellement petit que j'ai presque passé autant de temps à éplucher les guides historiques du jeu que le jeu lui même!

Puis est arrivé Warcraft 3: révolution! d'ailleurs je me souviens que tout le monde n'avait pas été emballé par les nouveaux designs et par les héros. Le fléau, la légion ardente, ou encore les elfes de la nuit...voila les prémices d'une histoire bien plus complexe que ce que laissait présager War I et II.

et là, c'est le choc! World of warcraft! vous avez aimé jouer au chefaillon? désormais,le héros... c'est vous!
et nous voilà transporté dans un univers post WarIII, jeu exigent, avec un besoin de farm omniprésent, une difficulté à en crever, des heures de marches, ainsi que du pvp sauvage à s'en désabonner. on ne pourra pas oublier les flèches pour les chasseurs; les pierres d'âmes pour les démos ou encore les montures qui tiennent dans vos sacs (16 emplacements)

les extensions s'enchainent, les boss gigantesques se succèdent.... illidan, le roi liche, kil jaeden, etc... on facilite de plus en plus la vie du joueur: double spé, monture volante plus accessible, métier plus facile à grind...
arrive même cataclysm ou MoP qui s'éloigne de plus en plus de l'esprit warcraft...des gens sont déçu, des gens quittent le navire, et pourtant wow continue à avoir des millions de joueurs... quel est donc le mystère derrière ce succès?

pour moi cela tient en 2 lignes:
un univers colossal appuyé par des jeux historiques: (war I, II, et III)
et des mécanismes de jeux solides, fluides et d'une diversité à couper le souffle. j'ai écumé beaucoup de Mmo et je n'ai jamais ressenti les mêmes sensations que dans WoW...

Warlod of Draenor, c'est un retour au source, certains parlent même de nouveau départ ou de WoW2...personnellement je profite du contenu PVE de grande qualité et je vous dit à bientot sur WoW ou sur le tchat ogaming :)

Abzalonn

Abzalonn
Abzalonn - 11/12/2014 16h58

haaa..Warcraft!
Pour moi c'est 19 ans de passion! je me souviens quand mon père avait acheté Warcraft II Tides of Darkness dans une belle boite plastifié avec les manuels du jeu.
j'étais tellement petit que j'ai presque passé autant de temps à éplucher les guides historiques du jeu que le jeu lui même!

Puis est arrivé Warcraft 3: révolution! d'ailleurs je me souviens que tout le monde n'avait pas été emballé par les nouveaux designs et par les héros. Le fléau, la légion ardente, ou encore les elfes de la nuit...voila les prémices d'une histoire bien plus complexe que ce que laissait présager War I et II.

et là, c'est le choc! World of warcraft! vous avez aimé jouer au chefaillon? désormais,le héros... c'est vous!
et nous voilà transporté dans un univers post WarIII, jeu exigent, avec un besoin de farm omniprésent, une difficulté à en crever, des heures de marches, ainsi que du pvp sauvage à s'en désabonner. on ne pourra pas oublier les flèches pour les chasseurs; les pierres d'âmes pour les démos ou encore les montures qui tiennent dans vos sacs (16 emplacements)

les extensions s'enchainent, les boss gigantesques se succèdent.... illidan, le roi liche, kil jaeden, etc... on facilite de plus en plus la vie du joueur: double spé, monture volante plus accessible, métier plus facile à grind...
arrive même cataclysm ou MoP qui s'éloigne de plus en plus de l'esprit warcraft...des gens sont déçu, des gens quittent le navire, et pourtant wow continue à avoir des millions de joueurs... quel est donc le mystère derrière ce succès?

pour moi cela tient en 2 lignes:
un univers colossal appuyé par des jeux historiques: (war I, II, et III)
et des mécanismes de jeux solides, fluides et d'une diversité à couper le souffle. j'ai écumé beaucoup de Mmo et je n'ai jamais ressenti les mêmes sensations que dans WoW...

Warlod of Draenor, c'est un retour au source, certains parlent même de nouveau départ ou de WoW2...personnellement je profite du contenu PVE de grande qualité et je vous dit à bientot sur WoW ou sur le tchat ogaming :)

Abzalonn

Mouze
Mouze - 11/12/2014 17h09

Quelques précisions auraient été appréciables concernant le fief, et les missions/sujets.

Les missions peuvent être très rentables (mais non punitives en effet) : Avec un iLvl adapté de plusieurs sujets, ceci permet de débloquer des missions de plus haut niveau, avec de meilleures récompenses, pouvant aller jusqu'à des équipements du palier de raid supérieur à celui que vous pratiquez ! Vous pouvez une fois vos sujet très au niveau même obtenir de l'équipement Mythique alors que vous ne faites que du raid "normal". C'est un avantage non négligeable ! Mais pour réussir ce type de missions, il faut avoir monté les bons sujets, changer les caractéristiques de ceux ci afin de pouvoir réaliser un maximum de combinaisons et réussir ces missions, qui demandent beaucoup de pré-requis.

On peut aussi "interagir" dans une moindre mesure avec le fief d'autres joueurs, principalement lorsque ceux-ci subissent des "Assauts", le propriétaire du fief peut alors accueillir 2 compagnons (3 personnes max pour les assauts) et vous allez devoir repousser des vagues qui attaqueront votre(son) fief. Suivant l'efficacité : nombre d'assaillants tué, nombre de bâtiments/pnj sauvés, vous montez votre score et pouvez ainsi obtenir une médaille. En obtenant la médaille d'or, chaque membre ayant participé à l’assaut recevra un coffre pouvant contenir de l'équipement 645. (une seule fois par semaine en revanche)

Ce n'est pas si inutile, de mon point de vue ;-)

tenjiksan
tenjiksan - 11/12/2014 17h30

je joue pas à wow je préfère avoir une maison ;)

Abzalonn
Abzalonn - 11/12/2014 20h31

il ne dit pas inutile, il dit que c'est du farm déguisé, et c'est pas complétement faux^^

mais j'adore le concept d'équiper mes sujets :)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.