d

30 sept. 2017 - Hatnuz League of Legends

Worlds 2017 : Focus sur ahq

Worlds 2017 : Focus sur ahq

Cela commence par un bourdonnement sourd, lointain, menaçant. De jour en jour, ce bruit gagne en intensité jusqu’à ce que, sans que l’on s’en rende compte, il soit tout autour de nous. Car oui la phase de groupes des Worlds approche à toute vitesse et, pour vous guider dans la tempête de matchs qui arrive, nous vous proposons aujourd’hui un zoom sur ahq-eSports Club.

Pur produit LMS

Depuis la création des ligues par Riot en 2013, la LMS a toujours eu un statut particulier. D’abord snobée par beaucoup en tant que « région mineure », elle a usé de courage et de persévérance pour gagner ses lettres de noblesse. Aujourd’hui, elle est considérée par certains comme la deuxième meilleure région, après la Corée.

ahq est incontestablement l'équipe la plus populaire de la ligue. Elle s'est forgée une solide fanbase à partir d'une incontestable domination – et détenait, entre autres, longtemps le record de victoires avec une saison régulière à 23 matchs (Bo1) remportés. La formation n'a que très rarement changé et des monuments comme Westdoor à la midlane ou AN à la botlane sont devenus mythiques.

Si son Fizz se fait plus discret ces derniers temps, Westdoor reste un midlaner innovant qui n'hésite pas à sortir des sentiers battus. Il a par exemple sorti un Twisted Fate en finale contre Flash Wolves.
Crédits : Riot Games.

Depuis quelques saisons cependant, l'hégémonie ahq s'est estompée. Des nouveaux arrivants comme Raise Gaming ou Hong Kong Attitude viennent lui donner du fil à retordre. Mais celle qui a véritablement bousculé la hiérarchie, c'est Flash Wolves. Le duo Karsa-Maple (jungle-mid) est devenu le plus dangereux de la LMS et ces derniers se sont largement imposés face à nos compère de chez ahq en finale du Summer Split 2017. Une défaite 0-3 sèche et brutale qui n'a pas rassuré les fans, d'autant plus que cette défaite s'inscrit dans un plus large mouvement d'instabilité.

Du coq à l’AN

Car c'est bien là le principal reproche adressé aux Taïwanais : l'équipe peine à trouver une stabilité. Elle s'est récemment illustrée lors des Rift Rivals asiatiques en battant KT Rolster et Edward Gaming en partie grâce à leur jungler Mountain, intouchable sur ce tournoi.

Mais de l'autre côté, ahq perd sa finale régionale contre sa Némésis FW après être passé tout près de l'élimination face aux nouveaux de chez J Team. Insuffisant.

Durant la saison régulière, AN s'est surtout illustré sur un pool de champions très restreint.
Crédits : Gamesoflegends

AN est particulièrement visé par les critiques et ce n'est pas nouveau. Beaucoup de gens reprochent à l'ADC un positionnement très risqué. Un style de jeu « high risk high reward » qui ne paie pas tout le temps. Le coach garde cependant sa confiance envers AN, au contraire de Westdoor. Depuis quelques mois, le midlaner partage en effet son poste avec Chawy, qui a un profil plus stable (pour vous donner une idée du personnage, son idole est Froggen). Cette valse de midlaners n'a cependant servi à rien contre Flash Wolves, les deux joueurs ont été balayés par Maple.

Du côté des bonnes nouvelles, on soulignera la bonne forme du toplaner Ziv ainsi que du support Albis, habitué à jouer des champions agressifs.

Kled et Tresh, des choix de premier ordre pour Ziv et Albis.
Crédits : Riot Games.

Le groupe qui fait mal

ahq entre dans ces Worlds avec une envie de retrouver le niveau de 2015. L'équipe avait en effet atteint les quarts de finale et s'était défendue honorablement contre les futurs vainqueurs SKT. D'ailleurs en parlant de SKT... ils sont avec eux ! Dans un groupe A très relevé qui compte également Edward Gaming, ahq devra impérativement se positionner en deuxième place qualificative, et donc battre les Chinois.

Ces deux équipes semblent liées sur la scène internationale, elles se sont déjà rencontrées au MSI et aux Worlds de 2015, ainsi qu'aux récents Rift Rivals.

Si les bookmakers placent Westdoor et ses coéquipiers en meilleure position, il faudra encore compter avec une inconnue : ce fameux quatrième seed. On pourrait notamment y retrouver Fnatic ou Cloud9 qui ont été très impressionnants dans et après leur groupe respectif.

Quel que soit le dernier retardataire, ce groupe se présentera comme très tendu avec une folle course à la deuxième place, derrière un implacable Coréen que l'on n'imagine même pas perdre une partie.

ahq fait face à une épreuve, une montagne que ses joueurs devront gravir pas à pas, partie après partie. Dans des mondiaux géographiquement très proches, ils pourront compter sur de nombreux fans ayant fait le déplacement et désireux de soutenir la région taïwanaise dans sa quête de s'installer définitivement en tant que région majeure, n'en déplaise à certains occidentaux.

1 commentaire

liclic
liclic - 01/10/2017 15h13

EDG/SKT/AHQ/C9, je ne vois clairement pas comment AHQ pourrait passer avec un groupe comme celui-ci ou vraiment C9 et EDG sont à côté de la plaque mais je vois mal les EDG à côté de la plaque...

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.